mardi 31 janvier 2017

Patrick Jardin, père d’une victime du Bataclan :« Abdeslam devrait être écartelé sur la place publique. »

Le 31/01/2017
 
 
31/01/2017 – Paris 07h00 (Breizh-Info.com) –
 
C’est le témoignage d’un homme meurtri, en colère, qui a été recueilli par Daniel Conversano dans une vidéo de plus d’une heure. Patrick Jardin est le père d’une victime de l’attentat islamiste du Bataclan. Il était devenu célèbre après avoir apostrophé Manuel Valls, croisé par hasard dans une gare parisienne.
Sans nouvelle de sa fille, il critiquait la lenteur des identifications et le flou dans lequel était maintenu les familles.
Peu après, il apprenait sa mort. Dans cet entretien offensif, Patrick Jardin dit toute sa détestation des politiciens et sa colère contre l’islam et l’immigration.
Il est interrogé par Daniel Conversano, fondateur du site Suavelos, youtubeur patriote et virulent opposant à l’immigration extra-européenne.

 

Sur la rencontre avec Manuel Valls : « J’aurais du lui mettre mon poing dans la figure. »

« PROPAGANDE. Jugez par vous-même ! Ce que dit Trump et ce que l’on vous dit qu’il dit, c’est un poil différent !! » L’édito de Charles SANNAT

  Le 31/01/2017



   
Charles Sannat
31 janvier 2017
 
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
 
Vous avez le droit d’aimer Trump ou de le détester.
 
Vous avez le droit de considérer que nos frontières doivent être ouvertes et que tout puisse circuler, des idées aux hommes en passant par les flux financiers, de façon libre et accepter que cette immense liberté soit accompagnée de quelques actes terroristes comme étant un prix largement acceptable à payer pour un monde sans frontière et sans entrave.
Vous avez le droit de penser l’inverse, à savoir qu’il faut se renfermer et se protéger à tout prix, quitte à restreindre nos libertés, à commencer par la facilité de circuler ou d’échanger.
Dans tous les cas, et pour chaque point de vue, il y aura des avantages et des inconvénients.
En revanche, je pense que nous avons aussi tous le droit d’aimer la vérité et l’honnêteté intellectuelle. De surcroît, lorsque l’on me prend ostensiblement pour un imbécile, j’ai du mal à croire que ce soit pour mon bien, et cela me met la puce à l’oreille.
 
 
afp trump
 
 
Et si on me mentait ?
 
En fait mon « si » est juste une formule de style puisque vous allez découvrir en image la preuve en flagrant délit de la propagande à laquelle vous êtes soumis.

TVL, journal du mardi 31 janv. 2017: International / Trump enfile les babouches !

 



joutée le 31 janv. 2017
 
01:52 Cap sur liberté
10:45 International / Trump enfile les babouches !
13:36 Santé / La maladie d’Alzheimer fait des ravages
16:02 Economie / de la croissance
18:53 Société / Pornographie : un mal sociétal
22:33 Actu en Bref
26:48 Juvin en liberté

Fillon ne peut pas continuer de jouer les victimes !

 


Le 31/01/2017


Ne hurlons pas avec les loups. Les divergences politiques sont une chose. L’honneur d’un homme en est une autre.

L’affaire Penelope ne passe pas parmi les soutiens de l’ancien Premier ministre.
Réunis à la Villette dimanche 29 janvier, ils ne décolèrent pas contre la presse, la gauche et tous ceux qui ont intérêt à salir leur candidat.
 Le Figaro rapporte les propos de ces gens, souvent retraités, qui ont fait le déplacement pour applaudir les accents martiaux de François Fillon et s’émouvoir avec lui des calomnies proférées à son endroit.
À les entendre, à travers Fillon, c’est eux qu’on atteint, le peuple de droite qui soutient comme un seul homme son champion.
Quitte à jouer les victimes et à en faire un peu trop.
Ne hurlons pas avec les loups.
 Les divergences politiques sont une chose.
 L’honneur d’un homme en est une autre.
Tout comme, en d’autres temps, certains se sont indignés de l’acharnement du régime contre Nicolas Sarkozy, accabler son ex-« collaborateur » n’est pas une attitude loyale.
Les accusations portées contre son épouse et lui sont graves, mais rien ne permet aujourd’hui de dire qu’elles sont fondées.
Si elles le sont, l’homme est évidemment disqualifié pour la course à la présidentielle.
Si elles ne le sont pas, il s’agit d’une calomnie.
Sur Radio Notre Dame, vendredi 27 janvier, Victor Loupan l’a rappelé vertement à ses interlocuteurs Henri Tincq et Patrice de Plunkett, qui considéraient comme acquis les faits révélés par Le Canard enchaîné.
Les désaccords avec la ligne politique d’un candidat ne permettent pas tout.
Il est vrai, aussi, que la justice a fait preuve d’une étonnante célérité.
 En ouvrant une information judiciaire le jour même de la parution de l’article, elle laisse penser qu’elle était prête et que certains, au gouvernement, ont donné les instructions nécessaires pour qu’on ne perde pas de temps.

Et pendant ce temps, on parle assez peu des « frais de bouche » de M. Macron…

 

Image paul

Le 31/01/2017
 
Fillon boit le bouillon, Hamon est un mauvais pion, c’est avec Macron que nous vaincrons, pense la gauche française.
 
Fillon boit le bouillon, Hamon est un mauvais pion, c’est avec Macron que nous vaincrons, pense la gauche française, forte de ce sondage qui indique le garçon vainqueur, in fine, de Marine le Pon. Pardon, Le Pen.
À voir. Les dés ne sont pas (encore) jetés.
La grosse caisse « Penelopegate » a quelque peu couvert, ces derniers jours, de son fracas assourdissant de très sérieux tirs de tromblon sur Macron : deux journalistes, Frédéric Says (France Culture) et Marion L’Hour (France Inter), ont enquêté pendant deux ans dans les couloirs du ministère de l’Économie et des Finances, et leur livre – Dans l’enfer de Bercy, enquête sur ses secrets du ministère des Finances – est assez gênant, pour ne pas dire extrêmement embarrassant.
Ils y révèlent que l’ex-ministre Macron, en huit mois, a dépensé 120.000 euros en frais de bouche, c’est-à-dire, à lui seul, 80 % des frais annuels de représentation alloués à l’ensemble de son ministère.
`
À un jeune ministre réformateur arrivant à la tête d’une institution en faillite, dans un gouvernement faisant naufrage, on aurait pu imaginer la volonté de gravir des montagnes, d’abattre, avec la fougue de son âge, un travail de titan : se levant aux aurores, se couchant à point d’heure.
Déjeunant rapidement d’un sandwich pour ne pas perdre de temps, assis d’une fesse sur son bureau tandis qu’on lui présente un dossier.
 Penses-tu.

Si l’on pose la division, c’est 500 € par jour, week-end compris, qu’il dépense à se restaurer.

Ou, pour le dire autrement, si l’on considère qu’un Ticket-Restaurant vaut en moyenne 7,50 €, c’est 16.000 Français qu’il aurait pu, en lieu et place, sustenter.

Bref, soit Macron est un doberman boulimique, soit l’explication est ailleurs, comme le laissent entendre les deux journalistes : dans la nature, par exemple, de ses invités – philosophes, communicants, « amis Facebook », etc. – dont les compétences et les centres d’intérêt semblent très, très éloignés de l’économie ou du budget.

lundi 30 janvier 2017

Quelle surprise! Le milliardaire Pierre Bergé soutient Macron!

Le30/01/2017

Quelle surprise! Le milliardaire Pierre Bergé soutient Macron!//

En marche: retour en arrière sur l’escroquerie Macron!

Le 30/01/2017 
 
 

 
 
Candidat parachuté et sponsorisé par l’oligarchie pour précariser les Français, ce technocrate n’a jamais été élu et s’en flatte… tant « passer par l’élection est un cursus d’un ancien temps ».
 
Cette vidéo revient sur le lancement de son mouvement et les débuts mensongers de sa campagne.
 
 Si vous aviez oublié quelques faits et propos… tout ce que raconte cette vidéo est vrai et c’est édifiant!

source

Ignace – Le dessin du jour

Le 30/01/2017

Ignace - Valls s'en est pris plein la g... !



TVL, journal du lundi 30 janv. 2017: Social / Les dentistes en colère

 



Ajoutée le 30 janv. 2017
 
Cap sur l'Elysée
Social / Les dentistes en colère
International/ Syrie : la guerre est déclarée entre les rebelles et les terroristes
International / Etats-Unis : mur de taxes pour le Mexique
TV Libertés fête ses 3 ans
L'actualité en bref
Juvin en Liberté

Merkel et Hollande "sont mentalement dérangés" - Issaias Afeworki (président érythréen)

Le 30/01/2017

Merkel et Hollande "sont mentalement dérangés" - Issaias Afeworki (président érythréen)


Issaias Afeworki, le président érythréen était de sortie ce vendredi. Dans une de ses rares adresses à la télévision nationale, le chef de l‘État érythréen a dit tout le mal qu’il pensait de certains dirigeants occidentaux.

Dans sa ligne de mire, le président français François Hollande et la chancellière allemande Angela Merkel.
Pour le président érythréen Issaias Afeworki, ils font partie de ceux qui encouragent le déplacement massif de sa jeunesse vers l’Europe.
C‘était ce vendredi, alors qu’il accordait une interview à la télévision nationale Eri-TV à l’occasion de son traditionnel message du Nouvel an.
 Entre point sur les infrastructrures du pays et autres projets pour son pays, Issaias Afeworki s’est penché sur l‘épineuse question de l‘émigration qui secoue son pays.
Il s’est notamment emporté contre François Hollande qui déclarait il y a près d’un an que l‘Érythrée se vide de sa jeunesse.
“Qu’est-ce qu’il en sait ? s’est-il emporté. Qu’est-ce que ça peut bien lui faire ?”, a-t-il lancé.
La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas été épargnée.
Elle qui effectuait il y a quelques mois une visite chez l’ennemi ethiopien avec à la clé une importante aide financière pour recevoir les fugitifs érythréens. “(…) Lui et Angela Merkel (…) tout ce que je peux dire, a-t-il poursuivi, c’est que ces gens doivent être mentalement dérangés”.

Hollande fait la morale à Trump !

 


Le 30/01/2017


Comme on aurait aimé voir, au bout du fil, les mimiques de Trump écoutant les sornettes du Français…

Au théâtre à écouter l’indéboulonnable Drucker lors du débat, le 15 janvier.
En goguette dans le désert de l’Atacama, au Chili, quand avait lieu la première manche, et on ne sait où, ce dimanche, pour la seconde.
Les primaires de son propre camp, François Hollande s’en contrefout. En revanche – et ce n’est pas comme si, sous son quinquennat, il n’y avait pas eu d’attentats commis par de faux réfugiés -, à un jet de pierre de sa sortie sans honneur de l’Élysée, il bombe le torse et fait la leçon à son homologue américain élu triomphalement.
En cause ?
 Ce dernier a le culot de mettre en œuvre tout ce qu’il avait promis.
En ligne de mire : l’accueil des réfugiés.
Comment ?
 Donald Trump entend limiter l’accès aux USA aux ressortissants de pays à risque terroriste ?
 Donald Trump place la sécurité de son peuple avant l’accueil de possibles « islamistes radicaux » ?
 Il vient, en effet, de fermer la porte aux ressortissants de sept pays (Irak, Syrie, Yémen, Somalie, Libye, Soudan et Iran) au motif que « ce sont des personnes qui, dans la plupart des cas, entrent chez nous avec de faux prétextes », « avec des intentions diaboliques […], ce sont des membres de l’État islamique ».
Qui plus est, Donald Trump veut rétablir la justice en octroyant le droit d’asile en priorité aux chrétiens syriens persécutés pour lesquels c’était « quasiment impossible » plutôt qu’aux Syriens musulmans.
Inconcevable, pour notre Flanby finissant !

dimanche 29 janvier 2017

Agressions physiques : rien ne change



Attaquants du RER D

Le 29/01/2017
Gabriel Robin

Certaines opérations conçues par des gangs des zones de non-France ressemblent à s’y méprendre aux fameuses attaques de diligences du Far West…Les transports en commun sont dangereux.

 À dire vrai, de moins en moins de femmes seules osent s’y risquer.
 Lors de l’année 2016, le nombre de vols violents commis dans les transports publics, enregistré par la police et la gendarmerie, a augmenté de 7 %.
 Les chiffres relatifs aux agressions physiques et aux vols sans violence sont encore plus impressionnants, ayant progressé respectivement de 14 et 17 %.
Pour vous faire une idée, sachez qu’en moyenne, 330 Français ont été volés chaque jour dans le pays.
Certaines opérations conçues par des gangs des zones de non-France ressemblent à s’y méprendre aux fameuses attaques de diligences du Far West…
 Dans les Alpes-Maritimes, un commando formé d’une dizaine de « jeunes », comme les médias se plaisent à les décrire, a fait irruption dans un TER.
Ils ont aspergé les passagers de gaz lacrymogène et les ont frappés.
 Dernièrement, des racailles ont poignardé des usagers du métro parisien…
Il me serait impossible de recenser exhaustivement ces « faits divers » qui pourrissent notre existence.
Charriant toute la population, les transports sont l’illustration d’un « vivre ensemble » qui s’est progressivement transformé en « subir ensemble ».
Vous êtes obligés de les emprunter pour vous rendre au travail.
 En conséquence, vous êtes aussi contraints de côtoyer ceux qui les empruntent, parmi lesquels on compte de nombreux voyous, sans compter les nombreux passagers portant des tenues « traditionnelles » qui sont autant d’affronts à notre civilisation.

Revenu universel : vers une généralisation de l’assistanat

 


Le 29/01/2017


Si l’on nous a appris depuis longtemps que tout travail mérite salaire, il faudra désormais réapprendre que tout salaire mérite travail.
 
Toute époque charrie son lot de fausses bonnes idées.
 L’ère de la robotisation et d’un nouveau partage du travail à l’échelle mondiale, créant ici des chômeurs et à l’autre bout du monde des esclaves, annonce à terme l’instauration d’un revenu universel à même de faire face aux nouvelles réalités économiques.

Preuve, probablement, que l’idée n’est en réalité pas si bonne que cela, elle est partagée aussi bien par des éminences grises de la Silicon Valley que par Benoît Hamon, candidat à la primaire socialiste qui, fort heureusement, ne passera probablement pas l’écueil du premier tour de la présidentielle.

L’octroi d’un revenu de base accorde à chaque citoyen un droit inconditionnel, sans que soit exigée la contrepartie d’un investissement personnel.
Or, lorsqu’une rémunération est découplée de l’accomplissement d’un travail, la société cesse de pourvoir à son développement économique, sociétal et humain.
 En même temps, il se développe l’oisiveté – au nom du droit à la paresse qu’avait déjà théorisé Paul Lafargue -, l’assistanat et finalement le ressentiment.

samedi 28 janvier 2017

Ben voyons

Le 28/01/2017
 
 

Le top 5 des faux diplômés de la gauche. Le 1er est un sacré donneur de leçons

Le 28/01/2017



François Hollande met en garde Trump contre «le repli sur soi»

Le 28/01/2017   
       
Le président français, François Hollande       
Photo: Patricia de Melo Moreira Agence France-PresseLe président français, François Hollande       
28 janvier 2017 15h40  

Paris — Le président français François Hollande a mis en garde samedi soir son homologue américain Donald Trump contre «le repli sur soi» et l’a appelé au « respect » du principe de « l’accueil des réfugiés », selon un communiqué publié par la présidence.

Lors d’un entretien téléphonique, « le chef de l’État a mis en garde contre les conséquences économiques et politiques d’une approche protectionniste », en soulignant que, « face à un monde instable et incertain, le repli sur soi est une réponse sans issue ».
Il a aussi « rappelé sa conviction que le combat engagé pour la défense de nos démocraties » n’était « efficace » que « dans le respect des principes qui les fondent, en particulier l’accueil des réfugiés ».

Bloc européen

Plus tôt samedi, le chef d’État français a appelé l’Europe à faire bloc et à opposer une réponse « ferme » à son homologue américain qui s’était réjoui bruyamment du Brexit, « une chose merveilleuse » selon lui.

« Je crois que nous devons lui répondre », avec « fermeté », a martelé M. Hollande en marge d’un sommet de sept pays du sud de l’Union européenne réuni à Lisbonne et à quelques heures de son tout premier entretien téléphonique avec le nouveau locataire de la Maison-Blanche.

« En ces temps d’incertitude au niveau mondial, il est essentiel d’avoir une Europe plus forte et plus unie » pour réaffirmer ses « valeurs de démocratie, de liberté et de commerce libre », a insisté l’hôte de la réunion, le premier ministre portugais Antonio Costa.
Nous vivons des temps difficiles où réaffirmer les résultats et les valeurs de l’Union européenne a du poids.
Le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni

Ce « sommet des pays méditerranéens de l’UE », qui a réuni l’Espagne, l’Italie, la Grèce, Chypre et Malte, s’est conclu par une déclaration commune, qui sans mentionner explicitement la nouvelle administration américaine, a appelé à une Union européenne « forte et unie » et à une relance économique sur le continent.

« Lorsqu’il y a des déclarations qui viennent du président des États-Unis sur l’Europe et lorsqu’il parle du modèle du Brexit pour d’autres pays, je crois que nous devons lui répondre », a encore lancé François Hollande.

Ministre de l'éducation Tunisie: le port du niqab est une honte pour notre nation

Le 28/01/2017

Quand les policiers sont la cible quotidienne des dealers

 

Photo : CC Guillaume Sanchez / Wikimedia

Le 28/01/2017
Jean-Michel Leost

Les plus dangereux, dont certains se reconvertissent en djihadistes, ont la haine de la France.On finirait par s’y habituer : c’est cela qui est grave !

Mercredi soir, à la cité des Tarterêts, un quartier difficile de Corbeil-Essonnes, un équipage de police mène une opération : un pavé lancé à travers le pare-brise blesse un policier.
Cinq jours plus tôt, dans la même cité, c’est une policière qui a été touchée par un parpaing : avec un collègue, elle venait de conduire une personne placée en garde à vue au Centre hospitalier sud-francilien.
Mercredi, les policiers intervenaient dans le cadre d’un trafic de stupéfiants.
De quoi se mêlent-ils ?
Ne peuvent-ils pas laisser ces auto-entrepreneurs faire tranquillement leur boulot ?
 Un pavé sur la tête ?
 La belle affaire !
Les CRS en ont reçu en 1968 : c’étaient des durs à cuire, eux, ils ne se plaignaient pas pour un bobo ! D’ailleurs, Benoît Hamon l’angelot va sans doute expliquer que, si on légalisait la vente du cannabis, toutes ces « incivilités » disparaîtraient.
La coke et l’ecstasy aussi ?
Le syndicat Alliance n’est pas de cet avis.
Il précise que les policiers ont été « pris à partie par une vingtaine d’individus déterminés ».
L’un confie au Figaro : « Ce sont des représailles, parce qu’on fait notre boulot. »
Un autre souligne que « nous sommes face à des individus animés d’un sentiment de défiance et d’impunité totale ».

Pour Jean-Michel Ribes, Trump est un gros con qui ne l’intéresse pas

 
 
Baudruches de gauche
Le 28/01/2017

 
La clairvoyance politique de Jean-Mimi en a fait l’oracle recherché des grands médias.

Quand on voit la belle tête de cœlacanthe post-soixante-huitard de Jean-Michel Ribes apparaître à l’écran, on sait que l’intelligence de gauche va être portée à son point d’incandescence.
De la migrantophilie béate à la christianophobie rabique, le patron du théâtre du Rond-Point n’a laissé de côté aucune des facettes du gauchisme mondain.
 Certes, de mauvais esprits murmurent que les quatre millions d’euros annuels de subventions dont bénéficie sa boutique ne seraient pas étrangers à la podo-succion compulsive du personnage envers François Hollande.
Allez savoir… Certaines personnes ont cette chance que l’attitude qui leur profite le plus soit précisément celle qu’ils prennent sincèrement.
Comme ce jugement lorsqu’un journaliste lui demanda ce qu’il pensait de Valérie Trierweiler (après sa disgrâce) : « Je ne parle pas des poubelles. »
Beaucoup plus aimable, toutefois, avec Julie Gayet : « Je l’aime beaucoup, c’est une grande actrice, c’est quelqu’un qui se bat pour le cinéma d’auteur. »
N’est-ce pas une belle capacité reptatoire pour un homme de cet âge ?
 Et, il y a deux mois, le téteur de subsides nous avait une fois de plus gâtés en menant, entre Pelloux et Mazarine, la farandole des pétitionnaires anti-Hollande-bashing.
Beaucoup avaient d’abord cru à un gag, mais Grincheux était sincère, c’était « pour de vrai » : « C’est un homme d’État. […] Il a été nommé le meilleur homme d’État de la planète. »

vendredi 27 janvier 2017

«C'est le PS qui vous a mis dans la merde !» : Jean-Luc Mélenchon s'emporte contre un cheminot

Le 27/01/2017
 
«C'est le PS qui vous a mis dans la merde !» : Jean-Luc Mélenchon s'emporte contre un cheminot
 
En campagne en Dordogne, Jean-Luc Mélenchon s'énerve contre un cheminot, capture d'écran DailyMotion/«Sud-Ouest», DR
 
Dans la série des contacts difficiles avec le petit peuple, le sénateur Jean-Luc Mélenchon a fini par s'énerver contre un cheminot périgourdin, lequel le mettait en demeure de respecter ses promesses dans l'hypothèse où il serait élu.
                                   
Jean-Luc Mélenchon fait encore partie de ceux qui ont le privilège de pouvoir marcher dans la rue et d'échanger avec leurs électeurs potentiels.
Mais le candidat de la France insoumise, n'a pu se débarrasser d'un cheminot lors de sa visite à Périgueux, en Dordogne, le 26 janvier 2017.
J'use ma vie à vous défendre !
Et l'homme retenant Jean-Luc Mélenchon, le ton est rapidement monté.
 «J'use ma vie à vous défendre !», a fini par pratiquement hurler le sénateur-candidat (et membre du Parti socialiste de 1976 à 2008), indigné de se voir mis dans le même panier que les autres candidats par l'importun.

TVL, journal du vendredi 27 janv. 2017: Economie / Emprunt d Etat : L'effet Marine

 


 
Ajoutée le 27 janv. 2017
 
01:45 Cap sur l'Elysée
13:38 Economie / Emprunt d Etat : L'effet Marine
15:32 Société / Préférence étrangère pour la “justice”
17:36 International / Donald Trump lance son mur
20:33 International / Les amis de la Syrie censurés
25:44 L’actualité en bref
30:42 La France de Campagnol

Le stratège de Trump : « les médias devraient fermer leur gueule »

Le 27/01/2017


Stephen Bannon
   
Michel Garroté

Comme déjà signalé sur Les Observateurs, Steve Bannon, le conseiller en stratégie du président Trump, a affirmé, au gauchisant New York Times, que les médias, qui représentent l'opposition, ont été humiliés par la victoire de Trump et devraient se taire.

De son côté, Donald Trump a repris, le jeudi 26 janvier sur Fox News, sa riposte aux journalistes : « La plupart des médias, pas tous, sont très, très malhonnêtes. Honnêtement, c'est des fausses infos. C'est faux. Ils inventent des trucs ».
Le même jour, son conseiller stratégique Steve Bannon, ancien directeur du site Breitbart News, a lui aussi riposté à la presse dans une interview au quotidien de gauche New York Times : « Les médias devraient avoir honte, être humiliés, fermer leur gueule et juste écouter un peu. Je veux que vous citiez ça. Les médias sont le parti d'opposition. Ils ne comprennent pas ce pays. Ils ne comprennent toujours pas pourquoi Donald Trump est président des Etats-Unis ».

Il est vrai que la très grande majorité des journalistes américains (et européens) dénigre Donald Trump, sept jours sur sept, avec une hystérie et un acharnement sans précédent.
 La haine médiatique envers Trump frise "l'appel au meurtre", comme si dans leur fort intérieur, les journalistes rêvaient qu'un sniper "déséquilibré" décide d'assassiner le nouveau président.


Michel Garroté pour http://lesobservateurs.ch/

Voici les 2 notes à 100.000€ de Penelope Fillon pour "la Revue des deux mondes"

Le 27/01/2017

 
Madame Fillon se trouve depuis mercredi au coeur d'un "Penelope Gate". - Alfonso Jimenez/Shutter/SIPA
 

A quoi a abouti concrètement le travail fourni par Penelope Fillon lorsqu'elle était rémunérée 5.000 euros brut mensuels par "La Revue des deux mondes", durant 20 mois ? À ceci...
 
C'est l'autre emploi présumé fictif de Penelope Fillon.

Si la polémique enfle actuellement autour de l'activité de collaboratrice parlementaire de l'épouse du candidat LR à la présidentielle - personne ne semble l'avoir vue durant huit ans alors qu'elle était grassement rémunérée par son mari, puis par le suppléant de celui-ci -, les quelque 100.000 euros qu'elle a pu toucher en vingt mois à La Revue des deux mondes interrogent aussi.


Selon le Canard enchaîné, Penelope Fillon a commencé à percevoir 5.000 euros brut mensuels en mai 2012, et ce jusqu'en décembre 2013.
 Premier problème, le directeur de la publication d'alors, Michel Crépu, explique au Monde l'avoir embauchée après coup de fil de Marc Ladreit de Lacharrière, patron de la holding qui détient la Revue et ami de l'ancien Premier ministre : "Un après-midi, Marc Ladreit de Lacharrière m'a appelé et m'a dit : 'Penelope Fillon s'ennuie. Pourrait-elle critiquer quelques livres ?'"
Autre problème : Crépu affirme, notamment auprès de Marianne, n'avoir "jamais eu affaire à elle, ni physiquement, ni au téléphone, ni même par mail".
Et de préciser : "Cela peut arriver qu'on écrive à distance, le problème c'est le travail qui a été fait…".
Car les preuves concrètes du travail effectué par Madame Fillon ne peuvent pour l'instant se résumer qu'à deux notes de lecture, publiées en septembre et octobre 2012 à la toute fin de la revue, sous le pseudonyme "Pauline Camille".

BFM, l'info à sa façon !

Le 27/01/2017
Résultats de recherche d'images pour « bfm menteur »

vendredi 27 janvier 2017

Hier soir, sur BFM, peut-être avez-vous vu ce petit reportage... Hollande acclamé à Poitiers, des selfies, des bains de foule, des bisous, des " on vous aime, monsieur le Président ", etc...
 
La journaliste le raconte, tout c'est bien passé, Hollande au firmament d'une popularité retrouvée. C'est beau!
 

 
Et puis, il y a ce que BFM n'a pas voulu montrer et qu'il faut aller chercher sur le net et fouiller avant de dénicher un tout petit reportage de France3-Régions.
Tous ceux qui auraient pu aller siffler, huer et jeter des œufs pourris sur la tronche de ce qui nous sert de Président avaient été bloqués par les forces de l'ordre en périphérie de la ville...
Plusieurs syndicats (CGT, CNI, CFDT et FO), deux à trois cent personnes, étaient appelés à manifester devant le Centre Hospitalier Universitaire pour dénoncer les conditions de travail et la dégradation des soins aux malades à l'hôpital de la Milétrie.
Cernés de toutes parts, ils ne verront pas Président.

Les Yézidis sont vendues comme esclaves sexuelles, mais les Femmes défilent contre Trump

Le 27/01/2017
 
 

par Uzay Bulut
27 janvier 2017
 
Pendant que l'actrice Ashley Judd se plaignait à « La Marche des Femmes » de Washington DC des taxes sur « les serviettes hygiéniques alors que le Viagra et le Rogaine (médicament contre la chute des cheveux) en sont exempts », des milliers d'enfants et de femmes Yézidi aux mains de l'Etat islamique étaient contraintes à l'esclavage sexuel en Irak et en Syrie.

  • Certaines filles Yézidi ont été « vendues » pour quelques paquets de cigarettes.
  • « Certaines de ces femmes et jeunes filles ont dû regarder des fillettes âgées de 7, 8 et 9 ans, saigner à mort sous leurs yeux, après avoir été violées plusieurs fois par jour par des miliciens de l'Etat islamique (ISIS). Ces mêmes miliciens ont brûlé vives de nombreuses filles yézidis qui avaient refusé de convertir ... Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas musulmans ... ? » — Mirza Ismail, président de l'Organisation des droits de l'homme yézidi à l'international.
  • « Nous sommes face à un génocide contre les femmes. » — Zeynep Kaya Cavus, leader du mouvement Alevi.
  • Malheureusement, nombre d'organisatrices et participantes de la « Marche des Femmes » à Washington ont pris le parti d'ignorer les femmes torturées et exterminées par les terroristes islamistes et qui, dans d'autres parties du monde, sont privées d'éducation et n'ont pas le droit de quitter la maison sans l'autorisation d'un homme.
  • On aurait aimé que ces femmes soient assez motivées pour protester autant contre l'esclavage, le viol et la torture des femmes et des enfants Yézidi, que contre le coût des serviettes hygiéniques.
Le 21 janvier, un certain nombre de groupes de défense des droits des femmes ont organisé des « Marches de femmes » dans de nombreuses villes aux États-Unis et dans le monde entier.
 Ces rassemblements ont principalement ciblé le nouveau président américain Donald Trump.
Il y a eu de nombreuses oratrices et participantes.
L'une d'elles, l'actrice Ashley Judd, a lu un poème à Washington DC qui demandait pourquoi « les serviettes hygiéniques sont taxées alors que le Viagra et le Rogaine (médicament contre la chute des cheveux) ne le sont pas ».
Pendant que Mme Judd évoquait la tragédie qui la dévastait, des milliers de femmes et d'enfants Yézidis, prisonnières de l'Etat islamique, étaient contraintes à l'esclavage sexuel en Irak et en Syrie (ISIS) et étaient échangées ou vendues sur divers marchés d'esclaves sexuelles.

Un Français sur cinq se trouve aujourd’hui en situation de précarité énergétique

Le 27/01/2017



Copie d'écran

Envoyé spécial

Par France 2 – France Télévisions

Mis à jour le 27/01/2017 | 10:28 – publié le 27/01/2017 | 09:06
Un Français sur cinq se trouve aujourd’hui en situation de précarité énergétique, selon la dernière enquête logement de l’Insee.
 
Et la vague de froid qui traverse la France ne va rien arranger pour les 12 millions de personnes qui ont déjà du mal à se chauffer.
Logements mal isolés, factures qui s’envolent : un engrenage classique qui contraint les foyers les plus modestes à choisir entre chauffage et nourriture.
 
Contraints de vivre dans une seule pièce

Les équipes d’"Envoyé spécial" ont sillonné la France de l’Allier au Pas-de-Calais, de l’Alsace au Poitou, et rencontré des Français contraints de vivre dans une seule pièce pour limiter leurs dépenses de chauffage, de quémander du bois à leurs voisins ou de faire bouillir de l’eau pour la douche des enfants, faute de moyens pour payer leurs factures…

  Un reportage d’Auriane Baudin, Philippe Lagnier, Bertrand Jeanneau et Sylvain Louvet.
 
 

Ils se disputaient “pour savoir qui allait les violer en premier”

 Le 27/01/2017
 
 
Image d'illustration. L'insécurité est grandissante dans les bus de nuit à Paris. Photo © Alamy Stock Photo
valeursactuelles.com / Jeudi 26 janvier 2017

Délinquance.

Sur RMC, un chauffeur de Noctilien témoigne des violences quotidiennes qu’il a subies avant de démissionner, éreinté par l’insécurité permanente.

Depuis 37 ans, il conduisait un bus de nuit.
Jusqu’en août 2016, où l’insécurité constante et grandissante le poussent à démissionner.
Aujourd’hui sur RMC, Christophe raconte ce qui constituait alors son quotidien.
 
“Les violences faisaient partie du quotidien, et allaient d’une simple insulte jusqu’à la tentative de viol, détaille-t-il. Lorsque je demandais aux usagers de valider leurs titres de transport, certains me répondaient que je n’avais qu’à 'fermer ma gueule'. Si j’insistais, ça se finissait mal”.
 
“La direction préfère défendre le voyageur”
 
Mal ?
 L’épisode qui pousse Christophe à quitter son entreprise définitivement se déroule l’été dernier. Alors qu’il demande à un usager de valider son titre de transport, ce dernier le menace de mort en mimant la sentence.
 Le plus grave réside dans l’absence de soutien de ses supérieurs, qui ont pris le parti de fermer les yeux : “J’ai voulu porter plainte pour menace de mort. Les policiers ont regardé la vidéo et ont bien vu la personne faire ce geste. Mais la direction n’a pas souhaité que j’aille au bout, elle préfère défendre le voyageur. Le manque de soutien envers le chauffeur de bus est un véritable problème. Quand on essaie de faire respecter les règles, on nous demande de nous taire”.

Faure Gnassingbé aurait donné 5 milliards à Manuel Valls

17/01/2017
Written by: Reporter LeTemps

Lors de son passage à Lomé, Faure Gnassingbé aurait offert 5 milliards CFA à Manuel Valls pour le soutenir dans le cadre de sa campagne électorale.

Dans un communiqué rendu publique ce mardi et destiné à soutenir la grève de trois jours des enseignants, le Parti des travailleurs accuse le président Faure Gnassingbé d’avoir donné une valise de 5 milliards CFA à l’ancien Premier ministre  français.

Manuel Valls et la malette de la Françafrique

Cette somme destinée à soutenir le Premier ministre Manuel Valls pour sa candidature à la primaire socialiste puis à la présidentielle 2017.
«C’est ainsi que des révélations de sources proches du régime, émanant de personnalités elles-mêmes écœurées par l’incroyable cynisme de Faure Gnassingbé à l’endroit de son propre peuple, indiquent que, lors de son voyage officiel de fin 2016 au Togo, Manuel Valls, alors qu’il était encore Chef du gouvernement français, aurait reçu un « cadeau » de 5 milliards de F CFA pour sa campagne en France en vue de l’élection présidentielle de 2017 dans laquelle il envisageait de s’engager », selon le communiqué du Parti des Travailleurs.
C’est fort de cette « manne » que l’ex Premier ministre français a fait pression pour le retrait de l’actuel locataire de l’Elysée de la course à la présidentielle française.

Détournements de fonds

SOS éducation

Le 27/01/2017


SOS Éducation

Le corrigé de la semaine

N°20 - 26 janvier 2017
Claire Polin Chère amie, cher ami,

J’adresse toutes mes pensées aux sympathisants de SOS Éducation qui se sont déplacés de bonne foi pour voter au premier tour de la Primaire de la gauche, entachée du scandale que l’on sait.

Dans n’importe quelle démocratie moderne, la falsification de résultats électoraux entraîne des procédures judiciaires, et une annulation du scrutin.

Mais pas en France, où les mêmes qui donnent des leçons de « démocratie » et de « valeurs républicaines » à la terre entière toute la sainte semaine peuvent bourrer les urnes de manière éhontée le week-end, avant de s’effrayer de la montée du populisme et du vote extrême chez les jeunes.

Dont acte.

Pour qui voudrait encore, dimanche prochain, payer de sa poche pour participer à cette sinistre farce, voici ce qu’il faut retenir du programme éducatif des deux candidats en lice. Notre association s’était engagée à fournir ce comparatif, comme nous l’avions fait pour la Primaire de la droite et du centre ; c’est chose faite : soseducation.org/docs/benoit-hamon-manuel-valls-quel-candidat-pour-l-ecole.pdf

Bonne fin de semaine quand même !

Claire Polin

Présidente de SOS Éducation

Délocalisation de l’usine Whirlpool : la France, dindon de la farce !

 
 

    Le 27/01/2017
Marc Rousset


Environ trois cents personnes de plus vont encore se retrouver au chômage en France !
 
L'usine Whirlpool d’Amiens cessera sa fabrication de sèche-linge le 1er juin 2018.
Environ trois cents personnes de plus vont encore se retrouver au chômage en France ! Pourquoi ?
 Parce qu’au sein même de l’Union européenne, il y a des pays européens émergents.
Ces derniers pratiquent donc, de fait, un dumping fiscal et social avec un coût de la main-d’œuvre quatre fois inférieur à celui de la France !
Et si, encore, les Polonais nous achetaient des avions et des hélicoptères français…
 Mais non !
 Pour des raisons politiques, afin de satisfaire l’Amérique, par peur de la Russie, ils préfèrent acheter américain.
Dans le cas Whirlpool, comme pour de nombreuses autres délocalisations à l’est de l’Europe, les peuples ouest-européens se vident de leur substance économique industrielle, suite à la stupidité des élites françaises qui ont confondu élargissement et approfondissement de l’Europe !
S’il y avait eu un approfondissement intelligent avant un élargissement responsable, lent, contrôlé et très progressif, paradoxalement, les peuples européens seraient aujourd’hui moins hostiles aujourd’hui à l’Union européenne !

Revenu universel : Piketty entre dans la danse ! La démagogie enfle, enfle, et enfle encore !!

Le 27/01/2017


Les-cons-ça-ose-tout

Charles Sannat
27 janvier 2017 

« Au cœur du débat de la primaire socialiste, le revenu universel « pose des questions sérieuses qui méritent que l’on y apporte des réponses solides », assure un collectif d’économiste dans une tribune publiée cette semaine dans Le Monde.

« Économiquement et socialement, le revenu universel d’existence peut être pertinent et innovant », écrivent les signataires, parmi lesquels figurent, outre Thomas Piketty, Emmanuel Saez (université de Californie à Berkeley), Antoine Bozio (École d’Économie de Paris) ou encore la sociologue Dominique Méda*.
Ils défendent la proposition phare de Benoît Hamon, candidat qui « peut être économiquement crédible et socialement audacieux ».
 Soulignant que l’ex-ministre fait face avec cette proposition « à un procès en incompétence gouvernementale », les auteurs de la tribune estiment que le revenu universel d’existence, « correctement conçu et précisé », peut « constituer un élément structurant de la refondation de notre modèle social ». »
Vers un énorme échec.
Si le communisme a mis 70 ans à s’effondrer, et encore parce qu’il était soutenu au cric par un système totalement et intégralement totalitaire, un système basé sur un revenu dit « universel » est voué à un effondrement encore plus rapide dans la mesure où même dans les pays communistes, on demandait aux gens de travailler !
Il y avait même « stakanovisme » !
Ceux qui travaillaient encore plus étaient récompensés et encensés, pas par l’argent mais la « Patrie »!
Même en ex-URSS il y avait une forme larvée d’incitation positive.
Le revenu universel c’est le fait d’ériger l’assistanat en vertu.

jeudi 26 janvier 2017

Mélenchon, Bisounours

Le 26/01/2017
 
L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Le publicitaire récidive et tacle Fillon sur un panneau en 4 par 3

Le 26/01/2017
 
Le panneau a été mis en place jeudi midi

Le panneau a été mis en place jeudi midi
Photo DR

PAR Clémence Dupont
 Publié le 26/01/2017           
       
Le publicitaire seynois Michel-Ange Flori a encore frappé. Affiché en 4 par 3 cette fois-ci, un message politique piquant relatif aux soupçons d'emplois fictifs pesant sur Mme Fillon, qui viennent perturber la campagne de son mari depuis mercredi.

A peine l'affaire est-elle sortie (et pas jugée), ni une ni deux, Michel-Ange Flori a dégainé ce jeudi midi une nouvelle affiche publicitaire XXL visible par tous les automobilistes et passants qui s'aventurent avenue des Anciens Combattants d'Indochine, depuis Six-Fours vers La Seyne.
Après (entre autres) "Soyons rassurés, les assassins du prêtre de 84 ans avaient un bracelet électronique", affiché à la suite de l'attentat de Normandie, après "Etat islamique, fiché S, salafiste, détenu radicalisé : ne rien trier, tout jeter" suite à l'attentat de Nice, ou encore "La mort pour les terroristes" en plein débat sur la perpétuité réelle pour les auteurs d'attentats, Michel-Ange Flori s'est attaqué aux déboires de François Fillon en pleine campagne électorale.

Sur l'affiche, on peut cette fois lire "M. Fillon, imagine-t-on Yvonne salariée du Général De Gaulle?".

Manuel Valls a une ex-Femen cathophobe pour porte-parole

Le 27/01/2017


 par 26 janvier 2017
 
Petit rappel utile : Manuel Valls a choisi huit personnes qui ont fonction de porte-parole, dont Loubna Meliane, ex-militante Femen qui avait mené une profanation à Notre-Dame de Paris, aujourd’hui reconvertie en conseillère régionale du parti socialiste…


 


 

 


 

Hamon: Je suis favorable à une République métissée

Le 26/01/2017
 
 
L’image contient peut-être : 1 personne, texte et gros plan

Elle est lobbyiste chez LVMH, alors Benoit Hamon la planque!

Le 20/01/2017


Elle est lobbyiste chez LVMH, alors Benoit Hamon la planque!


Benoît Hamon a donc refusé l’interview avec Karine Le Marchand sur M6 dans « Une ambition intime », après l’avoir préalablement acceptée, au prétexte qu’il voulait protéger sa vie privée.

 La vérité est plus compliquée.
Retour sur les épisodes précédents :  les 17 et 18 octobre, Benoit Hamon explique sur Twitter et Europe 1 qu’il a refusé de participer à l’émission de Karine Le Marchand sur M6, Une ambition intime, parce qu’il préfère « la sobriété à la notoriété ».
Mais le Parisien révèle dans la foulée que la vérité est plus complexe.
En fait, selon le quotidien, Benoit Hamon était sur le point d’accepter l’invitation de l’animatrice préférée des Français lors d’un entretien préparatoire quand celle-ci a parlé de sa compagne.
Dans l’émission, KLM soumet, en effet, à ses invités, via une tablette, des interviews de proches qui donnent leur point de vue sur le « présidentiable ».
En l’espèce, elle souhaitait recueillir les propos de Gabrielle, la femme qui partage la vie de Benoît Hamon.
A l’évocation de sa douce, le candidat aux primaires socialistes s’est brutalement fermé, confiant en substance à KLM que celle-ci travaille pour un grand groupe de luxe et que cette révélation pourrait faire tâche dans sa campagne.

TVL, journal du jeudi 26 janv. 2017: Sécurité / Le contrôle au faciès légal

 


 
Ajoutée le 26 janv. 2017
 
02:08 - Cap sur l'Elysée
18:00 - Sécurité / Le contrôle au faciès légal
20:37 - Société / Le mensonge bientôt hors la loi
22:09 - Finances / Le désastre de l’Etat actionnaire
24:15 - International / Grèce : l’échec Tsipras
26:30 - L’actualité en bref
31:10 - La France de Campagnol

C'est qui, c'est quoi Benoît Hamon ?

Le 26/01/2017



jeudi 26 janvier 2017

Curieux comme un pou, dit-on; je le suis, curieux...

Alors que je regardais tardivement la redif de cet énième débat de la primaire de la Belle Alliance Populaire (ah ce nom, quelle trouvaille) après avoir partagé blanquette de veau et pinard idoine, mon regard fut attiré par la boutonnière de Benoît Hamon.
 
L'homme arborait un superbe canapé.
Comme Valls.
Sauf que pour Valls, je savais: il avait été élevé au grade de commandeur dans l'Ordre National du Mérite comme tout premier ministre qui tient le coup plus de six mois.
Mais Hamon n'a jamais été premier ministre et encore moins ancien héroïque combattant; d'où sortait-il cette décoration.
 J'ai donc fouillé et trouvé: Point de Mérite National mais l'Aigle Aztèque !
 Oui, m'sieurs, dames, Hamon a été fait commandeur de l'Ordre de l'Aigle Aztèque !
 Késako me direz-vous ?
 Rien de moins que la plus haute distinction attribuée aux étrangers par le Mexique, distinction qui ne peut être attribuée qu'avec l'aval du présiflan local.
 Avouez que ça le fait, ça, non ?
 Hamon, commandeur de l'Ordre de l'Aigle Aztèque !
 Au même titre que seulement neuf Français dont de Gaulle, Mitterrand, Malraux ou Le Clézio !

Oui, je sais, ça vous en bouche un coin et c'est bien normal parce rien, absolument rien du parcours de ce clampin, parcours que j'ai lu et relu avec attention, ne relie Benoît Hamon au Mexique.
Rien !
De Gaulle, on peut comprendre, Mitterrand aussi, il y alla deux fois, Malraux, c'est Malraux, comme le Clézio.
 Mais Hamon, franchement... Hamon...
Qu'a donc bien pu faire ce type pour mériter ça ?
 Voilà un mystère qui mériterait d'être élucidé et d'attirer la curiosité de quelques journalistes d'investigation.
Même pas.

Fillon, Macron, Hamon : la présidentielle 2017 de tous les scandales !

 


Le 26/01/2017


Ce qui vaut pour les Français simplex ne vaut visiblement pas pour l’élite de notre République, qui peut profiter du système à plein régime.

La Ve République ressemble à s’y méprendre aux écuries d’Augias.
 Ouvrez la porte d’un placard, vous trouverez une collection de squelettes.
Commençons par François Fillon, le Monsieur Propre de la droâte de gouvernement.
Tout en lyrisme, il affirmait triomphalement, durant la campagne de l’élection primaire : « Mon projet perturbe les castes bien établies. Tous ceux qui, au fond, profitent du système. Tous ceux qui veulent conserver leur pré carré. »
Malheureusement pour lui, les révélations du Canard enchaîné sont venues perturber son scénario bien huilé…
Ce qui vaut pour les Français simplex ne vaut visiblement pas pour l’élite de notre République, qui peut profiter du système à plein régime.
Simple paysanne, selon ses propres mots, Penelope Fillon a pourtant été l’attachée parlementaire de son époux, touchant un salaire colossal.
En 2006, elle émargeait à 7.900 euros bruts par mois !
Au total, elle aura coûté la modique somme de 5 à 600.000 euros aux contribuables.
Celle qui déclarait le 20 mai 2007 au Telegraph, un journal anglais, que les Français l’exaspéraient car ils se croiraient « supérieurs aux autres » et qu’ils ne seraient pas « particulièrement chaleureux » ne pourra pas déplorer leur manque de générosité !

Le très cher salaire maternel de Penelope Fillon !

 


MaxPPP

Le 26/01/2017

 
On sait ce que c’est : les enfants grandissent, quittent la maison, se marient… et l’ennui vous guette, alors il faut bien s’occuper !
 
Vous savez quoi ?
Je me demande pourquoi tant de gens, aujourd’hui, veulent arpenter la scène comme amuseurs publics.
 D’abord, il ne sont souvent pas drôles, et puis, surtout, il y a beaucoup plus forts qu’eux : les politiques.
 Avec ceux-là, c’est le show tous les matins en ouvrant la radio.
 
Hier, les socialistes et leurs résultats bidon, eu égard à une « tradition de fraude » (sic) au PS.

Aujourd’hui, madame Fillon, l’épouse modèle, la mère de famille nombreuse « allergique à la célébrité », et dont Le Canard enchaîné révèle qu’elle aurait grassement émargé comme attachée parlementaire de son époux, puis de son successeur, avant d’être salariée par la très intellectuelle Revue des deux mondes où elle n’a, cependant, jamais mis les pieds.
 
Selon Le Canard, donc, la femme de l’ombre aurait été salariée de 1998 à 2002 par le député François Fillon sur une enveloppe destinée à la rémunération des assistants parlementaires.
 En 2001 : 3.900 euros bruts par mois puis, à partir de l’été 2002, après l’entrée de François Fillon au gouvernement Raffarin, comme collaboratrice de son suppléant Marc Joulaud, elle touche le jackpot : de 6.900 euros à 7.900 euros mensuels.
En tout, 500.000 euros bruts sur 8 ans.

mercredi 25 janvier 2017

Corbeil-Essonnes : encore un policier blessé à la tête par un pavé aux Tarterêts

Le 25/01/2017



Le policier a été touché à la tête alors qu’il se trouvait assis sur le siège passager.DR.

Florian Loisy et Nicolas Goinard

25 janvier 2017
 
Un équipage de police a de nouveau été la cible d’une attaque, ce mercredi soir, dans la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne).
 Un agent qui se trouvait sur le siège passager d’un véhicule sérigraphié a été touché par un pavé à la tête.
Transporté à l’hôpital, il a l’arcade et la pommette ouverte.
Des blessures qui nécessiteront des points de suture.
L’attaque est survenue après que la brigade anticriminalité a interpellé une personne dans le cadre d’une affaire de stupéfiants.
 Une patrouille est arrivée en renfort avenue Strathkelvin vers 18h30.
Depuis une butte voisine de la route, un homme a jeté un pavé sur le véhicule.

TRUMP. Trump t’es là ? Whirlpool va délocaliser la fabrication de sèche-linge d’Amiens en Pologne…

Le 25/07/2017



Charles Sannat
25 janvier 2017
La fabrication de sèche-linge devrait cesser au 1er juin 2018 dans l’usine Whirlpool d’Amiens.

 Le fabricant cherche un repreneur pour le site, qui emploie 290 personnes…
En clair, ce sont 300 personnes qui vont partir au chômage et leur boulot qui va aller s’installer en Pologne où le coût du travail est 4 fois inférieur au coût français, au sein même de l’Europe qui organise consciemment le dumping fiscal et social.
Aux USA, Trump ferait un « tweet » et Whirlpool augmenterait même immédiatement le nombre d’ouvriers pour ne pas se faire virer du marché.
Nous, on a Hollande, qui nous explique que le mondialisme c’est bien, que l’ennemi c’est le protectionnisme, qu’il faut encore plus de chômage et de chômeurs et d’usines qui ferment…
Fascinant choc des différentes réalités.

La réalité US désormais, et la triste réalité française.

Continuez à détester Trump parce qu’il veut filer du boulot à son peuple.

Ici, les dirigeants s’occupent de vous ruiner.

Nous n’avons que ce que nous méritons.

Charles SANNAT

Source ici