mardi 1 août 2017

L’Etat Islamique appelle à kidnapper et tuer nos enfants pour terroriser l’Europe

Le 11ème numéro de Rumiyah, l’un des magazines de propagande de l’Etat Islamique, incite à la guérilla urbaine, avec dispersion des forces, attaques violentes, et usure psychologique.
 
Le texte d’ouverture est une véritable dissertation théologique et philosophique sur la justice d’Allah qui motive le meurtre des « croisés » comme une obligation sacrée.
Mais la partie la plus choquante, la plus terrifiante, la plus abjecte, concerne l’exhortation à l’enlèvement et au massacre d’enfants « koufars », de nos enfants.
Les monstres de l’Etat Islamique avaient déjà franchi toutes les limites de l’horreur, même les plus inimaginables, en Syrie et en Irak à l’encontre des malheureux enfants non musulmans, ou considérés comme hérétiques, tombés entre leurs mains d’égorgeurs sanguinaires et sans pitié et aujourd’hui ils promettent le même sort à nos enfants.
Infiltrés parmi les migrants, ces pauvres « réfugiés » reçoivent l’asile fraternel et chaleureux en Occident et peuvent ainsi tranquillement élaborer leur plan visant à semer la terreur et l’horreur dans nos pays.
Jamais, au grand jamais, dans l’histoire de l’Humanité, les peuples ont été sciemment livrés en pâture à leurs ennemis par leurs propres dirigeants et ce, au nom du respect des Droits de l’Homme, au nom d’un humanisme dévoyé, des plus criminels, qui privilégie l’ennemi au résistant.
 
 
La valeur tactique du 11ème numéro de Rumiyah (ou comment ensoleiller une défaite et la transformer en victoire pour ne pas affaiblir le moral des troupes d’Allah et les encourager à poursuivre leur œuvre dévastatrice.)
Les aspirations théologiques et leur réalisation sont beaucoup plus importantes que la gestion permanente de n’importe quel morceau de terre.
L’histoire enseigne que la victoire ne se base pas sur la conquête physique du territoire, mais sur l’acharnement à faire plier la force de la volonté de l’ennemi et le désir farouche de le vaincre.
Et l’Etat Islamique rappelle, que la génération actuelle n’assistera pas à l’accomplissement des prophéties.
Il ne reconstituera pas ses forces pour reconquérir les territoires perdus de Syrie et d’Irak, mais annonce d’ores et déjà des actions inspirées du « Dominio Rapido » ( stratégie militaire de domination rapide).
Le véritable rôle de la génération actuelle de djihadistes sera celui de frapper systématiquement l’Occident grâce à l’évolution des loups solitaires en forces insurrectionnelles.
L’ objectif de la propagande (tactique de revendication structurée de manière à donner l’illusion d’une portée globale) dans le court et moyen terme sera celui de continuer à inciter l’expansion du groupe dans les régions où la pénétration djihadiste est relativement faible.
La responsabilité d’entamer la guérilla urbaine a été confiée à la génération actuelle, et ce, dans le but de miner la volonté politique des pays occidentaux.
 
La revue Rumiyah contient différents appels effrayants :
. « Nous exterminerons les infidèles ou nous mourrons en essayant d’accomplir notre mission. »
. « Attaquer les églises et verser le sang des mushikrin. Les attaques contre leurs églises ont été bénies par Allah. Mourir en perpétrant ces attaques est un acte solennel, car c’est Allah qui nous a guidés dans ce parcours de la foi. Tuez les mushikrin, ceux qui attribuent des associés à Allah, (les Chrétiens) partout où ils se trouvent. Capturez-les, assiégez-les et tuez-les. Attendez le moment opportun pour les frapper, mais s’ils se repentent, laissez-les partir, car Allah est miséricordieux. » (quelle chance pour nous !!!)
 
« Tuer pour la défense d’Allah est permis, mais les mushikrin devront être épargnés s’ils récitent la chahada et embrassent la véritable foi. La formule de la Chahada est très brève : أشهد أن لآ إلَـهَ اِلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله (ašhadu an lâ ilâha illa-llâh, wa-ašhadu anna muḥammadan rasûlu-llâh), pouvant se traduire par « J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et j’atteste que Mouhammad est le messager d’Allah ». Cette phrase est murmurée à l’oreille de chaque nouveau né musulman et à celle de chacun au chevet de son lit de mort. Le sang des mushikrin n’est pas sacré, à l’exception de celui des dhimmis, ayant accepté le Pacte de soumission à la loi islamique. Ces derniers doivent payer un impôt spécial ( la jiziya ) leur assurant la « protection » en vertu du Pacte. Mais, il s’agit là d’ une mesure exceptionnelle et momentanée. A l’échéance du contrat, leur sang devra baigner la terre. »
 
 « Enlever les enfants des koufars et les tuer »
 
 »Les actions physiques ne sont que le moyen d’atteindre l’objectif spirituel et l’enlèvement d’ enfants d’infidèles en est un. »
 
L’enlèvement avait été théorisé pour la première fois dans le neuvième numéro de Rumiyah.
 Dans le 11ème numéro, l’enlèvement des enfants des « croisés » est soutenu théologiquement. L’objectif de l’enlèvement n’est pas de demander une rançon, mais de perpétrer un massacre et répandre ainsi la terreur dans le cœur des « infidèles ».
 
. « Séquestrez-les, non pour négocier une rançon, mais pour les tuer. Poursuivez votre mission, jusqu’à ce qu’Allah vous rappelle à lui. Les enfants devront être tués avant l’arrivée de la police. Ne compromettez-pas une opération , si vous ne disposez pas d’une arme à feu, car immense est la récompense pour ceux qui massacrent les croisés avec un couteau. Il suffit d’un peu d’imagination et d’une planification de base.«
. « Les otages serviront de boucliers humains et leur massacre distillera la peur dans le cœur des incroyants. L’objectif d’un enlèvement est la publicité, qui en découle. Dans certains cas, il est opportun de maintenir momentanément les otages en vie, d’informer les Autorités et leur expliquer l’enjeu de la mission, que le soldat de l’EI s’apprête à accomplir, car le but est de créer la terreur.«
 
Ce onzième numéro du magazine de propagande de l’Etat Islamique est une prose apocalyptique, entièrement dédiée à encourager ses sympathisants à commettre des crimes.

Et malgré cela, la plupart des gouvernements européens continuent leur politique insensée d’ouverture des frontières et laissent même revenir des familles de djihadistes identifiés partis combattre en Irak ou en Syrie…

source

1 commentaire:

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.