jeudi 24 août 2017

Daesh menace l’Espagne : « l’Andalousie retournera au Califat »

 
 

par 24 août 2017
 
A travers une vidéo de propagande en espagnol, Daesh s’adresse à l’Espagne pour la menacer de nouvelles attaques terroristes une semaine après l’attentat islamiste de Barcelone.
 
Dans le film, réalisé en assemblant des images, des extraits de  journaux télévisés et des déclarations des djihadistes et diffusé par le centre de médias Khayr Wilayaht, apparaissent deux jeunes combattants au drapeau noir : un jeune barbu au visage découvert nommé, Abu Lais Al Qurtubi, c’est-à-dire de la ville de Cordoue, mais identifié par la police comme Muhammad Yasin Ahram Perez, 22 ans, originaire de Cordoue, ville espagnole au pied de la Sierra Morena, et un autre avec un passe-montagne identifié comme Abu Salman l’Andalou.
 « Allah voulant, l’al-Andalus redeviendra ce qu’il était, une partie du Califat »
annonce menaçant Perez “Al Qurtubi”, se référant aux territoires de l’actuelle Espagne centrale et méridionale qui furent un temps soumis à la domination maure.
« Si vous ne pouvez pas faire l’hégire dans l’Etat islamique, le djihad n’a pas de frontières. Faites-le où vous êtes. »
poursuit le jeune qui s’adressant « aux chrétiens espagnols » avertit :
« Nous n’oublions pas le sang versé par les musulmans durant l’inquisition espagnole. Nous nous vengerons pour votre massacre et pour celui que vous êtes en train de commettre contre l’Etat Islamique. »
Le père de Perez,  Abdelah Ahram, serait actuellement incarcéré à Tanger au Maroc pour ses activités djihadistes.
La mère, Tomasa Perez, originaire d’une famille catholique de Malaga, a laissé l’Espagne avec ses 6 enfants pour aller vivre pendant 3 ans en Syrie dans les territoires contrôlés par Daesh.
L’intégration s’est faite dans cette famille dans le sens islamiste !
Le second djihadiste qui apparaît dans le vidéo ajoute :
« Espérons qu’Allah accepte le sacrifice de nos frères à Barcelone. Notre guerre contre vous durera jusqu’à la fin du monde. »
La vidéo se conclut avec l’image de Younes Abouyaaqoub, l’auteur matériel de l’attentat des Ramblas.

Et le slogan : la première bataille de Barcelone.
 
Francesca de Villasmundo

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.