samedi 18 juin 2016

Boualem Sansal : «L'ordre islamique tente progressivement de s'installer en France»

Le 18/06/2016
Home FIGARO VOX Vox Monde


                                    

Par Alexandre Devecchio
Publié le 17/06/2016 à 17:39
 
FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Après les meurtres de policiers à Magnanville par un islamiste, l'écrivain Boualem Sansal compare la situation actuelle de la France à celle de l'Algérie au début de la guerre civile.
 
Boualem Sansal est un écrivain algérien censuré dans son pays d'origine à cause de sa position très critique envers le pouvoir en place. Son dernier livre 2084, la fin du monde est paru en 2015 au éditions Gallimard.


FIGAROVOX. - Depuis un an, sur fond de tensions culturelles, la France vit au rythme des attentats.
 Dernier en date, l'assassinat à coups de couteau, revendiqué par l'État islamique, d'un policier et de sa compagne dans leur maison.
Que vous inspire ce nouvel acte de terreur?

Boualem SANSAL. -
 Ca me glace le sang.
Voici venu le temps du couteau et de l'égorgement.
Il est à craindre que cette méthode fasse florès, car un hadith célèbre prête au prophète Mahomet cette terrible sentence adressée aux mécréants: «Je suis venu à vous avec l'égorgement».
 On a vu combien Daech a pris ce hadith à la lettre et combien de milliers de personnes ont été égorgées comme des moutons, avec tous les raffinements que des esprits malades peuvent inventer pour exalter leur soif de cruauté.
C'est le deuxième cas en France: en juin 2015, en Isère, un islamiste avait égorgé et décapité son patron puis accroché sa tête au grillage d'une usine.
 La méthode va certainement inspirer beaucoup de jeunes islamistes.
 Au couteau, eux ajouteront la caméra qui démultiplient l'horreur.
Ils filmeront leur crime et balanceront le film sur les réseaux sociaux.

 Le terrorisme islamiste en Europe n'en est qu'à ses débuts, nous verrons avec le temps combien il sait être inventif: l'égorgement, le viol, l'empalement, l'éventrement seront au menu, comme ils le sont au Daech et comme ils l'ont été en Algérie à grande échelle, pendant la guerre civile.


 Au Daech comme en Algérie, les terroristes sont très fortement endoctrinés et encadrés: ce sont des soldats de la terreur, ils exécutent des ordres.
En Europe, une telle organisation n'est pas possible, pas encore.
 C'est pourquoi les commanditaires et les stratèges du terrorisme islamiste mondialisé poussent à l'ubérisation du terrorisme, les instructions sont dans la toile à la disposition de qui veut devenir djihadiste et martyr.

Peut-on vraiment comparer la France et l'Algérie?
  L'islamisme sait s'adapter, il se fiche de la culture du pays, il veut la détruire et imposer la sienne, et comme il a trouvé des recrues en Algérie il trouvera des recrues en France.
Aujourd'hui, il les sollicite, les prie, demain il les forcera à assumer leurs devoirs de soldats du califat, et le premier de ces devoirs est de libérer l'islam de la tutelle de l'Etat mécréant qu'est la France.
 En Algérie, les maquis islamistes étaient pleins de jeunes qui ont été forcés de faire allégeance à l'émir de leur village, de leur quartier: c'était rejoindre le maquis ou se faire égorger ainsi que toute sa famille.
S'il s'évade c'est la famille, voire tout le village, qui paie.

Derrière le terrorisme, existe-t-il un problème plus large d'islamisation de la France?

C'est le but même de l'islam conquérant, gagner la planète, convertir toute l'humanité.
Le terrorisme n'est qu'une méthode pour conquérir des territoires, soumettre leurs populations et les convertir par force, comme il l'a fait au Daech avec les communautés chrétiennes.
 C'est la méthode des islamistes radicaux, les djihadistes.
 Les islamistes modérés et les musulmans pacifiques récusent cette méthode, ils préfèrent la voie douce, la da'wa, l'invitation à écouter le message d'Allah, ou la prédication publique.
Entre les deux méthodes, la conquête militaire et la da'wa, il y a tout ce que l'intelligence humaine a pu inventer pour convertir et enrôler.
La France est un terrain très favorable à l'islamisation par la voie douce et par le moyen de la violence: elle est inquiète, divisée, épuisée, dégoutée.
Les retours à la pratique religieuse se multiplient chez les musulmans et les conversions explosent.

Une serveuse musulmane a été giflée à Nice parce qu'elle servait de l'alcool durant le ramadan…


L'ordre islamique tente de s'installer en France, c'est un fait patent.
 En maints endroits, il est déjà installé.
Dans un pays musulman, cette serveuse aurait été arrêtée et jetée en prison par la police.
 Durant le ramadan, la folie s'empare du monde musulman et fait commettre d'horribles choses.
La faim et la soif ne sont pas seuls responsables, il y a que ce mois est sacré (c'est pendant le ramadan que Mahomet a reçu le coran, apporté à lui par l'archange Gabriel), les gens sont pris dans la ferveur et la bigoterie.
Durant ce mois, certains imams sont littéralement enragés.

Comment les islamistes s'y prennent-ils pour accroître leur influence?

La force des islamistes et des prédicateurs est la patience.
Ils inscrivent leur action dans la durée.
Une autre qualité est l'inventivité et leur capacité maîtriser les instruments à leur portée: les chaines satellitaires, Internet, les réseaux sociaux, les outils marketing, les techniques de communication, la finance islamique, le cinéma, la littérature, tout est mobilisé pour atteindre la plus grande efficacité.
 Dans les pays du sud, les islamistes n'ont que les moyens traditionnels pour avance, ils convoquent les vieilles recettes de charlatanisme, la sorcellerie, la magie, le maraboutisme, ils investissent les mosquées, les souks, les stades, les fêtes religieuses, les hôpitaux.
L'action sociale n'a pas de secrets pour eux.
Dans tous les cas, ils n'ont aucun souci d'argent, les donateurs généreux et intéressés ne manquent pas.

Bombarder Daech peut-il régler la question?

Elle n'est une solution que si elle est accompagnée d'une intervention militaire au sol menée par les pays arabes.
Pour compléter, il faut ensuite installer à demeure une mission onusienne pour reconstruire la région, disposant d'une force armée capable d'empêcher les représailles.

1 commentaire:

  1. Excellente analyse du problème de l'islamisation en France.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.