vendredi 17 mars 2017

Élections : Le gouvernement socialiste veut donner le droit de vote aux criminels emprisonnés, djihadistes inclus

Le 17/03/2017
 

/

BREIZATAO – POLITIKEREZH (17/03/2017)
 
Posted by La Rédaction on 17th mars 2017

 Le gouvernement socialiste français, désespérément en recherche d’électeurs, entend offrir le droit de vote aux plus de 50 000 prisonniers actuellement détenus dans l’Hexagone.

Ce qui inclurait, outre la masse des assassins ou violeurs immigrés ou musulmans, les éléments incarcérés pour leur lien avec le terrorisme djihadiste.
France Bleu (source) :
Le ministre de la Justice a annoncé ce mardi qu’une étude allait être lancée pour une « éventuelle » expérimentation du vote en prison de personnes détenues, aux élections législatives de juin prochain. « Une étude de faisabilité va être menée », a expliqué mardi le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, qui envisage le vote en prison de certains détenus pour les élections législatives, en juin.
L’argument utilisé est naturellement celui de « l’égalité » :
Le ministre de la Justice souligne pour cela la nécessité d’une « concertation avec le ministère de l’Intérieur et le maire de la commune où se situerait l’expérimentation ». Jean-Jacques Urvoas a insisté sur son attachement à promouvoir la participation des personnes détenues aux processus électoraux, à l’issue d’une rencontre sur ce thème lundi, avec le député écologiste Sergio Coronado, des avocats, et l’association Robin des Lois, qui se bat pour que les 50.000 détenus qui ne sont pas déchus de leurs droits civiques puissent voter en prison.

En sus de la « qualité » morale des assassins, violeurs, braqueurs et autres éléments asociaux, environ 60% de la population carcérale de l’Hexagone est musulmane.
Ceci pour ne rien dire de la progression fulgurante de l’islam radical dans ce milieu (voir ici).
Très concrètement, cela signifie que toute la racaille allogène détenue dans les prisons françaises pourra participer aux élections de juin 2017.
Djihadistes inclus.
 



source

3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. On touche le fond: Je ne crois pas qu'on puisse aller plus loin, si ce n'est remettre en liberté ces rebus de la société.
    Je n'ai pas visionné la video dont j'imagine le contenu, pas la force.
    Il ne faudrait pas que je sois président, Trump passerait pour un gauchiste en comparaison...
    Il faut savoir quel type de société on veut: Les bobos et toute la gauchiasse ne cessent de vanter le respect, la démocratie et les droits de l'homme mais font tout, absolument tout pour protéger ceux qui haissent ces valeurs et ne désirent que les détruire,tout en criminalisant les patriotes qui en sont les meilleurs garants.

    Dire que j'ai eu ma période "gauchiste", il y a très longtemps certes.
    Comment ai-je put être aussi con?

    Enfin l'essentiel est d'avoir ouvert les yeux, mais la jeune génération? Lorsqu'on sait qu'un tiers des unions, mariage ou non est faite entre un ou une française ( je pencherai plutôt pour une) et un représentant des cpf, lorsqu'on sait le taux de natalité de cette population et la religion qui va avec, ça fait froid dans le dos.

    Je trouve insupportable que des politiques, qui sont sensés oeuvrer pour l'interet commun protègent des minorités. Dans certains cas, et lorsque c'est limité dans le temps et dans les actes, je peux le comprendre, sans approuver, d'un point de vue électoral ( gays, chasseurs, commerçants, cadres, agriculteurs etc), mais lorsqu'un gouvernement dans son ensemble, et durant toute la durée de son mandat protège de la sorte une communauté ennemie de la France et de la liberté, c'est au delà de la trahison, c'est oeuvrer à la destruction de son propre pays.
    Je ne connais pas de président plus immonde et plus traitre à son pays que François Hollande, pas même Pétain, c'est dire...

    Quant à la "tolérance", il y a des maisons pour ça, comme on dit.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.