dimanche 31 janvier 2016

Marck : des migrants font souffler un vent de panique dans l’allée des Bernaches


Publié le
PAR YVES-MARIE CHOPART
 

Le grillage et le fossé posés par la municipalité à l’entrée de l’allée des Bernaches n’ont nullement découragé les migrants.


Vendredi soir, plus d’une centaine de migrants très énervés, dont certains armés de bâtons et de barres de fer, ont fait souffler un vent de panique dans l’allée des Bernaches. Les forces de l’ordre sont intervenues très vite.

 
Quelques riverains sont regroupés hier après-midi dans l’allée des Bernaches.
Commentant les faits qui se sont produits la veille entre 23 h 30 et minuit.

 « Depuis près d’un an, nous assistons au passage des migrants qui se rendent de la jungle à Transmarck, raconte un habitant. Mais c’est la première fois, hier en fin de journée (vendredi soir), que nous avons eu peur. »
 
Ainsi selon les témoignages, un grand nombre de migrants (de 100 à 300 selon les versions) se sont montrés agressifs.
 De façon inhabituelle selon un autre résidant dont la maison jouxte le grillage et le fossé installés, en vain, par la municipalité pour décourager les migrants de passer : « D’habitude, ils passent calmement, mais cette fois, pour une raison indéterminée, ils étaient très énervés. »
 Pour quelle raison ?
 Aucun des riverains n’est en mesure de fournir une explication.
« Tout ce que j’ai vu, c’est que l’un d’entre eux était blessé au pied. Peut-être qu’il y a eu une rixe entre eux et que ça a mis le feu aux poudres… »

CHRISTIANE TAUBIRA : 44 MOIS D’ACHARNEMENT CONTRE LA FRANCE ! (par Marc Le Stahler)

Publié le par pour minurne.org


Taubiar
 

Depuis quelques jours, la France ne parle plus que de la « démission » de Taubira, rejetée depuis longtemps par une forte majorité de Français, bien que dans l’idéologie dominante, il ne soit pas facile de critiquer une « femme de couleur » (politiquement correct oblige).

 On pardonne en effet beaucoup plus à un « non-blanc » qu’à un « souchien » ses erreurs, ses fautes et ses incompétences.
Cette sale manie – le comble du racisme puisqu’elle consiste à ne pas traiter les hommes sur le même pied d’égalité – porte même un nom aux Antilles et en Guyane : le « doudouisme ».
Et les autochtones ne se privent pas de mépriser abondamment ceux qui le pratiquent !
Pour mieux comprendre le désastre que « l’icône de l’extrême gauche » laisse derrière elle, il suffit de comprendre les ressorts qui animent cette farouche ennemie de la « France Kolonial ».
Tout ce qu’elle fit place Vendôme (et bien avant) fut guidé par la haine de la France, sous-tendu par un racisme congénital anti-blanc et une volonté délibérée de déstabiliser pour longtemps notre pays en le sapant à la base.
Avec un cynisme et un plaisir non feints, elle a fracturé pour longtemps la France sur le « mariage pour tous », projet en contradiction totale avec l’article 16 des fameux « Droits de l’Homme » dont elle ne manque pourtant jamais une occasion de se prévaloir, surtout quand ils peuvent l’aider dans son entreprise de démolition systématique.
Article 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme…
1. A partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’État.

La liste des exactions de la Guyanaise est bien longue, et résonnera encore longtemps dans le coeur de la Nation et des plus jeunes esprits qu’elle aura sû embobiner dans sa pédante logorrhée enrobée de culture comme une tartine de confiture.

Congrès de l'UOIF à Lille : des intégristes qui prêchent la haine de la France invités


Home FIGARO VOX Vox Societe

Par Laurence Marchand-Taillade
Mis à jour le 29/01/2016 à 11:05
Publié le 28/01/2016 à 20:27

          
Congrès de l'UOIF 2014 crédits photo JACQUES DEMARTHON/AFP

 
Congrès de l'UOIF 2014 crédits photo JACQUES DEMARTHON/AFP

FIGAROVOX/EXCLUSIF - Le 7 février se tiendra au grand Palais de Lille le congrès de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF). Certains invités prêchent un islam politique et radical, indique la présidente de l'Observatoire de la Laïcité du Val d'Oise.
 

Ancienne vice-présidente du MoDem Val-d'Oise, Laurence Marchand-Taillade est secrétaire nationale du PRG en charge des libertés individuelles et des droits nouveaux et présidente de l'Observatoire de la Laïcité du Val d'Oise.


L'islam politique et radical entend tenir séance au Grand Palais de Lille dimanche 7 février prochain. Face aux menaces dont la France est l'objet, notre gouvernement doit agir et interdire cette manifestation.

L'UOIF - Union des organisations islamiques de France, forte de plus de 250 associations et d'une soixantaine de grandes mosquées - est la très officielle fédération des Frères musulmans en France.
 Et la tendance qui s'affirme en son sein n'est pas à une réforme en phase avec les valeurs de notre République, mais affiche au contraire le courant le plus belliqueux de cette idéologie.
La dangerosité que représente cette «institution» pour la liberté d'expression et la laïcité n'est plus à démontrer.
Ses responsables et les associations et personnalités associées sont connus des experts de l'islam politique en France.
Derrière une vitrine proprette, l'UOIF associe systématiquement le racisme et ce qu'elle appelle l'«islamophobie», cherchant à faire reconnaître cette dernière comme un délit, afin d'interdire toute critique de l'islam.

Pillages systématiques (pogroms) du Donbass par l’armée de Kiev – Reportage d’une TV ukrainienne (Kiev)


source

Son fils a reçu 10 coups de couteau à Dijon : la réaction d'une mère indignée


Le 31/01/2016 à 05:00
 
 
L'audience en comparution immédiate s'est déroulée il y a quelques jours. Photo archives LBP

 L'audience en comparution immédiate s'est déroulée il y a quelques jours. Photo archives LBP

 Il est 5 heures, dimanche matin, lorsque Lucas, 22 ans, se bagarre avec un homme dans le quartier République, à Dijon. Il reçoit alors des coups de couteau et doit être hospitalisé.
 
 Avant de lire la réaction de la mère de la victime, vous pouvez consultez notre compte-rendu d'audience consacré à cette affaire en cliquant ici.

De Mme Dauge, à Dijon :

 « Il y a dix jours de cela, mon fils a reçu plusieurs coups de couteau à la sortie d’une discothèque qui auraient pu lui coûter la vie.
Pour la simple et bonne raison qu’il a voulu prendre la défense d’une amie à qui un homme de 37 ans, Géorgien, marié et père de deux enfants, manquait de respect.
Non, ce lâche ne dormira pas en prison.

"Cet homme dort tous les soirs auprès de ses enfants"
 Si vous avez suivi l’affaire, vous savez que cet homme a bénéficié d’une comparution immédiate et qu’il est aujourd’hui libre de ses actes puisqu’il bénéficie d’une période probatoire de six mois au cours de laquelle il devra produire un dossier prouvant qu’il ne portera plus de couteau sur lui, qu’il s’inscrit dans un emploi durable et qu’il ne fréquentera plus ni boîte de nuit, ni bar…
 Je n’ai aucun doute qu’il sera bien pris en charge par nos services sociaux pour l’élaboration de son dossier !
Donc cet homme dort tous les soirs auprès de ses enfants car il bénéficie de nombreuses circonstances atténuantes : chargé de famille, milieu défavorisé et j’en passe…
 Il n’était jusque-là connu des services de police QUE pour vol et vente de produits illicites (dont on ne connaît pas la nature).
 Il est à noter que femme et enfants assistaient larmoyants au procès d’un pauvre mari et papa qui a eu le malheur de porter sur lui un couteau « pour manger des fruits », car c’est la version qu’il a donnée (alors que mon fils, toujours hospitalisé, n’a pu se rendre au procès).

"Que dire à son enfant que l'on retrouve le corps lacéré ?"

Elle suggère de tirer «au besoin» sur les réfugiés


30 janvier 2016 20:22; Act: 30.01.2016 20:27

storybild

 Créé sur une plate-forme anti-euro en pleine crise de la dette, le parti AfD, «Alternative pour l'Allemagne», a depuis réorienté son message vers le refus de l'immigration. (photo: AFP)

Le parti populiste allemand AfD a suscité un tollé samedi en suggérant que la police fasse «au besoin» usage d'armes à feu pour empêcher les migrants d'entrer en Allemagne.
«Nous avons besoin de contrôles efficaces afin qu'il n'y ait plus autant de demandeurs d'asile non enregistrés qui entrent par l'Autriche», a dit la présidente du parti, Frauke Petry, au journal régional Mannheimer Morgen samedi.
«Au besoin», a-t-elle ajouté, les forces de police à la frontière «devraient pouvoir faire usage de leur arme à feu, c'est inscrit dans la loi».
«Aucun policier ne veut tirer sur un réfugié, je ne le veux pas non plus. Mais en dernière instance on doit pouvoir avoir recours aux armes», a-t-elle ajouté.
Des déclarations immédiatement fustigées par ses adversaires politiques de tous bords, et par les forces de l'ordre.
 «Aucun policier ne serait prêt à tirer» sur des migrants, a réagi dans un communiqué le syndicat de la police GdP.

La descente aux enfers de la presse allemande

                                                    

Le 31/01/2016
Les citoyens se détournent non seulement des éditions papier, mais aussi des sites. Ce qui se passe en Allemagne est énorme.
    
Depuis 2014, la presse mainstream allemande est en chute libre.
 Les citoyens se détournent non seulement des éditions papier, mais aussi des sites.
Ce qui se passe en Allemagne est énorme.
Lügenpresse (presse menteuse), c’est l’expression la plus répandue parmi les lecteurs d’outre-Rhin. Les citoyens-lecteurs allemands s’organisent sur les réseaux sociaux (Facebook, YouTube) pour appeler au boycott.
Le résultat est foudroyant.
En septembre 2015, six quotidiens et magazines sont en chute libre.
En octobre, ce fut la descente aux enfers.
En Allemagne, le phénomène est désigné comme « l’effet Ulfkotte ».
Udo Ulfkotte était rédacteur en chef du FAZ (Frankfurter Allgemeine Zeitung), qu’il a quitté.
Pris de remord, il révéla dans un best-seller comment la CIA corrompt la presse allemande dans le but de manipuler l’opinion.
La baisse d’audience de ces médias fut déclenchée, entre autres, par le titre en une du Spiegel en juillet 2014 : « Stoppt Putin jetzt! » (Arrêtez Poutine maintenant).

Intégration des réfugiés : et si l’on posait aux donneurs de leçons les bonnes questions ?

                                                    

Le 31/01/2016
Il n'y a pas à dire, le réveil sera brutal.
 
Ouvrir en grand les portes de l’Europe aux réfugiés et aux demandeurs d’asile, c’est ce qu’un rapport du HCN (Haut-Commissariat des Nations unies) et de l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économique), paru jeudi dernier, préconise au moyen de dix propositions afin de « mieux intégrer » les Syriens, les Érythréens, les Irakiens et – s’il reste de la place – les Afghans débarquant sur nos côtes.
Dans ce rapport, Filippo Grandi (Haut-Commissaire des Nations unies) souligne le fait qu’« Einstein était lui-même un réfugié ».
 Ce qui nous montre, une fois de plus, que l’on essaie de mettre en relation les deux termes que sont « réfugié » et « migrant », pourtant très différents sur le plan juridique, au moyen d’une comparaison entre Einstein et des migrants qui, pour une partie, s’invitent dans des logements, prenant – illégalement – l’eau et l’électricité, installent des campements sauvages et n’hésitent pas à faire valoir leur mécontentement quant à l’insuffisance et à la qualité de la nourriture jugée « mauvaise ».
Le tout parfois de façon très violente.
 Un commentaire, Monsieur Grandi ?

Ensuite, Ángel Gurría (secrétaire général de l’OCDE) nous dit que les réfugiés « apportent de l’espoir, l’espoir d’une vie meilleure et d’un meilleur futur pour leurs enfants et les nôtres ».
Des hordes de migrants affluent en Europe – clandestinement – et cette invasion devrait être bénéfique ?

samedi 30 janvier 2016

De mystérieux tireurs embusqués terrorisent les leaders de Daesh en Libye


 30 janv. 2016, 14:02
                       
Des snipers à Ramadi (Irak).
 
© Thaier Al-Sudani. Source: Reuters    
                                 
Des snipers à Ramadi (Irak).
 
Les membres de l'Etat islamique en Libye font face à une nouvelle menace : des tireurs à distance ont déjà éliminé trois de leurs leaders de haut rang en dix jours.
                               
Selon des rapports non confirmés parus sur les réseaux sociaux, les combattants de Daesh seraient pris pour cible par un ou des citoyen(s) libyen(s) bien entraîné(s) au tir à longue distance et désormais surnommé(s) «chasseur(s) de Daesh».
Les dirigeants locaux de l'organisation djihadiste auraient été abattus un par un dans la ville de Syrte, où est né Mouammar Kadhafi, prise par les terroristes l'année dernière.

Lire aussi : Daesh perdant du terrain en Syrie et Irak se rabat sur la Libye, sa «nouvelle patrie»

Le premier chef du groupe terroriste à avoir été abattu est Hamad Abdel Hady, un ressortissant soudanais, membre d'un tribunal de la charia et qui a été tué le 13 Janvier dernier, selon le Libya Prospect.
Puis ce fut au tour d'un combattant prénommé Abou Mohammed Dernawi d'être éliminé le 19 janvier près de son domicile à Syrte, selon les mêmes rapports.
Le décès le plus récent est celui d'Abdullah Hamad al Ansari, un commandant de Daesh de haut-rang du sud de la Libye. il a été abattu en sortant d'une mosquée le 23 janvier dernier.

Deux militaires en repos agressés par une vingtaine de personnes


Posté par Laurent Lagneau Le 30-01-2016


 

Ce 30 janvier, à Paris, environ 5.500 personnes ont manifesté, selon la préfecture de Police, en faveur de la levée de l’état d’urgence, mis en place après les attentats commis à Paris et à Saint-Denis et contre le projet de déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour des activités terroristes.

 Et cela, à l’appel de plusieurs organisations, dont la CGT, la FSU, le Syndicat de la magistrature) ainsi que divers associations (Attac, Droit au logement, Droits devant, MRAP, etc).

Or, en marge de cette manifestation, deux militaires alors en repos – et donc en civil – ont été agressés par une vingtaines d’individus vêtus de noir et cagoulés.
L’un des deux militaires, blessé à l’arcade sourcilière, a été soigné sur place par les pompiers.
Le téléphone du second a été dérobé par les agresseurs, qui ont réussi à prendre la fuite.
Selon une source proche du « dossier » citée par l’AFP, l’enquête devra « notamment s’attacher à déterminer s’ils ont été visés en raison de leur qualité de militaire ou s’ils ont pu être pris pour des militants d’extrême-droite » (à cause de leur coupe de cheveux, probablement).

Ce qui laisse à penser que leurs agresseurs sont susceptibles d’appartenir à l’extrême-gauche.

source

Vandœuvre-lès-Nancy : l’ex champion du monde de savate pro en détention provisoire


27/01/2016 à 20:29, actualisé à 20:44


Ozkan Kuyruk est en détention provisoire à Nancy. Photo d’archives Anthony PICORE


Ozkan Kuyruk est en détention provisoire à Nancy. Photo d’archives Anthony PICORE

Champion du monde en 2013, chez lui, au Palais des Sports de Vandœuvre, le boxeur Ozkan Kuyruk a été placé en détention provisoire à Nancy. Il est suspecté de viol.
 
Devant plus de 2.000 personnes massées dans le Palais des Sports de Vandoeuvre, Ozkan Kuyruk exulte, lève les bras au ciel.
Sous une pluie de confettis.
Nous sommes le 14 décembre 2013.
Après deux ans d’absence, ce talentueux boxeur du club Boxe française Vandœuvre (BFV) signe un retour étourdissant pour s’offrir une ceinture mondiale à domicile.
Un titre en savate pro décroché face à l’Italien Andréa Rossi, terrassé par la technique et la puissance du Vandopérien alors âgé de 24 ans.
Une couronne planétaire ou la consécration pour ce jeune boxeur sacré champion de France à de multiples reprises et membre de l’équipe de France.
 Une progression régulière du « gamin » du quartier Vand’Est arrivé à la boxe dès l’âge de 8 ans avant de se hisser sur le toit du monde.
Un palmarès qui ne doit rien au hasard.
Décrit comme « intelligent, sérieux et grand travailleur », le boxeur s’entraînait jusqu’à deux fois par jour.
Avant de s’effacer peu à peu des rings.
 Pour apparaître sur la scène judiciaire.
 Ou la lente déchéance d’un champion d’exception.

Marseille : une élue PS avait un emploi fictif à la mairie depuis 11 ans


Par M6 Info | M6info – ven. 29 janv. 2016



M6info/AFP / JEAN AYISSI - Marseille : une élue PS avait un emploi fictif depuis 11 ans
 
Myriam Lamare, l’ancienne championne du monde de boxe devenue élue PS, vient d’être suspendue de ses fonctions à la mairie de Marseille pour une durée de deux ans. Motif ? Elle y occupait un emploi fictif, et ce depuis 11 ans.
 
Plus rien ne va pour l’ancienne championne du monde de boxe Myriam Lamare.
Après avoir perdu son poste de conseillère régionale PS de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) en décembre dernier, elle vient d'être épinglée par le conseil de discipline de la fonction publique territoriale des Bouches-du- Rhône.
La sanction est tombée la semaine dernière : elle est suspendue pendant deux ans, sans salaire, de son poste de fonctionnaire à la mairie de Marseille, pour emploi fictif.

"Personne ne l'a jamais rencontrée"

Myriam Lamare a en effet été employée et payée comme adjoint administratif pendant plus de 11 ans sans avoir travaillé un seul jour.

Thomas Fabius mis en examen pour faux et usage de faux





Thomas Fabius mis en examen pour faux et usage de faux

© MARTIN BUREAU / AFP
 
Les magistrats du pôle financier s'intéressent à d'importants mouvements de fonds qui pourraient avoir transité par les comptes de ce client assidu des casinos
 
Thomas Fabius, fils du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, a été entendu vendredi par un juge d'instruction parisien, puis a été mis en examen dans le cadre d'une enquête pour faux, escroquerie et blanchiment.
 Il a en revanche échappé à une mise en examen pour escroquerie, blanchiment de fraude fiscale, abus de confiance, abus de biens sociaux, les magistrats financiers parisiens le plaçant sous le statut de témoin assisté pour ces chefs.

Des mouvements de fonds suspects.

Le parquet de Paris avait ouvert en 2013 une information judiciaire confiée aux juges d'instruction René Cros et Roger Le Loire.
Les magistrats du pôle financier s'intéressent à d'importants mouvements de fonds qui pourraient avoir transité par les comptes de Thomas Fabius, client assidu des casinos.

Si le FN passe, Ruquier prend ses cliques et ses claques

                                                    
 
Le 30/01/2016
 
FN ou pas, peut-être que cela commence à le titiller, lui aussi, de mettre à l'abri ses économies...
   
Si, demain, le Front national passe, je prends mes cliques et mes claques et je me tire […] »
Une variante de « Si le FN passe, j’me casse », de Yannick Noah.
 C’est de Laurent Ruquier, qui s’emballe tout seul, interviewé par le JDD.
 C’est comme ça : si les Français élisent Marine Le Pen, le démocrate Ruquier mettra les voiles.
Pourquoi, pour quoi faire, où ?
Mystère et boule de gomme.
Quelqu’un pourrait-il lui apprendre, au sieur Ruquier, que les 1,5 à 2 millions de Français vivant à l’étranger, selon les estimations de la Chambre de Commerce et dindustrie, n’ont pas attendu l’arrivée au pouvoir du FN pour s’expatrier ?
Jeunes diplômés, cadres supérieurs, entrepreneurs, retraités, ils sont chaque année entre 60.000 et 80.000 Français à quitter leur patrie parce que l’herbe, ailleurs, leur semble plus verte et l’atmosphère plus respirable.
Occasions professionnelles plus attractives, machines administratives qui ne broient pas l’esprit d’entreprise, conditions fiscales ou de vie incitatives, mais aussi fuite de certains quartiers où règnent homophobie et antisémitisme grandissants – Laurent Ruquier ne doit pas les fréquenter -, voilà l’essentiel des raisons évoquées par ceux qui en ont ras la casquette, de la gouvernance droite-gauche depuis trop longtemps.

Nicolas Sarkozy comme JoeyStarr ?

                                                    
Le 30/01/2016
Aussitôt chassé, le naturel a tendance à revenir au galop, surtout chez Sarko.
   
La vie est décidément mal faite.
 On croit côtoyer de grands mystiques à l’âme forgée dans la matrice de la France éternelle, le terroir chevillé au cœur, façon Maurice Barrès ou François Mitterrand.
Mais, en la matière, Sarkozy, ce serait plutôt Nicolas le jardinier ; et encore.
 En 2007, il entendait inaugurer son quinquennat tout neuf par une retraite spirituelle : « Dans un monastère », affirmait-il.
Sans trancher l’épineuse question consistant à savoir si le Fouquet’s appartient ou non à l’ordre des moines dominicains ou franciscains, si le yacht de Vincent Bolloré bat pavillon des chevaliers de l’Ordre de Malte ou celui des pénitents du Club Méditerranée, on notera néanmoins que même le plus hébété des commentateurs politiques d’alors aura remarqué que l’introduction du zigomar aux plus hautes fonctions républicaines tenait plus de la ceinture Gucci que de celle du silice.

 Idem pour le vocabulaire et les bonnes manières.
 Heureusement, La France pour la vie était le gri-gri, le viatique, le sésame – opuscule de commande, pour être plus précis – susceptible de donner à un ex-Président connu pour massacrer, à l’oral comme à l’écrit, la langue de Molière et Vaugelas, une sorte de stature littéraire et politique, quelque part entre Cyril Hanouna et André Malraux.

vendredi 29 janvier 2016

« Le ministère de l’emploi veut-il cacher les chiffres du chômage ? ! »

myrial el khomri

L’édito de Charles SANNAT
Charles Sannat

29 janvier 2016
 
Je dois vous avouer que j’ai été assez surpris du nouveau site internet du « Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social » ! Rien que cela et à vos souhaits !
 
J’avais l’habitude de l’ancien que j’allais consulter tous les mois pour avoir les chiffres réels de la Bérézina de l’emploi dans notre bien beau pays.
 Quelle ne fut pas ma surprise donc, de trouver le communiqué de presse du PolitBuro de la belle Myriam mais point un seul document statistiques.
Je sais que Myriam ne connait pas forcément les détails techniques des CDD, après tout cela n’est pas significatif, voyons, elle est ministre mes braves, un ministre est au-dessus de ce genre de détails de manants bassement matériels.
Non, Myriam je pense n’a pas besoin de connaître les détails sous la forme d’un rapport de 13 pages… c’est long 13 pages à lire.
D’ailleurs les journalistes ne lisent jamais 13 pages.
 Au Politburo on leur dit ce qu’il faut dire, résumé en un paragraphe, qui en général présente les problèmes comme de bonnes nouvelles…
 Pathétique mais c’est ainsi.
 
On peut donc lire et c’est très important de le dire que tout va presque bien.
 
C’est sur le site de Myriam, d’ailleurs concernant le chômage il n’y a que ça.
 Alors pour fayoter je reprends le communiqué de presse et je vous invite tous à vous prosterner en direction de l’Élysée ou Monsieur Culbuto préside à nos destinées:

« Malgré une augmentation du nombre d’inscrits en catégorie A, l’année 2015 marque une inflexion réelle : 46 000 créations nettes d’emplois auront été enregistrées après plusieurs années de destruction.
Comme nous connaissons plus d’entrées sur le marché du travail que de départs en retraite, ces créations d’emploi n’ont toutefois pas permis de diminuer le chômage.
En revanche, l’attention marquée du Gouvernement pour les jeunes a donné des résultats probants : le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans a diminué de 4,0 % sur l’année.

Bientôt des drones pour verbaliser les automobilistes?

                                

Bientôt des drones pour verbaliser les automobilistes?
 
Jacek Halicki (Creative Commons)

Une première expérimentation s’est déroulée dans l’Oise. La technologie semble prometteuse, mais aucune décision n’est prise pour le moment.
                                         

TVL, journal du vendredi 29 janvier 2016: Politique / PS : l’après Taubira

 



1) Politique / PS : l’après Taubira
2) Société / Zoom sur les “no borders”
3) Union européenne / La Suède applique le droit d’asile
4) Culture / Suisse : la réunion des patriarches
5) L’actualité en bref

Gironde : le village de Saint-Magne refuse d'accueillir des migrants de Calais


Des réfugiés dans un centre d'accueil.

© Marko Djurica. Source: Reuters 
                                  
Des réfugiés dans un centre d'accueil.
 
Alors que le village de Saint-Magne (Gironde) qui compte 1000 habitants a été sollicité par la préfecture pour accueillir 55 réfugiés provenant de la jungle de Calais dans l'annexe de l'hôpital local, le conseil municipal a voté contre à l'unanimité.
                               
La maire de la commune, Brigitte Octon a d'abord reçu la demande de la sous-préfette du bassin d'Arcachon qui lui a demandé «de donner [son] avis».
C'est après avoir consulté le conseil municipal que la maire a informé de sa décision de refus.

Selon Sud Ouest qui a contacté la maire, le devenir de l'annexe de l'hôpital local de Cadillac, un ensemble immobilier du XVIIIème siècle qui avait été acheté par la commune en 1973, était «en discussion depuis le mois de décembre».

Kiel (Allemagne) : impunité pour les migrants coupables de vols en magasin


Par Fenian le 29/01/2016 pour fdesouche 
15h15                           



La direction de la police de Kiel et de hauts représentants du parquet se sont mis d’accord fin octobre 2015 pour ne pas poursuivre pénalement les réfugiés sans papiers d’identité ou sans certificat d’enregistrement pour des « délits simples/de basse intensité » comme les vols en magasin ou les destructions de biens.

C’est ce qui ressort d’un document interne que nous avons en notre possession. [...]
Pour les « délits plus sérieux (Règle : à partir de coups et blessures et vol particulièrement grave) », il faudra consulter le parquet. [...]

Karl-Hermann Rehr, responsable régional du syndicat de la police, a fait part de sa consternation :  » Cette directive, c’est la démission de l’État de droit. La police est soumise à une obligation de poursuite pénale, à laquelle on renonce ici. »

Kieler Nachrichten

Merci à Chantecler

Le Monde change son titre après avoir qualifié Taubira de « bête noire »

 
Le 29/01/2016
 
 
taubira_bete_noire 


Source : OJIM

 Au lendemain de la démission de Christiane Taubira du ministère de la justice, les journaux ont largement traité le sujet, avec parfois des maladresses involontaires.

En premier lieu, Le Monde a bien compris que le vocabulaire taubiresque était désormais sévèrement balisé.
Ainsi, comme le rapporte Le Salon Beige, un article initialement intitulé « Christiane Taubira, égérie et bête noire » a été renommé en catastrophe pour devenir : « Christiane Taubira, encensée et détestée ».
Ayant fait de la couleur de sa peau un puissant bouclier contre les critiques au cours de son mandat, Christiane Taubira n’aurait sans doute pas laissé passé cela, quand bien même cette expression n’a évidemment rien à voir avec un quelconque jugement raciste.
Mais en la matière, mieux vaut être prudent et les expressions de tous les jours ou même l’humour s’effacent devant la hantise du racisme.

 Minute, condamné pour avoir titré en couverture « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane » ou encore le dessinateur Miège, poursuivi et relaxé pour avoir dessiné un singe se plaignant d’avoir été « caricaturé en Mme Taubira », pourront en témoigner…

Top flop: le Valls pour les nuls


Le 29/01/2016


CZ2Hk5WUAAANXBm


Combien pour Eric Zemmour et Philippe de Villiers ?

vu ici

La Suède veut expulser jusqu’à 80 000 demandeurs d’asile


lemonde.fr avec AFP | • Mis à jour le

 
A la gare ferroviaire de l’aéroport de Copenhague (Danemark), d’où partent de nombreux trains vers la Suède toute proche, les contrôles ont été renforcés ces derniers mois.


A la gare ferroviaire de l’aéroport de Copenhague (Danemark), d’où partent de nombreux trains vers la Suède toute proche, les contrôles ont été renforcés ces derniers mois. BJORN LINDGREN/TT / AFP
 
La Suède prévoit d’expulser jusqu’à 80 000 migrants arrivés sur son sol en 2015 et dont la demande d’asile a été ou sera rejetée, a déclaré mercredi 27 janvier Anders Ygeman, le ministre de l’intérieur.
 
« On parle de 60 000 personnes, mais cela peut monter à 80 000 », a déclaré M. Ygeman au quotidien financier Dagens industri et à la télévision publique suédoise, précisant que le gouvernement avait demandé à la police et à l’Office des migrations de la Suède d’organiser ces retours.
En temps ordinaire, les expulsions s’effectuent sur des vols commerciaux, mais, compte tenu du nombre évoqué, « nous allons devoir utiliser plus d’avions charters » spécialement affrétés, et les expulsions s’étaleront sur plusieurs années, a fait savoir le ministre.
En 2015, 163 000 personnes ont déposé une demande d’asile en Suède.
Rapporté à sa population, le pays scandinave a accueilli encore plus de réfugiés que l’Allemagne.
Sur les 58 800 dossiers traités l’an dernier par l’Office des migrations, 55 % ont été acceptés, moyenne sur laquelle se fonde le ministre de l’intérieur pour justifier l’estimation la plus haute.

Vous, les maudits du système !

                                                    

 
Le 29/01/2016
 
Il faut que l'on sache enfin ce qu'être militant ou sympathisant FN implique de tourments. Témoignez !
   
Voter FN, c’est prendre le risque d’être mis au ban de la société.
Même si la dédiabolisation fonctionne en partie, tous les gens honnêtes savent que le parti mariniste n’est jamais traité dans les médias et par la classe politique comme les autres mouvements.
Quand il s’agit de le définir, les termes les plus élogieux sont « populiste » ou « extrême droite », les suivants étant : parti vichyste, parti fasciste, parti nazi des années 30 ou parti raciste.
Quant à Marine Le Pen, les vocables qui lui sont consacrés ne sont guère plus valorisants.

 Le meilleur exemple nous est donné par les Bedos père et fils : « La pauvre… Elle est la fille de son père. Le plus grave qui lui soit arrivé, c’est d’être née. » (« C à vous », France 5). « Elle n’est qu’une salope fascisante » (hebdomadaire Marianne).

Même si un pareil traitement est ordurier, les dirigeants politiques sont habitués à ce genre d’insultes ; ils savent, comme dit Jean-Marie Le Pen, qu’il faut « avaler tous les matins son bol de crapauds ».
En revanche, l’injure qui bouleverse les cœurs, c’est celle adressée aux sympathisants, celle à l’égard de Monsieur ou Madame Tout-le-Monde, celle qui frappe les gens conscients de la situation intenable qui conduit la nation à sa perte.
Non seulement ceux-ci constatent tous les jours dans les rues et les villages que notre pays change, que la France éternelle disparaît lentement, engloutie par les idées néfastes mondialistes et une nouvelle immigration, mais de plus, lorsqu’ils sonnent l’alarme, les seules réponses qu’ils encourent sont la calomnie et l’injure :

Réception du mollah Rohani : la tartufferie au sommet

                                                    


Le 29/01/2016
 
Pour ne pas avoir à cacher ces seins qu’il ne saurait voir et ce vin qu’il ne saurait boire, il n’y aura pas de dîner officiel.
   
Désormais, parce que le seul désir qui peut encore être satisfait est celui du commerce et de la consommation, nous nous prosternons devant les monarchies du Golfe et les républiques islamiques, notre Président est prêt à grimper à califourchon sur un éléphant pour vendre des avions de guerre aux maharadjahs, et l’Italie, mère des arts, atteint au comble de la bassesse en enfermant ses éphèbes de marbre dans des coffres en bois.
Apothéose de Tartuffe.
Le président de la République islamique d’Iran Hassan Rohani est aujourd’hui à Paris.
 Pour ne pas avoir à cacher ces seins qu’il ne saurait voir et ce vin qu’il ne saurait boire, il n’y aura pas de dîner officiel.
Comme le disait Ulysse Gosset sur BFM TV : « Il n’est pas question de gâcher avec des questions de protocole, de vin à table ou de dîner qui se passe mal, un enjeu aussi important […]. »
 Seconde apothéose de Tartuffe.
Je t’aime et je te hais, amour et désamour au gré du vent et des chèques à signer.
 La gauche et la droite morales regardent ailleurs et se pincent le nez.
A-t-on le droit de rigoler ?

Venue pour un enfant de 10 ans violé dans un centre pour réfugiés, la police doit fuir, attaquée de toutes parts

 
/ by / on 28 janvier 2016 at 12 h 00 min / 
 
 
police suède course
 
 
Les policiers suédois ont été contraints de courir pour sauver leur vie après avoir été attaqués par une foule de demandeurs d’asile dans le centre d’accueil pour migrants de Västerås.
 
Les policiers étaient venus sur place à la demande du personnel du centre qui avait signalé qu’un enfant de 10 ans y avait été «violé à plusieurs reprises ».
Le personnel du centre avait essayé de soustraire l’enfant violé de cet environnement mais il en avait été empêché par des immigrés du camp.
 Le personnel avait donc appelé la police.
Mais à leur arrivée dans le centre de migrants, les policiers ont été assaillis de toutes parts par des immigrés très violents et ont été contraints de fuir.  
L’incident est survenu la semaine dernière à Västerås mais n’a été révélé que avant-hier dans la presse suédoise.

jeudi 28 janvier 2016

Les services de renseignements se préparent à une attaque à la voiture piégée


Posté le 28 janvier 2016 à 18h15




Lu dans Valeurs Actuelles :

"D’après les informations de Valeurs actuelles, la menace terroriste est montée d’un cran ces derniers jours en France.

Les services de renseignements se préparent à plusieurs scénarios d’attaques.
 L’État islamique, qui dispose de plusieurs camps d’entraînement en Europe (notamment dans les Balkans) est en train de former des commandos qui pourraient mener des attentats suicide avec un nouveau mode opératoire provoquant un maximum de dégâts.
 En utilisant des outils numériques à la pointe de la technologie, l’organisation terroriste est aujourd’hui prête à envoyer des convois de véhicules en opération suicide : une première voiture, au blindage renforcé, conduite à distance et chargée d’explosifs aurait pour objectif de faire un maximum de dégâts, suivie d’un second véhicule transportant des djihadistes chargés de tuer le plus grand nombre de civils.
Et enfin, un troisième véhicule dont la mission est de “terminer le travail” et de récupérer les commandos.

Parmi les cibles privilégiées par l’organisation terroriste pour faire ces “bains de sang”, des églises remplies de fidèles le dimanche, des écoles, des centres commerciaux et des lieux touristiques.

Démission de Taubira: " Un Jiminy Cricket insupportable", tonne Zemmour



Vrais chiffres chômage Décembre 2015, 31900 chômeurs de plus, malgré 302600 radiations ce mois


par patdu49
jeudi 28 janvier 2016




Moyenne de + 25 150 chômeurs par mois, pour l'année 2015.

A partir de cette année 2016, impossible de vraiment comptabiliser les personnes au RSA inscrites à pôle emploi, et celles qui ne le sont pas, car disparues des données de pôle emploi, de plus les travailleurs ultra pauvres, vont pour une partie disparaitre tout court des données RSA, puisque le RSA activité, se transforme en "Prime d'activité".

Bref encore moins de transparence donc, et les invisibles, toujours plus invisibles.

6 510 300 privés d'emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 000 000 environ d' invisibles qui n'entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

total : + de 10,5 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, pour le seul mois de Décembre 2015 :

- Défauts d'Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 206 100, 42,4 % des sorties des listes. (+ 0,2 % sur 1 an)
- Radiations Administratives (les punis) : 43 500, 8,9 % des sorties. (-8,4 % sur 1 an)
- Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 53 100 et 10,9 % des sorties. (+ 6,8 % sur 1 an)

soit 302 600 radiés des listes (62,2 % des sorties) ce mois pour autres motifs que :

- Stages parking : 44 700, 9,2 % des sorties. (+4,7% sur 1 an)
- Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 39 100, 8 % des sorties. (+ 3,4% sur un an)

- Reprises d'emploi déclarées : 99 600, ne représentent que 20,5 % des sorties des listes de pôle emploi. ( + 11,9 % sur 1 an )

Demandeurs d'emploi par catégories :
 
A : 3 590 600 +0,4 % ( + 2,6 % sur 1 an ).
B : 712 600 -0,5 % ( + 5,2 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 1 172 500 +1,8 % ( + 13 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 274 200 -2,4 % ( -2 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 425 400 +1,3 % ( +11,3 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 175 300 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 5,1 % sur 1 an, 31 900 chômeurs de plus, par rapport à novembre.

TOTAL, dom-tom compris : 6 510 300
Quelques chiffres qui parlent :

TVL, journal du jeudi 28 janvier 2016: Politique / M. Le Pen : le silence médiatique





1) Politique / M. Le Pen : le silence médiatique
2) Social / Chômage : la petite bête qui monte
3) Terrorisme / Voitures folles : la nouvelle menace ?
4) International / L. Gbagbo face aux juges de La Haye
5) L’actualité en bref

Les trois casseroles d’Urvoas : croix celtique du légionnaire, police municipale et Raid…

Publié le 27 janvier 2016 - par Jeanne Bourdillon


 
 

Ainsi donc, c’est Jean-Jacques Urvoas, un socialiste breton, ancien président de la commission des lois, qui remplacera la haineuse Christiane Taubira, que peu de Français regretteront, à l’exception des racailles bi-nationales…

Il n’y a pas grand chose à attendre de ce fade personnage, si ce n’est rappeler cette anecdote qui résume la pourriture des pratiques socialistes.
Alors que nos soldats risquaient leur vie, au Mali et ailleurs, au service de leur pays, ce triste sire, bien planqué au fond de son bureau, n’avait rien d’autre à faire que de demander des sanctions contre un légionnaire porteur d’une croix celtique !
Pour un Breton, cela la fout mal.

A l’époque, Josiane Filio, dans son style bien à elle, avait éreinté ce paltoquet comme il le méritait.

http://ripostelaique.com/la-priorite-du-depute-socialiste-urvoas-le-tatouage-politiquement-incorrect-dun-legionnaire.html

On pourrait également rappeler que ce personnage est favorable au désarmement des policiers municipaux, ce qui, quelque temps après Charlie Hebdo et le Bataclan, montre que, tout comme son prédécesseur, la sécurité des Français, il s’en fout.

http://www.liberation.fr/societe/2011/09/06/la-police-municipale-ne-desarme-pas-contre-urvoas_759185

Légionnaire tatoué donc fasciste : un Caporal-Chef de la Légion répond au député PS Jean-Jacques Urvoas

 
 Le 28/01/2016
 
 
Légionnaire tatoué donc fasciste: Un Caporal-Chef de la Légion répond au député PS Jean-Jacques Urvoas


 « Un cliché très contestable ». C’est le jugement de Jean-Jacques Urvoas, député socialiste et président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale ]url=http://lelab.europe1.fr/t/le-site-de-la-legion-etrangere-affiche-un-militaire-arborant-une-croix-celtique-jean-jacques-urvoas-juge-cela-tres-contestable-10380]sur une photographie publiée sur le site de la Légion étrangère d’un caporal-chef arborant le tatouage d’une croix celtique.

Jean-Jacques Urvoas va même jusqu’à qualifier le légionnaire de militant d’extrême droite et écrit sur son blog : « Le légionnaire en question arbore sur son flanc un tatouage représentant une croix celtique. Celle-ci, certes symbole du christianisme éponyme, est aussi et surtout le marqueur fort des mouvements de l’extrême-droite. La présence de cette photo, sur le site officiel de la Légion Étrangère, prend le contre-pied du message de fermeté à l’encontre des groupuscules de l’extrême-droite ».

Eric Lecointe, Caporal-Chef de la Légion Étrangère, a tenu à lui répondre.

Bonjour,
Je viens à mon tour m’indigner suite au commentaire fait par Monsieur Jean-Jacques Urvoas, député socialiste, qui se permet de critiquer un Caporal-Chef de Légionnaire Étrangère pour un simple tatouage représentant une Croix Celtique.
Moi-même ancien Légionnaire, et mon collègue ne pouvant se défendre – devoir de réserve oblige -, je ne pouvais rester sans réagir.
Avant tout, je tiens à rappeler que la croix celtique ou croix nimbée est le symbole du christianisme celtique.
Si pour vous elle est le symbole de l’extrême droite, ce n’est pas le cas pour tout le monde.
 Est-ce que le jour où un militaire apparaîtra avec une rose tatouée sur le bras vous vous indignerez de la sorte ?
Vous déclenchez une polémique qui étonnement (ou pas) touche encore un fervent défenseur de la France et des valeurs qu’elle incarne.
Vous vous attaquez à un Légionnaire et, je suis désolé, mais je ne peux laisser passer ça !
J’ai servi la Légion Étrangère et la France en Irak, au Rwanda, en Côte d’Ivoire pendant que vous chauffiez les bancs de nos institutions.
 La Légion Étrangères compte 95% d’étrangers dans ses rangs.
 Pensez-vous vraiment que sur les théâtres d’opérations nous avons le temps de penser à la couleur de peau, à la nationalité ou à la religion de celui qui veille sur notre vie ?

Et la dissolution du CESE, c'est pour quand ?


Posté le 28 janvier 2016 à 10h22


Conseil économique, social et environnemental


Le CESE, c’est :
  • Un budget de 40,9 millions d’euros en 2015 (dont 2,5 millions pour la seule location du palais art-déco d’Iéna) ; 233 conseillers indemnisés 3786,76 euros brut par mois ; un président indemnisé 7573,52 euros brut par mois ; 139 administrateurs ;
  • Nomination pour 5 ans renouvelable une fois, soit à la discrétion des organisations représentatives qui envoient des représentants, soit à l’initiative du gouvernement (personnes qualifiées) ;
  • 130 membres sur les 233 sont des représentant paritaires ;
  • Rémunération des agents du CESE : 48.000 euros net par an en moyenne : 37.500 euros brut par an pour la catégorie C, 57.950 pour la catégorie A, 102.000 pour les administrateurs et 150.000 pour la numéro 2, Annie Podeur ;
  • Autres avantages : 54 jours de congé par an ; multitudes d’absences autorisées 
  • À peine une vingtaine d’avis et de rapports par an. Très peu de saisine gouvernementale et parlementaire, échec de la formule de la pétition.
Quant aux Conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (CESER), ils ne sont pas en reste :

L’OTAN bientôt chez elle en France ? Merci, François Hollande

                                                    

Le 28/01/2016
Cela signifie-t-il, à plus ou moins long terme, l’installation de bases militaires américaines en France, comme sous la IVe République ?
   
Une fois n’est pas coutume : une information, pourtant de première classe, du Canard enchaîné vient de faire pschiiit, comme aurait dit Jacques Chirac.
 De quoi s’agit-il ?
Tout simplement de la phase finale – terminale ? – de la réintégration de la France dans l’OTAN, réintégration par ailleurs entamée avec la même discrétion en 1996 par le traité de Séville, diligenté à l’époque par le même Jacques Chirac.
Comme toujours, dans ces coups bas venus de haut, le texte du 4 janvier dernier, entériné au Conseil des ministres, porte la marque d’un jésuitisme des plus sibyllins, qui autorise « l’accession de la France au protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créés en vertu du traité de l’Atlantique Nord ».
Cela signifie-t-il, à plus ou moins long terme, l’installation de bases militaires américaines en France, comme sous la IVe République ?
Pas vraiment. Pas comme ça.
 Un peu, quand même, mais pas trop.
En substance, nous dit le texte incriminé : « En 2009, la France a décidé de réintégrer la structure de commandement de l’OTAN. En conséquence, elle a recommencé à accueillir du personnel de l’Organisation dans ses quartiers généraux militaires sans que ses QG ne bénéficient toutefois d’aucun statut international. Seuls des arrangements de circonstance ont permis jusqu’ici l’accueil de personnels de l’OTAN dans les QG situés sur le sol français. L’attractivité du territoire français s’en trouve affectée de même que l’influence française au sein des structures de commandement. »
Si l’on comprend bien, les généraux américains ne se sentiraient pas assez bien chez eux chez nous, ce qui pourrait gravement nuire à l’industrie touristique…

Journée tragique à l’Élysée : Christiane Taubira s’en est allée

                                                    

Le 28/01/2016
Qu’elle se repose en paix, dans le souvenir des inanités du quinquennat Hollande.
   
Mercredi, en fin de matinée, on apprenait la démission à la suite d’un long désaccord sur les poncifs de gauche et les niaiseries socialistes du ministre de la Justice Christiane Taubira.
 Icône et martyr de la gauche, victime médiatique du racisme, Mandela des bazars et des bobos, théoricienne du délinquant en liberté et du policier en prison, apologiste de l’insécurité publique, mère porteuse du mariage universel, frondeuse chez les frondeurs et gouvernementale au gouvernement, ne supportant pas lorsqu’elle fulminait, à l’Assemblée ou sur les écrans, qu’on parle de ses colère noires, affirmant hautement ne pas être au courant d’une information contenue dans le courrier qu’elle brandissait aux yeux de tous, caricature hors pair dans sa catégorie – celle des réformes sociétales -, cette femme ne sera pas regrettée par grand monde.
Ni par les millions de Français qui trouvaient particulièrement idiot de marier deux hommes ou deux femmes, et de faire pareil foin avec ça, ni par les policiers qui devaient se défendre sans se servir du moindre moyen de défense, ou bien faire respecter la loi en se faisant caillasser dans le sourire et la bonne humeur, ni par ses amis socialistes de la gauche molle qu’elle importuna pendant quatre ans avec ses vieilles rengaines, ni par les 80 % de Français des sondages qui désapprouvaient l’action du Président et de son gouvernement.
 N’était la crainte de ce même Président de la voir se présenter contre lui en 2017, et qu’elle lui refasse le coup du Jospin, il y a longtemps que, reprenant le titre d’une ancienne émission de France Gauche Inter, il l’aurait envoyée voir « là-bas s’il y était ».

mercredi 27 janvier 2016

Taubira ? Bon débarras !


27 janvier 2016, 21:36 Auteur :

chistiane Taubira démission
 

8 Français sur 10 approuvent la démission de Christiane Taubira

Toutes les victimes de “récidivistes” vont pouvoir faire un livre…
Les sympathisants de la droite et du centre saluent la démission de Christiane Taubira :
– 90% des partisans du Front national
– 92% chez Les Républicains
– 93% à l’UDI
sont à ne pas regretter la ministre….
Entre 80.000 et 100.000 peines de prison ferme sont actuellement «en attente d’exécution»
.«En trahissant la décision de justice prononcée au nom du peuple français, Christiane Taubira introduit l’impunité»
La ministre avait même en septembre 2013 diffusé une circulaire aux juridictions dans laquelle elle avait adressé diverses consignes pour favoriser les aménagements de peine et les voies alternatives à la prison.

Islamisation. ZOOM : GHISLAINE DUMESNIL – L’ ISLAMISATION DE LA RATP (vidéo)


TV Libertés LogoImageBon
   



Un professeur dit à Merkel qu’il a peur pour ses enfants, il est poursuivi

Par le 27/01/2016 pour fdesouche.com 
17h55 
 
 
  Mitten in der Rede der Kanzlerin steht Thomas Rödel auf. Der Professor der Hochschule Merseburg macht seinem Ärger Luft. Foto: Hendrik Schmidt/dpa     
Un professeur qui a interrompu un discours de Merkel pour lui dire: «Je suis effrayé de l’avenir de mes enfants», fait maintenant face à une action en justice de sa propre université (de Merseburg)

L’incident est survenu undi pendant le discours de Mme Merkel à l’Institut Fraunhofer des microsystèmes.
«Je suis effrayé de l’avenir de mes enfants. Mes enfants ont 2, 4 et 9 ans « , a déclaré le professeur, ajoutant: »
 Vous faites une expérience et vous ne savez pas le résultat.  »
( allusion à la politique de la frontière ouverte de l’Allemagne et de l’épidémie de viols )

Volkstimme