mardi 30 juin 2015

Pascal Bruckner : « Vers une guerre civile ? »


21h45
                          

Les événements de janvier 2015 ont prouvé deux choses : qu’une grande nation peut se trouver en quelques heures au bord de l’abîme du fait d’une poignée de tueurs capables de semer la panique.

Pendant deux jours, tout a semblé possible, surtout le pire.
 Mais, dans l’ensemble, une fois les sicaires neutralisés et la sidération passée, les Français ont réagi de manière extraordinairement civilisée : aucun appel à la haine, aucun pogrom ou expédition punitive, quelques actes malveillants, inévitables dans ce contexte. [...]


Mais cette retenue est fragile.
Si demain des nervis commençaient à tirer sur les fidèles dans une église ou dans une synagogue, provoquant un bain de sang, le risque de représailles augmenterait de façon vertigineuse.
c’est exactement ce que veulent les djihadistes : couper définitivement les fidèles du coran de la communauté nationale et provoquer une guerre civile dont ils s’imaginent sortir vainqueurs. [...]


Il suffirait d’un dérapage pour que la vieille extrême droite resurgisse et retrouve, plutôt dans ses marges, sa tradition insurrectionnelle.
 Le pire pourrait se produire : une équipée d’identitaires allant attaquer des mosquées tandis que les banlieues s’embraseraient sous bannière coranique.
Alors, deux formes de sauvagerie se feraient face et ce serait le pire cas de figure : l’une renouant avec le fascisme d’hier, l’autre invoquant la mythologie du colonisé, rejouant sur le territoire français une nouvelle guerre d’Algérie.

Lettre d'une infirmière en lutte à Martin Hirsch




     de Là-bas si j'y suis PRO Il y a 3 semaines Tout public

Grande journée de grève et d'action jeudi 11 juin contre la réforme de Martin Hirsch !

Une vidéo à voir aussi sur la-bas.org/la-bas-magazine/videos/video-lettre-d-une-infirmiere-en-lutte

Vous pouvez réécouter notre émission LÀ-BAS Hebdo n°20 du 04 juin 2015 « NON À L’HOSTÉRITÉ ! », avec André Grimaldi, Frédéric Pierru, et les personnels en lutte des hôpitaux Georges-Pompidou, Robert-Debré et Saint-Louis : la-bas.org/re-ecouter/les-emissions/2014-15/non-a-l-hosterite

Et retrouvez le reportage d’Anaëlle Verzaux avec le personnel en lutte de l’hôpital Saint-Louis : « SOIGNONS LES RICHES ! » : la-bas.org/re-ecouter/les-emissions/2014-15/la-sante-pour-les-riches

Réalisation : Jonathan DUONG


Via koter-info

TVL, journal du mardi 30 juin 2015

Nous avons subi une tentative de piratage du site de notre chaîne. Une intervention rapide de nos techniciens nous permet de reprendre la diffusion de nos émissions.Merci de votre soutien et de votre fidélité.








1) Politique / Coup de grâce aux familles
2) Régionales / Dans le Nord, M. Le Pen dans un fauteuil
3) Immigration / La crispation croît face aux illégaux
4) International / Tchad : la traque de Boko Haram
5) L’actualité en bref
6) Grand Angle / Le Cercle Aristote : la monnaie bien public

Pétrole / Gaz : les Européens doivent fermer les robinets des Américains et des pays musulmans


Publié le 30 juin 2015 - Modifié le 30 juin 2015


gazprom


30/06/2015 – FRANCE  (NOVOpress)


La disparition soudaine de Christophe de Margerie le 20 octobre 2014 a profondément attristé l’ensemble des Français. Elle a aussi brutalement fait prendre conscience à beaucoup l’importance d’une société comme Total pour l’indépendance de la France et de l’Europe, qui doivent se dégager de la tutelle énergétique des USA et des pays musulmans.

Une Europe agressée par l’alliance américano-musulmane

Depuis plusieurs décennies, et cela s’accentuant gravement il n’est plus possible pour nos « élites » collaboratrices et leurs médias de le cacher aux peuples européens, l’Europe est en guerre sur deux fronts contre deux civilisations impérialistes que sont la civilisation américaine (à travers l’idéologie du Mondialisme) et la civilisation islamique.
 L’analyste Guillaume Faye qualifie d’« alliance américano-musulmane » cette convergence d’intérêts.
Concrètement, les dollars d’un côté servant à racheter les entreprises européennes, la construction de mosquées sur le sol européen de l’autre ; une guerre économico-religieuse livrée aux Européens et à leur civilisation, mais une guerre menée par des colonisateurs d’une lâcheté historique, car celle-ci, menée en douceur depuis des décennies de façon à ne pas éveiller les soupçons, n’a jamais été officiellement déclarée aux Européens.


Le pétrole, principale cause du malheur des Européens


Pilier de l’économie contemporaine, le pétrole est une source d’énergie vitale pour la France et l’Europe.
 « Les produits pétroliers couvrent 97 % des besoins de carburant. Le pétrole est donc indispensable dans le secteur du transport et sans lui aucune activité économique n’est possible », explique Jean-Pierre Favennec, directeur expert à l’IFP, dans son livre Géopolitique de l’énergie.
Or, « le pétrole est une des bases économiques de l’hégémonie américaine et des moyens financiers des États musulmans », remarque quant à lui Guillaume Faye dans Pourquoi nous combattons – manifeste de la Résistance européenne ;

Claude Goasguen : « La France soutient Al Qaeda en Syrie »


16h32
                          
Claude Goasguen : « Vous soutenez Al Qaeda en Syrie »
Olivier Dussopt : « Mais vous êtes fou ! »
Claude Goasguen : « Nous (la France et son gouvernement) continuons à fournir des armes à al-Nosra »
avec
Claude Goasguen, député Les Républicains de Paris
Olivier Dussopt, député PS de l’Ardèche
extraits de Politique Matin sur LCP du 30 juin 2015.



Merci à zeitgeist

Dehors Valls-Cazeneuve ! Rassemblement parisien autorisé par la préfecture

Publié le 30 juin 2015 - par Pierre Cassen Christine Tasin 


rassemblement30-6



COMMUNIQUE DE RESISTANCE REPUBLICAINE ET RIPOSTE LAIQUE


Après la décapitation et l’attentat de Saint-Quentin Fallavier
La préfecture autorise le rassemblement parisien demandant la démission de Valls et Cazeneuve

Dès l’annonce de l’attentat commis contre un site sensible, dans l’Isère, et de la macabre mise en scène de l’assassin, accrochant la tête décapitée de son employeur sur la grille de l’entreprise, au milieu de deux drapeaux de l’Etat islamique, Résistance républicaine et Riposte Laïque ont pris toutes leurs responsabilités, et annoncé un rassemblement, place de la Bourse, ce mardi 30 juin, à 18 heures.
Ce rassemblement, qui demandera la démission du Premier ministre, Manuel Valls, et du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, que nous accusons, par leur soumission à l’islam, de livrer nos compatriotes à la folie meurtrière des plus radicaux des musulmans, vient d’être autorisé par la Préfecture.

Attentats, Grexit : Hollande boit la tasse

                                                    


Le 30/06/2015

Depuis son entrée en fonction, il est dépassé par les événements

Depuis son entrée en fonction, il est dépassé par les événements : débâcle économique, chômage, précarité, prolifération du fanatisme islamiste et des candidats au djihad, crise de la Grèce.
 Dans le pire des cas, il valide des lois controversées et clivantes ; au mieux, il s’en remet à sa bonne étoile et au furtif alignement des planètes pour faire le boulot à sa place.
Mais ça ne marche pas.
Hollande est le président des discours pluvieux et des statistiques cataclysmiques.
 Il boit la tasse ; sa politique prend l’eau.
 Pris dans le maelström de l’actualité où se télescopent attentats barbares et menace d’un Grexit, il multiplie les conseils restreints avec sa garde rapprochée, desquels ne filtrent que quelques éléments de langage évasifs.
 Vendredi après-midi, quelques heures après l’attentat de l’usine Air Products en Isère, François Hollande a convoqué Christiane Taubira, Jean-Yves Le Drian, Bernard Cazeneuve et Laurent Fabius pour prendre des mesures d’urgence, telles que le renforcement du plan Vigipirate.

Cette 5e colonne que nous ne saurions voir : lâcheté ou clientélisme ?

                                                    


Le 30/06/2015

L’Europe dort d’un sommeil de plomb. Et l'Histoire ne lui a rien appris.

Le 26 juin dernier en Isère, le fanatisme d’un islam radicalisé a déjoué tous les plans Vigipirate avec une simplicité et une évidence qui glace les sangs après en avoir fait beaucoup couler.
 Un homme, un Français, a été égorgé et décapité et sa tête, comme un trophée, a été accrochée sur les grilles d’une usine, entourée de deux drapeaux de Daech et inscriptions arabes.
  L’horreur absolue de tels actes et leur signature sans équivoque devraient suffire à faire réagir une classe politique sous hypnose totale.
Réagir pour agir.
  Mais nos dirigeants politiques sont des autistes et l’Europe tout entière semble à nouveau se noyer dans l’attentisme.
Figée face à l’inexorable.
L’immobilisme de 1938, quand Hitler annexait, frappait, exigeait et étendait son pouvoir sans qu’une main de fer ou une alliance forte et déterminée ne vienne entraver l’avènement du nazisme sur nos terres.
L’Histoire a payé cette lâcheté de millions de morts.
  La conférence de presse de François Hollande en réaction aux attentats en Isère est le fruit d’une langue de bois promue à l’état d’œuvre d’art.

Attentats islamiques : la réalité sanglante d’une 5 ème colonne dormante !

Posté le   


yassin-salhi


Arrestation de Yassin Salhi, le terroriste islamiste qui a frappé en Isère


J’avoue que l’attentat contre l’usine Air Products en Isère et la décapitation du patron du terroriste m’a presque plus impressionné que les attentats de janvier.

C’est le profil du terroriste qui me parait très inquiétant pour l’avenir.
Dans les attentats de janvier, il s’agissait de délinquants qui avaient été formés en Syrie ou au Yemen.
 Dans le cas de Yassin Salhi, il semble que son profil soit beaucoup plus « ordinaire », et ressemble beaucoup à celui de Sid Ahmed Ghlam, assassin d’Aurélie Châtelain, qui projetait des attentats dans des églises.
Se rendre compte qu’un homme de 35 ans, comme Yassin Salhi, apparemment bien intégré en France, marié avec des enfants, disposant d’un travail, peut basculer vers tant de barbarie, pose une question terrifiante  :


« Combien y a t-il, en France, de Yassin Salhi, susceptible de passer à l’action ? »


C’est la notion de 5 ème colonne – l’ennemi de l’intérieur – dont avait parlé le premier Christian Estrosi et qui a été repris depuis.
C’est le cas de la chronique de Jacques Myard publié sur son site web et intitulé :

Attentat islamiste en Isère: la réalité sanglante d’une 5ème colonne dormante !

lundi 29 juin 2015

Ce n'est pas qu'une question...

Posté le 29 juin 2015 à 22h07


PNH


Lahire


Vers la fin de l'argent liquide dans l'Union européenne...pour mieux tenir la population en otage ?

Posté le 29 juin 2015 à 16h08


Plusieurs mesures économiques viennent d'être prises ou vont prochainement être mis en oeuvre au sein de l'Union européenne. Si individuellement, elles peuvent s'expliquer, ajoutées les unes aux autres elles peuvent conduire progressivement à la disparition de l'argent liquide et à virtualiser les avoirs des Français...

Tout d'abord, il faut des déclarations rassurantes et des promesses qui n'engagent que ceux qui les croient :
"Aujourd'hui, l'économie française est robuste, bien plus robuste qu'il y a quatre ans et elle n'a rien à craindre de ce qui pourrait se produire" (François Hollande à propos de la crise grecque)
Ensuite, voici plusieurs informations qui convergent dans le même sens :
"Bercy veut favoriser l'usage de la carte bleue" (source). Ceci en baissant les commissions bancaires au motif que 61% de Français souhaiterait pouvoir utiliser davantage sa carte bancaire au quotidien alors même qu' on apprend qu'en Grèce la même décision n'est pas très populaire: "Afin de donner des gages à Bruxelles et de limiter l'évasion fiscale, Athènes veut imposer le paiement par carte aux touristes. Au grand dam des commerçants."
"Les règlements en espèce au-dessus de 1 000 euros ne seront plus autorisés, et ce dès le 1er septembre prochain. Un décret a été publié en ce sens au Journal officiel (JO) samedi 27 juin" (source). Ceci officiellement pour lutter contre les circuits financiers parallèles.

Zone euro: France et Italie, des bombes à retardement plus menaçantes que la Grèce


Zone euro
© Flickr/ Dennis Skley
Le dossier grec et les "manœuvres" de la Banque centrale européenne cachent le vrai problème de la zone euro - l'avalanche de dettes qui pèse sur l'Europe à cause de l'Italie et de la France, écrit El Economista, cité par RIA Novosti lundi le 29 juin.

La focalisation de l'Europe sur les problèmes politiques et économiques de la Grèce serait une grave erreur, écrit le portail économique espagnol El Economista.
La Grèce est un pays relativement petit avec une population de 10 millions d'habitants.
Les pays comme l'Italie ou la France, avec une population totale de 126 millions d'habitants, représentent un danger beaucoup plus important pour la stabilité de la zone euro, affirme le quotidien espagnol.
Cette hypothèse a été pour la première fois exprimée par l'économiste australien et chroniqueur du journal Financial Times, Satyajit Das, dans l'un de ses articles.
Il a noté que les deux pays se caractérisaient pas un chômage élevé, un nombre croissant de pauvres et une faible croissance économique, le tout conjugué à un grand volume de dettes accumulées.


Le montant total de la dette de l'Italie, écrit El Economista, si l'on prend en compte les dettes des entreprises et de la population, en plus de la dette publique, s'élève à 259% du PIB, en France, ce chiffre atteint 280% du PIB.
Le déficit budgétaire de l'Italie est de 3%, celui de la France — de 4,2%.

La Syrie: guerre civile manipulée ou mensonge international?



Nous sommes en guerre contre l'islam radical

          

Seifeddine-Rezgui-sousse
        
"Nous ne sommes pas en guerre contre l’islam", jure le monde politique français. Manuel Valls l’a réaffirmé, après la décapitation au couteau, vendredi, d’Hervé Cornara, chef d’entreprise de Saint- Quentin-Fallavier (Isère).

 Son bourreau, Yassin Salhi, avait accroché la tête de sa victime à un grillage de l’entreprise et l’avait entourée de deux drapeaux de l’Etat islamique (EI) sur lesquels étaient écrits en arabe : "Il n’y a de Dieu que Dieu et Muhammad est son prophète".
Le pompier qui l’a courageusement neutralisé, à mains nues, avait été précédemment repoussé aux cris d’"Allahou Akbar !" (L’Humanité, ce lundi).
 Le même jour, sur la plage d’un hôtel cinq étoiles d’El-Kantaoui, près de Sousse (Tunisie), Seifeddine Rezgui, étudiant à Kairouan, faisait feu sur des touristes.
Durant une demi-heure, il allait méthodiquement faire le tri entre les occidentaux, immédiatement assassinés par balles (38 morts), et les musulmans, épargnés.
"Je n’ai rien contre vous !", "Dégagez ! Dégagez !", leur disait-il, selon les témoignages rapportés dans Le Monde de ce week-end.
Une semblable distinction avait été faite, le 18 mars, lors de la tuerie du musée du Bardo, à Tunis (22 mort, dont 21 étrangers).
 L’Etat islamique (Daesh), qui fête le premier anniversaire de son nouveau Califat en Irak et en Syrie, a revendiqué l’attentat de Sousse, ainsi que celui perpétré, le même jour également, à Koweït City, contre une mosquée chiite (26 musulmans tués).
Ce dernier crime, lié à la guerre intestine entre sunnites et chiites, permet aux dénégationnistes professionnels de contester une guerre de civilisation, termes néanmoins repris samedi par le premier ministre, qui opposerait le monde islamique au monde occidental.

TVL, journal du lundi 29 juin 2015: L’invité du jour / René Marchand, auteur de « Reconquista ou mort de l’Europe ».




 1) Terrorisme / Et revoilà le déséquilibré
2) Union européenne / La Grèce en suspend
3) Société / Gay pride : le lobby LGBT exulte
4) International / Nucléaire iranien : l’ingérence 2.0
5) L’actualité en bref
6) L’invité du jour / René Marchand, auteur de « Reconquista ou mort de l’Europe ». Journaliste et essayiste du Monde arabe, nous reviendrons avec lui sur l’Islam de France et le discours des politiques après l’attentat en Isère.

Libye : les islamistes contrôlent le trafic de migrants

26 juin 2015

Le-camp-des-saints_Jean_Raspail


Décidément, Nicolas Sarkozy aura bien du mal à défendre sa candidature aux prochaines élections présidentielles en 2017.

Fruit de la politique déstabilisatrice menée par la France durant la mandature sarkozyste, pour des raisons qui demeurent toujours inexpliquées, la Libye se trouve désormais aux mains de différents groupes islamistes.
Le flux de migrants en partance des côtes libyennes ne cesse d’augmenter, et ce, malgré les annonces officielles visant à renforcer les moyens alloués à l’opération Triton.
Nous avions dénoncé dans ces colonnes le chantage à l’immigration du gouvernement libyen basé à Tripoli.

Mais qui organise les opérations de passage en mer des clandestins ?

Ni plus ni moins que les différents groupes islamistes tels que la milice Fajr Libya, Ansar al-Charia, Al-Quaïda au Magreb islamique et Daech, lesquels contrôlent les villes d’où partent les migrants, identifiées par les services de renseignement européens au nombre d’une vingtaine (notamment Koufra, Sabha, Ajdabiya, Syrthe, Tripoli, Misrata, Sarman, Zuwara et Zawiya).
On apprend ainsi que l’État islamique rassemble les migrants dans le camp d’Haniyeh, lesquels sont ensuite pris en charge à Zuwara, port le plus proche de la Sicile.
 Les services de renseignement européens soupçonnent même le président du Congrès général national, Nouri Bousahmein, d’en être l’un des organisateurs.

Les secrets du chantage de Taubira

Lundi 29 Juin 2015 à 15:16 (mis à jour le 29/06/2015 à 15:23)
Par valeursactuelles.com


Christiane Taubira. Indéboulonnable et elle le sait. Photo © AFP


Coulisses. Manuel Valls en est convaincu : la une du JDD, « La menace de Taubira », annonçant que celle-ci « quittera le gouvernement si son projet de loi sur la justice des mineurs n’est pas présenté devant le Parlement », aurait été téléguidée par… la ministre de la Justice elle-même !


Entre Taubira et le premier ministre, « les relations sont exécrables », confie un membre du cabinet de Valls.
La première n’a notamment pas supporté d’être écartée de la loi sur le renseignement — qu’elle juge « sécuritaire » et « liberticide » en privé.
Selon un proche de Valls (qui souhaitait déjà l’éjecter lors de sa prise de fonctions, en mars 2014), celui-ci considère Taubira comme un « boulet ».
 Ses prises de position « à gauche toute », qui en font la ministre la plus détestée à droite, l’empêchent, selon lui, de séduire au-delà de son camp — ce que sa « fermeté » (au moins de façade) en matière de sécurité et son engagement en faveur de la loi Macron devraient lui permettre de faire.

Français, dormez tranquille, la DGSI veille!...

- Publié le


Un drapeau et des fleurs déposés le 28 juin 2015 à l'endroit où a été placée la tête de l'homme décapité à Saint-Quentin-Fallavier
Un drapeau et des fleurs déposés le 28 juin 2015 à l'endroit où a été placée la tête de l'homme décapité à Saint-Quentin-Fallavier © AFP - PHILIPPE DESMAZES


Le destinataire du selfie macabre, inconnu de la police avant son départ

Le Français Yunes-Sébastien V-Z., 30 ans, à qui Yassin Salhi a envoyé son "selfie" macabre après avoir décapité son patron près de Lyon, n'avait pas été repéré par les services de renseignement avant son départ pour la Syrie en novembre dernier, a-t-on appris lundi de sources concordantes.
Le père de Yunes-Sébastien a prévenu la police en décembre de sa disparition un mois plus tôt, et c'est à cette occasion que les services de renseignement se sont intéressés à lui, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête.
Né à Lure (Haute-Saône) en 1985, ce technicien en logistique diplômé de l'IUT de Besançon s'est converti à l'islam au milieu des années 2000, adoptant le prénom musulman de Yunes qu'il a fait inscrire sur sa carte d'identité, précise lundi le quotidien régional L'Est Républicain, qui publie une reproduction de ce document. L'homme a également adopté comme nom d'usage le nom de jeune fille de sa mère, d'origine maghrébine.

Le loup est entré dans la bergerie

                                                    


Le 29/06/2015

À quoi servirait-il encore de pondre un papier de plus sur le énième massacre perpétré par Yassin truc ou Mohamed machin, sordide et islamique relevant plus du pléonasme cultuel que du fait divers tragique et prévisible ?

Un copier-coller suffirait parmi le choix pléthorique d’articles rédigés dans toutes les langues et sous toutes les latitudes, sur les non moins pléthoriques signes ostentatoires et récurrents d’amour, de tolérance et de paix perpétrés aux quatre coins de la planète, au nom de l’invariable « religion » de vous savez qui.
Il suffit de changer nom et prénom du dévot du jour aux sévices d’Allah et, pour les chroniqueurs paresseux ou ceux occasionnels en manque d’inspiration après une journée de travail, le tour est joué.
 Copier-coller la religion, facile.
Toujours la même.
Une valeur sûre.
 Le reste aussi.
 Copier-coller la mise en scène républicaine, le déplacement des « responsables » politiques sur les lieux de l’attentat, leurs réactions en 140 caractères, la tronche déterrée des mauvais jours de l’irresponsable en question, l’émotion, les « ne pas céder à la peur », « ne pas créer des divisions inutiles », les suspicions intolérables, les valeurs de la République en danger – étonnamment, ce n’est jamais de la France qu’il s’agit, quand il y a péril des valeurs -, puis suivra le discours sur la montée des extrêmes, à votre droite toute la montée des extrêmes, et surtout, surtout, ne pas verser dans « l’amalglaglagame » ou quelque chose du genre.

« Pas de place pour les « tièdes » dans le combat contre le totalitarisme islamique »

Entretien avec Aymeric Chauprade
Géopolitologue
Député français au Parlement européen
 



Le 29/06/2015



« La France est en guerre avec des musulmans », disiez-vous dans une vidéo qui vous a valu bien des ennuis avec votre propre parti. Vous le maintenez ?

J’aurais préféré me tromper !
Oui, la France est en guerre avec des musulmans, elle est en guerre avec une part non négligeable des musulmans qui vivent à l’extérieur ou chez nous, profitent d’ailleurs des largesses de notre État-providence tout en étant hostiles à ce que nous sommes, à nos valeurs, à notre civilisation.
Il faut avoir le courage de le dire, parce que c’est une vérité essentielle à reconnaître si nous voulons maintenir l’unité de notre nation.
 S’il devait y avoir une seule raison ayant justifié mon passage de la société civile à l’engagement politique, c’est cette conviction profonde que le totalitarisme islamique nous mène une guerre implacable, et que notre classe politique refuse de regarder cette réalité en face, comme elle a refusé de le faire dans les années 30 face aux totalitarismes nazi et communiste.
Le terrorisme continue d’être analysé en France comme une simple manifestation criminelle, comme une sorte de désordre psychologique (avez-vous remarqué cette épidémie de « fous » qui crient « Allah Akhbar » en agressant des gens ?) appelant des réponses sociales et judiciaires.
 Or, le terrorisme islamique, c’est l’expression, pour l’instant sporadique, d’une guerre mondiale contre ce que nous sommes, et cette guerre est d’autant plus inquiétante que son réservoir de recrutement en Europe est énorme.

Français d’abord ! Français toujours !

                                                    
© FN
           
Le 29/06/2015


L’attentat inqualifiable que la France vient de subir est un odieux message électrochoc venant de l’islam terroriste. Cela suffit ! Citoyens, à nous d’agir !

L’attentat inqualifiable que la France vient de subir est un odieux message électrochoc venant de l’islam terroriste.
 Cela suffit !
 Citoyens, à nous d’agir !
Enfin le brusque éclairage jeté sur une réalité horrible, trop camouflée jusqu’à présent, va devoir imposer une politique conforme à notre honneur, à nos racines, à nos convictions.
Un vaste rassemblement national des citoyens devrait compenser l’hypocrite manifestation du 11 janvier.
 Nos concitoyens regardent, hébétés, la désastreuse actualité, sans pouvoir trouver la réaction qui s’impose.
Nous n’avons encore enregistré aucune réaction ni condamnation de la part de la communauté musulmane en France.
 En effet, nous sommes en guerre, l’horrible attentat d’hier nous le confirme.
 Dans ce cas, il n’y a plus que des patriotes ou des collaborateurs ou des traîtres.
Assez d’ambiguïté, assez d’enfumage !
 Arrêtons les mensonges et les faux-fuyants qui sont autant de trahisons vis-à-vis de nos valeurs nationales.
 Plus de discours anesthésiants, mais des actes rigoureux sans concession.
Aucune atteinte aux lois de la République ne peut plus être tolérée.

La carte de France de la radicalisation djihadiste

Le Point.fr - Publié le             




Entre avril 2014 et mai 2015, 4 091 personnes ont été signalées comme étant en voie de radicalisation djihadiste en France.
Telles sont les données recueillies par le Centre national d'assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR).
Des chiffres à interpréter "avec prudence", précise le rapport de l'Assemblée nationale sur le suivi des filières djihadistes.

Des signalements venus des familles

Les signalements sont le fait, en général, des familles.
À ce jour, 9 % des personnes signalées sont déjà parties, principalement en Syrie.
On signale des départs par familles entières, et pas seulement des jeunes ou des adolescents à l'insu de leur famille.

Attentat en Tunisie : « La France doit assumer ses responsabilités »


21h21




Au lendemain de l’attaque terroriste qui a fait 38 morts à Sousse en Tunisie, Olivier Ravanello, spécialiste des questions internationales, revient sur les responsabilités de la France dans ce qui se passe actuellement en Libye.
La région est déstabilisée depuis la chute du régime Kadhafi, ce qui a un impact direct sur son voisin, la Tunisie.

dimanche 28 juin 2015

Assange: en 2012, Riyad, Doha et Ankara voulaient renverser le régime syrien

© Sputnik. Valeriy Melnikov
International
12:13 28.06.2015(mis à jour 12:36 28.06.2015)

Syrie

Le régime syrien devait être renversé en 2012 suite à en accord secret entre l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie.

Les documents des instances saoudiennes publiés par WikiLeaks prouvent que Riyad a convenu en 2012 avec les autorités du Qatar et de la Turquie de renverser le régime syrien, estime le fondateur du site Julian Assange.
"Les documents publiés montrent qu'en 2012, l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie  ont conclu un accord secret visant à renverser le gouvernement syrien.
 Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne y ont également pris part.
En même temps, on observe que les alliés des Etats-Unis font preuve d'indépendance croissante dans cette région.
Et leur comportement devient de plus en plus agressif", a indiqué Julian Assange dans une interview accordée à la chaîne télévisée Rossia-1.


"D'habitude, l'Arabie saoudite est qualifiée comme un des petits chiens que les Etats-Unis ont en laisse au Proche-Orient.
On peut penser que c'est l'homme qui mène le chien. Mais il arrive parfois que le chien est tellement gros que c'est lui qui traîne l'homme", a dit M.Assange.


Le 19 juin 2015, le portail WikiLeaks a rendu publics plus de 70.000 documents de la diplomatie saoudienne, dont la correspondance secrète du ministère avec les ambassades du royaume dans le monde entier.

source

Allemagne : des migrants s’installent près de l’école, Chers parents, habillez vos filles décemment


                  
Un camp de réfugiés en Allemagne
© Michaela Rehle Source: Reuters 
                                    
Un camp de réfugiés en Allemagne
   

Les responsables d’une école en Bavière, en Allemagne, ont envoyé une lettre aux parents en leur demandant de s’assurer que leurs filles fassent attention à leur tenue, parce qu’un centre d'accueil de réfugiés a été établi près du gymnase de l’école.
                           
Deux cents réfugiés syriens habitent depuis une semaine près du gymnase de l’école Wilhelm-Diess, selon Die Welt.
 Le gymnase a été fermé et les cours d'éducation physique ont été transférés dans une école primaire à proximité.
Le directeur a informé les parents des mesures de sécurité supplémentaires.
 «L’accès aux jardins de l’école et aux bâtiments est strictement interdit aux réfugiés. Il en va de même pour les terrains de l’école dans la journée. Le nombre de professeurs de garde lors des pauses a augmenté», a écrit Martin Thalhammer.
Il a mis en garde les élèves contre les vêtements impudiques.
«La plupart des Syriens sont musulmans et parlent arabe. Comme notre école est directement à côté de là où ils logent, il faut porter des vêtements modestes. Les tops et les hauts trop échancrés, les shorts et les minijupes peuvent entraîner des malentendus», a ajouté M.Thalhammer cité par The Local.

Ibrahim Boudina arrêté alors qu’il planifiait un carnage au carnaval de Nice


Publié le : 28 juin 2015

Lors de l’arrestation de Boudina


La menace qui pèse sur la France est forte. Depuis des mois, les services français enquêtent et contrecarrent des dizaines d’attentats probables. Les arrestations de musulmans, de cette « 5ème colonne, » sont légions… Ils sont parmi nous. Ils veulent nous tuer. Nous sommes en guerre.

En janvier 2015, le journal Le Progrès révélait qu’une attaque avait été évitée dans la région Rhône- Alpes, au cours d’une soirée organisée par la communauté juive.
 Dans les appartements de deux frères interpellés après avoir été mis sur écoute en novembre 2014, les enquêteurs ont découvert des armes lourdes et des tenues de camouflage.
Selon des sources policières, un apprenti djihadiste aurait également été neutralisé à Marseille dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Nemmouche, le tueur du Musée juif de Bruxelles.

Un carnage évité de peu à Nice



En juillet 2014, Le Parisien affirmait qu’un homme « un peu paumé » était rentré en France après un séjour en Syrie et en Turquie en se déclarant auprès de ses contacts syriens « prêt à travailler » .
Il a été arrêté avant de passer à l’acte.

En Algérie, pendant le ramadhan, on tue pour un rien

Samedi 27 juin à 22:44


police avocat
image archive


Pourquoi les Algériens deviennent-ils agressifs durant le ramadhan? Pourquoi le nombre des rixes augmente au cours de chaque mois sacré ? Pourquoi le nombre d’homicides volontaires triple-t-il durant cette période ? Et surtout, comment peut-on expliquer l’escalade des crimes familiaux durant ce mois-ci ?

Depuis le premier jour du ramadhan, le nombre d’homicides volontaires ayant impliqué des membres d’une même famille a nettement grimpé par rapport aux autres périodes de l’année.
 En huit jours, une trentaine de personnes impliquées et une dizaine de cadavres ont été recensés par les services de sécurité.
Selon eux, la plupart des crimes commis en ce début du mois sacré tournent autour de différends familiaux, viennent ensuite les crimes entre voisins.
Selon les détails fournis par les services de police et de gendarmerie, beaucoup de femmes ont été dénombrées parmi les victimes tandis que parmi les assaillants figurent plusieurs cousins et parents, voire des mères.

Ce vendredi, à Hammam Debagh dans la wilaya de Guelma, une mère âgée de 43 ans a tué son fils de 19 ans.
 Selon les gendarmes, pour des raisons non encore élucidées, la mère, sujette à des troubles psychiques, a asséné des coups de couteau à son fils, lui occasionnant des blessures mortelles au cou, et ce à son domicile.
 La dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital de Guelma.

Pendant qu’un Français se faisait décapiter, Cazeneuve faisait son dhimmi à quelques kilomètres de là

Ecrit le 28 juin 2015 à 9:40 par Eric Martin 




Pendant qu'un Français se faisait décapiter, Cazeneuve faisait son dhimmi

LA FRANCE DE MON ENFANCE


La rédaction

vézenobres1

Par José Castano

« Adieu ma France... Tu n’es plus celle que j’ai connue, le pays du respect des valeurs, de l’hymne et du drapeau, le pays de la fierté d’être français. Adieu ma France des trafics en tous genres, du chômage, de l’islamisme, de la polygamie, du laxisme, de la permissivité, de la famille décomposée... Adieu ma France réduite à l’état d’urgence, ma France déconstruite, en guerre avec elle-même. Je veux, néanmoins, demeurer optimiste et croire en ton sursaut. Mais qui te sauvera ? » (Général Marcel Bigeard)
.
Mon enfance durant, je fus fier de ma France…
Il était, par delà la Méditerranée, ce pays chatoyant qui me faisait rêver entre deux pages de géographie…
 Elle était ma Mère Patrie et, à l’instar de mes camarades de jeux, des Mohamed et des Levy, je ne voyais, je ne sentais que ce qui était beau dans son passé et son présent…
Je voyais en rêvant une histoire chargée de gloires, de saints, de rois, de héros, de batailles gagnées et de défaites toujours glorieuses, d’un Empire qui rayonnait par-delà les mers.
« Là-bas », avec mes camarades du cours moyen, nous vibrions pendant les leçons d’histoire.
Nous encouragions de la voix, des mains et des pieds Vercingétorix et Jeanne d’Arc à bouter l’envahisseur hors de France.
 Subjugués par l’héroïsme de Bayard –le « Chevalier sans peur et sans reproche »- et les victoires de Napoléon, nous suffoquions de plaisir au récit de la bataille d’Austerlitz mais nous refusions de lire celles de Waterloo et de la retraite de Russie.
 En somme, j’étais fier de ma France avec ce que cela comporte d’aveuglement et je l’aimais du plus profond de mon être.

Quand le maire socialiste de Brest soutient et finance l’imam salafiste surveillé par la DCRI

28 juin 2015


Quand le maire socialiste de Brest soutient et finance l’imam salafiste surveillé par la DCRI

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (24/06/2015)

 Depuis plusieurs semaines une intense polémique agite la ville de Brest. Son objet ? La délivrance par le maire socialiste de la ville, François Cuillandre, d’un permis de construire pour une école coranique – une “madrassa” – qui accueillerait des centaines d’enfants par an.

Annoncée au printemps, le maire François Cuillandre a décidé de soutenir l’initiative.
Les socialistes brestois observent par ailleurs la loi du silence quant à leur politique délibérée de soutien au salafisme :


Salafisme

Le chef du projet n’est autre que l’imam salafiste de Brest, Rachid Abou Houdeyfa.
De son vrai nom Rachid El Jay, l’imam est né en 1980 et a grandi à Brest dans le quartier ethnique occupé de Pontanezen.
Rachid Abou Houdeyfa est étroitement encadré par les services de renseignements français et bénéficie par ailleurs du soutien explicite du PSF qui dirige la ville, ainsi que celui de la presse, notamment du journal Le Télégramme.
S’il appartient à la mouvance salafiste, l’imam sait qu’un certain nombre de limites ne peuvent être franchies ouvertement sans subir les réactions de la police politique républicaine.

Quimper / Mardi 30 juin : Manifestation contre la barbarie musulmane (+ contre manif de l’extrême-gauche en soutien aux islamistes)

Published On: Sun, Jun 28th, 2015
Nevezintioù - Actualités | By La Rédaction

reunis-sous-la-banniere-de-l-association-quimper-resistance_2127298_660x348

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (28/06/2015)

Suite à la décapitation de Hervé Cornara par un islamiste en Isère, le collectif Quimper Résistance, né pour s’opposer à la construction d’une mosquée liée au parti islamiste turc AKP, appelle mardi prochain à un rassemblement devant la cathédrale de Quimper.
Le parti nationaliste breton ADSAV ! ainsi que l’organisation Résistance Républicaine ont annoncé leur participation.
Une poignée d’éléments d’extrême-gauche a annoncé une contre-manifestation, en soutien objectif aux islamistes comme cela avait déjà été le cas lors de la manifestation contre le projet de mosquée du représentant local de l’AKP, Mehmed Yilmaz.

La France : un pays en guerre

                                                    


Le 28/06/2015

Le président de la République, le gouvernement, les politiques, les Français comprendront-ils un jour que notre pays est en guerre, que l’islam nous a déclaré la guerre ?

La réponse de François Hollande à l’acte barbare qui s’est déroulé hier est ridicule et nous ferait rire, si elle ne nous faisait pas pleurer : « Vigilance renforcée sur tous les sites sensibles de la région Rhône-Alpes durant trois jours. »
 Est-ce qu’une école maternelle, un stade, une terrasse de café, une plage sont des « sites sensibles » ?
 Pensent-ils une seule seconde qu’un plan Vigipirate puisse empêcher l’accomplissement d’un attentat ?
 Au mieux, il se produira là où il n’y aura aucune protection et, au pire, les malheureux soldats ou policiers seront abattus avant même qu’ils aient pu comprendre.
 Surtout quand des policiers viennent d’être condamnés pour « abus de contrôle au faciès », à la grande satisfaction du Syndicat de la magistrature et des complices de tous les ennemis de la France.
 Est-ce que ce sont les « blonds aux yeux bleus » qui devraient être contrôlés ou bien les islamistes qui, jusqu’à preuve du contraire et à quelques rares exceptions, sont des Arabes ou des Français d’origine maghrébine ?

« Tunisie, moi j’y vais… moi j’y meurs ! »

                                                    
Idiot inutile



Le 28/06/2015

Disons-le, ces favoris des médias portent une responsabilité immense et, parmi eux, avant tout, les politiques telles ces divas sur le retour que sont Bertrand Delanoë, Jack Lang ou Frédéric Mitterrand.
 
L’attentat terroriste du 18 mars 2015 au Bardo, faisant 22 morts, en majorité des touristes étrangers, provoquait l’annulation de nombreuses réservations.
Pour relancer très vite l’intérêt de la destination Tunisie et assurer le succès de la haute saison touristique de l’été 2015, il fallait une publicité choc, il fallait montrer que des personnalités connues n’avaient pas peur d’aller se faire bronzer du côté de Djerba ou d’Hammamet.
Voilà comment naquit l’idée d’une pancarte explicite brandie par des célébrités.
 Deux mois plus tard apparaissaient sur les Abribus des grandes villes de France des affiches reproduisant le visage hilare et confiant d’artistes, de journalistes ou d’hommes politiques proclamant : « Tunisie, moi j’y vais. »
Tragique ironie après ce qui vient de se passer, vendredi dernier, le long de la côte méditerranéenne à El Kantaoui, près de Sousse.
Au moins 38 touristes européens – français (?), allemands, suisses et britanniques – ont été abattus, 39 ont été blessés, dans une traque qui s’est déroulée sur la plage et poursuivie dans la piscine de l’hôtel Riu Imperial Marhaba.
Disons-le, ces favoris des médias portent une responsabilité immense et, parmi eux, avant tout, les politiques telles ces divas sur le retour que sont Bertrand Delanoë, Jack Lang ou Frédéric Mitterrand.

samedi 27 juin 2015

Taxis vs Uber : la mollesse publique mène à la guerre civile

Le Point - Publié le
Par


La nuit politique de la lâcheté retombe sur la querelle taxis vs Uber...
La nuit politique de la lâcheté retombe sur la querelle taxis vs Uber... © Moritz Vennemann

Oui, le système des taxis est obsolète, sur-réglementé et totalement dépassé. Et celui de UberPOP est sous-réglementé et réclame un cadre juridique
.


Qu'on soit de droite, de gauche ou sans étiquette, légitimiste ou révolutionnaire, libéral ou étatiste, difficile de reconnaître à François Hollande et ses ministres le moindre mérite dans leur gestion du conflit taxis / Uber.

Nuit politique

Lâcheté, déconnexion, aveuglement et faiblesse ont été leurs seuls phares dans cette nuit politique.
Quand M. Hollande cessera-t-il, sur absolument tous les sujets, de ménager la chèvre et le chou ?
 Quand comprendra-t-il qu'il est grand temps de trancher, de décider, de choisir, bref de gouverner ?
 Le système des taxis est obsolète, sur-réglementé, totalement dépassé.
Celui de UberPOP est sous-réglementé et réclame un cadre juridique et, puisque c'est l'obsession en France, pourquoi pas fiscal au moins sur les charges sociales.
Interdire purement et simplement ("dissoudre" ?) ce service qui facilite la vie de milliers de gens, et pas les plus riches, est une stupidité.
Réciproquement, ne pas réformer de fond en comble la législation subie par les taxis constitue, de la part des responsables publics, un manquement notoire à leurs responsabilités.

Qatar : ils nous exploitent, on leur lèche les babouches

                                                    


Le 27/06/2015

Un joli minois, un joli costume, des talons aiguille et l’English spoken fluently, l’affaire est dans le cockpit. C’est après que ça se gâte…

« Toute ma vie, j’ai rêvé
D’être une hôtesse de l’air.
Toute ma vie, j’ai rêvé
De voir le bas d’en haut.
Toute ma vie, j’ai rêvé
D’avoir des talons hauts.
Toute ma vie, j’ai rêvé
D’avoir, d’avoir
Les fesses en l’air… 
»


Ainsi chantait l’ami Jacques Dutronc dans les années 1970. Gilbert Bécaud l’avait précédé d’une décennie, s’en allant « passer l’dimanche à Orly ».
 C’était au temps des Caravelle, et toutes les jeunes filles ou presque, c’est vrai, rêvaient alors d’être hôtesse de l’air…
Depuis, les wagons à bestiaux sillonnent le ciel, et s’il n’était chez nous pourvoyeur de tant d’« avantages acquis », le métier de bonniche des airs ne séduirait plus grand monde.
 Mais voilà, le monde est atteint d’un mal qui partout le ronge : le chômage.
 Alors quand une compagnie aérienne ouvre ses portes, le monde s’y engouffre.
Ainsi les compagnies du Golfe, Emirates et Qatar Airways, recrutent-elles leur personnel à travers la planète, et singulièrement dans notre vieille Europe déglinguée (Grèce, Espagne, Portugal).
L’Europe du droit du travail sclérosé, des grèves pour maintenir des avantages acquis qui ne se perdront jamais, des 32 heures de madame Taubira, des équipages doublés et des miles à gogo pour toute la famille élargie.
Alors, on y court, forcément.

L’été meurtrier

                                                    


Le 27/06/2015

À la terrasse d’un hôtel de Sousse, vingt-sept morts. Dans une usine proche de Grenoble, un seul mort, mais très proprement décapité. Tuer. Tuer. Tuer. Invoquer le Prophète, que Son nom soit béni et Allah le vainqueur, le miséricordieux.


Sur le moment, le choc est violent.
Puis l’émotion retombe, aussi vite qu’elle était montée.
 Passent les jours et passent les semaines.
Le fameux « plan Vigipirate », passé à l’écarlate, est le fond de décor de notre paysage quotidien.
Les femmes doivent ouvrir leur sac à l’entrée des magasins, des cinémas et des musées. Les hommes passent comme des lettres – non chargées – à la poste.
 Les portiques se multiplient, qui donnent aux rêveurs l’illusion de prendre un peu partout l’avion.
 Devant les sièges des stations de radio et des chaînes de télévision, devant les ministères, devant les ambassades, devant les écoles, les églises, les mosquées et les synagogues, des policiers que leur gilet pare-balles ne protégerait pas contre un attentat semblent tout embarrassés de leurs vieux pistolets-mitrailleurs et tuent le temps, leur principal adversaire, en causant avec des vigiles désarmés.
 Des soldats en patrouille arpentent les halls des gares et des aéroports.
Que de pas perdus…
 De braves gens, qui font pourtant profession de condamner le terrorisme islamiste, vont répétant qu’après tout les journalistes de Charlie n’avaient pas volé ce qui leur est tombé dessus et, à défaut de faire revenir les morts, ne reculeraient pas devant l’idée de ressusciter le délit de blasphème.

INFO RTL - Attentat en Isère : deux notes de 2013 et 2014 s'alarmaient de la radicalisation de Yassin Salhi


Siège de la DGSI à Levallois-Perret le 1er juin 2014. (archives)

Crédit : AFP / THOMAS SAMSON
Siège de la DGSI à Levallois-Perret le 1er juin 2014. (archives)



L'un des suspects dans l'attentat survenu en Isère ce vendredi avait déjà été pris en compte par la DGSI. Deux notes du service s'inquiétaient de la radicalisation de Yassin Sahli.
Yassin Salhi, suspect dans l'attentat survenu ce vendredi en Isère, a été pris en compte par la DGSI l'année dernière après la rédaction de deux notes d'information des services d'informations générales du département du Doubs en 2013 et en 2014.
Dans ces documents, les policiers soulignaient l'action de Yassin Sahli et de deux de ses amis classés comme "musulmans durs" qui souhaitaient créer un institut musulman à Besançon.

La deuxième note, datée de mai 2014, faisait référence aux signes de radicalisation de Salhi après des signalements de son voisinage à Besançon.
Les policiers soulignaient ses "absences régulières et pour des périodes longues estimées à 2 ou 3 mois sans qu'il soit possible de dire où il se rend".


Salhi organisait, lorsqu'il était à Besançon, des réunions à son domicile dans le quartier sensible de la Planoise avec d'autres hommes parfois vêtus de treillis militaires et dont les conversations parfois menées sur le palier de l'appartement faisait référence au jihad et au Mali.

La note faisait aussi état d'un "brutal" changement de Yassin Salhi qui avait perdu beaucoup de poids et s'était rasé la barbe.
 Cette note inquiétante a entraîné la prise en compte de Salhi par la DGSI.

Mais un an après cette alerte, Salhi ne faisait pas l'objet d'une vraie surveillance renforcée.

source

Attentat en Isère : L’État est coupable par laxisme et par idéologie

Posté le 26 juin 2015 à 15h32
Communiqué de Vivien Hoch :


"Le Parti du café condamne avec la plus grande fermeté l’attentat islamiste en Isère, mais condamne surtout le laxisme de la République, des responsables politiques, des médias et des « intellectuels » qui n’ont jamais eu, à l’égard des dérives de l’islam en France, qu’une attitude de dhimmi.

Ils se moquent de vous, ceux qui osent vous raconter que l’islam n’a rien à voir avec l’islamisme !
Aujourd’hui, l’islamisme est une immense réalité dans l’islam, dans les groupuscules qui s’en revendique et dans de nombreux États qui appliquent strictement la charia.
Les talibans, Al Qaïda, Boko Haram, l’État islamique, et l’Arabie Saoudite ou la Turquie : une même logique, appliquée avec plus ou moins de rigueur.
Au-delà de cette gangrène islamiste qui se répand partout dans le monde, qui massacre à son passage des chrétiens en Orient, en Afrique et en Asie, il y a une réalité qui touche l’Occident en son coeur : la gangrène islamiste est aujourd’hui sous nos fenêtres.

Depuis plus de 50 ans, l’État Français est coupable d’avoir organisé, par laxisme et par idéologie, une immigration de remplacement, et laissé l’islamisme le plus radical s’infiltrer tranquillement dans toutes les sphères de la société française en désarmant le peuple français de toutes ses possibilités de défense psychique, culturelle et technique (...)"

Philippe Carhon

vendredi 26 juin 2015

Bloc identitaire, communiqué du vendredi 26 juin 2015



Bloc Identitaire


Attentat en Isère - un homme décapité par l'État islamique : l'heure des amalgames et des stigmatisations doit sonner


Les premiers coupables de cet attentat sont nos gouvernants qui refusent de regarder la vérité en face. Islamisation, immigration...
Le monde entier importe sur notre sol ses haines et ses guerres.
Aujourd'hui, c'est un attentat en Isère.
 Si demain il y a dix attentats en un seul jour, que fera ce gouvernement ?
Que feraient les eunuques que sont Juppé, Estrosi ou Sarkozy ?

L'auteur de l'attentat est connu de la DGSI.
 Les lois doivent donc changer.

Attentats : des effets ils ne remontent jamais aux causes !

26 juin 2015
 

L'AGRIF communique :



Avec son mode d’expression hasardeux piétinant les règles les plus élémentaires de la langue française, François Hollande a dévidé à propos du dernier attentat en France ses habituels lieux communs.
Il est incapable de sortir de son déni de réalité de la guerre mondiale qui ne fait que commencer sur notre sol, menée par l’islam jihâdiste, avec des formes d’atrocités multiséculaires.
Et voici que le massacre perpétré en Tunisie vient confirmer les convergences de la barbarie de l’islam radical.
Les médias dégoulinent aussitôt du discours de légitimation de l’islam « patte blanche » à l’opposé de l’islamisme « mains rouges ».
Or l’islamisme « mains rouges », aujourd’hui comme hier, trouve sa légitimation dans l’imitation des actes du prophète Mahomet tel qu’il est décrit et exalté dans les livres « sacrés » de l’islam.

Villeneuve-sur-Lot : quatre gardes à vue après la Fête de la musique

Publié le 25/06/2015 à 08h53 , modifié le 25/06/2015 à 08h53 par
sudouest.fr Lot-et-Garonne


Villeneuve-sur-Lot : quatre gardes à vue après la Fête de la musique

Interpellés, les quatre individus seront convoqués au tribunal en août. ©
archives "SO"




Un attroupement a eu lieu, dimanche soir, en plein centre-ville après qu'une personne a refusé de présenter ses papiers d'identité

Dimanche soir, vers 20 heures, alors que des policiers effectuaient des contrôles de papiers dans la rue Étienne-Marcel, un jeune automobiliste de 23 ans, accompagné de son passager, a refusé de présenter ses papiers.
 Les policiers ont appelé des renforts, alors qu'un attroupement commençait à se former.
Plusieurs jeunes se sont alors dits conducteurs du véhicule, pour disculper leur « ami », qui visiblement n'avait pas le permis de conduire.
 En infériorité numérique, les policiers n'ont pas pu empêcher le départ à pied du conducteur, dont le frère est arrivé quelques minutes plus tard prendre place dans le véhicule, toujours sans présenter aucun papier.

Attentat islamique, décapitation : Valls-Cazeneuve démission, manif à Paris !

26/06/2015

Cazeneuvevallshollande

COMMUNIQUE DE RESISTANCE REPUBLICAINE ET RIPOSTE LAIQUE



Attentat de Saint-Quentin, décapitation : Valls-Cazeneuve démission !
Manifestation à Paris, mardi 30 juin, à 18 heures

L’attentat qui s’est produit sur le site de Saint-Quentin-Fallavier, avec une voiture fonçant sur des bonbonnes de gaz, et l’horrible décapitation d’un homme dont la tête a été accrochée à la grille de l’entreprise, montrent, six mois après les assassinats de Charlie Hebdo, la réalité d’une guerre que ce gouvernement cache aux Français, et la faillite de la politique de soumission de ce régime.
Depuis six mois, sous l’impulsion de Valls et de Cazeneuve, nos ministres multiplient les concessions et les capitulations devant les représentants de la religion des frères Kouachi et de Coulibaly.
Trahissant nos principes laïques, ils transforment petit à petit l’islam en religion d’Etat, multipliant les actes d’allégeance envers les disciples d’Allah.
Or, cette politique de soumission, incarnée par le discours de Cazeneuve, le 15 juin dernier, place Beauvau, et par les propos de Valls, une semaine plus tard, appelant notre pays à s’adapter à l’islam, ne fait qu’encourager les soldats d’Allah les plus déterminés à passer à l’action, devant l’absence de détermination de ce pouvoir à les combattre.
 Plus inacceptables, insultant les Français, ces ministres ont repris les propos du CCIF, affirmant une prétendue flambée des actes de violence en France contre les musulmans, quand dix fois plus de lieux catholiques sont profanés dans notre pays depuis le début de l’année.