lundi 31 octobre 2016

Rassemblement parisien du 1er novembre 2016

Le 31/10/2016


14877276_135287973610299_1892850579_n

Dis, Anne Hidalgo...

Le 31/10/2016


Anne Hidalgo - Amernde pour un mégot dans la rue

L’opération Sangaris : un échec politique qui avait été annoncé

François Hollande à la base militaire Sangaris Mpoko à Bangui
 
© POOL New Source: Reuters
 
François Hollande à la base militaire Sangaris Mpoko à Bangui

    Par Bernard Lugan
L’échec de l'opération est total et il doit être imputé aux dirigeants politiques français qui ont constamment donné aux militaires des ordres aberrants, indique le spécialiste de l'Afrique Bernard Lugan. Il justifie son point de vue.
                                   
Le 30 octobre 2016, la France a mis un terme à lopération Sangaris qu'elle avait entamée au mois de décembre 2013 en République centrafricaine.
Son objectif ?
Mettre fin aux massacres commis par la Séléka (coalition constituée en août 2012 de partis politiques et de forces rebelles opposés au président centrafricain François Bozizé).
Aujourd’hui, le chaos centrafricain n’a pas cessé et le pays est largement aux mains de cette même Séléka et de ses divers chefs de guerre, souvent des Soudanais.
L’échec est donc total et il doit être imputé aux dirigeants politiques français qui ont constamment donné aux militaires des ordres aberrants.
Rappel des faits et exposé des responsabilités socialistes.
En 2012, avec peu de moyens, il eut été possible de «traiter» rapidement et efficacement les coupeurs de route de la Séléka, mais, harcelé par le Quai d’Orsay, François Hollande hésita
Dans le dossier de la République centrafricaine (RCA), François Hollande a constamment tergiversé et accumulé les erreurs :

Les migrants, va falloir les aimer !

Le 31/10/2016


Résultats de recherche d'images pour « bd de la chapelle migrants »


J'écoute BFM, c'est extra.

Pour nous parler des migrants, pendant 15 minutes, 3 intervenants: le directeur de la très gauchiste France Terre d'Asile, Yann Brossat, le jeune communiste adjoint de la mairesse de Paris et la cheffesse de l'Office des réfugiés.
Ah, c'est sûr, à les écouter, aucun doute à avoir, les migrants, faut les plaindre, sont mal accueillis, mal hébergés, mal considérés et le gouvernement, il n'a rien fait pour éviter que la situation dégénère à Stalingrad.
 Les migrants, faut les évacuer et les héberger, qu'ils on dit.
 Aussi simple à dire que difficile à faire.

Quelle folie, il n y en a que pour les migrants.
On démantèle Calais, on expédie 5 000 migrants un peu partout en France, on en laisse 2 000 se carapater dans la région et déjà les premiers migrants accueillis dans des CAO se font la malle en douce.
 Les trottoirs du XIXème arrondissement de Paris dégueulent ses migrants de partout; la police arrive, contrôle, fait fuir quelques migrants qui aussitôt reviennent avec tentes et matelas, aidés par les associations et des initiatives citoyennes...

Trump: excellentissime

Le 31/10/2016
 
 


La police de la pensée n°5
 
Ajoutée le 24 oct. 2016
 
Le discours de Donald Trump au Dîner d'Al Smith, le 20/10/16.

Via L'échelle de Jacob

TVL, journal du lundi 31 oct. 2016: Politique / Hollande - Valls : le torchon brûle

 



Ajoutée le 31 oct. 2016
 
01:54 - Politique / Hollande - Valls : le torchon brûle
04:23 - Immigration / Calais fait des petits
07:27 - Economie / AirBnB se lance dans l’antiracisme
09:46 - International / Elections américaines, rien n’est joué
12:22 - L’actualité en bref
17:51 - La France de Campagnol

Mimizan : elle dort dans la rue et lance un appel à l'aide sur internet

 Le 31/10/2016

 
Dominique a été expulsée le 14 octobre dernier-Image d'illustration
 
Dominique a été expulsée le 14 octobre dernier-Image d'illustration © Maxppp - Maxppp

Par Nelly Assenat, France Bleu Gascogne lundi 31 octobre 2016

 
Une femme d'une quarantaine d'années a été expulsée le 14 octobre dernier de son logement.

Elle dort désormais dans la rue à Mimizan Plage et lance un appel à l'aide sur internet pour constituer une petite cagnotte financière.
Elle s'appelle Dominique.
 Elle a la quarantaine et elle dort dans la rue à Mimizan plage.
Fatiguée et handicapée, cette femme appelle aujourd'hui à l'aide en témoignant ce lundi matin sur France Bleu Gascogne.
Elle demande une main tendue et un peu d'argent, alors que la trêve hivernale commence à partir du premier novembre (les locataires ne peuvent plus être expulsés de leur logement jusqu'au 31 mars 2017).
Dominique n'a pas eu droit à ce sursis puisqu'elle a été expulsée le 14 octobre dernier.
 Aujourd'hui elle cherche un toit ou du moins un abri.

Expulsée 15 jours avant la trêve hivernale

Philippe De Villiers : Najat Belkacem a une double allégeance. Elle s’est engagée par serment auprès du Maroc à diffuser la langue Arabe (vidéo 1’32). A ne pas manquer!


de Villiers Lescloches sonneront-elles encore


M. Domota, le problème de la Guadeloupe, ce n’est plus l’esclavage !




Le 31/10/2016


 
Si dépendre de la France vous pose problème, Élie Domota, vous pouvez toujours solliciter votre indépendance !


Interrogé par un syndicaliste guadeloupéen, Élie Domota, leader de l’UGTG (Union générale des travailleurs de Guadeloupe), lors de « L’Émission politique », jeudi dernier sur France 2, François Fillon, sans doute non préparé à cette intervention, a tout de même répondu d’une manière sereine et pondérée.
La question était :
Vous avez déclaré, en septembre, que “la France n’était pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique”. Vos propos relèvent du racisme et de l’apologie du crime contre l’humanité.
Quelques secondes plus tard, Élie Domota poursuivait :
Les terres ont été acquises de façon criminelle, en 1849, par les propriétaires d’esclaves.
Domota, par ces accusations outrancières et hors de propos, estimait que François Fillon « considérait les peuples d’Afrique et d’outre-mer comme des êtres inférieurs ».
Cependant, la réponse de François Fillon laisse quelque peu à désirer :
La France d’aujourd’hui n’est pas coupable. Pas de repentance.


Soit, mais cela implique qu’elle était, peut-être, coupable en 1849 !
 L’était-elle ?
Tout d’abord un mensonge : lors de l’abolition de l’esclavage, par la France, en 1848, aucune terre n’appartenait aux esclaves, elles n’ont donc pas pu être acquises, au détriment de ces mêmes esclaves devenus libres, de manière criminelle.

Vers la préférence étrangère dans nos centres d’hébergement pour sans-abri ?





Le 31/10/2016



Additionnez crise économique et « vague migratoire » (terme poético-médiatique) et c’est le tsunami assuré dans nos centres d’hébergement.


Tout le monde l’accepte : les gouvernements passent et des SDF continuent de mourir de froid
l’hiver en France, les centres d’hébergement restent insuffisants et saturés.
Comme une vieille rengaine, qui titille notre conscience l’espace d’un instant.
Mais l’équation, cette année, va être périlleuse, elle est même insoluble.
 Additionnez crise économique et « vague migratoire » (terme poético-médiatique) et c’est le tsunami assuré dans nos centres d’hébergement.
En trois jours, rien qu’à Calais, ce sont 6.000 migrants qui ont été « mis à l’abri », terme flou qui signifie qu’un gouvernement généreux avec l’argent du contribuable a réussi à pousser les murs avant l’hiver, pour disperser sur tout le territoire une invasion migratoire assumée.
Saupoudrer pour mieux tromper.
Les autorités « rechignent », d’ailleurs, à communiquer de façon précise sur les lieux d’accueil pour éviter les « tensions au niveau local ».

Entendez qu’elles dissimulent volontairement aux franchouillards basiques que nous sommes, et
toujours suspectés de racisme, les lieux précis où vont se répartir, façon puzzle, ces milliers de migrants de la jungle de Calais.

C’est du brutal : à découvrir un matin, en ouvrant vos volets ou en faisant votre marché.
D’autant que la baguette magique du gouvernement qui carbure au « vivre ensemble, faut que ça marche » a trouvé les moyens, subitement, d’ouvrir en urgence 450 centres d’accueil et d’orientation sur tout le territoire pour accueillir lesdits migrants.

dimanche 30 octobre 2016

Joyeux Noël !

     Le 30/10/2016                                                                                              
                                                                                                                                           
                                                                           
Joyeux Noël !
 
Publié par Antonin Campana sur 30 Octobre 2016    
 
(Nuit de Noël 2016 : des bandes de « jeunes » des cités, métamorphosées en « groupes islamiques armés », attaquent à l’arme de guerre les casernes, les cantonnements et postes de police. En quelques heures, ils sont maîtres de villes entières… Un scénario impossible ?)
 
Place Beauvau, vendredi 23 décembre 15 heures

Avec irritation, Bernard Cazeneuve repose sur son bureau les deux pages d’une note TTU (Très Très Urgent) du Directeur du Service central du renseignement territorial (SCRT).

 Cazeneuve répugne à prendre des décisions, c’est pourtant ce que lui demande Leonnet :

« Depuis plusieurs mois, l’islam a transformé les différents quartiers en territoires politiques interconnectés. L’ancien système du caïdat a semble-t-il laissé la place à une hiérarchie radicalisée par la religion. Ces territoires regorgent d’armes et les « bandes » doivent désormais être considérées comme de potentiels « groupes armés » paramilitaires. Cela est d’autant plus dangereux que ces bouleversements rendent obsolètes les accords tacites passés entre nos services et les anciens encadrements mafieux des quartiers. Or, depuis plusieurs jours, nos renseignements font état d’une grande agitation dans plusieurs banlieues. Des djihadistes revenus de Syrie ont été signalés dans plusieurs villes comme Strasbourg, Marseille, Grenoble, Lyon… Il nous faut donc craindre des émeutes imminentes, comparables à celles de 2005, peut-être plus violentes encore. Dans ce contexte, il nous paraît donc nécessaire de procéder à des interpellations préventives… ».

Cazeneuve griffonne quelques mots sur la note et la tend à son Directeur de cabinet :

Tenez Strzoda, vous donnerez des instructions, je ne veux aucune émeute d’ici la fin du mandat

Sur le papier, le ministre a écrit au stylo rouge et souligné : « pas de provocation, on temporise jusqu’aux élections !! »
 
Place Beauvau, samedi 24 décembre 10h00
 
Appel du Préfet de l’Isère pour le ministre de l’intérieur. Selon de nombreux indicateurs de police, un attentat serait en préparation sur Grenoble :

une rumeur sans doute, monsieur le ministre, mais bon, on ne sait jamais… Selon le Directeur du renseignement intérieur de l’Isère ces informations ne sont pas fiables à 100%, mais je pensais que… De toute manière, les effectifs de police sont suffisants. Bien que la CRS 47 soit mobilisée sur Paris, il nous reste un Escadron de Gendarmes mobiles consigné dans sa caserne
Dans ce cas, on s’en tient aux instructions décidées en haut lieu : pas de provocations inutiles !

Grenoble, Hôtel de police, dimanche 25 décembre, minuit passé de 15 minute

50 « jeunes radicalisés » du quartier Mistral pénètrent dans l’Hôtel de police.
Ils sont armés d’explosifs, de kalachnikovs, de pistolets-mitrailleurs Uzi et de RPG 7.
Ils ne laissent aucune chance aux quelques fonctionnaires présents.
Chaque étage, chaque bureau, chaque placard est visité.
Ceux qui se défendent sont hachés par les balles des AK 47, ceux qui se rendent son égorgés.
Deux voitures de police qui revenaient sirènes hurlantes sont disloquées par des roquettes.

Grenoble, Caserne des Gendarmes mobiles, dimanche 25 décembre, même heure

50 « jeunes radicalisés » de la Villeneuve, rejoints par 50 autres de Teisseire, pulvérisent la guérite du garde et s’élancent vers les petits immeubles orange et gris où vivent les gendarmes et leur famille.
Tous sont en train de fêter Noël.
Pendant qu’un groupe investit le dépôt d’armes, le centre administratif et les hangars, un autre tire sur les façades au lance-roquette et à la mitrailleuse PKM.
Avec un haut parleur, un ancien de Syrie ordonne aux gendarmes de descendre au pied des immeubles avec leur famille.
Puis, les femmes et les enfants sont enfermés dans les hangars.
Les hommes sont parqués sur le terrain de tennis, où ils sont exécutés.
A 1h30 du matin, l’escadron 24/5 n’existe plus.

Alain Juppé et les moines de Tibhirine

Le 30/10/2016


     Résultats de recherche d'images pour « les moines de Tibhirine »


Dans ses mémoires, Charles Pasqua raconte comment Alain Juppé, l'homme, qui prétend devenir le président de la République, a été impliqué dans la mort des moines de Tibhirine.

 A l'époque, alors que Pasqua avait chargé Jean-Charles Marchiani (préfet du Var) d'activer un contact avec le GIA à Alger pour trouver un moyen de négocier, Alain Juppé va brutalement désavouer et décrédibiliser Marchiani.
Tout ceci parce que Monsieur "Susceptible" n'a pas été mis au courant par Jacques Chirac resté un peu évasif sur la question.
On connaît la suite!
Voici un extrait de l'article intitulé : "Pasqua, son testament intime" dans Valeurs Actuelles du 22 septembre 2016 :
"…L'année suivante, en Algérie, se produit l'enlèvement des 7 moines trappistes du monastère de Tibhirine, dans la nuit du 26 au 27 mars 1996.
 Le responsable de la mouvance islamiste qui affirme les détenir prend langue avec l'ambassade de France à Alger.
Marchiani qui est en poste à Toulon, m'informe qu'il dispose d'un contact sur place pour toucher les ravisseurs.
Il connaît bien le dossier, lui qui a travaillé sur le GIA durant mon second passage à Beauvau. Comme pour l'affaire des pilotes (…en Bosnie…), j'en parle à Chirac: "Alors, qu'est-ce qu'on fait ? – Ecoute, Charles, faisons comme la dernière fois. Il n'y a qu'à envoyer Marchiani, et qu'il utilise son contact. Mais, surtout, il ne faut pas en parler à Juppé."

Braqué, agressé et violenté quatre fois. Le « quotidien » d’un patron de magasin breton. Et les aveux d’un élu…(vidéo)

Le 30/10/2016
 
 
patron magasin braqué agressé

Reportage Armel Joubert des Ouches  29 octobre 2016

« C’était moi qui était visé, ils m’attendaient »

Vendredi 21 octobre 2016.
Le patron d’un magasin Intermarché de Chantepie à la périphérie de Rennes, quitte son établissement.
Il est 19 heures 30.
C’est à cet instant que trois malfaiteurs lui sautent dessus.
Ils lui arrachent sa sacoche, « la recette du jour », pensent-ils.
Mais la sacoche est vide.
Durant de longues secondes, « tétanisé », Hubert des Minières est menacé par une arme à feu.
Avant de s’enfuir, l’un des trois voyous muni d’une batte de baseball assène un violent coup dans les jambes.
Le patron du magasin sortira indemne de cette agression. Jusqu’à quand ?

Patrons de magasins braqués et agressés : des « crimes » à répétition… impunis

En septembre 2013, des voyous l’avaient braqué, ligoté, enfermé à clé dans son bureau prenant bien soin de couper le téléphone avant de s’enfuir avec sa voiture.
Plus récemment, six malfrats ont défoncé la vitrine d’entrée de son établissement au moyen d’une voiture bélier.
Des malfaiteurs se sont enfuit avec le distributeur automatique de billets.
Quatre agressions violentes, une seule personne condamnée : celle impliquée dans le braquage avec séquestration.
 C’était en septembre 2012.
Depuis … rien.

La Jungle de Calais à Paris


Le 30/10/2016



Il faut aller consulter la presse étrangère pour découvrir ce qui se déroule à Paris :




Michel Janva
Posté le 29 octobre 2016 à 20h14 | Lien permanent

Tout sauf Juppé !




Le 30/10/2016



Il reste peu de temps pour convaincre les électeurs de la primaire de rejeter Juppé.


François Fillon, pourquoi pas ?
 Surtout s’il a non pas un François Baroin mais un Jean-Frédéric Poisson comme premier ministre. Mais surtout, surtout pas d’Alain Juppé.
Il reste peu de temps pour convaincre les électeurs de la primaire de rejeter Juppé.
Pourtant il leur suffirait de lire le dernier ouvrage de Philippe de Villiers pour être convaincus que le maire de Bordeaux ne mérite pas l’Élysée car il est tout à fait clair que les cloches risquent de ne plus sonner demain, ou en tout cas de sonner faux, si d’aventure Alain Juppé devait affronter Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, et donc être élu 8e Président de la Ve République, puisque les Français n’auront pas le courage de mettre le bulletin qui leur assurerait la rupture.
Avec beaucoup de rigueur et une documentation digne d’un archiviste, Philippe de Villiers nous présente le vrai visage d’Alain Juppé.
Il nous rappelle ce qu’il fut, et ce qu’il est devenu, expliquant ainsi pourquoi il est à présent la coqueluche des médias, qui ont trouvé en lui l’homme qui se pliera à leurs désirs mondialiste et islamophile.
Le créateur du Puy-du-Fou devenu un symbole du souverainisme cite de nombreux faits ou déclarations de l’ancien Premier ministre.
Par exemple : à propos de la Libye dont il a fortement encouragé les bombardements :
Je souhaite que le dialogue s’ouvre sans complexe aux courants islamistes… il y a des gens attachés à l’islam prêts à accepter les règles de bases de la démocratie.
Puis, après une visite au Caire en 2011 où les Frères musulmans lui ont paru « très intéressants » : « plusieurs de ces jeunes Frères ont une vision d’un islam libéral ».
 En mai 2012 :

Lavage de cerveau en 3e : un enseignant illustre le fascisme par Robert Ménard




Le 30/10/2016
Christine Célérier
Professeur de Lettres

Le torchon est signé Jean-Riad Kechaou.

Le torchon est signé Jean-Riad Kechaou et publié sur le site gauchiste Politis qui héberge son blog « Un prof sur le front ».
On pourrait penser au récit-confession d’un enseignant en souffrance, déprimé par le naufrage de l’Éducation nationale et débordé par les sauvageons qu’elle crée.
Mais M. Kechaou est un enseignant heureux, et un valeureux héros en guerre contre… Robert Ménard !
Robert Ménard y est familièrement tutoyé et délicieusement affublé du surnom de Bébert car « on ne peut ni t’appeler Monsieur le maire, ni par ton prénom, ce serait trop respectueux », alors que « Bébert c’est bien, dans mon imaginaire ça me renvoie au gars qui boit son petit blanc à 9h du mat’ au comptoir du bar PMU et qui refait le monde à sa sauce très alcoolisée ».
Ça commence mal, le maire de Béziers ne buvant pas une goutte d’alcool.
Mais vous connaissez le dicton « qui veut tuer son chien… ».
 Et comme le taxer d’alcoolique ne suffit pas, M. Kechaou passe à l’étape supérieure en accusant Robert Ménard de fascisme, et l’assimile à « un petit caudillo (proximité de l’Espagne oblige, mais petit führer, ça marche aussi) ».
M. Kechaou raconte comment « la campagne anti-migrants affichée dans toute la ville de Béziers à la demande de Robert Ménard fut l’occasion de faire un petit cours improvisé avec [ses] élèves de troisième. »
 Un « petit cours improvisé » requérant une grande maîtrise du sujet, tout porte à croire que M. Kechaou n’en est pas à sa première « campagne » pro-migrants.

Grande-Bretagne: Pressions musulmanes afin que les appels à la prière puissent s’effectuer publiquement au moins 3 fois par jour

Le 30/10/2016
 
 
mosquée
    

UNE PÉTITION pour permettre l'appel public à la prière, connue sous le nom "Adhan", dans les mosquées du Royaume-Uni a été signée par plus de 25'000 personnes.
 
La pétition qui se trouve sur le site Web du gouvernement britannique a reçu 25'221 signatures.
 
Ceux qui sont à l'origine de la pétition déclarent: "L'Adhan, ou l'appel islamique à la prière est une partie intégrante de la foi musulmane .
"Le nombre de personnes pratiquant la religion de l'Islam dans le Royaume-Uni dépasse trois millions.
"Certains quartiers de villes ont plus de 50% de la population musulmane."
La pétition a demandé au gouvernement d'autoriser l'appel à la prière au moins trois fois par jour dans les zones très peuplées par des musulmans.
 
appel1
 
La pétition déclare: «Je crois que c'est le bon moment pour expérimenter et permettre l'appel à la prière au moins trois fois par jour dans les zones hautement peuplées de musulmans, et non à des heures antisociales."

Un CRS lance un appel à la grève générale

Le 30/10/2016

Résultats de recherche d'images pour « police avec le peuple »




Ce CRS lance un appel à la grève générale à partir du 12 Novembre.

Copier, Partagez, Diffusez cette vidéo à grande échelle car elle ne restera peut-être pas très longtemps en ligne !

samedi 29 octobre 2016

CETA : 3 minutes pour comprendre une imposture

Le 29/10/2016





Ajoutée le 20 sept. 2016
 
Il y a urgence à stopper le CETA, accord de libre-échange entre l’Europe et le Canada.

 Porteur des mêmes maux que son cousin le TAFTA (accord entre l’Europe et les Etats-Unis), il fait peser de graves menaces sur l’avenir de notre alimentation, de notre santé, du climat et intensifie des risques sur nos démocraties en donnant des pouvoirs démesurés aux multinationales.
Il est temps d’agir en disant NON à ce traité, signez la pétition https://www.foodwatch.org/fr/s-inform...

Faites connaître cette vidéo en la partageant sur vos réseaux sociaux.

Pour en savoir plus :
Comment les traités transatlantiques CETA et TAFTA menacent nos choix démocratiques :
http://www.foodwatch.org/fr/s-informe...
http://fondation-nicolas-hulot.org/ma...

Sondage – Une majorité de Français opposée aux traités CETA et TAFTA : http://www.foodwatch.org/fr/s-informe...

CETA et TAFTA : un accord climaticide et anti-démocratique peut en cacher un autre : http://fondation-nicolas-hulot.org/ma...

Le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et Etats : un danger pour nos démocraties : http://www.foodwatch.org/fr/s-informe...

Fuite TAFTA et CETA le jeu de dupes du gouvernement : http://www.foodwatch.org/fr/presse/co...

TAFTA et CETA : l’Europe prête à brader le principe de précaution : http://www.foodwatch.org/fr/s-informe...

foodwatch et la Fondation Nicolas Hulot répondent à l’argumentaire de la promotion du CETA par le gouvernement : http://www.foodwatch.org/uploads/tx_a...

CETA : le double discours du gouvernement : http://www.foodwatch.org/fr/presse/co...




Pour nous suivre et poser vos questions #CETA #TAFTA sur Facebook « foodwatch France » www.facebook.com/foodwatchFR/ et « @fondationhulot» www.facebook.com/fondationnicolashulot/ mais aussi nos fils twitter en utilisant @foodwatch_fr @fondationhulot

D'autres vidéos en lien avec le sujet : CETA et TAFTA : à quelle sauce allons-nous être mangés ?
On en parle avec Karine Jacquemart, de foodwatch : https://www.youtube.com/watch?v=K80YR...
On en parle avec Denis Voisin, de la Fondation Nicolas Hulot : https://www.youtube.com/watch?v=J4HVW...

Quimper : Les faïenceries Henriot créent une « Marianne noire » pour soutenir les migrants

29/10/2016
 
 
ac-henriot-marianne-630x0
 
Posted by La Rédaction on 28th octobre 2016
 
BREIZATAO – POLITIKEREZH (28/10/2016)
 
La dégénérescence s’accélère si vite qu’il est difficile de traiter l’information au rythme où les choses évoluent. Cette fois-ci, elle implique les très vénérables faïenceries Henriot, à Kemper/Quimper, en Cornouaille (Finistère).
 
Côté Quimper (source) :
L’artiste Yannick Cohonner et Jean-Pierre Le Goff, le patron de la faïencerie Henriot-Quimper, se sont tout de suite entendus autour de la création d’une nouvelle statue de Marianne.
Leur première rencontre remonte à l’été 2015. Cette collaboration a débouché sur l’édition d’une Marianne, couleur chocolat.
C’est aussi un signe supplémentaire de la liberté revendiquée par le patron de la manufacture. Réaliser une Marianne noire, qui plus est à partir d’un prototype en 3D, est une première en France.
Cette fois-ci, Yannick Cohonner revendique pleinement cette nouvelle version de Marianne. Elle ne devrait pas laisser indifférent.
« Ce serait formidable qu’elle suscite des réactions. Cette Marianne est tout sauf une femme blanche et catholique. Cette figure incarne aussi les valeurs de la citoyenneté qu’il est bon de réaffirmer dans cette période. »
Cette bouffonnerie appelle plusieurs observations.
Premièrement et objectivement, cette production est médiocre, sans inspiration, même dans la catégorie qu’elle prétend occuper : un resucé d’Art Nègre des années 30. On ne découvre pas deux fois l’Amérique.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas les faïenceries Henriot, voici une production bretonne de 1910 :

France 3 dénonce les commentaires « insupportables » de ses lecteurs


France 3 dénonce les commentaires « insupportables » de ses lecteurs
 
le 29 octobre 2016  
 
Jeudi 27 octobre, France 3 Midi-Pyrénées publiait, sur sa page Facebook, une vidéo sur l’arrivée des migrants de Calais à Toulouse. La colère des internautes ne s’est pas faite attendre…
 
Pourtant, ça n’était qu’une « simple vidéo de quelques secondes » : « On y voit des hommes, fatigués, tous d’origine afghane, débarquer d’un bus et récupérer leurs bagages », explique Fabrice Valéry, rédacteur en chef adjoint chargé des éditions numériques, dans une tribune coup de gueule publiée sur le site de l’antenne régionale.
Cependant, cette vidéo « strictement informative » a très vite « déclenché un flot de commentaires », la plupart « haineux ».



Le tout, « simplement parce qu’ils viennent d’un pays étranger, que leurs « traditions », leur « mode de vie » ne seraient pas exactement les mêmes que les nôtres », estime le journaliste avant d’en déduire que « c’est insupportable ».
 Et celui-ci d’en citer quelques uns. « Où sont les femmes et les enfants ? L’Etat a toujours pas compris qu’on ne voulait pas d’eux ? Les hommes de ces pays ont été élevés avec leur coutume. Dont une des principales est le rabaissement de la femme, aucun respect pour elle. Nos enfants, nos filles, on leur doit la protection et c’est pas en acceptant ces gens là qu’on va leur apporter », écrit ainsi une internaute inquiète.

Les coupeurs de tête à l’ONU !

Le 29/10/2016
 
 
arabie-saoudite-onu-Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d'Arabie Saoudite, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 | AFP

Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d’Arabie, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 [AFP]

Par Bruno Guigue

Élire l’Arabie saoudite au Conseil des droits de l’homme, c’est comme nommer un pédophile directeur d’école. Mais ça y est, c’est fait.

Cette monarchie est esclavagiste et corrompue.
Pudibonde et obscène, elle se prosterne devant le dieu-dollar et vomit tout ce qui n’est pas wahhabite.

 Elle diffuse à l’échelle planétaire une idéologie débile et sectaire.
Elle invoque le Créateur à chaque virement bancaire, mais elle décapite comme d’autres font un barbecue.

Seulement voilà, elle a beaucoup d’amis.
 Et ils trouvent qu’elle a un excellent pedigree pour se voir confier la promotion des droits de l’homme.
Remarquez, on a échappé au pire.
On a failli lui confier les droits de la femme.

Voilà donc l’Arabie saoudite chargée, avec notre bénédiction, de soutenir les droits de l’homme comme la corde soutient le pendu.

Car les Occidentaux ont voté comme un seul homme pour la candidature de Riyad.

Avec une bienveillance de marchands de canons soucieux de la réputation du client, ils ont arrosé d’eau bénite cette fosse à purin.

Vus de Paris, les dix milliards de contrats d’armements valent bien cette petite mascarade dont personne ne parlera plus dans 48 heures.
 On leur a vendu des armes, distribué des médailles, bradé l’honneur national.
 Tant qu’on y est, on peut aussi leur permettre de parader au sein de ce conseil qui de toutes façons ne sert à rien.
 Puisqu’ils y tiennent !

arabie Le-prince-heritier-Mohamed-ben-Nayef-recu-par-Francois-Hollande-a-l-Elysee-pour-lui-remettre-la-Legion-d-Honneur

Le prince héritier Mohamed ben Nayef, reçu par François Hollande à l’Elysée pour lui remettre la Légion d’Honneur, mars 2016 (Reuters)

L'horreur à Molenbeek: battue et droguée, elle se fait violer pendant plus d'une heure et tente ensuite de mettre fin à ses jours

Le 29/10/2016
 
 
 
Rédaction en ligne
 
Une Marocaine de 19 ans a été droguée, battue et violée par un homme à Molenbeek. Les faits remontent au 30 septembre et sont rapportés par la DH.
 
Les faits remontent à la nuit du 30 septembre au 1 er  octobre.
 En rentrant de chez sa sœur, une Marocaine de 19 ans, venue en Belgique pour rendre visite à sa famille, se perd dans les rues de Molenbeek et s’arrête dans un night-shop pour demander son chemin.
«  Tu as besoin d’aide, viens avec moi, on va t’aider et te ramener chez toi  », lui dit son violeur avant de l’emmener vers sa camionnette de la marque Peugeot Partner et de couleur noire.
Plusieurs hommes sortent alors du véhicule et le calvaire va commencer pour la jeune femme.
Alors que les compagnons du violeur attendent que ça se termine, La Marocaine de 19 ans est frappée, droguée et violée pendant plus d’une heure.

Hommage aux Tsiganes : quand Hollande exploite l’Histoire à son profit

Le 29/10/2016
 
 


Le 29/10/2016


Encore de la repentance, direz-vous ?

François Hollande s’est déplacé ce samedi matin, à Montreuil-Bellay, dans un ancien camp d’internement de Tsiganes, datant de la Seconde Guerre mondiale.
 C’était à l’occasion du 70e anniversaire de leur libération, en 1946.
Le chef de l’État a notamment déclaré :
"Le jour est venu et il fallait que cette vérité soit dite […] La République reconnaît la souffrance des nomades qui ont été internés et admet que sa responsabilité est grande dans ce drame."
Encore de la repentance, direz-vous ?
Loin de nous l’idée qu’il ne faille pas rendre hommage, même au bout de 70 ans, à la communauté tsigane.
Mais c’est l’exploitation politique de cet événement qui est critiquable.
Pour François Hollande, « il fallait que cette vérité soit dite ».
Soit !
 Mais alors, que toute la vérité soit dite !
 « Les Tsiganes internés sous Vichy : l’histoire oubliée », peut-on lire, par exemple, sur le site de France-Inter, comme si les mesures à l’encontre des Tsiganes dataient du gouvernement de Vichy.
En fait, elles ont commencé plus de deux siècles avant la défaite de 1940 et l’occupation allemande. Bien accueillis, à l’origine, dans les cours royales et princières, ces Tsiganes nomades sont peu à peu considérés comme des vagabonds, mendiants et gens indésirables, surtout à la fin du XIXe où se produisent de nouvelles migrations.

Marseille : convoqués, les policiers en colère débarquent en force

Le 29/10/2016


Faits divers - Justice - Marseille : convoqués, les policiers en colère débarquent en force

Convoqués à trente, les policiers sont arrivés hier à près de 500 à l'Évêché, l'hôtel de police de Marseille, situé dans le deuxième arrondissement de la cité phocéenne. Photo nicolas vallauri



Quelque 500 agents se sont rassemblés à l'Évêché

Vous nous soignez la grippe avec un cancer !" ; "Bientôt, c'est plus des policiers, c'est des pompiers qu'on va être !"

Un vent d'amertume doublé de colère flottait hier soir devant l'hôtel de police de Marseille (2e arrondissement).
Une trentaine de policiers avaient été convoqués par leur hiérarchie, ce qui s'est traduit par un rassemblement, salle Biancardini, de près de 500 policiers, les collègues étant venus soutenir les convoqués.

Les policiers en colère qui ont manifesté ces derniers jours à Marseille, notamment sur le Vieux-Port, et encore hier après-midi, avaient rendez-vous hier soir, à 19 h, à l'hôtel de police.
Certains d'entre eux craignaient une mise à pied ou des sanctions.
Très remontés contre les initiatives qui pourraient être prises à leur encontre, ils déploraient notamment les méthodes employées par leurs supérieurs.
D'autant qu'il se racontait que les vidéos municipales avaient relevé les numéros des véhicules les plus participatifs au mouvement.
 
Au final, les policiers devraient poursuivre leur mouvement, mais sans les sirènes

Jupette

Le 29/10/2016

 
 
Vu chez Paul (MDR)

Et, finalement, la Wallonie, sans surprise, capitula…

 


Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César - Lionel Royer, 1899, Musée Crozatier du Puy-en-Velay.

Le 29/10/2016


Les dirigeants wallons ont donc dit oui au Canada, oui au CETA, oui à la mondialisation.

La résistance aura duré une semaine.

Non, ils ne signeraient pas le CETA, cet accord de libre-échange catastrophique pour les agriculteurs. Non, ils ne céderaient pas aux ultimatums, aux pressions, au chantage des instances européennes. Non, ils ne se placeraient pas du côté des négociateurs qui ont agi dans le dos des peuples.
Et, finalement, ils capitulèrent.
Avec fierté.
Les dirigeants wallons ont donc dit oui au Canada, oui au CETA, oui à la mondialisation.
Paul Magnette, célébré dans le monde entier comme héraut de la résistance et apôtre de l’antimondialisme, n’avait rien du rebelle.
Un social-démocrate, européen convaincu et intellectuel émargeant au politiquement correct pouvait-il l’être, d’ailleurs ?
 On en doutait : on en a eu la preuve.
 En réalité, le Parti socialiste wallon, confronté à la montée en puissance des communistes du PTB (Parti du travail de Belgique), voulait se racheter une virginité à gauche : c’est chose faite.
Sur tous les plateaux télévisés, pourtant, le gouvernement régional wallon ne cesse d’afficher sa morgue d’avoir trouvé un accord.
Grâce à lui, plus jamais le commerce mondial ne sera comme avant.
Grâce à lui, les peuples vont enfin pouvoir respirer l’air du commerce équitable.
Grâce à lui, l’Europe est enfin en train de se démocratiser.
Mais qu’a obtenu la Wallonie pour afficher tant de fierté ?
 Rien, ou si peu.

La gauche française divisée comme jamais auparavant

 
Résultats de recherche d'images pour « hollande cambadélis »


Le 29/10/2016



Le Président a réussi l’exploit d’être lâché par la quasi-intégralité de sa majorité.
 

L’exercice du pouvoir ne fut pas de tout repos pour la gauche française qui sortira exsangue d’un quinquennat marqué par des événements dramatiques.
Incapables de tenir leurs promesses de campagne, les socialistes sont à la croisée des chemins. François Hollande atteint des records d’impopularité jamais observés pour un Président en exercice occidental élu démocratiquement, ne satisfaisant plus que 4 % des Français.
Le Président a réussi l’exploit d’être lâché par la quasi-intégralité de sa majorité, exception faite peut-être du dernier fidèle, Stéphane Le Foll.
 Depuis la publication d’Un Président ne devrait pas dire ça, Claude Bartolone ne décolère pas.
Il n’est pas le seul.
 Manuel Valls semble vouloir s’émanciper de la tutelle encombrante de François Hollande.
 Le quinquennat est si étranger à l’esprit de la Ve République que le Président serait presque devenu le fusible de son Premier ministre…
On peut, d’ailleurs, se demander aujourd’hui si Manuel Valls ne compte pas se présenter aux élections présidentielles.
 Il n’a pas que des amis au Parti socialiste, incarnant le mal absolu pour les « frondeurs ».

Migrants : la France du pays réel repousse les clandestins de Calais

Le 29/10/2016
 
 
 Résultats de recherche d'images pour « bus migrants calais »

 
par 28 octobre 2016
 
De la Loire à la Côte d’Azur, de Calais à Béziers, les contestations parfois violentes se multiplient à l’arrivée des clandestins « calaisiens », déplacés par décision de l’Élysée.
 
La France du pays réel s’insurge contre la mise à mort planifiée de son identité, de sa culture, de sa civilisation…
Les villages s’opposent à l’arrivée des étrangers, les citoyens érigent des barricades pour bloquer les routes.
Le démantèlement de la jungle de Calais, vaste fumisterie politicienne, créatrice de multitude de petit Calais sur le territoire national entraîne une réaction identitaire de milliers de Français exaspérés par cette politique migratoire complètement déraisonnable et loufoque.
A Saint-Brevin-Les-Pins, en Loire-Atlantique, les habitants ont lancé une pétition pour empêcher l’arrivée des « migrants » décidée par Paris.
Plus de 8000 personnes l’ont signée actuellement.
A Chardonnay, en Bourgogne, où vivent 200 personnes, l’État lui assigne 50 demandeurs d’asile.
Et les villageois qui ont appris ces arrivées par les journaux, protestent là-aussi.
Des protestations plus violentes à Loubeyrat, en Auvergne, où le centre pour réfugiés a été incendié dans la nuit de dimanche.

vendredi 28 octobre 2016

Confessions de Hollande : Valls évoque sa « colère » et la « honte » des militants PS

Le 28/10/2016






Selon Le Monde, Manuel Valls a évoqué jeudi sa « colère » personnelle et une « honte » ressentie selon lui par les militants socialistes à la lecture du livre-confessions de François Hollande.

Les mots du Premier ministre Manuel Valls sont durs après la lecture du livre-confessions de François Hollande, Un président de devrait pas dire ça… « C’est ce que je ressens, il ne faut pas se taire et toujours nommer les choses« , a confié le chef du gouvernement, cité par Le Monde, dans l’avion qui le conduisait à Bordeaux où il tenait jeudi soir une réunion publique.
 Il a estimé « avoir une véritable responsabilité » pour sortir de la crise.
Selon Manuel Valls, le livre des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, nourri des confidences du président de la République, « a provoqué un choc, un abattement chez les parlementaires » socialistes, « il a agi comme un révélateur« .

Bordeaux : qui sont les Soldiers of Odin qu’on voit en ville ?

 Le 28/10/2016
 
 
Un groupe de Soldiers of Odin dans les rues de Bordeaux
 
Un groupe de Soldiers of Odin dans les rues de Bordeaux ©
capture d'écran YouTube
Publié le 28/10/2016 par M. T. et J. L.

Depuis quelques jours, des hommes en uniforme noir circulent dans l'hyper-centre de Bordeaux
 
Plusieurs témoignages ainsi que deux petits films postés sur la plateforme de partage de vidéos Youtube depuis mardi 24 octobre indiquent que les « Soldiers of Odin » sont présents à Bordeaux. On y voit un groupe d'une dizaine d'hommes, plutôt costauds, tout de noir vêtus, avec le nom de ce groupe imprimé dans le dos.
 

 
Un fondateur néonazi
 
Ils déambulent rue Saint-Rémi et à la foire de Bordeaux, installée en ce moment place des Quinconces, l'œil soupçonneux et le visage fermé, tout à la « mission » inscrite dans les gènes de ce groupe créé en Finlande en 2015 par un néonazi notoire, Mika Ranta : « Protéger les citoyens de la menace des migrants » en « patrouillant » dans les rues, avant que le ministre de l'Intérieur finlandais rappelle fermement que seule la police peut protéger les citoyens.
 La ville d'origine du mouvement, Kemi, en Laponie, se trouve sur la route de migration entre la Suède et la Finlande.
 
Un groupe qualifié d'"antimigrants"

Le Grand Orient veut naturaliser tous les migrants de Calais !

Le 28/10/2016
 
 
Grand Orient 

 
28/10/2016 – FRANCE (NOVOpress) :

Les francs-maçons du Grand Orient de France veulent naturaliser tous les migrants de Calais !

 Oui, vous avez bien lu : ils veulent que tous ceux-ci, qui ont été répartis à travers toute la France – et sans doute aussi tous ceux qui se sont échappés vers Paris – se voient attribuée la nationalité française !

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le GODF, « attentif depuis longtemps à la situation des réfugiés de Calais », écrit : « Notre devoir moral et civique nous enjoint à l’exercice immédiat et concret de la solidarité au nom de la Fraternité et de l’Humanisme.

Désormais, pour les réfugiés qui souhaitent s’installer durablement en France, la seule voie qui convient est celle de l’intégration et de la citoyenneté. 

Le Grand Orient de France encouragera toutes les initiatives grâce auxquelles, demain, les réfugiés deviendront des citoyens à part entière, avec les droits et les devoirs qui s’appliquent à tous au sein de la communauté nationale. »

source


Résultats de recherche d'images pour « guillotine drapeau »

Attentat à Nice : La policière municipale évoquait « des pressions », elle va être jugée pour diffamation

Le 28/10/2016

 
La policière Sandra Bertin lors d'une conférence de presse à Nice, le 24 juillet 2016

La policière Sandra Bertin lors d'une conférence de presse à Nice, le 24 juillet 2016 - VALERY HACHE / AFP

Publié le 27.10.2016
 
 
POLICE La cheffe du centre de supervision urbain de la ville avait affirmé que le ministère de l’Intérieur lui avait demandé de modifier son rapport sur le dispositif policier du 14 juillet…

Elle est appelée à comparaître le 4 janvier devant la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris.
Sandra Bertin, la cheffe du centre de supervision urbain (CSU) de la ville de Nice, qui affirme avoir subi des pressions de la part de l’Intérieur pour qu’elle modifie son son rapport après l’attentat du 14 juillet, va être jugée pour « diffamation ».

A lire aussi : Qui est Sandra Bertin, la policière qui a fait sortir Bernard Cazeneuve de ses gonds ?

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a choisi la « citation directe », indique Nice-Matin. Cette procédure permet à la victime de saisir directement le tribunal en en informant la personne poursuivie.
« Un acharnement scandaleux contre une policière municipale exemplaire », a réagi l’ex-maire de Nice, Christian Estrosi, aujourd’hui premier adjoint, rapporte le quotidien régional.

A lire aussi : VIDEO. Sécurité à Nice. Qui la policière a-t-elle vraiment eu au téléphone ?

« Harcelée pendant une heure »

TVL, Journal du Vendredi 28 octobre 2016 - International / Casques blancs et coeur djihad !

 



Ajoutée le 28 oct. 2016
 
Journal du Vendredi 28 octobre 2016 - International / Casques blancs et coeur djihad !

01:22 International / Casques blancs et coeur djihad !
04:54 Immigration / Les migrants sont entrés dans Paris
06:49 Economie / Economie collaborative : les revenus surtaxés
09:10 Société / La théorie du genre infiltre l’état civil
10:57 Actu en bref
18:09 La France de Campagnol

Arrestation de Rachid Nekkaz : il s’est filmé dans le fourgon

Le 28/10/2016







Incroyable que les CRS l’aient laissé se filmer ainsi, pour parader devant ses suiveurs musulmans.

Rachid Nekkaz a fait une vidéo de son arrestation :
 
Rachid Nekkaz est cet Algérien qui s’amuse à payer les amendes pour les burkas.
 Il s’est fait arrêter par la police hier, en marge d’un rassemblement « communautaire » sur les Champs-Élysées, à Paris.
La vidéo produite à cette occasion a un côté assez comique.

Nekkaz a ensuite publié un baratin imbitable sur Facebook :

Salem, Azul,
En 45 minutes, la démocratie française est devenue une véritable dictature pour les militants algériens anti-corruption en ce mercredi 26 octobre à 13h25.
En direct sur la page Facebook nekkaz2019, vous avez pu voir ce visage détectable, injuste, colonial et honteux du gouvernement français.
C’est la HOGRA FRANÇAISE que notre peuple algérien a enduré pendant 132 ans ! Et que nous ne voulons plus revivre.
La France est devenue un pays qui a sacrifié ses principes de liberté. Elle s’est mis à genou devant les 40 voleurs d’Alger afin de continuer à profiter des 65% du gaz d’Adrar jusqu’en 2043.
C’est inacceptable et inadmissible. Et Si Dieu veut que nous présidions bientôt aux destinées de l’Algérie InshaAllah, nous renégocierons ce contrat de la honte qui nous fait perdre 197 milliards de $, soit 350 000 milliards de centimes !
Il faut changer cette situation dans un délai rapide et raisonnable avant que ces 40 voleurs détruisent toute perspective d’avenir pour la jeunesse Algérienne sacrifiée.
Courage….Le combat pacifique continue.
CONFÉRENCE DE PRESSE A L’AÉROPORT D’ALGER LE 30 octobre à 8h
Rachid Nekkaz sera de retour à Alger le 30 octobre. À son arrivée, il fera une conférence de presse afin de parler de son arrestation coloniale à Paris et du dépôt de plainte pour diffamation contre Amar Saidani que ses avocats déposeront le 2 novembre InshaAllah.
Un grand merci à l’OPPOSITION Algérienne pour son silence glacial suite à cet événement
Et 1 000 000 mercis aux 70 militants venus à la manifestation anti-corruption
(Source Facebook)
Vous n’avez pas tout lu jusqu’au bout ?
Nous non plus, on vous rassure.
 C’est imbitable.
 Son cas relève donc clairement de la psychiatrie.
Cet homme est fou.

Nekkaz avait récemment indigné Nadine Morano :

À qui nous avions rappelé la solution bulgare : COUPER LES ALLOCS

 
La bonne nouvelle selon sa logorrhée Facebook, c’est donc qu’il repart en Algérie le 30 octobre. Vivement que le FN soit au pouvoir, afin qu’il soit banni définitivement.

Allemagne: Des enfants forcés de chanter un chant à la gloire d’Allah

Le 28/10/2016
 
 
Merkel-koran-725651


Les élèves d'une école primaire ont été contraints de chanter "Allahu Akhbar" et "il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah", un père consterné a porté plainte.
Le père de l'élève de l'école primaire pour jeunes filles dans la station de ski allemande Garmisch-Partenkirchen a découvert que sa fille avait été forcée d'apprendre la prière islamique quand il a découvert un document qu'elle avait reçu.
Il a affirmé qu'elle avait été «forcée» par les enseignants de mémoriser les chants islamiques et a transmis le document au service d'informations autrichien unsertirol24.

école

Le document dit: "Oh Allah, à quel point tu es parfait et louange à toi.
 Béni soit ton nom, et gloire à ton règne.
Il n'y a pas d'autre Dieu que toi..."
Ce papier a été donné à la jeune fille lors d'une leçon «d'éthique» à l'école bavaroise.
La Directrice Gisela Herl n'a pas confirmé l'incident lorsqu'elle a été interrogée, mais déclare que l'école ferait une déclaration écrite détaillant sa position dans la semaine à venir.
L'incident intervient quelques semaines après que les parents se soient plaints au journal allemand Hessois Niedersächsische Allgemeine (HNA) que la garderie de leurs enfants refusait de reconnaître les "rituels de Noël" afin d'accueillir les «cultures diverses» des autres élèves.
 
La garderie Sara Nussbaum à Kassel avait refusé de mettre en place un arbre de Noël, de raconter des histoires de Noël ou de célébrer Noël en général, parce que seule une minorité d'élèves étaient chrétiens.
 
Source Traduction Schwarze Rose pour  Les observateurs.ch