jeudi 31 décembre 2015

Combien de voitures vont être incendiées la nuit de la Saint-Sylvestre ?

 
Publié par Jean Vercors le 31 décembre 2015
 
VOITURE FEU ZUP
 
Selon L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) le nombre de véhicules incendiés en France en 2013 était de 34.441.
 
Le phénomène criminel des feux de voitures est devenu un vrai sport national.
La France en détient le record du monde (hors mis la Syrie et l’Irak) et ne parvient pas à lutter efficacement contre ce phénomène criminel, contrairement à ses voisins européens.
Près de 1.000 voitures brûlées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre 2014. 
Le ministère de l’intérieur se flatte de constater que le nombre de véhicules brûlés en France la nuit du réveillon a diminué de 12% par rapport à 2013.
308 personnes ont été interpellées pour des incidents – et relâchées.
Chaque année, plus de 55.000 policiers et gendarmes sont mobilisés sur tout le territoire à l’occasion de cette nuit de « festivités », mobilisation qui vient s’ajouter à celle de l’état d’urgence antiterroriste.
 
Participent aussi presque 38.000 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires.
 Et environ 9.000 policiers pour surveiller à Paris.
 
Les médias ne vous diront pas qui incendie les voitures, qui sont ces vrais racistes anti-blancs, par contre ils n’ont aucun problème à s’acharner sur les Corses qui refusent l’islamisation de leur île.
Souvenez-vous des émeutes de 2005 dans les banlieues françaises.

Les réfugiés sont «une chance», assure Merkel


Créé: 31.12.2015, 01h34

Dans son allocution télévisée du Nouvel an, enregistrée la veille de sa diffusion, la chancelière allemande appelle ses compatriotes à «ne pas suivre ceux qui, le coeur froid ou plein de haine, se réclament à eux seuls de l'identité allemande et veulent exclurent les autres». (Image - 30 décembre 2015)
 
Dans son allocution télévisée du Nouvel an, enregistrée la veille de sa diffusion, la chancelière allemande appelle ses compatriotes à «ne pas suivre ceux qui, le coeur froid ou plein de haine, se réclament à eux seuls de l'identité allemande et veulent exclurent les autres». (Image - 30 décembre 2015)

Image: Keystone
 
Dans son allocution de début d'année, la chancelière allemande mettra en garde contre la haine à l'égard des migrants.
 
L'afflux record de réfugiés en Allemagne est «une chance», a déclaré Angela Merkel dans son allocution du Nouvel An qui sera diffusée jeudi soir.
La chancelière met en garde contre ceux, «plein de haine», qui veulent «exclure les autres».
«J'en suis convaincue: si elle est correctement appréhendée, la grande tâche actuelle qui consiste à accueillir et à intégrer tant de gens est une chance pour demain», a dit Angela Merkel.
La chancelière est contestée en Europe et en Allemagne dans son propre camp conservateur pour sa politique d'ouverture.
 
Voeux pour 2016
 
L'allocution dans laquelle elle présente ses voeux aux Allemands pour 2016 a été enregistrée mercredi, pour une diffusion jeudi soir à la télévision.
Le texte de son discours a été communiqué mercredi soir à la presse par ses services.
«Il y a rarement eu une année où nous avons été autant mis au défi de mettre nos paroles en accord avec nos actes», a relevé Angela Merkel.
«Il est évident que l'afflux de tant de gens va encore nous demander beaucoup.

Vladimir Poutine, l’Homme de l’année

                                                    
 

Le 31/12/2015
Il offre aujourd’hui l’image d’un dirigeant différent de la plupart des acteurs de la vie politique actuelle.
   
L’« Homme de l’année » aura été sans conteste le président russe Vladimir Poutine.
Non seulement il incarne le retour au premier plan de la Russie sur la scène internationale, mais encore il offre aujourd’hui l’image d’un dirigeant différent de la plupart des acteurs de la vie politique actuelle.
Vladimir Poutine incarne la Russie aux yeux d’une grande majorité des Russes.
Reconduit à la présidence en mars 2012 avec 63 % des voix dès le premier tour, il bénéficie de sondages favorables que lui envient la plupart des autres chefs d’État – le nôtre, en particulier.
Peut-on être gaulliste, avoir admiré Reagan et Thatcher au début des années 1980, et de la même manière être séduit par Poutine aujourd’hui ?
 Ma réponse est évidemment positive.
Ces fortes personnalités politiques et historiques sont apparemment très différentes.
Il y a peu de similitude entre le libéralisme anglo-saxon farouchement opposé au socialisme, l’affirmation du rôle éminent de l’État par le général de Gaulle et le patriotisme d’un ancien officier du KGB, qui intègre sans problème dans l’Histoire russe le passé tsariste et la victoire stalinienne sur le nazisme.
 En fait, il y a entre ces personnages un point commun bien plus important que ce qui les oppose.
Ils incarnent le redressement de leur pays.

mercredi 30 décembre 2015

TVL, jounal du mercredi 30 décembre 2015: Politique / Quand “député” rime avec “binationalité”





1) Politique / Quand “député” rime avec “binationalité”
2) Social / Vers la fin des retraites ?
3)  International / Arabie Saoudite : la chute de l’or noir
4) L’actualité en bref

Double meurtre de Rouen. Le récidiviste a-t-il été libéré intentionnellement ?

 
Publié par Manuel Gomez le 30 décembre 2015
 
electric-chair-72283_960_720
 
Nous connaissons l’assassin mais qui sont les complices de ce double meurtre ?
 
Elise Fauvel, 24 ans, assistante de direction en recherche d’emploi, et Julien Tesquet, 31 ans, infirmier au CHU de Rouen, ont été assassinés dans la nuit du samedi au dimanche 20 décembre 2015.
Elise a été violée avant d’être tuée.
 
Les deux corps dénudés étaient allongés côte à côte sur le sol.

 
L’auteur de ce double meurtre, et du viol, vient d’être arrêté.
L’ADN retrouvé sur les lieux du double crime, l’appartement d’Elise Fauvel, à deux pas de la place du Vieux Marché à Rouen, prouve sa culpabilité sans le moindre doute.
Il s’agit d’un Rwandais de 34 ans, Jean-Claude Nsengumukiza, en situation irrégulière en France depuis 2001.
Condamné en 2011 à 8 ans de prison, par la Cour d’assises de la Seine Maritime, pour avoir (déjà) violé une jeune rouennaise dans la nuit du 4 août 2009.
 
Il avait été libéré trois semaines plus tôt, en novembre, du Centre pénitentiaire du Havre, après seulement quatre années d’emprisonnement.
Le jury populaire avait prononcé une interdiction définitive du territoire français.
Il aurait donc dû être expulsé dès sa libération mais cette décision n’a pas été exécutée.

Le Thévenoud, ça ose tout, c'est même a ça qu'on le reconnait

                                                        

Le 30/12/2015

    
Vous, je ne sais pas, mais moi, jamais je ne me permettrais d’appeler le pape par son prénom comme un bon vieux copain de classe ou de régiment.

 Même le curé de ma paroisse, je l’appelle « mon Père », c’est vous dire si je suis rétro.
Eh bien, cette apostrophe familière, à la limite de la désinvolture, un homme politique français se la permet, aujourd’hui, entre dinde et champagne : « Très cher François », écrit-il .
 J’aimerais tellement que le pape lui réponde : « Minute, papillon, on n’a pas gardé les vaches ensemble. »
Mais le Saint-Père ne réagira pas comme cela : il n’y a pas de bovidés dans les jardins du Vatican !
Or, donc, un homme politique français adresse au pape un message de Noël, presque urbi et orbi, ou tout du moins par le truchement de L’Obs du 25 décembre.
Et cet homme politique n’est autre que le citoyen Thévenoud, ex-ministre socialiste atteint d’une telle « phobie administrative » que sa maladie bidon l’empêchait de payer ses impôts.
Et s’il écrit au pape, ce n’est pas pour recevoir l’absolution de ce péché social qu’est la soustraction délibérée à l’obligation de contribuer, mais pour adjurer le saint homme du Vatican de devenir « un pape de gauche » !
En voilà un qui a tout compris !

Quand une policière allemande ose dire les choses

                                                    

Le 30/12/2015
 
Kambouri raconte que les policiers sont attaqués, insultés, et souligne particulièrement le manque de respect des musulmans envers la corporation.

À l’heure où, chez nous, les médias et autres politicards, atteints du syndrome de Stockholm, s’émeuvent davantage de l’attaque d’une salle de prière plus ou moins clandestine, en Corse, laissant passer au second plan le guet-apens tendu aux pompiers, une femme, commissaire de police en Allemagne, Tania Kambouri, 32 ans, d’origine grecque, dénonce dans un livre qui s’arrache comme des petits pains – L’Allemagne sous lumière bleue ou l’appel d’urgence d’une policière-, la criminalité des hordes islamisées à laquelle la police est confrontée dans son pays.
Kambouri raconte que les policiers sont désormais attaqués, insultés par des enfants et souligne particulièrement le manque de respect des musulmans envers la corporation.
 « La police a perdu toute autorité, se trouve démunie et se retire de plus en plus face aux agressions dans la rue », raconte-t-elle devant une salle pleine et attentive à Friedrichsthal, dans le Land Saar. Tambouri est de tous les plateaux, fait l’objet des colonnes de tous les journaux, promeut son livre dans tout le pays.
 Inimaginable en France, où j’entends déjà les cris d’orfraie.

mardi 29 décembre 2015

Comment la presse s’acharne contre les Corses

 
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 décembre 2015
 
4838910_6_19aa_un-graffiti-arabi-fora-les-arabes-dehors_2dc7e4c1a432959999dc6e18aa8c4e24
 
Avez-vous remarqué à quelle vitesse les médias ont réécrit les incidents de Corse pour effacer toute faute des musulmans ? Avez-vous vu comment les Corses se font insulter par les journalistes ? Comment les vrais responsables de ces incidents ont été transformés en victime ?
 
Les propos racistes, insultants, orduriers des musulmans qui ont attiré les pompiers dans des guets-apens pour les massacrer ont été camouflés.
Les journalistes dénoncent les réactions des Corses, le « racisme » des Corses, le « sale » nationalisme des Corses, la « honte » d’être fier de son identité corse…
Cette propagande ne vous rappelle pas celle contre Israël ?
 Le seul endroit au monde où les terroristes sont qualifiés de résistants, c’est Israël.
 Le seul endroit au monde ou des hommes qui arrivent par derrière et poignardent des civils dans la rue sont qualifiés des victimes, c’est Israël.

Le Point donne le ton : les Corses sont racistes :

 
Dans cet article non signé, les Corses sont traités des sales racistes, de populistes, et même de colonialistes, par les experts que le Point est spécialement allé chercher pour ne présenter qu’une seule thèse, celle qui accuse les Corses. Et pas un mot sur les musulmans et les tentatives de lynchage des pompiers.

Le Point : les Corses sont fachos :

 
Jean-Guy Talamoni dénonce.  « [Dire] Arabi Fora [c’est] profaner la langue corse. »
Pourquoi ne dit-il pas que « Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n’êtes pas chez vous ici! », c’est profaner la langue française ? Deux poids deux mesures, est difficile à accepter.

Courrier International : les Corses sont fous, racistes et islamophobes :

 
Afin d’empêcher les lecteurs de comprendre ce qui s’est passé, Courrier international utilise des mots à double sens. Il parle des agresseurs comme d’un « groupe de jeunes à capuche ». Puis il les excuse. Il justifie l’agression des pompiers et disculpe les musulmans, car ils viennent « des quartiers les plus pauvres de la ville”.
Enfin, il insulte les habitants : “une vendetta populaire où racisme et islamophobie culminent ».

TVL, journal du mardi 29 décembre 2015: Politique / Déchéance de la nationalité : schisme socialiste?






1) Politique / Déchéance de la nationalité : schisme socialiste?
2) Société / P. Layat sacrifié sur l’autel du Grand Lyon
3) Ecologie / Sivens : le fiasco de Noël
4) L’actualité en bref

Double meurtre à Rouen : le suspect appréhendé par la PJ a déjà été condamné pour viol


Le 29/12/2015


Double meurtre à Rouen : le suspect appréhendé par la PJ a déjà été condamné pour viol

Le Service régional de police judiciaire de Rouen a placé un supect en garde à vue ce mardi matin après le double meurtre de Julien Tesquet et d’Elise Chauvel (documents Paris-Normandie)

Investigations. Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre, Julien Tesquet, 31 ans, et Elise Fauvel, 24 ans, sont morts étranglés à Rouen. La jeune femme, originaire de Dieppe, a également été violée.

 Moins de dix jours après ce double meurtre, la Police judiciaire a placé un suspect en garde à vue ce mardi matin.
 L’homme, un Rwandais de 34 ans, est sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines.
 En 2011, il avait été condamné à huit années de prison pour viol par la Cour d’assises de la Seine-Maritime.
 Son ADN correspond à celui retrouvé sur la scène de crime.
 
Lors des premières constatations effectuées dans l’appartement d’Elise Chauvel, situé à deux pas de la place du Vieux marché à Rouen, les enquêteurs du Service régional de police judiciaire (SRPJ) avaient acquis la certitude que la jeune femme de 24 ans et son ami Julien Tesquet, 31 ans, avaient été victimes d’un double meurtre.
Recouverts d’un drap, les corps en partie dénudés étaient allongés côte à côte sur le sol et présentaient de nombreuses ecchymoses.
Les autopsies pratiquées la semaine dernière ont révélé que les deux amis, qui se connaissaient pour avoir partagé de nombreuses soirées ensemble, sont morts par strangulation.
 La jeune femme, originaire de Dieppe, a également été violée selon le médecin-légiste (lire nos éditions précédentes).

Condamné en 2011 pour avoir violé une Rouennaise chez elle

Moins de dix jours après la macabre découverte, la Police judiciaire « tient » un suspect.
 Jean-Claude Nsengumukiza, un Rwandais de 34 ans né en Ouganda, a été placé en garde à vue ce mardi matin dans les locaux du commissariat central.
L’homme est déjà connu de la police et de la justice.
 En 2011, il a été condamné par la Cour d’assises de la Seine-Maritime pour le viol d’une Rouennaise.

Daesh instaure des «règles» à suivre pour les rapports sexuels avec les femmes esclaves


29 déc. 2015, 15:34
                       
Un combattant de l'Etat islamique dans Raqqa
 
© reuters Source: Reuters     
                                
Un combattant de l'Etat islamique dans Raqqa
Selon des documents de Reuters, les théologiens de l’Etat islamique ont publié des explications pour les «propriétaires d’esclaves sexuelles».

Ce document détaille qui peut avoir des relations sexuelles avec ces esclaves.


   
Pour l’Etat islamique le but de ce document est de limiter les «violations dans le traitement des femelles capturées».
Cette fatwa a été retrouvée dans des documents obtenus par les forces spéciales américaines lors d’un raid visant un haut fonctionnaire de l’Etat islamique en Syrie en mai dernier.
Parmi les «règles», l’Etat islamique refuse qu’un père et son fils aient des rapports sexuels avec la même femme esclave et qu’un «propriétaire» d’une mère et sa fille couche avec les deux, idem s’il s’agit de deux sœurs : il n’est pas possible d’avoir de rapports avec les deux.
Il également interdit de faire avorter les femmes captives.

Après un contrôle d'identité qui dégénère à Pantin, le parquet livre sa version des faits


 Le 29/12/2015

Les images du contrôle d'identité controversé à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 26 décembre 2015.

Cette mère de famille a porté plainte auprès de l'inspection générale de la police nationale, annonce le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis), qui livre sa version des faits dans un communiqué.

Des jets de projectile vers les policiers
 
Samedi après-midi, rue Auber à Pantin, les policiers procèdent à un contrôle "d'une quinzaine d'individus", en présence "d'un chien dangereux non tenu en laisse et non muselé", après avoir "entendu des cris et des invectives en leur direction", selon le parquet.

Une fois le contrôle terminé, "sans incident", la police quitte les lieux quand "un des individus présents" lance une pierre en leur direction, toujours selon le parquet.
"Les policiers ont alors interpellé l'auteur de ce jet de projectile qui a résisté fortement à son interpellation et a encouragé les personnes présentes à le soutenir", précise le communiqué.

La mère "n'a pas fait état de coups portés"
 
Quatre autres personnes sont interpellées, après que la police a fait usage de gaz lacrymogène et d'une "grenade de désenserclement".

Vu sur le net

 
Le 29/12/2015
 
 
Poutine avec la jeunesse Russe



Hollande avec la jeunesse Française

Le rêve de Kahina Amimour : faire comme son mari Samy au Bataclan

                                                    
 
Le 29/12/2015
 
"T'es choqué des attentats ? LOL. Un des kamikazes du Bataclan était mon mari Samy Amimour, il s'est fait exploser hamdulillah…"
   
Samy Amimour s’est fait exploser la sous-ventrière au Bataclan le 13 novembre dernier.
C’était pourtant un petit gars très bien, comme nous l’a expliqué le maire UDI de Drancy, Jean-Christophe Lagarde.
Un petit gars bien dans une famille bien, qui avait même travaillé à la mairie.
 D’ailleurs, tout le monde est tombé de sa chaise lorsqu’on est venu l’interpeller un jour d’octobre 2012.
 La police l’avait fiché comme un individu en voie de radicalisation et potentiellement glissant sur la voie du terrorisme, cela depuis qu’il fréquentait une mosquée radicale et identifiée comme telle, où les barbus continuaient – et continuent toujours ? – de prêcher la haine.
 Il faut dire que la police connaissait bien Samy : c’est chez elle qu’il s’entraînait au tir.
 Pan ! pan ! pan !
 Ça ne s’invente pas.
La justice a retiré à Samy Amimour son passeport.
Pas longtemps : 4 mois tout rond.
Son avocat a fait valoir que la RATP l’avait viré et qu’il avait besoin de ses papiers pour trouver du boulot.
Une juge attendrie lui a donc rendu sa carte d’identité début 2013.
En septembre, il partait en Syrie.

Non, M. Hollande, je ne vous regarderai pas le 31 décembre au soir

                                                    

Le 29/12/2015
 
En ce qui me concerne, je souhaite que cette année 2016 soit vraiment la dernière de votre quinquennat, avant que la révolution ne gronde.
   
J’ignore combien de téléspectateurs auront le courage de vous voir offrir à la France et aux Français vos vœux de bonne année.
Quelques millions, hélas, mais je peux vous assurer que je ne serai pas de ceux-là !
 Je ne comprends d’ailleurs pas qu’ils soient encore si nombreux à vous considérer comme un bon Président.
Une cote de 20 %, c’est énorme !
 Et immérité.
 Car en trois années et demie, autant dire en 1.200 longs jours, vous avez été incapable de redonner à la France son aura.
Vous avez été incapable de redonner un quelconque élan à son économie.
 Incapable de gouverner sauf à casser les valeurs familiales, morales et spirituelles qui avaient permis, depuis des générations, aux Français de vivre en harmonie, de vivre ensemble, de vivre sous un ciel bleu.
Votre bilan est catastrophique.
Jamais les pauvres n’ont été aussi nombreux et les riches aussi riches.
Jamais les chiffres officiels du chômage n’ont été aussi truqués.
Jamais les médias n’ont autant abruti le peuple de vos mensonges et omissions.
 Jamais la France n’avait encore été aussi mal placée dans des domaines aussi différents que la culture, l’éducation ou l’économie.
 Jamais la France n’avait encore armé autant de terroristes islamistes.

lundi 28 décembre 2015

Banque : voilà comment refuser la facturation de votre compte courant



Les grandes banques se préparent à facturer la tenue des comptes courants (GILE MICHEL/SIPA)

Les grandes banques se préparent à facturer la tenue des comptes courants (GILE MICHEL/SIPA)

L'Association française des usagers des banques incite les clients à écrire pour refuser les nouveaux tarifs proposés par la plupart des établissements.
 
2,50 euros prélevés chaque mois pour la tenue de votre compte courant.
30 euros par an.
La BNP ne se mouche pas du pied.
Après les chèques payants, la facturation des retraits, les banques innovent, encore et toujours.
Dans le domaine, elles font même preuve d'une imagination débordante, voire sans limite.
A partir du 1er janvier, la plupart d'entre elles va facturer des frais de tenue de compte.
 Et la tendance est à la généralisation du système de pompe : toutes les grandes banques s'y mettent.
Au point de laisser planer un soupçon d'entente entre les différents établissements.
 
On ne peut qu'être surpris par ce mouvement généralisé des banques", lance Serge Maître, secrétaire général de l'Association française des usagers des banques.
 
L'association compte bien saisir l'Autorité de la concurrence à ce sujet.

Le pouvoir de dire non

"Il faut refuser. Le client a le pouvoir de dire non", encourage l'Afub.

TVL, journal du lundi 28 décembre 2015: Sécurité / La Corse se rebelle



1) Sécurité / La Corse se rebelle
La Corse ne décolère pas! Après des attaques contre les pompiers dans des quartiers à forte concentration d’immigrés, les habitants ont décidé de faire justice eux-mêmes.
2) Social / La baisse de la hausse du chômage recommence
Le chômage augmente toujours … mais il augmente moins que d’habitude… Assez pour que le gouvernement se réjouisse de cette fin d’année.
3) International / Irak : L’EI perd Ramadi
4) L’actualité en bref

Calais, Ajaccio: cherchez l'erreur!...

 
Le 28/12/2015
 
 
1936690_962127377156071_2576400794851258194_n

104 églises profanées en 4 mois : aucun twitt de Valls-Estrosi-Cambadelis !

 
Publié le 27 décembre 2015 - par Josiane Filio 
 
 
que-faire-des-faineants
 
 
Alors que les Corses viennent d’administrer une leçon de patriotisme à la France entière, aux citoyens timorés du continent, mais surtout aux poltrons qui sont censés nous gouverner, l’excité qui nous sert de premier ministre a raté une magnifique occasion de « prendre la main » en approuvant avec fermeté la réaction des Ajacciens suite à l’agression des pompiers et policiers, quitte à condamner le saccage de la salle de prières, pourtant bien compréhensible, qui a suivi.
 
 Notamment lorsqu’on apprend qu’en fait, ce sont des racailles musulmanes qui ont mis le feu aux poudres, en criant « Sales Corses, cassez-vous ! »
 
http://www.fdesouche.com/684143-pompiers-agresses-ajaccio-au-moins-300-personnes-font-une-descente-dans-la-cite

En lieu et place, ce blanc bec se prenant pour un aigle, ne moufte pas dans un premier temps lors du guet-apens contre les pompiers mais se fend immédiatement d’un message dès qu’il apprend l’horreur perpétrée contre une mosquée… Sacrilège !
 Message qui fait honte à la fonction qu’il occupe si mal puisqu’il y mêle les deux actions dans un même degré de gravité dans l’offense à la République.
 
vallscorse

Cette République dont il nous gave en la mettant à toutes les sauces, hélas seulement en mots, parce qu’en actions véritables on peut toujours se brosser, puisque son principal souci est toujours la priorité au bien-être de la communauté musulmane, comme il se fout comme de son premier voyage en Falcon de la sécurité des citoyens athées ou d’autres confessions !
Il n’est d’ailleurs pas le seul à manifester une telle différence d’indignation, puisque bien évidemment le répugnant Estrosi, intronisé grand sachem de PACA grâce aux voix de ses pseudo-adversaires PS, et l’inénarrable Cambadélis que l’on ne présente plus, se sont tous deux fendus d’un tweet où ils s’offusquent et dénoncent (fermement) l’attaque contre la salle de prières … sans un mot pour les pompiers et les policiers …

Virer les responsables politiques


Publié Par Bill Bonner, le 27 décembre 2015 dans Politique

En cette ère de machisme en costume trois-pièces, pourquoi est-ce qu’aucun candidat aux élections ne propose de distribuer des coups de pied dans les derrières les plus gros et les plus mous, ceux qui ont le plus besoin d’être corrigés ?
Nous imaginons le discours de campagne :
Des guerres ?
 D’accord… mais pas si on ne peut pas les gagner.
Nous avons versé 1 000 milliards de dollars aux gens censés mener la Guerre contre la Drogue.
Cela n’a pas fonctionné.
La drogue est tout aussi abondante et facile à acheter aujourd’hui que lorsque le combat a commencé en 1970.
 Je dirais aux gens responsables : « vous êtes virés ! Et rendez-nous l’argent ! »

Nous avons payé plus de 1 600 milliards de dollars pour lutter contre le terrorisme, et plus de 2 000 milliards pour la guerre en Irak.
Nos soldats ont peut-être fait du bon travail sur le terrain, mais les officiers ont complètement échoué.

Ajaccio : les manifestations interdites jusqu’au 4 janvier

 
Dimanche 27 Décembre 2015 à 13:33 (mis à jour le 27/12/2015 à 13:40)
 Par

 
Photo AFP.

Délinquance. Après deux jours de manifestations et divers dérapages dans le quartier populaire des Jardins de l'Empereur à Ajaccio, le préfet de Corse Christophe Mirmand a pris un arrêté “d’interdiction de manifester” dans le quartier jusqu’au 4 janvier prochain.
"Cet arrêté concerne toutes les manifestations et les rassemblements, et les contrevenants sont passibles de sanction pénale. Il prend effet ce dimanche et durera jusqu’au 4 janvier au moins”, a précisé Christophe Mirmand à l'AFP .
 Pour la deuxième journée consécutive, samedi, des centaines de manifestants s'étaient rendus dans plusieurs quartiers populaires d'Ajaccio, dont les Jardins de l'Empereur, aux cris de :"on est chez nous", "Arabes dehors".

Ils entendaient protester contre un guet-apens survenu le soir de Noël au cours duquel deux pompiers et un policier ont été blessés.Tiffany, une des pompiers qui se trouvait dans le véhicule impliqué jeudi soir, a expliqué sur BFMTV que ses agresseurs avaient lancé : "Corses de merde, on est ici chez nous".

“Agressions intolérables”

Pour rappel, un groupe de manifestants avait saccagé une salle de prière musulmane située à quelque encablures du quartier des Jardins de l'Empereur et a brûlé partiellement plusieurs livres dont le Coran.

"Après l'agression intolérable de pompiers, profanation inacceptable d'un lieu de prière musulman. Respect de la loi républicaine", avait alors réagi le Premier ministre, Manuel Valls, sur son compte Twitter.

De son côté, Bernard Cazeneuve, a déclaré que “ces exactions intolérables, aux relents de racisme et de xénophobie, ne sauraient rester impunies tant elles portent atteinte aux valeurs mêmes de la République”.

D’Ajaccio aux fêtes de Noël, le gouvernement s’enfonce dans le laxisme et le mépris

                                                    

Le 28/12/2015
 
       
Mépris pour le peuple de France, mépris pour nos traditions, mépris pour notre culture.
   
Nous sommes le 28 décembre.
Pour l’instant, pas plus François Hollande que Manuel Valls n’ont daigné présenter leurs vœux aux Français pour les festivités de Noël de l’année 2015.
Pas un mot, pas un message sur les réseaux sociaux, pas un communiqué.
À l’exception de la présence discrète de Bernard Cazeneuve à une messe de Noël.
À la place, un silence radio devenu assourdissant.
Un silence qui suinte le mépris.
 Mépris pour le peuple de France, mépris pour nos traditions, mépris pour notre culture.
Parmi ces élus indignes de notre histoire, Anne Hidalgo occupe une place de premier choix.
Confondant laïcité et destruction de notre mémoire collective, madame le maire de Paris a tenu à ne pas souhaiter un joyeux Noël à ses administrés.

Pourtant, le jeudi 16 juillet 2015, Anne Hidalgo organisait une nuit du ramadan en la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Paris, réunissant pour l’occasion 450 convives attirés par un buffet luxueux et un orchestre.

Outre la susnommée Anne Hidalgo, le battu Claude Bartolone montrait alors patte blanche à la communauté musulmane pour s’en attirer les faveurs lors des élections régionales.
Cela n’a, semble-t-il, pas été suffisant pour présider la région Île-de-France.
Noël est bien évidemment une fête religieuse chrétienne, mais elle est aujourd’hui un peu plus que cela.
 Au-delà de la foire consumériste gênante, Noël appartient à notre patrimoine culturel indivis tout autant qu’au patrimoine cultuel d’une foi particulière.

Mise au point de Robert Ménard à propos de la "milice musulmane" à Béziers


Le 27/12/2015



Dans la nuit de Noël, un groupe d'individus se présentant comme de "simples musulmans" s'est rendu à l'église du quartier de La Devèze puis à la cathédrale dans le centre-ville.
 
Dès le lendemain, ce groupe a communiqué sur les réseaux sociaux pour promouvoir son action.
 Sa communication a été aussitôt relayée par les médias et notamment Midi Libre.
 Une communication en forme de conte de Noël : leur action visait, selon eux, à protéger les fidèles catholiques...

J'ai alors réagi en publiant à mon tour un communiqué.
 Celui-ci a été immédiatement condamné par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, à qui la lutte contre le terrorisme semble laisser quelques loisirs, puis par SOS Racisme qui annonce vouloir déposer plainte contre moi.

Je le dis ici très clairement : je maintiens mes propos.
 Des propos que je souhaite maintenant développer et expliquer plus longuement qu'il me paraissait nécessaire dans un simple communiqué de réaction.

Lorsque j'ai écrit la phrase suivante, "depuis quand les pyromanes protègent les incendies", je visais expressément les deux chefs du groupe prétendument "protecteurs" de catholiques.
 Il est possible que Bernard Cazeneuve ignore leurs noms, mais son représentant dans l'Ouest de l'Hérault, le sous-préfet de Béziers, les connaît très bien puisque j'ai déjà eu l'occasion d'attirer publiquement son attention à leur sujet.

Le premier de ces individus est un converti, Mehdi Roland.
 Le second est un certain Omar Kathiri.

dimanche 27 décembre 2015

Fusillade de San Bernardino : encore un autre attentat sous faux drapeau

                                                                                                   
Publié par wikistrike.com sur 27 Décembre 2015, 12:59pm
                                                                   
                                                                           
Fusillade de San Bernardino : encore un autre attentat sous faux drapeau
 
Traduit par Wayan, édité par jj, relu par Literato pour le Saker Francophone

Une chose est sûre, le gouvernement ne dit pas la vérité. Que s'est-il donc réellement passé ? Voici quelques questions sur cette histoire que les médias grand public ont peur de poser.

1. Puisque les fenêtres de la voiture du couple ont été trouvées explosées mais remontées, alors comment le couple aurait-il pu commencer la fusillade avec la police à travers des fenêtres remontées.
Personne ne va tirer avec des fusils d'assaut à travers des fenêtres remontées. La conséquence logique de ce fait est que la police a exécuté ces personnes de sang-froid.
Il n'y a pas eu d'échange de tirs.

2. Les deux victimes furent trouvées mortes et menottées.
Devons donc nous croire qu'ils ont commencé un échange de tirs avec la police avec des menottes et à travers des vitres remontées ? Il semble plutôt que le couple ait été menotté et mis en scène pour l'exécution avant d'être abattus.
 



Pourquoi les menottes ?

3. Si les prétendus tueurs avait vraiment des contacts avec un groupe syrien affilié a Al Qaida ET al Shabaab en Somalie alors pourquoi les autorités n'ont-elles pas déployé tous les efforts possibles pour les capturer vivants afin qu'elles puissent être interrogées et leurs réseaux démantelés ?
La même question revient chaque fois que les autorités exécutent sommairement un suspect ou un témoin de terrorisme - Ben Laden, Mohammed Merah, les assaillants de Charlie Hebdo, le suspect de l'attentat de Boston Tamerlan Tsarnaev et un témoin important Ibragim Todashev...

4. Si le couple faisait vraiment partie d'un réseau terroriste, est ce que le FBI aurait laissé les journalistes saccager la scène du crime ?

5. Si ces prétendus Bonnie and Clyde musulmans agissaient vraiment seuls qui était alors ce troisième tireur dont plusieurs témoins ont parlé ?

#AJACCIO Le rassemblement se dirige vers la prefecture aux cris de "on est chez nous" "arabi fora"

 
Le 27/12/2015 
 
 

Qu’auraient dû répondre les Ajacciens traités de « sales Corses de merde » ?

 
Publié le 26 décembre 2015 - par Caroline Alamachère
 
 
Salle-prieres-Colonna-Ajaccio

 
Selon des témoins de l’attaque des pompiers aux Jardins de l’Empereur à Ajaccio, les agresseurs de ces derniers ont crié en montant dans leur camion : « Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n’êtes pas chez vous ici ! ».

Dire à des Corses qu’ils ne sont pas chez eux en Corse revient à dire à l’ensemble des Français qu’ils doivent dégager… de leur propre pays !
C’est en réponse à ces propos inqualifiables et clairement xénophobes que les Corses ont légitimement remis les racailles du quartier à leur place par des : « nous sommes chez nous ! ».
En janvier 2015, le drapeau français du fronton d’une école maternelle de ce même quartier des Jardins de l’empereur, « un quartier à forte population d’origine maghrébine » précisait l’Express, avait été décroché puis brûlé avant d’être remplacé par un drapeau marocain.
Quant à la « mosquée » soi-disant « profanée », il s’agit en réalité d’une simple salle de prière.
 C’est donc un lieu tout ce qu’il y a d’ordinaire, non consacré donc non sacré, où l’intrusion musclée des Corses excédés par la provocation et l’agression barbare de pompiers entraînés dans un guet-apens, lapidés et tabassés par une bande de sauvages armés de battes de base-ball et de barres de fer ne saurait donc être assimilée à une profanation.
 D’ailleurs, en islam il ne se pratique pas de rite de consécration pour une nouvelle mosquée, une mosquée n’est donc pas un lieu sacré.
CQFD.
Une pièce recyclée dans laquelle des personnes viennent pratiquer la prière ne peut être qualifiée de « mosquée » au sens de lieu de culte dédié, sauf à considérer que les salles de repos des machinistes RATP où certains déroulent leurs tapis sont elles aussi des mosquées !

Migrants : une "invasion organisée" pour le président tchèque

 

Publié le | Le Point.fr
 
 
 Un officier croate porte un enfant migrant attendant de passer la frontière du pays le 19 octobre 2015. AFP PHOTO / ANDREJ ISAKOVIC
 
 Un officier croate porte un enfant migrant attendant de passer la frontière du pays le 19 octobre 2015. AFP PHOTO / ANDREJ ISAKOVIC © Copyright (c) 1998 Hewlett-Packard Company/ ANDREJ ISAKOVIC
 
Connu pour ses déclarations controversées, Milos Zeman affirme que la fuite des jeunes hommes de Syrie ou d'Irak renforce l'État islamique.
 
Le président tchèque Milos Zeman, connu pour son discours anti-migrants, a qualifié d'"invasion organisée" l'actuelle vague migratoire, invitant les jeunes migrants de Syrie ou d'Irak à plutôt "prendre les armes" contre le groupe État islamique (EI), dans son message de Noël diffusé ce samedi 26 décembre.
 "Je suis profondément convaincu que nous faisons face à une invasion organisée et non à un mouvement spontané de réfugiés", a déclaré Milos Zeman, élu à la tête du pays début 2013.
Selon lui, la compassion est "possible" à l'égard de réfugiés vieux, malades et enfants, mais non envers les jeunes hommes qui devraient, estime-t-il, se battre pour la liberté de leur pays.
 "Une grande majorité des migrants illégaux sont les jeunes hommes en bonne santé, et célibataires. Je me demande pourquoi ces hommes ne prennent pas les armes pour aller se battre pour la liberté de leur pays, contre l'État islamique", a indiqué le président. Selon lui, "leur fuite renforce objectivement l'État islamique".

La garde biterroise non, la garde musulmane oui : merci la cohérence


Posté le 26 décembre 2015 à 17h56


2015-12-26_121739_VI-BEZIERS-DIVERS


Robert Ménard réagit à la protection d'une église par des musulmans :

"Ainsi donc la messe de Noël à l'Eglise de La Devèze s'est tenue sous la prétendue "protection" d'un groupe de musulmans.
Ainsi donc ce même groupe s'est rendu ensuite à la cathédrale pour se livrer aux mêmes simagrées médiatiques.
 Ainsi donc ce groupe de musulmans était dirigé par deux activistes connus pour leur engagement fondamentaliste et anti-israélien.
Ainsi donc Midi Libre s'en réjouit.

Dans quel pays vit-on ?
Où est passée la France ?
Que fait, que dit l'Etat ?
 Le Préfet ?
 Un Etat si prompt à réagir pour empêcher la mise en place de la Garde Biterroise mais bien silencieux lorsqu'il s'agit d'une "garde musulmane".

Une garde musulmane "protégeant" une église catholique.
Contre qui ?
 Des hordes de moines bouddhistes ?
 Des chamans sibériens ?
Oui, de qui se moque-t-on ?
 Et où va ce pays ?
Depuis quand les pyromanes protègent des incendies ?

 La Ville de Béziers va saisir la préfecture au sujet de ces "patrouilles musulmanes".
Ce sera l'occasion de mettre l'Etat devant à la fois ses responsabilités et ses contradictions."

Michel Janva

 Lien permanent

L’hypocrisie de la générosité onctueuse des fêtes de fin d’année

                                                    

Le 27/12/2015
 
Esclaves du monde, consommez jusqu’à plus soif, jusqu’à l’indigestion annuelle.
   
Inutile de zapper de stations de radio en chaînes de télévision pour essayer de trouver quoi que ce soit qui ne fasse buter sur un Noël disparu et transformé, depuis la Seconde Guerre mondiale, en grande orgie occidentale de la consommation américanisée.
Disparu, Tino Rossi, remplacé par « Jingle Bells ».
 Pas que l’un soit mieux que l’autre, mais bien la confirmation que les États-Unis ont la mainmise culturelle sur le consumérisme mondialisé.
 Même en Asie ou en Afrique non musulmane, les rengaines américaines ont droit de cité. Maintenant, le cirque va continuer pour passer d’une année à l’autre, ou l’on nous montrera les festivités mondialisées, les masses d’esclaves réjouis béatement par le temps qui passe, verre ou bouteille à la main, consommation oblige.
  Esclaves du monde, consommez jusqu’à plus soif, jusqu’à l’indigestion annuelle.
 Faites marcher les marchés financiers, videz les rayons, rendez-vous malades, l’industrie pharmaceutique a veillé pour vous remettre en état de marche.
 Pour ce faire, lumières et enchantements manipulateurs, venus effacer toute spiritualité qui pourrait vous faire réfléchir, vous recueillir, pour seulement cinq minutes.
 Cinq minutes de trop, qui feraient craindre aux commerçants mondialisés une perte de leur chiffre d’affaires le plus important de l’année.

samedi 26 décembre 2015

Ajaccio : La salle de prière attaquée est-elle déclarée ?

 
Parution au journal Officiel:

sourcemosquée

CXKxAnaWcAA87A1

CXK7WN9WkAEr_S-


Ajaccio : la manifestation dégénère, des CRS déployés


Publié le - Modifié le | Le Point.fr

 
Des gendarmes chargés d'empêcher les manifestants d'entrer, postés devant le quartier des Jardins de l'Empereur, à Ajaccio, le 26 décembre 2015.


Des gendarmes chargés d'empêcher les manifestants d'entrer, postés devant le quartier des Jardins de l'Empereur, à Ajaccio, le 26 décembre 2015. © STRINGER


EN DIRECT. Le calme aura été de courte durée. Des manifestants se sont à nouveau rassemblés pour dénoncer un "guet-apens" tendu à des pompiers.

17 heures. La twittosphère s'enflamme avec des propos racistes
Depuis le début de la manifestation, de nombreux Twittos soutiennent la démarche des Corses présents au rassemblement avec des déclarations parfois antimusulmans. Des propos à caractère racistes également relayés au coeur de la manifestation.

16 h 55. Les manifestants se dirigent vers d'autres quartiers
Après être restés plusieurs minutes dans le quartier des Jardins de l'Empereur, les manifestants ont finalement décidé, selon France 3 Corse, de se rendre dans d'autres "quartiers à problèmes".
 
16 heures. Des explosions entendues

Après Tapie, revoilà Copé ! C’est ça, « faire de la politique autrement » ?

                                                    
 
Le 26/12/2015
Le maire de Meaux va nous livrer le fond de sa pensée le 20 janvier prochain : Le Sursaut français. On flaire d’ici le succès en librairie.
Au soir du second tour des régionales, il y a exactement quinze jours, ils nous le juraient tous ; confrontés au score inégalé du Front national, les politiques l’assuraient en chœur : ils avaient « entendu le message des Français ».
C’était sûr, promis juré, on allait « faire de la politique autrement ».
Changer les têtes, arrêter les petites magouilles et les guerres de parti, nettoyer les écuries d’Augias, congédier les menteurs et les escrocs…
Et que voit-on ?
 Le 20 décembre, Tapie, le marlou des années Mitterrand couvert d’or par la Sarkozie, qui prétend revenir en politique.
Toujours la même gouaille, le même culot, le même costard, la même teinture, le même baratin…
Toujours la même emphase et la même enflure pour mieux espérer enfler les Français.
 « Nanar le rempart contre le FN », une série des années 80 recolorisée.
 Et que voit-on encore ?
Le 25 décembre, jour du petit Jésus dans la crèche, Jean-François Copé qui nous refait lui aussi le coup de la providence : entre le bœuf et l’âne gris, un homme pur nous est né, un guide nous est donné, alléluia !
 En page 5 du Parisien : « Je m’voyais déjà… »
Et c’est vrai qu’il s’y voit, Jean-François Copé.
À l’Élysée, vous l’avez compris.

Le retour des idéologues

                                                    
Le 26/12/2015
 
De nombreux journalistes amis du pouvoir continuent à bénéficier de logements municipaux à prix modique alors que le déficit en habitat social est criant.
   
Bertrand Delanoë nous avait habitués à un mélange savamment épicé de strass, paillettes avec une pincée de social, assommant au passage le contribuable comme tous ses amis barons roses de province.
La Philharmonie de Paris, le 104, la restauration de l’affreux Forum des Halles pour la modique somme de 800 millions d’euros : autant de projets pharaoniques à additionner aux événements clientélistes à l’image de Paris Plages, récemment épinglé par la Cour des comptes.
 Nuit blanche, Nuit du ramadan censés faire basculer la capitale dans le XXIe siècle.
N’en déplaise aux grincheux de tout poil dont, au premier chef, votre serviteur, la mise en place de cette politique spectacle aura eu pour conséquence de « déprioriser » des tâches municipales de base comme la sécurité, la propreté, les transports en commun, tout en « sadisant » au passage ce sinistre pollueur individualiste qu’est l’automobiliste.
Cette bascule stratégique aura durablement modifié la sociologie du Parisien, incarné dorénavant par le bobo, cet être de tous les combats moraux, surtout à portée de la place de la République à vélo, repu au quinoa durable et étanché au café équitable.
 Dans la parfaite ligne de son mentor, Anne Hidalgo, 1re magistrate des bobos, retraitée à 52 ans après une carrière harassante d’inspectrice du travail, doit parfaire l’œuvre du maître, les ressources en moins et les intérêts de la dette en plus.
 L’exercice se veut fragile quand on a augmenté à outrance droits de mutations, impôts fonciers, taxe sur les résidences secondaires et tickets de stationnement.

Valls renvoie dos-à-dos l’agression de pompiers corses et la profanation d’une mosquée !


Publié le 25 décembre 2015 - par Paul Le Poulpe


vallscorse


Comme cela s’est déjà produit des milliers de fois en France, des pompiers ont été agressés, suite à un guet-apens, dans la nuit de Noël, à Ajaccio.

Tout le monde sait que dans notre pays, quand des actes de violence sont commis contre les soldats du feu, les coupables sont 99 fois sur 100 (et encore) des jeunes racailles maghrébines.

http://www.lepoint.fr/societe/deux-pompiers-et-un-policier-blesses-apres-un-guet-apens-a-ajaccio-25-12-2015-2005242_23.php

Qui aurait envisager, il y a trente ans, que les pompiers, ces héros de l’imaginaire de notre enfance, qui risquent leur vie pour sauver la nôtre, pourraient être systématiquement attaqués, et que les agresseurs, dans la France de Hollande, Valls, Cazeneuve et Taubira, bénéficieraient systématiquement de la clémence des autorités… quand ils sont arrêtés.
Sauf que cette fois, dans une ambiance particulière, en Corse, deux événements viennent de se dérouler.
 D’abord, six cents manifestants ont protesté contre cette agression, véritable guet-apens, donc acte de guerre, où deux pompiers et un policier ont été blessés.
Mais trois cents manifestants ont convergé vers la cité de l’agression, voulant en découdre avec les racailles.

vendredi 25 décembre 2015

Des avions russes bombardent les camions-citernes de Daesh en Syrie (VIDEO)




© Capture d'écran de la vidéo de YouTube     
    
Le ministère russe de la Défense a diffusé une vidéo montrant les frappes aériennes contre des camions-citernes de Daesh transportant du pétrole en Syrie.

 Les véhicules touchés explosent avant d’être carbonisés.
La Russie bombarde l’infrastructure de Daesh et ses positions depuis la base aériennes de Khmeimim près de Lattaquié depuis le 30 septembre à la demande des autorités syriennes
 


 

Le renseignement russe repère 12 000 camions transportant du pétrole à la frontière turco-irakienne


Photo d'archive
 
© Fatih Saribas Source: Reuters Photo d'archive    
Les services de renseignement russes ont repéré près de 12 000 camions-citernes à la frontière turco-irakienne, a fait savoir l’état-major russe lors d’une conférence de presse.
                           
«Des images [aériennes] ont été prises à proximité de Zakho (une ville en Kurdistan irakien), il y avait 11 775 camions-citernes des deux côtés de la frontière turco-irakienne», a déclaré le lieutenant-général Sergueï Roudskoï aux journalistes.

Des poids-lourds chargés de pétrole continuent donc de franchir la frontière turco-syrienne, a indiqué Sergueï Roudskoï, même si le nombre de camions utilisés pour acheminer le pétrole venant de Syrie diminue, a ajouté le général.

En savoir plus : Erdogan est prêt à démissionner si les achats de pétrole auprès de Daesh sont prouvés

«Selon des données du satellite, le nombre de camions transportant du pétrole par la route du nord, vers la raffinerie de la ville turque de Batman, a considérablement baissé», a souligné Sergueï Roudskoï.

Juncker joue au père Noël des fonctionnaires européens

 

C’est quasiment une provocation: Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne augmente outrageusement, deux fois, ses fonctionnaires, déjà surpayés et ne payant quasi pas d’impôts!
 
Les 55 000 fonctionnaires travaillant pour l’Union européenne vont pouvoir rajouter quelques cadeaux au pied de leurs sapins. Grâce à Jean-Claude Juncker, tous se sont vu attribuer une augmentation de salaire de 2,4 %, largement au-dessus de l’inflation.
 L’augmentation est rétroactive sur les six derniers mois!
De plus au 1er janvier 2016, une nouvelle augmentation de salaire de 2,4 % viendra se rajouter à la hausse obtenue en décembre. Budget supplémentaire: plus de 100 millions d’euros pour les finances européennes.
 Donc pour les contribuables des 27 pays membres… Champagne!
 
 europe-va-financer-le-developpement-numerique-des-pme
Les eurocrates ont vu leur salaire gelé pendant les deux dernières années, c’est vrai.
Mais était-ce le moment de distribuer cette manne, alors que l’union fait face à une succession de crises, de la quasi-faillite de la Grèce à une invasion de migrants illégaux dont le nombre a dépassé un million en 2015 ?

Le sort de l’Union européenne et son fonctionnement doivent être remis en cause.
 Le système de libre circulation de Schengen est un désastre et l’inefficacité de l’Europe amène les citoyens à vouloir un référendum à l’anglaise, qui pourrait en l’occurrence aboutir à un « Brexit », une sortie de la Grande-Bretagne des institutions européennes.

De sultan de Brunei aux témoins de Jéhovah : ce Noël qui les rend zinzins

                                                    

Le 25/12/2015
Les histoires de Noël rendent fous
   
Voilà qui devrait être archivé dans les ouvrages de médecine : les histoires de Noël rendent fous, même les plus ou moins dingues.
Reynès, petit bourg du sud de la France, patelin sans histoires jusqu’à ce que…
Jusqu’à ce que le maire du bled en question, Jean-François Dunyach, vienne se faire chercher des poux dans la tête pour une banale histoire de père Noël qui serait venu, de manière tout à fait virtuelle, il va de soi, rendre visite aux bambins de l’école maternelle.
 D’où polémique et querelle picrocholines.
 Après une brève enquête, Jean-François Dunyach se rend rapidement compte que le ramdam en question vient d’un parent d’élève, témoin de Jéhovah de surcroît, meurtri des origines païennes du père Noël.
Sur le fond, cet ahuri n’a pas tout à fait faux.
Traditionnellement, les jouets distribués en décembre aux enfants le sont par saint Nicolas, ou Santa Claus, pour le 6 du mois, traditionnellement.
Quant au père Noël, de longue date vêtu de vert, tel que récemment rappelé par ma vieille aminche Marie Delarue, n’a viré au rouge et blanc que lorsque sponsorisé par Coca-Cola.
Ces choses écrites, pourquoi en faire un tel foin ?