dimanche 31 mai 2015

FRANCE : La pétition du professeur Joyeux contre la vaccination forcée fait grincer des dents les médias et la ministre de la santé

31 Mai 2015                                        

Ingrédients stérilisants secrets dans de nombreux vaccins

Vaccin DT-Polio : avez-vous lu ce message ??

Chers amis,

Vous le savez sans doute, le vaccin DT-Polio obligatoire est introuvable en pharmacie dans toute la France.

Et actuellement, le seul vaccin qu'on vous propose à la place coûte... 7 fois plus cher !!

C'est l'Infanrix Hexa, des laboratoires GlaxoSmithKline. Il coûte 40 euros au lieu de 6,34 euros pour le traditionnel DT-Polio !

« Nous sommes ni plus ni moins dans un schéma de vente forcée et de désinformation du consommateur, a déclaré lors d'une conférence de presse la député européenne Michèle Rivasi, le 24 mars 2015. « À qui profite le crime ? Aux laboratoires pharmaceutiques bien évidemment. »

Mais il y a plus grave encore : l'Infanrix Hexa contient aussi le vaccin controversé contre l'hépatite B, soupçonné de favoriser la sclérose en plaque, plus d'autres vaccins non-obligatoires, et de dangereux adjuvants (aluminium, formaldéhyde).

Si vous êtes parents, vous n'avez pas le choix :


  • Soit vous donnez à votre enfant l'Infanrix Hexa, avec tous les risques que cela comporte ;
     
  • Soit vous vous mettez hors-la-loi. Car si vous ne vaccinez pas votre enfant contre le DT-polio, vous vous exposez à 3750 euros d'amende et 6 mois de prison, plus l'exclusion potentielle de votre enfant de la crèche, de l'école, et de toute collectivité.
     
Mais vous n'êtes pas obligé de vous laisser faire.

Obama aime les batailles navales ?!

dimanche 31 mai 2015

8ec7fd019b8fb71ebfb75d6e4236c5be4aeb8e21-1728x800_c


Obama semble avoir la mémoire bien courte :


 Il y a quelques semaines, le USS Ross, navire de la flotte yankee qui croisait en Mer Noire, a été littéralement attaqué par un chasseur Russe qui, s’il ne lui a bien sûr pas lancé de missile, a neutralisé en un seul passage tous ses systèmes électroniques : Calculateurs de tirs bien sûr mais aussi système de navigation.
 Puis le chasseur a simulé à plusieurs reprises des attaques en piqué sur l’USS Ross, a tel point que plusieurs marins ont semble-t-il décidé de quitter la Marine US une fois de retour à terre.
Cet "incident" a bien entendu été passé sous silence dans les merdia européens et américains, mais les medias Russes s’en sont donné à coeur joie : C’était bien plus qu’une démonstration de force de notre armée, ça montrait en fait que nous avions des armes non létales contre quoi aucune parade n’est possible.
Eh bien hier, rebelote !
 L’USS-Ross a nouveau présent en Mer Noire a manoeuvré comme s’il allait entrer dans nos eaux territoriales.
La réponse a été immédiate : 6 chasseurs SU-24 sont intervenus et ont littéralement forcé le destroyer US à rebrousser chemin.

Vaucluse : le FN remporte la mairie du Pontet avec 59,43% des voix


31 Mai 2015, 19h19 | MAJ : 31 Mai 2015, 21h08



 Joris Hebrard du FN (d) avait reçu le soutien le 28 mai 2015 de Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste FN aux régionales en Paca pour le 1er tour à l'élection municipale du Pontet, dans le Vaucluse (AFP/BORIS HORVAT)



La délégation spéciale qui gère la commune depuis l'invalidation de la dernière élection municipale l'a annoncé ce dimanche un peu avant 21 heures : Joris Hébrard, le candidat FN à sa propre succession à la mairie du Pontet (Vaucluse), a été réélu dès le premier tour de la municipale de ce dimanche.

Geert Wilders, le leader néerlandais du Parti pour la Liberté, a déclaré hier, sur Twitter

    


immigration-invasion1 
 
« 5.000 migrants/chasseurs de fortune dans les dernières 24 heures. Renvoyez-les tous chez eux ou des millions suivront ! »
wilders-tweet

NDLR : rien que vendredi 29 mai, ce sont plus de 4200 d'entre eux qui sont entrés illégalement en Italie, avec l'aide des armées européennes.
4000 par jour, cela fait près de 1,5 million par an


source

Je suis enseignante : les élèves sont intenables, leur niveau est accablant. C'est l'enfer



Édité par Sébastien Billard 


La cour d'une école primaire à Paris, le 13 octobre 2014 (T. SAMSON/AFP).



Par Sophie L.Enseignante

Dans l'Éducation nationale, les difficultés ne se concentrent pas que sur le collège. Alors que la réforme de Najat Vallaud-Belkacem a donné lieu à d'âpres débats ces dernières semaines, Sophie L., enseignante dans le primaire depuis septembre, dépeint une situation désastreuse dans les deux écoles où elle travaille. Elle envisage même de changer de métier.


Je suis maîtresse d’école pour des CM2 de ZEP et pour des CE2 dans une zone de plus en plus difficile : je vis un enfer depuis le premier jour.
Je n’ai pas été suffisamment préparée à ce qui m’attendait.
 Ma formation était trop théorique et la réalité du terrain est ignorée par les formateurs.  
 
À un mois des grandes vacances, je compte les jours qui m'en séparent, épuisée, et à bout de nerf, d'autant que plus de 50% de mes élèves ne sont pas prêts à passer dans la classe supérieure.
 C’est un désastre sans hasard.  
 
Un système qui nuit aux enseignants et aux élèves  
 
Enseigner, ce n’était pas la profession dont je rêvais quand j'étais petite.
Mais, au détour d'une crise économique peu favorable à l'épanouissement de mon âme d'artiste et de petits jobs dans le secteur de l'enfance, je me suis finalement décidée à devenir maîtresse d'école. 
 
Plus l’idée mûrissait, plus elle me plaisait.
J’ai eu le concours, et en septembre 2014, j’étais lâchée sur le terrain sans plus de formalité.
 Le choc fut total et dix mois plus tard, j'ai encore du mal à m'adapter.    
 
Je comprends mieux ceux qui dénoncent ce système où de jeunes enseignants sans expérience sont balancés, sans avoir reçu avant une formation appropriée, dans des zones difficiles où la discipline est une matière qui s’impose de force au programme.
 Au-delà de les comprendre, je les rejoins.

Tréguidel. Le maire agressé par des gens du voyage

Côtes-d'Armor -

Daniel Barret.


Daniel Barret. | Ouest-France.


Vers 15h, le maire de Tréguidel (Côtes-d'Armor) a été roué de coups par des gens du voyage qui voulaient s'installer sur un terrain de la commune.
Vers 15h, Daniel Barret, le maire de Tréguidel, a été roué de coups par des gens du voyage.
Blessé au visage, il a été pris en charge par les pompiers qui l’ont conduit à l’hôpital Yves-Le-Foll à Saint-Brieuc.
En début d’après-midi, des gens du voyage, arrivés dans la commune à bord d‘une quinzaine de véhicules, souhaitaient s’installer sur un terrain appartenant à la commune.
L’élu et des riverains s’y sont opposés provoquant la colère des voyageurs.
À l’arrivée des gendarmes, venus en nombre, les hommes avaient pris la fuite.

source

PHOTO Bernard-Henri Lévy s’est (encore) pris une tarte à la crème dans la tête

Publié le dimanche 31 mai 2015 à 13:29 



Paris : un couple d'antifascistes arrêté pour avoir voulu venger Clément Méric


Stéphane Sellami | 31 Mai 2015, 08h05 | MAJ : 31 Mai 2015, 08h12


Archives - La mort de ce jeune garçon de 19 ans le 5 juin 2013, après s'être battu avec plusieurs jeunes militants nationalistes dans le IXe arrondissement, avait provoqué un tollé. LP/OLivier Corsan

C'est un nouvel épisode de violences entre militants nationalistes et membres antifascistes sur fond de vengeance exacerbée. Deux personnes, soupçonnées d'avoir commis une violente agression au mois d'avril dans le XIII e arrondissement de Paris, ont été interpellées le 11 mai.


Selon les premières investigations, Jonas D.-O. et sa compagne, Astrid P.-R., s'en seraient pris à un autre couple pour venger la mort du militant antifasciste Clément Méric.
 Ce jeune garçon de 19 ans était décédé le 5 juin 2013 après s'être battu avec plusieurs jeunes militants nationalistes dans le IXe arrondissement.
 La reconstitution des faits vient d'ailleurs d'avoir lieu en début de semaine sous très haute protection. L'une des victimes agressées le 12 avril, au pied de son domicile, avait été mise en examen dans ce dossier.

Le jour des faits, vers 16 h 30, Alexandre E., 25 ans, et sa petite amie, Lydia D.-F., 24 ans, rentrent chez eux.
Sous le porche de leur immeuble, deux hommes et une femme les attendent de pied ferme.
A l'arrivée du couple, un des inconnus, armé d'une planche de bois, assène plusieurs coups violents à la tête d'Alexandre E.
Dans le même temps, le même agresseur prononce, à deux reprises, les mots « c'est pour Clément ».

Alexis Corbière contre « Secrets d’Histoire »

                                                    

Le 31/05/2015


Sur son blog, le secrétaire national du Parti de gauche s'est fendu d'une violente critique envers l'émission de Stéphane Bern, "Secrets d'Histoire".

 Il la dénonce comme le fruit d’une « propagande » antirépublicaine et « réactionnaire ».
 Son action, digne d’un crypto-KGBiste en mal d’existence médiatique – à défaut d’être politique -, n’a rien de surprenant dans un contexte où l’autoflagellation généreuse, le fanatisme gauchiste et la négation de notre héritage constituent l’adage principal de la scène intellectuelle.
Triste France !
Étant passionné d’Histoire, je ne peux éprouver qu’un plaisir immense face à une émission qui traduit ce que la France fait parfois de mieux, à savoir l’alliance entre la pensée et le style.
Certes, Stéphane Bern est loin d’incarner le nec plus ultra de la vulgarisation télévisuelle.
On pourra toujours lui reprocher son parler mielleux ou son sourire trop agrafé, mais en aucun cas de faire ce que l’école elle-même a abandonné depuis longtemps.
 À savoir transmettre notre histoire avec envie et passion, sans jamais rien omettre de sa face sombre.
Une histoire faite par le volontarisme des grands hommes (Louis XIV, Napoléon, de Gaulle) et leur destin parfois grandiose, souvent tragique!

La Commission européenne contre les peuples européens

                                                    


Le 31/05/2015


Nous y voici donc : la France est désormais invitée par la Commission européenne à accueillir 9.127 clandestins supplémentaires.


 Provenant majoritairement d’Érythrée et de Syrie, ces derniers représentent le « quota » attribué à la France par les commissaires, sur les 60.000 demandeurs d’asile qui devraient donc être répartis entre les pays membres de l’Union européenne.
Cette invitation ressemble fort à une injonction de la part d’une Union européenne qui fait donc le choix d’imposer à chaque pays une partie du chaos migratoire plutôt que de lutter, en amont, contre la submersion et, en tout premier lieu, contre les milices et mafias qui s’enrichissent sur l’émigration et l’immigration de chaque côté de la Méditerranée.
L’Union européenne devait protéger les frontières extérieures de l’espace Schengen, elle en est désormais rendue à imposer aux nations encore davantage d’immigration !
Bien plus qu’une démission, c’est une trahison.

samedi 30 mai 2015

Valéry Giscard d’Estaing : les Etats-Unis ont semé le sentiment antirusse en Europe

Valéry Giscard d'Estaing à Moscou


© Grigoriï Sissoev Source: RIA NOVOSTI
                                    
Valéry Giscard d'Estaing à Moscou
   

Lors d’une conférence à l'Université d'Etat Lomonossov de Moscou intitulée «Les relations de l'UE avec ses grands voisins», l’ex-président français Valéry Giscard d'Estaing a déclaré que l’Europe n’était pas à l’origine du sentiment antirusse.
                           
L’ancien président français est arrivé à Moscou le 29 mai pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine et participer à une conférence dans la plus prestigieuse université de Russie.
Partisan de relations étroites avec la Russie, Valéry Giscard d'Estaing a fait savoir que les sanctions devaient être levées dans les meilleurs délais avant la fin 2015 car leur mise en œuvre était, d’après lui, une affaire «douteuse».
De plus, Valéry Giscard d'Estaing a souligné l’importance des échanges économiques avec la Russie en affirmant qu’elle était l’«un des plus importants partenaires naturels» de la France.
 Il estime en outre que «le système européen a mal géré l’affaire des sanctions».
Leur mise en œuvre n’était avantageuse pour personne car elles ont altéré les échanges commerciaux entre la Russie et l’Occident.

Santé : Les médecins allemands incitent à arrêter totalement l'éolien

Jean-Pierre Riou Les Experts 25-05-2015
Crédit Photo : Shutterstock    



15000   D'ici 2020 la France pourrait compter 15 000 éoliennes sur son territoire.

L’assemblée des médecins allemands, réunis en congrès à Frankfort du 12 au 15 mai 2015 vient de lancer une alerte (Beschlussprotokoll des 118. Deutschen Ärztetages in Frankfurt am Main vom 12. bis 15.05.2015 [PDF] p353) concernant l’impact néfaste sur la santé de l’implantation d’éoliennes à proximité des habitations.

Elle attire l’attention sur les graves carences des critères de danger retenus et tout particulièrement sur les risques liés aux basses fréquences et infrasons.

Ce rapport souligne les effets sanitaires néfastes des fréquences éoliennes inférieures à 1 Hz et mentionne leurs effets potentiels même en l’absence de toute rotation des pales, sous la seule action des vibrations solidiennes générées par le mat.
La motion considère que ces effets peuvent se propager jusqu’à 10km.

Ajoutons qu’une étude de Düsseldorf avait déjà insisté sur l’importance de ce phénomène en imputant même à ces vibrations du mat l’apparition de fissures dans une maison riveraine.

Saluons « Renewable Energy News » qui relaye avec transparence cette information parue dans « The Australian », mais qui ne semble pas avoir eu beaucoup d’écho en Europe et aucun en France, au moment inopportun où nos députés votaient la loi concernant la distance de sécurité convenable entre éoliennes et habitations.…
Mentionnons au passage que ces vibrations malgré l’arrêt du rotor soulèvent le problème de la validité des comparaisons d’infrasons avec et sans le fonctionnement des machines puisque la mesure du bruit de fond se trouve ainsi définitivement faussée par leur implantation.
Il y a peu, l’Etat du Wisconsin avait demandé à 4 cabinets d’acoustique, une étude sanitaire sur le sujet.
  La déclaration commune de ces 4 cabinets spécialisés fut que les infrasons constituaient un problème grave susceptible de compromettre l’avenir de la filière.

Les dernières publications scientifiques apportent un faisceau de présomptions qui ne semble plus laisser la moindre place au doute sur la réalité de l’enjeu, connu depuis les mises en garde de Kelley pour l’US department of Energy en 1985.

"Je suis fier d'avoir été condamné à 6 mois de prison" (Réaction Boris Le Lay)



- Boris Le Lay est éditorialiste pour BREIZ ATAO.

 L'Etat Français a lancé un mandat d'arrêt contre lui pour avoir dénoncé l'invasion de l'Europe par les masses afro-musulmanes.


Boris Le Lay a été condamné à 6 mois de prison fermes par le TGI de Quimper pour avoir dit qu'il n'y avait pas de "Celtes noirs"

Hollande chef de guerre ? Le seul casque qu’il connaisse est celui de son scooter !


article-2539296-1A8E6CB100000578-920_306x423

Selon le sondage de BVA, publié le samedi 23 mai et commandé par Orange et I-télé, 55% des Français sont favorables à une intervention militaire sur le terrain en Syrie.

Et ce sont le Parti Socialiste (66%) et Europe-Ecologie-les-Verts (65%) qui sont les plus chauds partisans de cette intervention.

 Ce qui n’est pas étonnant, Ils sont devenus des « va-t-en guerre » convaincus tant il est vrai que le Président de la République, François Hollande, est bien mieux considéré, et crédible, par les Français comme chef de guerre que comme chef d’état et de gouvernement.
Pourtant, le seul casque qui se soit posé sur son crâne fut celui de son scooter !
Il n’est pas question une seule seconde que des soldats français partent seuls se faire tuer pour s’opposer à l’Etat Islamique.
Et pourquoi pas également en Irak et en Libye ?
Bien sûr qu’il est impératif d’éradiquer, d’éliminer, totalement l’Etat Islamique, Al Qaïda et compagnie, que ce soit en Syrie, en Irak, en Libye ou ailleurs, mais il est non moins impératif que ce soit une force armée internationale qui s’y emploie, composée de l’Europe, des Etats-Unis, de la Russie, de l’Angleterre, du Canada, de l’Australie et d’autres encore.

Italie. Les gardes-côtes italiens ont annoncé avoir secouru plus de 4200 migrants en Méditerranée.



Photo d'illustration - Des migrants secourus par une patrouille italienne le 21 mai 2015.
Plus de 4200 migrants ont été secourus et 17 cadavres découverts dans la seule journée de vendredi en Mer Méditerranée, un chiffre jamais atteint auparavant.

 Dans le même temps fusaient de toutes parts les commentaires sur des mesures migratoires proposées par l'UE.
La marine militaire italienne a découvert les cadavres dans trois canots pneumatiques, embarcations de fortune d'où des appels au secours ont été entendus.
Plus de 300 migrants en vie étaient également à bord, a-t-elle indiqué sur Twitter.
Le service de presse de la marine n'était pas en mesure de dire ce qui avait pu provoquer les décès.
Les gardes-côtes insistent régulièrement sur les conditions «extrêmes» endurées par les migrants: déshydratation, alternance de chaleur et de froid, violences subies avant le départ ou pendant la traversée.
De nombreux migrants meurent également asphyxiés par des émanations des moteurs dans la soute, mais cela n'arrive pas sur les canots.

Pas d'accord avant juin

72 % des Français ne veulent pas de Nicolas Sarkozy pour 2017

Publié le

72 % des Français ne veulent pas de Nicolas Sarkozy pour 2017

C'est pratiquement le même score qu'a obtenu François Hollande pour le même sondage, la semaine dernière.

Le constat est rude.
On savait le rejet évident de François Hollande.
La semaine dernière, un sondage Odoxa pour Le Parisien et Itélé affirmait que 77 % des Français ne souhaitaient pas que le président de la République se présente à la prochaine élection.
Cette semaine. Le même sondage est tout aussi sévère avec son rival : 72 % des sondés ne veulent pas non plus de Nicolas Sarkozy pour 2017.
Si le nouveau président des Républicains arrive à convaincre les militants du parti (66 % favorables à sa candidature), les sympathisants de droite sont moins enthousiastes (49 % favorables).

Jean-Christophe Cambadélis, premier des socialistes ou premier des arrivistes ?

                                                    


Le 30/05/2015

Il n’est pas certain que tous les socialistes se retrouvent dans ce personnage, notamment les plus idéalistes.

Jean-Christophe Cambadélis a été élu, jeudi 28 mai, premier secrétaire du Parti socialiste.
 En 2014, il avait été désigné par le seul Conseil national du PS après l’éviction d’Harlem Désir, récompensé de ses mauvais services par un secrétariat d’État.
 Le voilà donc enfin légitimé par les militants et il peut promener sa fière stature en bombant le torse.
Dans sa profession de foi, il déclarait s’être présenté pour « renouveler le Parti socialiste » et « empêcher les interrogations voire les dissensions de se réinstaller ».
 Intronisé, il a aussitôt annoncé vouloir rassembler la gauche dans une « grande alliance populaire ». Il a déjà proposé aux signataires des motions minoritaires (1,5 % et 9,5 % des voix) d’intégrer le secrétariat national.
 Seuls les frondeurs, qui ont réuni près de 30 % des voix, sont laissés à l’écart : pas encore assez « mûrs » !
 Il paraît que son élection n’a pas été accueillie avec grand enthousiasme, rue de Solférino.

Christiane Taubira nomme Emmanuelle Perreux à l’ENM

                                                    


le 30/05/2015

Avec Emmanuelle Perreux à la tête de l'ENM, les futurs magistrats seront ainsi confortés dans l'idée que la prison ne doit être "qu'un passage en dernier recours" et que les mauvais chiffres de la délinquance "prouvent l'échec de la politique sécuritaire".

Christiane Taubira ose tout.
Elle s’apprête à nommer Emmanuelle Perreux, l’ex-présidente du Syndicat de la magistrature – actuellement vice-présidente du tribunal de grand instance de Bordeaux – au poste de directrice adjointe de l’École nationale de la magistrature (ENM) chargée du recrutement et de la formation des magistrats.
Quiconque est doté d’un tant soit peu d’humanité n’oubliera jamais le Mur des cons, découvert en 2013 au sein des locaux du SM, alors présidé par Françoise Martres.
 Le garde des Sceaux avait estimé les poursuites « impossibles ».
Un mur qui existait depuis des années, confiait le secrétaire du SM, Éric Bocciarelli, au Parisien, à cette époque.
 Peut-être bien, déjà, sous la présidence d’Emmanuelle Perreux.
 Il est vrai qu’Emmanuelle Perreux a le profil idéal pour le poste.

vendredi 29 mai 2015

Mistral pour la Russie: des négociations tournent court à Moscou

© AFP 2015. GEORGES GOBET

Le BPC Sébastopol à Saint-Nazaire

Pour régler le problème des Mistral, la France a formulé des conditions que la Russie a immédiatement rejetées.

Cherchant à régler la crise provoquée par le refus de livrer les porte-hélicoptères Mistral commandés par la Russie, Paris a formulé des conditions qui ont été jugées inacceptables par Moscou, a annoncé vendredi à Sputnik une source au courant de la coopération technico-militaire. 
Une délégation d'experts français est arrivée jeudi à Moscou pour évoquer ce problème avec leurs collègues russes. 
"A vrai dire, les négociations n'ont même pas commencé, car la France a émis des conditions inacceptables",  a déclaré l'interlocuteur de l'agence. 

Un symbole de la Grande Guerre saccagé aux Eparges en Meuse

26/05/2015 à 22:56        

 
     
Le bas-relief de métal du monument aux survivants du régiment de Maurice Genevoix a été volé.

Verdun.
C’est un vrai symbole de la Grande Guerre que l’on a massacré en Meuse sur la commune des Éparges.


Le monument du 160e RI, le régiment de Maurice Genevoix, a été délesté de son bas-relief réalisé sans doute en fonte.
 Inauguré en 1935, il aura résisté à la Seconde Guerre mondiale mais pas à la détermination des vandales.
 Il a été attaqué à la masse pour le décoller du monument de pierre.
 L’œuvre est signée de Maxime Del Sarte, un sculpteur, ancien des Éparges où il a perdu son bras gauche en janvier 1916.
Un poilu revenu de l’enfer qui continua à sculpter le métal et la pierre avec un seul bras.
Jeanne d’Arc portant un soldat mort

Panthéon : "Hollande n'a fait que montrer sa petitesse", dit Éric Zemmour


Laurent Ozon : « Ces gens sont violents et nous l’avons prouvé ! »

Publié par : Christopher Lings 29 mai 2015

Laurent Ozon : « Ces gens sont violents et nous l’avons prouvé ! »
Laurent Ozon face aux clandestins à Bruxelles.

Le 26 mai dernier à Bruxelles, Laurent Ozon, président du Mouvement pour la Remigration (que nous avions interrogé il y a peu), faisait face aux clandestins qui manifestaient à Bruxelles pour réclamer des droits.

Leur réaction (violente) ne s’est pas faite attendre, comme en témoigne la vidéo visible ci-dessous.
Pour le Bréviaire des patriotes, M. Ozon revient sur son action.

► LBDP : Pouvez-vous nous livrer le récit des événements et nous parler du discours que vous avez tenu ce jour-là ?

L.O. : L’objectif de cette petite opération était de montrer à chacun que nous n’étions pas obligés de rester coi devant l’ahurissante campagne de justification des médias et des pouvoirs publics pour nous imposer les clandestins.
Nous avons d’abord repoussé ceux qui étaient sur le monument, puis, en équilibre, je suis monté pour me faire entendre de cette petite foule de 200 personnes.
 À la fin de mon intervention, nous avions ce que nous voulions : une attaque violente en règle de clandestins et une véritable petite émeute en plein centre-ville qui a nécessité l’intervention des brigades anti-émeute.

Journal du vendredi 29 mai 2015: « Choisir la vie » avec Virginie Mercier





1) Politique / Les Républicains à la rescousse de l’UMP
2) Société / Racailles chez les Thaï
3) Europe / Kosovo : un premier vers la justice ?
4) International / Turkménistan : la dictature bien bâtie
5) L’actualité en bref
6) L’invité du jour / Virginie Mercier, responsable communication de l’association « Choisir la vie »

Manuel Valls à Marseille pour valider la reconnaissance d' un collège UOIF par l'état (Europe1) : islamisme républicain ?

jeudi 28 mai 2015


22 mai 2015, le député PS Samia Ghali à la pause de la première pierre de l'extension du collège Ibn Khaldoun (UOIF). Amar Lasfar, président de l'UOIF, entouré par les ambassadeurs du Qatar et du Koweit.

Selon Europe 1 "Manuel Valls se rend vendredi dans la cité phocéenne pour acter la reconnaissance par l'Etat d'un établissement privé confessionnel musulman". Dans son article,  la station Europe1 omet sciemment de préciser de quel collège il s'agit, et ne parle pas non plus de la cérémonie de la pose de la première pierre avec le président de la sulfureuse UOIF, Amar Lasfar, et l'ambassadeur du Qatar et celui du Koweit (lire) , qui a eu lieu la semaine dernière ! Europe 1 préserve le premier ministre venu "vendre" à l'opinion l'existence d'un" islam de France" dont Bernard Cazeneuve veut promouvoir l'expansion par une fondation garantissant les emprunts des projets.


Lire le discours d'inauguration sur le site du collège Ibn Khaldoun.

Ligne POLT : quatre trains retardés à cause de “projectiles"


28/05/15 - 18h33


Illustration - PARAT Dominique


Illustration - PARAT Dominique

Quatre trains ont dû être arrêtés mercredi soir, à Châteauroux, Issoudun et Vierzon à partir de 20 heures à cause de projectiles lancés, ou tirés (cela dépend des versions) sur le train 3669 effectuant la liaison Paris-Toulouse.

Les faits se sont produits sur la commune de Déols (Indre). 
C’est un peu le far west en ce moment du côté de Châteauroux.
 Les propos d’un contrôleur rapportés par un voyageur (et lecteur de notre journal) ne laissent guère de doutes sur l’origine des retards.
21h30 : « En raison d’échanges de tirs entre la gendarmerie et des gens du voyage le long des voies, le train est immobilisé en gare de Vierzon pour une durée indéterminée ».

Sortir de l'euro est une possibilité

Posté le 29 mai 2015 à 09h45

Quel avenir pour la Grèce ?


C'est Chritine Lagarde, directrice du FMI, qui le dit en parlant de la Grèce au grand mécontentement des dirigeants dogmatiques de l'Union européenne :

" La sortie de la Grèce (de la zone euro) est une possibilité. Un telle sortie ne serait pas une promenade de santé mais ne signifierait pas non plus la fin de l'euro" (source)
"L'évocation par Christine Lagarde de la possibilité d'un "Grexit", pour reprendre le terme cher aux marchés, a fait d'autant plus de bruit que les dirigeants européens s'interdisent d'évoquer ce scénario en public, répétant à l'envi que la place de la Grèce est "dans l'euro" et qu'il n'y a "pas de plan B".(source)

Sortir de l'euro semble donc possible en Grèce, sortir de l'UE semble possible démocratiquement en Grande-Bretagne... Nous aurait-on menti ?


Philippe Carhon


Djihadisme : Manuel Valls lit sa lettre au père Noël

                                                    


Le 29/05/215

Les apprentis djihadistes français ne rigolent plus. Devant eux : Manuel Valls.

 À ses côtés, Anne Sinclair et quelques sbires.
Tous assis dans des fauteuils rouges à l’occasion d’une causerie, façon réunion Tupperware, organisée par le Huffington Post et l’université Paris-Dauphine sur le thème oiseux : « De nouveaux médias, pour de nouvelles formes d’engagements? ».
 Amis insomniaques…
Le remède est là.
 Lisant laborieusement sa fiche cuisine, le Premier ministre a égrené les mesures terrifiantes, marquées texto sur son papier, pour en finir avec la montée du djihadisme français.
 Les rieurs sont dans les starting-blocks.
 Tout d’abord, sachez que le gouvernement a décidé de mettre en place un « bataillon de community managers » – vous ne savez pas ce que c’est, moi non plus, mais c’était marqué sur la fiche de Manuel Valls – pour opposer une parole officielle à la parole des djihadistes.

Dix ans après : les leçons d’un référendum bafoué

                                                    


Le 29/05/2015

Rappelons-nous ! Le 29 mai 2005, les Français répondirent majoritairement NON au traité établissant une Constitution pour l’Europe (54,68 % des suffrages exprimés, avec une participation très honorable de 69,34 %).


Rappelons-nous !
 Le 29 mai 2005, les Français répondirent majoritairement NON au traité établissant une Constitution pour l’Europe (54,68 % des suffrages exprimés, avec une participation très honorable de 69,34 %). Le camp du oui s’était pourtant fortement mobilisé, bénéficiant du soutien complice de la plupart des médias.
Certes, la coalition des opposants au traité était-elle hétéroclite : on y retrouvait le Front national, la droite souverainiste de Philippe de Villiers et Nicolas Dupont-Aignan, le Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement, l’extrême gauche, un Jean-Luc Mélenchon déjà en rupture avec son parti et quelques socialistes rebelles ou opportunistes, comme Laurent Fabius, Henri Emmanuelli, Arnaud Montebourg et, dans un premier temps… Manuel Valls, vite rentré dans le rang.
Mais ils avaient tous un point commun – et non des moindres : la volonté du peuple devait s’exprimer et être respectée.
On sait ce qu’il en advint : le traité de Lisbonne, avatar du projet de traité constitutionnel, fut ratifié par le Congrès, le 4 février 2008.
 Pas de nouveau référendum : le peuple risquait de mal voter !

mercredi 27 mai 2015

Disparition de Robert Chardon : l’inquiétante piste du Secret Défense

Publié le 27 mai 2015 - par Francis Gruzelle

av iso ch

av iso chardo



L’étrange et mystérieuse disparition de la vie publique du maire UMP de Venelles (Bouches-du-Rhône) Robert Chardon, devenu un « secret défense », pourrait aussi avoir des répercussions pour l’entreprise ISO Ingénierie, présente par de multiples activités dans les domaines de la défense nationale française, et dont le PDG est Robert Chardon, avec des clients aussi prestigieux que DCNS, CEA, MAN Diesel, Wellman Defense.

Lorsqu’on sait que Robert Chardon et les 25 ingénieurs de sa société Aixoise ont participé à l’élaboration des fonctions de sécurité du programme Barracuda et des sous-marins nucléaires d’attaque français lanceurs d’engins nucléaires, nos inquiétudes sur le devenir et l’intégrité physique de Robert Chardon sont grandement fondées.
 Aussi, dès que la  .
 Car la disparition de Robert Chardon, vu son implication dans les projets de la Défense Nationale, c’est un peu comme si Bernard Bajolet , directeur de la DGSE, disparaissait sans laisser de trace en plein Paris.
Ou comme si le « père » des missiles balistiques soviétiques s’était évaporé en pleine « guerre froide ».


av robert chardon

Robert Chardon n’a plus donné de nouvelle depuis 11 jours

Cohn-Bendit : encore un Français de papier (Présent 8362)

Publié le 27 mai 2015
              
chard

27/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Nous avons donc depuis quelques jours un nouveau compatriote : Daniel Cohn-Bendit.

 C’est le ministre de l’Intérieur en personne qui l’en a informé, le 21 mai, quarante-sept ans après, jour pour jour, où, en mai 1968, un autre ministre de l’Intérieur prenait un arrêté d’expulsion contre « Dany le Rouge ».
C’était l’époque où l’émeutier professait avec Lénine « qu’un prolétaire n’a pas de patrie » ; aujourd’hui il en a deux, la France et l’Allemagne.
Il aurait pu être naturalisé beaucoup plus tôt, comme son frère Gaby, mais il voulait échapper au service militaire.
 Il est devenu français, en quelque sorte, par le sang versé, pas le sien, mais celui des CRS et des gendarmes mobiles agressés par les pavés sous lesquels il n’y eut jamais que l’égout anarchiste et non point de plage.
Normalement, au cours d’une cérémonie à la préfecture, il est rappelé aux nouveaux Français leurs droits et leurs devoirs, ils doivent aussi chanter la Marseillaise.
 On lui a épargné cette épreuve, car entonner le chant national en eût été une.

journal du mercredi 27 mai 2015 avec Arnaud Upinski sur l’authenticité scientifique du linceul du Christ





1) Politique / Le Panthéon ou la grande diversion
2) Société / Les bobos à l’assaut de Mac Do
3) International / Le Liban sans président depuis un an
4) Terrorisme / EI : le califat génocidaire
5) L’actualité en bref
6) L’invité du jour / Arnaud Upinski, épistémologue et mathématicien
En 2010, 2 millions de personnes se sont rendues à Turin en Italie pour découvrir une relique, une icône extraordinaire : « le Saint Suaire ». Arnaud Upinski, fer de lance de la reconnaissance de l’authenticité scientifique du linceul du Christ, milite aujourd’hui pour que l’Eglise reconnaisse son authenticité religieuse. Il est notre invité du jour.

Jean Zay : "Tu es pour moi de la race vile des torche-culs"

Posté le 27 mai 2015 à 17h29

Z


Jean Zay fut l’auteur à vingt ans, au lendemain de la Grande Guerre, d’un texte d’un pacifisme et d’un antimilitarisme virulents, à la fin duquel il assimilait notre drapeau national à un « torche-cul », texte qu’il ne reniera jamais.


 En 1940, officier de réserve mobilisé, rappelé du front comme parlementaire, eut une attitude très équivoque en s’enfuyant sur le paquebot Massilia au lieu de rejoindre son unité lorsqu’il redevint disponible.
 Jean Zay, franc-maçon de la loge Etienne Dolet du Grand Orient, fut ministre de la déséducation nationale du Front populaire.



C'est cet homme qui est aujourd'hui panthéonisé par François Hollande.


 La République a les héros qu'elle mérite.



Michel Janva


Panthéonisation de la Résistance ou pantalonnade?




 
      Bozo le clown en représentation

L’hommage aux morts est devenu la spécialité de François Hollande.


Il visera l’excellence, ce mercredi après-midi, avec son discours sur la panthéonisation de quatre grandes figures de la Résistance (Germaine Tillon, Geneviève Anthonioz-de-Gaulle, Pierre Brossolette, Jean Zay).
L’Elysée présente cette prise de parole, très mise en scène, comme l’une des plus importantes du quinquennat.
Des quatre cercueils qui entreront au Panthéon, deux pourtant seront vides, les familles s’étant opposées au transfert des dépouilles ; elles resteront, pour  celles de Germaine Tillon, dans le caveau familial de  Saint-Maur-des Fossés (Val-de-Marne), et pour celles de Geneviève Anthonioz-de-Gaulle, à Bossey (Haute-Savoie).
 Or cet étrange artifice vient souligner l’aspect théâtral que le chef de l’Etat a donné aux commémorations, qu’il multiplie à mesure que sa politique s’enlise dans l’improductif.
 Les archives débordent de ces mêmes photos montrant un Hollande figé, les bras collés le long du corps, la mine grave, rendant indifféremment hommage aux soldats du Mali, aux disparus de la Grande Guerre ou aux victimes du crash d’un avion de ligne en Haute-Provence.

Favorable à la réforme Belkacem, le patron de la FCPE s’est fait dégager !

                                                    


Le 27/05/2015

On dirait qu’est fini le temps - sauf à l’UMP peut-être ? - où le culte du chef est censé gommer tout esprit critique.
 
Longtemps appelée Fédération Cornec en raison de l’extraordinaire longévité de son quatrième président (1956-1980 !), un militant de la première heure du Comité national d’action laïque, la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) a toujours eu la réputation d’être très à gauche.
 Même si elle s’en défend aujourd’hui, lui a longtemps collé à la peau une étiquette de « rouges bouffeurs de curés », puis d’officine du Parti socialiste.
 Mais les temps changent…
On a en effet appris avec étonnement ce week-end que Paul Raoult, le dernier président en date, n’était pas reconduit à la tête de la Fédération.
Dimanche, lors du 69e congrès qui se tenait à Reims, le rapport d’activité a été rejeté et le président « non renouvelé dans ses fonctions d’administrateur ».
 Dégagé, pour parler clairement, ce qui est une grande première depuis la fondation de la FCPE en 1947.
  La rumeur, qui n’est pas toujours dénuée de fondement, dit que M. Raoult s’est fait sortir en raison de son soutien inconditionnel à la réforme Belkacem.

Lettre ouverte à Viktor Orbán




Le 27/05/2015

« Salut, dictateur ! » C’est par cette interpellation offensante que Jean-Claude Juncker, président de la Commission de Bruxelles, vous a accueilli vendredi dernier au sommet européen de Riga.

Monsieur le Premier Ministre,
« Salut, dictateur ! » C’est par cette interpellation offensante que Jean-Claude Juncker, président de la Commission de Bruxelles, vous a accueilli vendredi dernier au sommet européen de Riga.
D’autres dignitaires européistes ont cru devoir en rajouter dans ce registre désobligeant, tel l’ancien commissaire européen belge Louis Michel, qui a stigmatisé la « dérive autocratique » de votre mode de gouvernement.
 Que vous reproche-t-on au juste ?
 Les réformes de la justice, des médias et de l’économie que vous avez engagées depuis votre arrivée au pouvoir en 2010, jugées liberticides tant par votre opposition intérieure que par vos adversaires à l’étranger.
Votre volonté de rouvrir dernièrement, au nom de la liberté d’expression, le difficile débat sur la peine de mort, abolie dans votre pays en 1990.
 Vos propos récents qualifiant « d’absurde » le projet de la Commission européenne visant à instaurer des quotas nationaux pour répondre à l’afflux de migrants et de demandeurs d’asile…
Tout cela sans doute à la fois.
Mais ce que la nomenklatura bruxelloise vous reproche avant tout, c‘est bien votre farouche détermination à ne jamais vous en laisser conter, à ne jamais vous plier à la doxa européiste, à ne jamais faire passer les intérêts des lobbies libéraux-libertaires qui pullulent aux abords de Berlaymont avant ceux de votre peuple.

mardi 26 mai 2015

Crash de l'A320 dans les Alpes : deux mois après, des pompiers dénoncent

Dimanche 24/05/2015 à 12H13 - mis à jour le Dimanche 24/05/2015 à 12H13


Actualités - Crash de l'A320 dans les Alpes : deux mois après, des pompiers dénoncent



Les opérations de recherche des corps puis de dépollution ont duré plusieurs semaines sur le site. Photo ministère de l’intérieur/Dicom/Yves Malenfer


Deux mois après la catastrophe de la Germanwings, ils se plaignent des conditions dans lesquelles ils ont travaillé


Il parle mais garde les dents serrées.
 Charles* ne décolère pas, deux mois après la catastrophe aérienne de la Germanwings.
 Pour ce pompier, les supérieurs ont joué avec la sécurité de leurs hommes.
 "Dès les premiers jours, les pompiers se sont plaints de maux de tête et de vomissements. Et ont demandé la venue d'un véhicule risque chimique, raconte-t-il. Ils n'ont pas voulu. On nous a répondu que la protection des pompiers n'était pas la priorité. Qu'il fallait aller vite."


"Ce sont des pros, ils ont fermé leur gueule"


Le kérosène.
Voilà ce qui aurait causé les nausées et les migraines des pompiers, sur le site du crash.
"Mais au début, on ne le savait pas, poursuit Charles. C'est le lundi qui a suivi la catastrophe, soit six jours après, que les marins pompiers de Marseille sont venus faire une chromatographie. Ils ont prélevé l'air et ont relevé la présence de kérosène à hauteur de 300 parties par millions (PPM). Alors que la dose maximale est de 5 PPM.

Un journal chinois parle de risque de guerre avec les Etats-Unis

26 mai, 2015
Posté par Benji               
                                 



Guerre imminente?

 Les bruits de bottes se multiplient inlassablement, début Mai, la Finlande à envoyé des courriers à ses réservistes, 900 000 lettres car le climat est très tendu avec la Russie, et qu’un conflit pourrait alors éclater.
 Les prétextes sont simple, nettement les événements en Ukraine dont Poutine « serait » responsable alors qu’en fait, il faut plutôt tourner les yeux vers les États-Unis pour cela.
Maintenant, les frictions s’intensifient avec la Chine, puisque les USA s’intéressent à la région des îles Spratleys, revendiquées par Pékin en mer de Chine méridionale, tout simplement par ce que du pétrole a été détecté là-bas.


Le journal chinois Global Times affirme lundi qu’une « guerre est inévitable » avec les Etats-Unis sur la mer de Chine méridionale si Washington continue à exiger l’arrêt d’îles artificielles.
Pékin doit « se préparer minutieusement » à un conflit avec les Etats-Unis.
Le Global Times, influent tabloïd au ton nationaliste qui est la propriété du Quotidien du peuple, l’organe officiel du PC chinois, estime dans un éditorial que la Chine est résolue à terminer les travaux entrepris.

Sortir de l’OTAN


mardi 26 mai 2015, par Comité Valmy



Sortir de l’OTAN
Rétablir la souveraineté et l’indépendance de la France !

L’OTAN, à sa création en 1949, se présentait comme une alliance défensive, qui prétendait avoir pour objectif principal de contenir l’« expansionnisme soviétique », au nom des principes démocratiques…
Dès sa création elle accepta pourtant comme membre l’Espagne, le Portugal, où régnaient des dictatures, puis la Turquie et la Grèce y restèrent alors même que la démocratie y avait disparu.
 Parallèlement elle mit en place des opérations secrètes dans les pays européens, pour « lutter contre le communisme » (soutien à des anciens nazis dans une lutte armée contre les forces progressistes) et préparer la « résistance en cas d’invasion soviétique » (réseau Gladio).
La création et la mise en place de cette organisation s’inscrivait dans un processus plus général visant la disparation des États nations et des souverainetés populaires.
Pour ce faire des agents ont été recrutés et ce processus reçut l’appui d’une grande partie de la classe dirigeante acceptant, généralement par la peur de l’instauration du socialisme, une servitude volontaire.
Après le démantèlement de l’Union soviétique, l’OTAN, à l’opposé du pacte de Varsovie qui fut dissous, se maintint.
Au contraire elle mit en place une nouvelle politique qui se manifesta d’une part par une volonté d’expansion à l’Est de l’Europe, dans tous les pays anciennement communistes, qu’ils soient auparavant dans le pacte de Varsovie ou non (Roumanie, Yougoslavie).
 D’autre part elle agit par des actions militaires contre de nombreux pays, qu’ils soient en Europe (Yougoslavie, Serbie, Ukraine, Russie) ou extérieurs (Lybie, Irak, Afghanistan), sous divers prétextes.
Ces actions peuvent être secrètes (provocation par puissances ou organisations interposées, comme le Maidan, la Géorgie, les rebelles syriens ou libyens) ou l’objet de mises en scène télévisées éventuellement réalisées en studios (comme pour l’Irak, l’Afghanistan, la Lybie ou en Syrie...).
Elles violent les principes du droit international, explicitement ou implicitement.
Ces interventions sont décidées par les USA, les autres pays n’étant que des exécutants invités à obéir.

Journal du mardi 26 mai 2015 avec Alain de Peretti, président de l’association « Vigilance halal »





1) Union européenne / L’indignation gagne les urnes en Espagne
2) Education / La FCPE tacle la réforme Vallaud-Belkacem
3) Société / A. Hidalgo fixe sa salle de shoot
4) Religion / Les marcheurs de Dieu en Beauce
5) L’actualité en bref
6) L’invité du jour / Alain de Peretti, président de l’association « Vigilance halal »

La France turbolibérale

Ecrit le 26 mai 2015 à 15:26 par h16 dans Poing de vue


Un con qui avance, même à petits pas, va toujours plus loin qu’un intellectuel assis…

 Mais comme c’est un con, il peut lui arriver de trébucher, de petit pas en petit pas, vers le totalitarisme.
 Et question petits pas, l’État français vient, ces dernières semaines, d’en faire une belle brochette.

Bien sûr, il y a eu, en début d’année, l’étonnant petit trot qui suivit la réduction d’une rédaction journalistique par saturnisme foudroyant : profitant de ce prétexte lacrymogène, l’État et tous ses politiciens les plus veules s’étaient engouffrés dans la brèche en recommandant bien fort que soient pratiquées d’importantes mesures de mises sur écoute du peuple français (puisqu’il semble que lorsqu’un terroriste s’en prend au peuple, c’est la faute du peuple).
 Comme je le notais alors, et malgré l’évidente inutilité des propositions, tout le monde a pourtant sciemment choisi ce chemin.
Dès lors, il n’est que logique qu’on continue à y trotter vaillamment.
 Ceux qui ont deux sous de jugeote ou un minimum de culture historique savent très bien ce qui se trouve au bout, mais tant pis, allons-y !
Par exemple, sous le prétexte particulièrement usé de la lutte contre le terrorisme, on persiste à freiner les transactions en liquide (et surtout lorsqu’il s’agit d’acheter des métaux précieux, graine d’anar) ; le méchant billet de 500€ est de toute façon sur la sellette, et le fait que cette lutte contre les méchants qui posent des bombes coïncide ici avec la lutte contre les méchants qui travaillent au noir est totalement fortuit.

L'UE désire répartir 40 000 demandeurs d'asile dans les états membres


Le Vif                                     
26/05/15 à 11:05 - Mise à jour à 11:05
Source : De Volkskrant



L'UE désire répartir 40 000 demandeurs d'asile dans les états membres
© REUTERS

Selon une information relayée par le quotidien néerlandais De Volkskrant, la Commission européenne souhaite répartir 40 000 demandeurs d'asile réfugiés en Italie et en Grèce dans les autres états membres de l'UE.



Destinée à soulager l'Italie et la Grèce touchées par un afflux massif de migrants, la proposition présentée mercredi à la Commission se heurte à l'opposition de nombreux membres.
Il y a deux semaines, les commissaires européens Frans Timmermans (Amélioration de la législation) et Dimitris Avramopoulos (Migration) ont annoncé un projet de répartition des demandeurs d'asile.
Les quotas de migrants par pays seraient calculés selon des critères objectifs, tels que le PIB de l'État membre, le nombre d'habitants du pays, son taux de chômage et le nombre de demandeurs d'asile et de réfugiés qu'il accueille déjà sur son territoire.

Quotas d'immigrants : François Hollande et Manuel Valls mentent aux Français

Posté le 26 mai 2015 à 13h17





Plusieurs articles font état d'une soi-disante opposition du président français et de son premier ministre à la volonté de la commission européenne d'imposer des quotas de réfugiés aux différents pays de l'UE.


 Yves Daoudal a décrypté pour nous ce mensonge et ce double langage en citant notamment les propos sans ambiguïté de Natasha Bertaud, porte-parole de la Commission européenne :
"La France soutient notre proposition. Nous avons parlé avec le gouvernement français mardi, après les déclarations de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve, et il nous a répété qu’il était d’accord avec notre mécanisme contraignant de relocalisation des demandeurs d’asile afin de répartir l’effort entre les 28 États membres (...)

C’est manifestement le mot « quota » qui pose problème alors même qu’il ne figure pas dans nos propositions.
 Il y a aussi une confusion avec l’immigration de travail"

Dès le début, le Salon Beige avait signalé que cette idée de "quotas" était une initiative...française.

Philippe Carhon

Ils me donnent de l’argent pour un immigré pendant que cinq compatriotes meurent de faim


petit_dej


25/05/2015 – MONDE (NOVOpress)

 Italie : Les maires ont l’ordre d’accueillir des clandestins et de leur servir café au lait, biscuits et confiture


Les clandestins africains débarquent toujours plus nombreux et les maires ont de plus en plus de réticences à les accueillir.
 Aussi le ministre de l’Intérieur italien, Angelino Alfano – l’ancien dauphin de Berlusconi –, a-t-il décidé d’adopter la manière forte.
 Toutes les communes italiennes de plus de 300 habitants reçoivent désormais d’autorité leur quota du fardeau : un « réfugié » entre 300 et 1000 habitants ; deux « réfugiés » à partir de 1000 habitants ; six « réfugiés » à partir de quatre mille habitants, et ainsi de suite.
 Une circulaire du ministre, transmise par les préfets, donne aux maires des ordres minutieux, propres à leur causer des difficultés inextricables.
 Le quotidien Il Tempo a recueilli le témoignage, qui vaut pour beaucoup, de Gianni Scarabotti, maire de Mandela, une commune de 916 habitants dans une région sinistrée de la province de Rome.

San_Vincenzo_di_Mandela

Que vous demande la préfecture ?


– De loger un réfugié dans une structure appropriée.

Et votre mairie a une structure appropriée ?

À quand la justice pour tous ?

                                                    


le 26/05/2015

En France, il devient plus périlleux de télécharger des fichiers, même légalement, que de faire les poches aux touristes.

Les employés de la tour Eiffel sont excédés.
Chaque jour, ils doivent affronter les invectives des pickpockets, toujours plus nombreux et agressifs : « On a l’impression qu’ils se sentent chez eux ici. On en retrouve sur le parvis, dans les files d’attente et même dans la tour. Et quand on tente de les stopper ou de les faire sortir, on a droit au mieux à des insultes au pire à des intimidations (…). On travaille dans un climat de peur et on se sent totalement démunis face à un phénomène qui nous dépasse. », témoigne un salarié.
Vendredi, une grève de quelques heures a été organisée pour attirer l’attention des pouvoirs publics.
 La Ville de Paris va déployer 26.000 policiers durant l’été pour sécuriser les quartiers les plus exposés ; des mesures insuffisantes se bornant à faire fuir des voleurs qui reviendront plus tard ou plus loin exercer leur art en toute impunité.
Les autorités se montrent plus pugnaces avec les braqueurs ayant délesté de 600.000 euros un homme d’affaires saoudien, lors d’un guet-apens porte de la Chapelle en 2014.
Une douzaine de suspects ont été interpellés au terme de neuf mois d’enquête.
En France, il devient plus périlleux de télécharger des fichiers, même légalement, que de faire les poches aux touristes.