jeudi 3 août 2017

Bouteldja, Obono, Ndiaye, Diallo : une même haine de la France


 

Publié le 2 août 2017 - par Gérard Brazon -

Nous vivons une époque qui ne cesse pas de nous étonner au minimum, nous effrayer le plus souvent.

 Notre jeunesse semble captivée par un discours « révolutionnaire » pour les uns, une attitude permissive d’une lutte anti-raciste qui n’est au fond, qu’un racisme à l’envers.

Cette jeunesse le plus souvent inculte sur l’histoire du pays dans lequel elle vit, trouve moderne et juste les luttes anti raciales et anti ségrégationnistes.
C’est bien connu, la jeunesse est idéaliste.
La jeunesse est « révolutionnaire » car elle a besoin pour grandir, se former et devenir adulte, de se confronter au monde des adultes en général et aux plus proches de ses représentants que sont les familles.
Ainsi donc, on obtient toutes sortes de Laurent Joffrin, (fils de Monsieur Mouchard milliardaire), militants dans les rangs de la gauche la plus attardée, la plus violente et la plus anti démocratique. Des socialistes bon teint et donneurs de leçons comme François Hollande, issu d’une riche famille bourgeoise de Neuilly sur Seine, etc.
Jusqu’ici, c’est un grand classique.

Depuis quelques temps, on voit apparaître des personnages nouveaux qui défraient la chronique politique si ce n’est politicienne par des attitudes provocatrices et des discours anti France, anti Nation et allant jusqu’à souhaiter la mort de la France de nos ancêtres au nom d’une idéologie politique revancharde appuyée sur la haine d’une Histoire de France, ou pire, sur une haine raciale anti blanc.

Quelques exemples qui sont loin d’être exhaustifs! Prenons une figure emblématique de la haine anti blancs :

Houria Bouteldja, Algérienne d’origine et musulmane naturalisée Française.
Elle déteste la France, son Histoire et souhaite la fin de l’hégémonie blanche en France.
Comme si la France n’était pas à l’origine, un pays de blancs, de culture judéo-chrétienne à racines grecques.
Qu’importe pour cette naturalisée française fière de son Algérie natale et de sa religion.

Que dire de Danielle Obono, Ivoirienne d’origine, naturalisée Française, si ce n’est ce que j’ai déjà dit sur Riposte-Laïque !
Madame Danielle Obono n’est pas une oie blanche tombée dans la marmite des Insoumis par hasard. Elle a eu le parcours emblématique de tous ces gauchistes qui ont trouvé en France, la réalisation de leurs désirs et envies de fond.
Et comme d’autres, s’inventèrent un pedigree universitaire. (Source)


Que dire de Sibeth N’Diaye !
Sénégalaise, naturalisée Française en 2016, qui est devenue la conscience noire dit-on, d’Emmanuel Macron en étant sa conseillère en communication.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas le respect qui l’étouffe en confirmant par SMS, la mort de Simone Veil : « Yes, la meuf est dead ».
Pourtant, contrairement à Madame Obono, elle a un bagage universitaire.
Elle est aussi, une représentante de la grande bourgeoisie noire du Sénégal !
Son père était Fara Ndiaye qui a participé à la création du Parti africain de l’indépendance avant de devenir numéro deux du Parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade.
Il est membre de l’Assemblée nationale sénégalaise.
Sa mère Mireille Ndiaye, fut une haute magistrate qui a été présidente du Conseil constitutionnel sénégalais.
Que Simone Veil n’évoque rien pour cette femme peut sembler normale pour une Africaine lambda, sûrement pas pour une Africaine de son niveau d’éducation qui dépasse celui de bien des Français de souche.

Alors quoi ?
Mépris, bêtise, inconscience ?
Il n’en reste pas moins que la France et son histoire, même récente lui importe peu.
Nous avions eu la même avec Madame Ramatoulaye Yade, dite Rama Yade, sénégalaise d’origine aussi, naturalisée Française en 1997.
Elle a eu au moins la décence, si ce n’est le mérite de ne pas cracher ouvertement sur son pays d’adoption.

Que dire de Rokhaya Diallo ?
Française de naissance, née de parents Sénégalais et Gambien et qui a fait elle aussi contrairement à Obono, de solides études.
Ce qui ne lui a pas permis hélas, de se libérer d’un complexe, ou d’une rancune anti blanche qui n’atteint pas cependant, l’intensité d’une Bouteldja !
Pour autant, elle voit le racisme partout en France, y compris dans des émissions comme dans C’ à vous comme elle l’a dit sur RMC : « C’est encore plus marquant dans une émission comme C à vous, quand on voit qu’il y a effectivement une personne d’origine maghrébine, une personne noire, mais qui fait la cuisine pendant que des blancs parlent de politique… »).

C’est le genre de personnes que vous ne pourrez jamais convaincre que le racisme fait partie de l’humanité, que l’on peut le déplorer, et que des racistes pullulent en Afrique y compris entre Africains.
Sa lutte est exclusivement tournée contre les blancs, alors même qu’une certaine presse populaire la décrète « personnage préféré des Français« .
On sait ce que cela vaut !
En France si vous êtes noir (Noah, Omar Sy), ou maghrébin (Djamel Debbouze) et politiquement affichable, c’est vous la vedette !
Madame Diallo a lancé l’idée d’une République multiculturelle et post-raciale et affirme que les Français doivent prendre conscience que la France n’est plus blanche !
D’ailleurs, il suffit d’aller dans les campagnes de France pour ne voir que des noirs sur des tracteurs, dans les élevages de cochons, de veaux, dans la traite du lait, dans les vergers et dans les viticultures.

La plus vindicative se retrouve dans une association raciste par définition de par son nom, ses engagements et ses luttes.
Le CRAN (Conseil représentatif des Associations noires).
La France subventionne une association qui, par son titre est ouvertement raciste.

Toute son action est tendue vers la lutte contre « la suprématie blanche« . La France serait-elle un pays se revendiquant de l’Apartheid, du Ku Klux Klan ?
On se le demande finalement.

En bref, nous hébergeons toute une classe politique, des associations qui n’ont comme objet, la destruction de nos origines, de notre histoire, en s’appuyant sur des faits historiques datant de l’époque de la traite négrière et de la colonisation.
Deux épisodes gravissimes sur le plan humain, mais qui furent une norme en ces temps reculés. Jamais aucun historien ne juge le passé, avec un éclairage de son temps !

En fait, ces deux faits sont utilisés comme des leviers pour déstabiliser la société française jugée trop conservatrice.
Ces faits se sont produits dans toutes les sociétés humaines et partout sur la planète.
Inutile de rappeler que les blancs furent aussi des esclaves aussi bien dans l’antiquité que sous l’Empire Ottoman.
La traite des noirs par les arabo-musulmans !
L’esclavage entre tribus africaines, et le fait que les négriers blancs firent du commerce d’esclaves avec ces tribus.
Tout cela, vous pouvez le retrouver en deux ou trois clics sur internet.
Eux aussi, mais font comme Taubira, ils ferment les yeux !

La réalité est politique !
L’idée est de détruire les Nations en les culpabilisant, de déconstruire l’histoire dans les écoles, de défaire les romans historiques, et déraciner les peuples d’origines.

Nous sommes en face d’une offensive généralisée dont sans doute, les Obono et autres Boudeldja ne sont que des petits pions, les petits soldats de base.

Je n’en dirais pas autant du CRAN, du MRAP, de la LDH et autres SOS Racisme et de la LICRA.

Pas plus que des Rokhaya Diallo, Rama Yade, et autres Sibeth N’Diaye qui se sont formées et instruites dans nos écoles de la République.
Elles savent bien qu’elles ne l’auraient pas fait dans les écoles de l’Afrique du Sud du temps de l’Apartheid !

Elles sont au-dessus des pions, elles sont actrices de cette mondialisation, et participent pleinement à la mort désirées des cultures et des différences culturelles des Nations.

Elles obéissent aussi, mais à un autre niveau !

A nous de résister, de former nos enfants, de lutter contre cette volonté de destruction volontaire de ce que nous sommes !

Gérard Brazon (Libre Expression)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.