mardi 31 mars 2015

La Justice enterre-t-elle l'enquête sur le compte présumé de Fabius en Suisse ?

Le Point - Publié le 31/03/2015 à 07:49

Par Aziz Zemouri

 Un témoin entendu par le juge Van Ruymbeke affirmait en 2013 que Fabius et sa famille détenaient un compte en Suisse non déclaré.

Un témoin entendu par le juge Van Ruymbeke affirmait en 2013 que Fabius et sa famille détenaient un compte en Suisse non déclaré. © Sipa
 
En 2013, le parquet avait promis au juge Van Ruymbeke l'ouverture d'une enquête. Deux ans plus tard, toujours rien. Et nos questions sont restées sans réponse.

Dans le cadre de l'affaire Cahuzac, le juge Renaud Van Ruymbeke avait recueilli sur procès-verbal les confidences d'un témoin qui affirmait que Laurent Fabius et sa famille détenaient un compte bancaire domicilié en Suisse et non déclaré à l'administration fiscale en France.
 Un témoignage jugé suffisamment crédible par le magistrat vedette du pôle financier du TGI de Paris pour envisager des suites judiciaires.
Le 3 juillet 2013, le juge Van Ruymbeke demandait donc "un supplétif pour faits nouveaux sur les agissements de la banque Pictet de Genève", censée détenir le fameux compte en banque de la famille Fabius qui de surcroît échapperait au fisc français.
 Le 8 juillet, le parquet répondait en promettant "une enquête préliminaire distincte (de l'information judiciaire ouverte contre Jérôme Cahuzac, NDLR) sur les agissements de la banque Pictet afin d'en vérifier la réalité, la portée et l'ampleur".

Le jour où Nicolas Sarkozy décida d’intervenir en Libye

- Publié le


Alors que la Libye est plongée dans le chaos et que le Sahel est en proie à une forte instabilité, Mondafrique revient sur les conditions dans lesquelles l'ancien chef d'Etat Nicolas Sarkozy a décidé d'intervenir militairement en Libye en 2011.

Rien ne prédestinait l'ancien président à s'engager contre le régime de Kadhafi qu'il avait reçu en 2007 à l'Elysée et dont il est toujours soupçonné d'avoir perçu des financements pour sa campagne de 2007.
 A l'époque, les principaux conseillers de Sarkozy avaient d'ailleurs tenter de le dissuader.

Enquête.

Le 7 mars 2011, Nicolas Sarkozy convoque ses principaux ministres dans le solennel Salon vert de l’Élysée.
L’ordre du jour de la réunion concerne « les flux migratoires en Méditerranée ».
Ce jour-là, le chef de l’État précise pour la première fois les raisons de l’intervention en Libye.
« Nicolas Sarkozy était très remonté, explique un des participants, on sentait que c’était vraiment lui qui voulait intervenir contre Kadhafi, même sans soutien international et quitte à affronter certains de ses ministres, dont notamment le Premier d’entre eux, François Fillon. »
En début de réunion, Alain Juppé, alors patron des Affaires étrangères, résume l’opinion des principaux alliés de la France.
« Les Américains ne sont pas très chauds, les Anglais peu pressés… »
 François Fillon renchérit : « Sans la participation américaine, ce serait de la folie de s’engager. » Nicolas Sarkozy l’interrompt.
« Dans l’urgence et avec l’appui de la Ligue arabe et de l’Union africaine, une frappe chirurgicale franco-britannique en Libye est tout à fait envisageable. »
 Et le chef de l’État enchaîne sur la nécessité d’organiser des « zones humanitaires » en Égypte et en Tunisie pour contenir un possible afflux de réfugiés lors de l’intervention.
 Peu lui importe que son fidèle Claude Guéant, alors ministre de l’Intérieur, émette quelques doutes sur la possibilité d’envisager de tels camps d’accueil.
Son plan d’action ne souffre aucune réserve. «Kadhafi, insiste-t-ilencore, doit partir. »

Sarko le va-t-en guerre

FAITS DIVERS. Evreux : un pompier volontaire égorge un collègue et rival amoureux

leprogres.fr Faits divers

Publié le 30/03/2015 à 20:30  
                    
/ Photo d'illustration Celik Erkul
 
 Photo d'illustration Celik Erkul
 
Un jeune homme en a égorgé un autre, avec la complicité d’une collègue, sur fond de rivalité amoureuse.
 
Un jeune pompier volontaire en a égorgé un autre à Evreux, dans l'Eure, avec la complicité d’une collègue, sur fond de rivalité amoureuse, a annoncé ce lundi la procureure de la ville.
Le meurtrier présumé, âgé de 21 ans, qui a reconnu les faits, devait être, selon toute vraisemblance, mis en examen dans la soirée, au moins pour homicide volontaire, et placé en mandat de dépôt.
La jeune fille, âgée de seulement 18 ans, devait être mise en examen pour complicité.
Les faits se sont déroulés dans une cour d’immeuble, dans une petite rue d’Evreux samedi soir.
Alertée par des voisins, la brigade anti-criminalité (Bac) arrive sur les lieux et découvre un individu cagoulé, tenant à la main un couteau de chasse avec une lame de 22 centimètres, effilée et crantée.

Démocratie à la française : Avec 1,3%, le PCF a 3 fois plus d’élus que le Front National à 25%

Published On: Tue, Mar 31st, 2015
 
 
FRANCE-POLITIC-PCF
 
BREIZATAO – POLITIKEREZH (31/03/2015)
 
 Sous son seul nom, le PCF atteint 1,3% des suffrages pour ces élections départementales de 2015.
 
 Sous la bannière conjointe Front de Gauche, il réalise 4,73% des voix.
 Soit un total de 6%.
Le Front National, avec plus de 5 millions de voix, réalise un score de 25,19%.

Pourtant, au soir du second tour, le groupuscule communiste obtenait 167 conseillers départementaux quand le FN en obtenait 62, c’est-à-dire 3 fois moins.

A 320 : « explosion et fumée » avant que l'Airbus ne s'écrase ?

  Elsa Buchanan
International Business Times
ven., 27 mar. 2015 09:44 UTC
          
Traduction : Avic
 
Recherches sur les lieux du crash d'un A320 de Germanwings, près de Seyne-les-Alpes, le 26 mars 2015
 
 
Des témoins ont dit à l'Armée de l'Air Française, qu'ils avaient entendu une explosion et vu de la fumée sortant de l'avion de ligne A320 de Germanwings, peu avant qu'il ne s'écrase dans les montagnes près de Digne, Languedoc-Roussillon, a pu révéler IBTimes UK.

Un pilote d'hélicoptère de l'Armée de l'Air Française basée à Orange, à 30 minutes du site de l'accident, a dit à IBTimes UK que des témoins dans l'enquête sur l'accident lui ont dit « qu'ils avaient entendu une explosion et vu de la fumée ».

Alors que les autorités Françaises n'ont pas confirmé ces dires, le pilote affirme que l'Armée de l'Air Française a reçu un certain nombre de déclarations corroborant ces témoignages.

Le pilote a également confirmé que des débris ont été trouvés en amont de l'accident - ce qui, dit-il, confirme le fait qu'un morceau de fuselage avait « été détaché de l'avion avant l'impact ».

L'Elysée admet que nous allons au crash

Louise Tudy
Posté le 30 mars 2015 à 21h14
 

Logo
 

L'équipe de communication de l'Elysée s'est dotée d'un nouveau compte Twitter, dont le logo n'est pas sans rappeler l'actualité de ces derniers jours :

Philippe Bouvard avait donc vu juste :
 
Bouvard

 Lien permanent

Fixez bien le pendule : ce n’est pas un attentat


 
 
Le 31/03/2015
 
Qui a intégré Andreas dans le personnel navigant avec une expérience minime, un dossier de dépressif et une vue à 30 % ? Soit c’est un crime médical, soit c’est un mensonge d’État.
 
Crasher volontairement un avion au sol avec 150 personnes à bord, quelles que soient les motivations, ce n’est déjà plus un simple suicide. Les motivations peuvent être personnelles, confessionnelles, politiques, qu’importe.
 Revendication ou pas, c’est une tuerie de masse.
 Que cela tienne de l’ordre du Temple solaire ou du 11 septembre, on est bien là aux confins de la folie humaine.
 Réduire ce massacre à un « suicide », c’est un peu comme ceux qui parlent d’« assassinats » pour des exécutions.
 Le commandant de bord lâche le manche.
 Pourquoi ?
 Pause pipi ?
Ou bien Andreas le lui avait-il demandé « off record » avant le début du vol, pour réaliser un rêve de gosse : être aux commandes pour survoler cette zone qu’il connaissait par cœur ?
 Il pratiquait le vol à voile depuis l’âge de 18 ans dans le coin.
 Avant de lâcher le manche, le commandant de bord a réalisé la check-list préalable à la descente. Andreas lui répond d’une phrase : « On verra. »

Deux ans ferme pour avoir tiré sur des jeunes se trouvant « par inadvertance » chez lui


 
 
Le 31/03/2015
 
Dans la nuit du 16 au 17 mars 2011, trois jeunes se retrouvent "par inadvertance" dans sa propriété. Il entend du bruit, prend peur et tire en direction du groupe, atteignant dans le dos, le cou, la face et les jambes un des adolescents.
 
Il a plus de 80 ans, vit seul dans une maison isolée au bord de la rivière près de Béziers.
Parkinsonien, il est sujet aux tremblements et a déjà été cambriolé plusieurs fois.
Dans la nuit du 16 au 17 mars 2011, trois jeunes se retrouvent « par inadvertance » dans sa propriété.
 Il entend du bruit, prend peur et tire en direction du groupe, atteignant dans le dos, le cou, la face et les jambes un des adolescents.
 « Je venais de passer une nuit entière sans dormir », explique non sans mal le vieillard. « L’eau montait dans ma propriété alors que la rivière était en crue. J’ai pensé que ces jeunes, qui étaient chez moi, étaient en train de me voler. »
Il vient de passer au tribunal pour violences aggravées.
À la barre, il a du mal à se tenir debout, souffre le martyre, s’explique avec peu de mots : ancien travailleur social, il n’a pas l’habitude de ce genre d’endroit.
« Alors j’ai pris le fusil, je l’ai chargé avec des cartouches en plastique et j’ai tiré, en l’air, puis à l’horizontale. Je ne suis pas raciste, je ne les ai pas visés. »
Mais, daltonien, il a confondu plastique et petit plomb.

dimanche 29 mars 2015

Quand François Hollande ordonne secrètement des assassinats ciblés

Ecrit le 29 mar 2015 à 14:05 par Eric Martin dans Nos brèves



Selon Vincent Nouzille, François Hollande serait le président le plus guerrier et va-t-en-guerre de la cinquième république et celui qui utilise le plus des assassinats ciblés via des cellules secrètes des services de renseignement français.
 
 Il souligne aussi la dérive néoconservatrice à l’américaine du gouvernement français et la mise en place du Patriot Act à la française :

Crash A320: Les trois éléments qui ne collent pas avec la version officielle

Redaction Publié le - Mis à jour le

 
 
 
 Et si le procureur de Marseille était allé trop vite en besogne ?
 
Près de 48 heures après le crash de la Germanwings, Brice Robin avait donné des explications détaillées au sujet des circonstances de la tragédie lors d’une conférence de presse en direct, uniquement en se basant sur les enregistrements de la boîte noire.
"C’est un peu précipité", déclarent certains spécialistes, dont Gérard Arnoux, invité jeudi soir dans Le Grand Journal sur Canal Plus (voir la vidéo ci-dessous).
Président du comité de veille de la sécurité aérienne et ancien commandant de bord, Gérard Arnoux s’est dit très étonné par les révélations faites par le procureur de Marseille, "qui a peut-être été mal informé".
Selon lui, plusieurs choses ne collent pas dans la version qu’il a donnée au cours de la conférence.
 
1. La respiration du copilote.
"Le procureur nous dit que, pendant toute la descente, on entend le souffle du copilote. Moi qui ai dix-huit ans d’expérience, je peux vous certifier qu’on ne peut pas entendre le souffle de qui que ce soit, à moins que ce ne soit un asthmatique. Et encore, je n’en suis pas sûr… Chez moi, on a par exemple demandé à la compagnie de nous donner des casques antibruit tellement on n’arrive pas à se parler…"

jeudi 26 mars 2015

La caste et ses mauvaises manières

Par Ivan Rioufol le 26 mars 2015 17h45


 

La caste mérite bien cette appellation, en regard de ses privilèges indus. Cette nouvelle aristocratie est au cœur de la crise de la démocratie.
 
 Le jeune président de Radio-France, Mathieu Gallet, est exemplaire de cette élite médiatique.
Non content, à peine nommé, d’avoir fait refaire coûteusement son bureau et d’avoir réclamé une voiture neuve, il s’est adjoint un consultant pour gérer son image, à 90.000 euros par an. Parallèlement, Gallet annonçait suppressions de postes et réductions de budget.
Mais il y a mieux :  les parlementaires viennent d’adopter à l’unanimité une loi à leur seul bénéfice. Elle leur permet de doubler la durée d’indemnisation des élus, après leur fin de mandat.
Fixée à six mois jusqu’à présent, l’indemnité va passer à douze mois.
Que la caste ne soit donc pas surprise de la réponse des urnes… 

Un maire presque Parfait


 
 
Le 26/03/2015
 
Yves Daudigny va pouvoir profiter d’une retraite bien méritée, et s’offrir, grâce à sa pension de politicien professionnel, une nouvelle femme de ménage. Il y a fort à parier qu’il la prendra d’origine maghrébine. Cela lui évitera peut-être de nouvelles déconvenues.
 
Les élections départementales nous réservent parfois d’amusantes surprises.
Dans l’Aisne, à Marle (2.200 âmes), règne depuis 1983 un baron local du PS, Yves Daudigny, maire de la commune, président du conseil général, sénateur.
Et, dans l’ombre du grand homme, une humble femme de ménage.
Marie-Jeanne Parfait a occupé pendant trente ans un logement de fonction au sein de l’hôtel de ville.
Pour se doucher, elle devait emprunter l’escalier d’honneur, les pièces lui étant attribuées ne comportant pas de salle de bains.
 Lors des réceptions officielles, elle était priée de se montrer discrète : même dans une baronnie socialiste, la visibilité du petit personnel n’est pas souhaitable.
Qu’il se cache et se contente du bonheur que les élus lui préparent, ces élus du peuple de gauche qui ne manquent ni un cocktail, ni une réception.

L’exécutif a demandé à certaines entreprises de reporter leurs licenciements à l’après-départementales, selon Challenges

Publié le 26/03/2015 
 
L’exécutif a demandé à certaines entreprises de reporter leurs licenciements à l’après-départementales, selon Challenges
 
Manuel Valls © ALAIN JOCARD / AFP
 
L’exécutif a-t-il demandé à certaines entreprises d’attendre la fin des élections, dimanche 29 mars, pour tailler dans leur masse salariale ? C’est ce qu’assure un indiscret du magazine Challenges dans son édition du 26 mars.
 
L’hebdomadaire d’information économique écrit :
Le gouvernement a fait passer le message auprès des enseignes de commerce : pas d’annonce de suppression d’effectifs et de fermetures avant la fin des élections départementales.
 
Parmi les sociétés concernées, selon le magazine : le groupe de prêt-à-porter Vivarte (propriétaire des marques André, Kookaï ou La Halle) ou les Galeries Lafayette.
Les événements récents chez Vivarte semblent confirmer l'information de Challenges.

mercredi 25 mars 2015

Au Qatar, le béton se compte en litres de sang par Jacques Marie Bourget + Sarkozy et Fabius sont-ils otages du Qatar ?

mercredi 25 mars 2015, par Comité Valmy


Au Qatar, le béton se compte en litres de sang

La plainte que vient de déposer l’ONG « Sherpa » contre le groupe de BTP français « Vinci » agite le petit monde des médias qui comptent.
Comment cette association, qui n’est une puce de l’humanitaire, ose-t-elle s’en prendre à l’une des enseignes porteuses de notre orgueil national ?
Si on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, on ne fait pas, à Doha, de grandes tours et de vastes stades sans casser des hommes.
C’est le prix et la mort y est comprise, comme la TVA.
 Personne n’ose le mettre noir sur blanc mais, au Qatar, il est possible d’établir un ratio entre les ouvriers assassinés par leur travail, et les tonnes de béton et de ferraille qu’ils ont brassées, dressées.
 Sur les autoroutes de Vinci on compte la consommation en litres d’essence aux cent, à Doha c’est le béton en litres de sang.
Chaque année au Qatar, une dictature où personne n’imagine que l’on puisse dresser la statistique des accidents du travail, les estimations les plus sérieuses nous disent qu’au moins 400 ouvriers tombent chaque année sur le front des chantiers.

Journal du mercredi 25 mars 2015 avec Nicolas Bay, secrétaire général du FN

 
 

1) Catastrophe / La tragédie du vol Germanwings
2) Départementales / Oraison pour le front républicain
3) Société / Pédocriminel en toutes impunités
4) International / Le Yemen dans la tourmente
5) L’actualité en bref
6) L’invité du jour / Nicolas Bay, secrétaire général du FN et député européen

Des avions d'assaut US arrivent en Pologne pour une opération de l'Otan

© AFP 2015. RADEK MICA
 
(mis à jour 15:11 25.03.2015) URL courte
 
 
A-10 Thunderbolt

Un groupe d'avions d'assaut américains est arrivé en Pologne dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve lancée par l'Otan en Europe de l'Est.
Quatre avions d'assaut américains A-10 Thunderbolt II ont atterri sur la base aérienne de Powidz, en Pologne, a annoncé mercredi le site d'information The Aviationist.
C'est la première fois que des avions de cette classe arrivent en Pologne.
 Ils sont précédés de deux cargos aériens C-130 Hercules transportant du personnel et du matériel.
Des A-10 Thunderbolt ont été transférés en Europe dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve menée par les Etats-Unis et l'Otan.
 Son objectif consiste à renforcer la sécurité des pays alliés dans le contexte de la crise ukrainienne et compte tenu de la protection contre une "agression militaire russe" attendue en Europe d'un jour à l'autre.

La France s'enfonce : 12.800 chômeurs supplémentaires en février

Mercredi 25 Mars 2015 à 17:57 (mis à jour le 25/03/2015 à 18:12)
 

Photo © SIPA

Chômeurs. Après une fausse baisse du nombre de chômeurs au mois de janvier, les résultats de février sont très attendus. Le gouvernement vient de les rendre publics. La situation n'est toujours pas bonne.

Un précédent mensonge du gouvernement

Le mois dernier, Pôle emploi recensait  3.48 millions de chômeurs en France, soit 19.100 de moins qu’au mois de décembre en catégorie A (sans emploi).
 La situation pour les séniors était stable (+0.1%) alors que celle des jeunes était en progression (-1.4%).
Cependant, si on incluait les trois catégories de chômage, A, B et C (toutes les personnes en recherche d’emploi, même les activités réduites), ce chiffre atteignait une hausse de 16.100 demandeurs d’emploi par rapport au mois précédent, s’élevant alors 5.23 millions de chômeurs (un record).

Crash d'un A320 de Germanwings : l'attentat, "une cause possible et crédible", dit un expert


Des gendarmes sont déposés par hélicoptère sur la zone du crash de l'Airbus de Germanwings, le 25 mars 2015. 
 
Crash d'un A320 de Germanwings : L'attentat, "une cause possible et crédible"
 
INVITÉ RTL - Pour l'ancien commandant de bord, Jean Serrat, l'accident de l'Airbus est des plus suspects.

Au terme d'une descente rapide mais régulière, un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings s'est donc écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence.
 Un accident dramatique qui a causé la mort de 150 personnes, et intrigue spécialistes et enquêteurs.
 Parmi eux, l'ancien commandant de bord Jean Serrat n'hésite ainsi pas à parler d'un crash "extraordinaire" et terriblement suspect.

Et pour cause : selon lui, de nombreux aspects de la descente de l'appareil ne collent avec un scénario de dépressurisation, d'incendie dans la cabine ou d'accident classique.
À partir du moment où l'avion commence à perdre de l'altitude, il ne change par exemple jamais de direction, un comportement contraire aux manœuvres élémentaires, comme l'explique Jean Serrat. 

Aucune des hypothèses classiques d'accident ne tient

Mairie de Paris : la poubelle « Bagatelle » à deux millions d’euros

25/03/2015 – PARIS (NOVOpress)


Voir l'image sur Twitter


Deux millions d’euros, c’est le prix qu’ont versé les Parisiens pour le renouvellement de leurs poubelles publiques pourtant en bon état.

Mais il y avait une envie de poubelles designs dans les sphères sophistiquées de la mairie de Paris.
Celle qui aura remplacé la familière poubelle verte d’ici fin 2016 sera la poubelle « Bagatelle », high-tech en “acier haute limite élastique”.
On attend avec impatience la grille d’égout en néo-art déco dessinée par Jean-Paul Gaultier.
Outre son aspect bobo qui a été primé, elle aurait l’avantage d’être anti-déflagration en cas d’engin explosif.
Ce qui explique peut-être pourquoi les premiers modèles ont été installés du côté de Barbès ?
 
 
 

Barbarie par les premières "mariées" lesbiennes de Verdun

Posté le 25 mars 2015 à 11h59

 
Une affaire atroce qui implique les premières "mariées" lesbiennes de Verdun :
"[...] Le calvaire de la victime, 20 ans et légère déficiente mentale, avait commencé un mois plus tôt lorsque, par l'entremise d'un ami commun, elle avait été prise sous l'aile d'un couple d'homosexuelles vivant au centre-ville de Verdun. Jusqu'alors résidente d'un foyer de jeunes travailleurs, la jeune victime, une apprentie dans la restauration, réputée influençable, s'est fait séquestrer dans l'appartement par le couple.

Hénin-Beaumont: L'Hôtel de ville victime d'un incendie volontaire

Publié le 25.03.2015 à 10:46
Mis à jour le 25.03.2015 à 11:09

Mikael Libert

Le maire (FN) d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois.

Le maire (FN) d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois. - M.Libert / Archives 20 Minutes

FAITS DIVERS Des tags menaçants visaient par ailleurs directement le maire frontiste Steeve Briois...

Dans la nuit de mardi à mercredi, un incendie volontaire provoqué des dégâts limités dans le service courrier de la mairie d'Hénin-Beaumont révèle L'Express.
Des tags menaçants ont par ailleurs été découverts dans les locaux endommagés.
Un ou plusieurs individus se sont introduits à l'intérieur de l'Hôtel de ville en brisant une vitre du rez-de-chaussée.
Ils ont ensuite fracturé la serrure de la porte du service documentation pour pénétrer au service courrier.

Deux scooters incendiés

Les malfaiteurs ont mis le feu à deux scooters du service qui étaient entreposés là.
 Les flammes se sont propagées à l'ensemble du local, provoquant quelques dégâts et d'importants dégagements de fumée.

Catastrophe - Le temps des questions. De multiples hypothèses pour expliquer l’accident

           
Les secours sur les lieux du drame où des milliers de débris jongent le sol. Plus de 600 pompiers et gendarmes ont été mobilisés sur place.  Photo AFP

Les secours sur les lieux du drame où des milliers de débris jongent le sol. Plus de 600 pompiers et gendarmes ont été mobilisés sur place. Photo AFP
 
Panne technique, erreur de pilotage, acte terroriste : toutes les pistes sont envisagées pour comprendre le crash.
 

Quelles sont les principales hypothèses ?

« A ce stade, aucune hypothèse ne peut bien sûr être écartée », a affirmé lui-même le Premier ministre Manuel Valls. Seule la récupération des enregistreurs de vol (boîtes noires) et un travail minutieux sur les débris et les corps permettront d’élaborer le scénario de l’accident.
« Pour le moment, cela peut être un problème technique, une réaction inadéquate de l’équipage à une situation délicate comme dans le cas de l’AF 447 » Rio-Paris, résume un expert aéronautique, ancien enquêteur du Bureau d’enquêtes et d’analyse (BEA).

Peut-on exclure un attentat ?

« Une scène apocalyptique », a décrit aux Échos le député des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe Castaner, après le survol du lieu de l’accident en hélicoptère.
« Il ne reste rien que des débris et des corps », a-t-il dit, tout en assurant que la « piste terroriste n’est pas du tout privilégiée ».
 Si les débris sont concentrés sur une zone circonscrite, il est hautement improbable que l’accident soit la conséquence d’un attentat par explosion.
 Cela n’écarte pas pour autant la piste d’un déroutement d’avion qui se serait terminé par un crash.

L’abattement fiscal des journalistes

Le 25/03/2015

carte de presse
                                     
 
Si les entreprises de presse ont toujours été gâtées fiscalement (TVA à 2,1 %, déductibilité de la provision pour investissement, exonération de CET- ex-taxe professionnelle, exonération d’ISF des titres de presse…), les journalistes qui y travaillent ne sont pas oubliés. Et voici pourquoi…
 
Article extrait des Enquêtes du contribuable n°9 février/mars 2015, «Les inégalités public-privé». En kiosque. Numéro disponible sur notre boutique en ligne.

Lorsque le gouvernement Juppé décida de supprimer en 1997 les déductions spécifiques pour frais dont bénéficiaient alors une myriade de professions toutes plus improbables les unes que les autres, seuls les journalistes se soulevèrent pour défendre leurs privilèges.
 Et la profession obtint gain de cause puisque Lionel Jospin s’empressa de lui accorder, dès qu’il accéda au pouvoir, un abattement spécifique supplémentaire de 50 000 francs.
Certains disent que ce montant, passé à 7 650 euros, se justifie par le fait qu’un journaliste ne s’arrête jamais de travailler.
D’autres prétendent que c’est parce qu’il ne peut pas toujours déclarer la rémunération de ses sources.
 Quoi qu’il en soit, ce montant est en réalité une « allocation pour frais d’emploi » impliquant qu’avant de percevoir un euro de salaire imposable, le journaliste commence par toucher 7 650 euros de remboursement de frais qu’il n’a pas à justifier ni à déclarer…

Dans l'Yonne, le système UMPS se porte bien

Posté le 25 mars 2015 à 06h35
Philippe Carhon


On comprend mieux pourquoi certains s'accrochent à leur poste de conseiller généraux.
 
Les électeurs du département de l'Yonne vont comprendre eux à quoi servent leurs impôts depuis quarante ans : 
 
"L'Amicale d'entraide des conseillers généraux de l'Yonne porte bien son nom. Les membres de cette association, tous d'anciens élus du département, reçoivent en effet par le biais de "l'Amicale" un généreux complément de retraite (...)
 Ils sont 24 à toucher entre 3 000 et 21 000 euros par an, avec une moyenne s'établissant à 10 600 euros annuels.

Cette discrète "caisse complémentaire de retraite" créée en 1975 compte parmi ses bénéficiaires des personnalités politiques de tous bords, qui ont en commun d'avoir toutes siégé à un moment ou un autre au conseil général de l'Yonne.
 L'ancien maire communiste de Sens, Jean Cordillot, a ainsi perçu 17 291 euros de pension en 2012 et 2013, tout comme Roger Lassalle, ex-député PS de l'Yonne.
C'est 5 915 euros de plus que ce qu'ont empoché ces mêmes années les élus de droite Philippe Auberger, ex-député-maire UMP de Joigny ou Michel Pichon, ancien élu UDF (...)

L'association sert aussi à améliorer la pension de plusieurs anciens ministres.
 Jean-Pierre Soisson, cofondateur du Parti républicain et ministre d'ouverture de François Mitterrand, a ainsi perçu plus de 100 000 euros en dix ans.

Directeur d’école soupçonné de viol : quand le laxisme de la justice rejoint l’incompétence de l’Éducation nationale


 
 
Le 25/03/2015
 
La justice française est ainsi faite : des photos comparant un ministre à un animal sont punies de neuf mois de prison ferme, des photos pédopornographiques de six mois avec sursis.
Le directeur d’une école de l’Isère a été placé en garde à vue lundi matin.
Quand le laxisme de la justice rencontre l’incompétence de l’Éducation nationale, le résultat est explosif, et les deux institutions se renvoient tour à tour l’affaire comme une grenade dégoupillée.
 Et au milieu de cet imbroglio de responsabilités partagées, deux petites filles de six ans et demi, violées au cours d’une « semaine du goût » (sic) très spéciale, et sans doute, encore, d’autres enfants.
 Les gendarmes ont trouvé, chez ce directeur nouvellement nommé, des photos et un film à caractère « pédopornographique ».
Instituteur depuis 2001, il avait déjà été condamné en 2008, pour recel d’images du même genre, à six mois de prison avec sursis, avec obligation de soins et mise à l’épreuve.
 Mais aucune interdiction d’exercer un travail avec les enfants n’avait alors été prononcée.
 Selon la présidente de l’Union syndicale des magistrats, tout est normal : « Il s’agit d’une peine complémentaire qui n’a rien d’automatique » car « la consultation d’images n’entraîne pas automatiquement un passage à l’acte ».

mardi 24 mars 2015

Départementales : dans le canton de Longuenesse, un premier tour entaché d’irrégularités ?

Région Saint-Omer et ses environs
Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 24/03/2015
D. MO.

IMG_4213.JPG


Le parquet de Saint-Omer nous a confirmé, lundi 23 mars, l’ouverture d’une enquête portant sur des irrégularités relevées dans le cadre du premier tour des élections départementales dans le canton de Longuenesse.
 
La fraude, si elle est avérée, porterait sur des procurations douteuses, accordées à Longuenesse, à des proches des candidats investis par le Parti socialiste.
 Des faux en écriture auraient pu être réalisés.
 Et les urnes auraient ainsi pu être « bourrées » au bénéfice de la gauche.

 « Des auditions vont être effectuées », annonce le parquet.

Attentat terroriste à Tunis : résultat du refus de la Tunisie de construire une base US ?

© AFP 2015. SALAH HABIBI
18:32 22.03.2015(mis à jour 18:52 22.03.2015)
 
 
Des touristes sont évacués du musée du Bardo le 18 mars 2015 à Tunis
 
 
L'attentat récent contre la République tunisienne a choqué beaucoup de monde. Aussi bien à l'intérieur du pays, qu'au-delà de ses frontières.
 
Tout d'abord car n'importe quel attentat terroriste ne peut laisser des personnes normales indifférentes.
D'autre part car la Tunisie est un pays reconnu dans le monde comme une destination touristique privilégiée, avec une population réellement accueillante.
Un peuple qui a réussi parfaitement à rallier les traditions et la modernité.
 Sans oublier également que la Tunisie possède dans la région l'un des taux les plus élevés en ce qui concerne les diplômés de l'enseignement supérieur.
Pourtant, l'extrémisme peut frapper à tout moment n'importe quel pays.
La Tunisie n'en a pas été elle aussi épargnée.
L'extrémisme salafiste en Afrique du Nord commence, à l'instar du Moyen-Orient, à atteindre des niveaux très inquiétants, surtout depuis l'intervention de l'OTAN contre la Jamahiriya libyenne de feu Mouammar Kadhafi.

Et après l'Irak, après la Syrie, le Yémen, on voit aujourd'hui le résultat du chaos « Made in USA » en Afrique du Nord.
Massacre barbare des chrétiens coptes égyptiens en Libye par l'EI local.
 Maintenant ce fut au tour de la Tunisie d'être attaquée.
 Mais mis à part un développement de l'extrémisme « religieux » évident dans la région, est-ce la seule « raison » qui aurait pu servir de « prétexte » de frapper la Tunisie?

Crash aérien : quand François Hollande joue les attachés de presse !


 
 
Le 24/03/2015


En 2017, notre président de la République pourra se reconvertir en… attaché de presse !
 
 C’est lui-même qui a informé les journalistes sur le crash aérien près de Barcelonnette !
 S’il ne s’agissait d’un drame, ce serait risible.
 Les chaînes de télévision et les radios relayant la catastrophe aérienne de l’Airbus A320 de la compagnie Germanwings assurant hier, mardi, la liaison Barcelone-Düsseldorf ont été servies !
 Qui a annoncé cette catastrophe ?
Monsieur François Hollande.
Oui : le président de la République française !
 Qui est revenu devant les caméras et les micros pour en donner des détails ?
Le même président de la République française.
Sincèrement, qu’un président de la République prenne la parole en direct sur toutes les chaînes de télévision et les radios pour présenter ses condoléances aux autres peuples touchés par un tel événement dramatique, quoi de plus… « normal » !
 Mais apporter des précisions – qui n’en étaient même pas – du genre « les conditions du crash laissent penser qu’il n’y aurait aucun survivant » ou « à ma connaissance, il n’y avait aucun Français à bord », non, non et non !

François Mitterrand donne raison à Robert Ménard

Publié le 24 mars 2015 - Modifié le 24 mars 2015

François Mitterrand donne raison à Robert Ménard

 
Lors de sa première conférence de presse, le 24 septembre 1981 l’ancien président de la République avait fermement refusé que la date du 19 mars soit celle d’une commémoration relative aux évènements algériens.
 
François Mitterrand voyait ce jour ni comme une gloire à apporter au roman national, ni comme la fin réelle d’un conflit puisque les massacres tant des pieds Noirs que de harkis avait perduré au delà.


Journal du mardi 24 Mars 2015

 

1) Départementales / Le PS au 2nd tour : sauve qui peut !
2) Politique / Sarko is back
3) Politique / EELV : mourir dans l’indignité
4) Union européenne / A. Merkel et A. Tsipras : quel dénominateur commun ?
5) L’actualité en bref
6) L’invité du jour / Sandrine Pico-Deprez, délégué général de l’Alliance royale
M.G. avec AFP
Publié le 24.03.2015 à 17:17

Illustration de policiers.

Illustration de policiers. - ELSNER FABRICE/SIPA

Une femme de 25 ans s'est fait voler 5.000 euros après avoir été interpellée au volant de sa voiture et menottée par de faux policiers, lundi au Raincy (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris ce mardi de source policière.

La jeune femme a été arrêtée vers 11h par trois hommes qui se trouvaient à bord d'une voiture équipée d'un gyrophare.
 Les trois malfaiteurs «l'ont menottée» puis l'ont obligée à les conduire chez elle, disant devoir procéder à une «perquisition», a précisé cette source.

Repartis avec 5.000 euros

Arrivés au pied de son immeuble, l'un des faux policiers est resté avec la jeune femme.

Tunisie: un terroriste du musée Bardo enterré en héros au « cimetière des martyrs »

Le 24/03/2015
 
 
unnamed
 
 
Yassine Laâbidi, un des deux djihadistes tunisiens tués à l’issue de l’attaque perpétrée au musée du Bardo le 18 mars 2015, a été enterré au carré des martyrs du principal cimetière de Tunis du Jellaz.
 
L’affaire a été révélée ce dimanche 22 mars 2015 lorsque un des témoins présent au cimetière lors de l’arrivée de la dépouille du terroriste a prit une photo du tableau central des cortèges funèbres.

10501813_774136439331630_3281140335006208761_n

8e rang – « lieu de l’enterrement : le carré des martyrs »

Il a constaté alors que le nom et le prénom dudit terroriste, écrit en arabe, figure au 8e rang (selon l’ordre d’arrivée des dépouilles) avec la mention « lieu de l’enterrement : le carré des martyrs ». (voir photo)
La remise de la dépouille du terrorise à sa famille a été effectuée quatre jours après l’attaque meurtrière parce qu’il avait fallu attendre les résultats des analyses effectuées sur le corps du terroriste et s’assurer de son identité.
L’enterrement a eu lieu en présence de quelques membres de la famille et sous surveillance policière.
D’habitude, les terroristes sont inhumés dans une tombe anonyme et le nom du cimetière n’est pas divulgué.
On craint maintenant que la sépulture de ce djihadiste serve de lieu de recueillement et de pèlerinage.

Le djihadiste repose aux cotés des tombes d’hommes d’État et de personnalités tunisiennes

Dieudonné relaxé après ses injures contre Manuel Valls

Mardi 24 Mars 2015 à 14:00 (mis à jour le 24/03/2015 à 16:26)
Par valeursactuelles.com              



Dieudonné relaxé après ses injures contre Manuel Valls. Photo © AFP

Justice. Fin août 2013, et alors qu’il était encore ministre de l’Intérieur, Manuel Valls avait poursuivi Dieudonné pour injures.

L’humoriste avait qualifié dans une vidéo l’actuel Premier ministre de «Mussolini moitié trisomique». Le tribunal correctionnel de Paris vient de prononcer la relaxe en faveur de l’humoriste.

Dieudonné relaxé

Après une vidéo de l’humoriste Dieudonné qualifiant Manuel Valls de «Mussolini moitié trisomique» en août 2013, l’ancien ministre de l’Intérieur avait porté plainte le mois suivant pour diffamation.
Le tribunal correctionnel de Paris vient de rendre sa décision et a prononcé la relaxe de Dieudonné, considérant que l’injure se référait à un fait précis et n’entrait donc pas dans le cadre du texte de loi définissant l’injure publique.

Les juges ont déclaré : «Que l’on apprécie ou non le ton de l’auteur, son propos est l’expression d’une opinion politique, visant un personnage public, dont les choix amènent tant à solliciter les suffrages qu’à se soumettre à la critique».

 Le parquet avait requis 4.000 euros d’amende.

Radio France : "Le Canard Enchaîné" enfonce Mathieu Gallet

7H05 Le 24/03/15 News
Mathieu Gallet, président de Radio France dans la tourmente.

Mathieu Gallet, président de Radio France dans la tourmente.
 
Dans son édition à paraître demain, "Le Canard Enchaîné" fait de nouvelles révélations sur le train de vie du président de Radio France. 
                   
Mathieu Gallet avait dénoncé une "campagne de déstabilisation".
 Ses explications et excuses dans Le Monde lundi n'ont pas convaincu "Le Canard Enchaîné", qui en remet une couche dans son édition à paraître demain pour dénoncer "les bobards" du président de Radio France.
Et dévoiler de nouveaux "caprices".

Un très cher conseiller en communication
 
Après le bureau à 100.000 euros, le conseiller en communication à 90.000.
Selon notre confrère, le nouveau président de Radio France a, lors de sa prise de fonction en 2014, signé un contrat "avec un consultant extérieur de luxe pour gérer son image et l'accompagner stratégiquement".
 Il s'agit de Denis Pingaud, ancien d'Euro RSCG et à la tête de sa propre agence de communication désormais.
Mathieu Gallet travaillait déjà avec lui quand il dirigeait l'INA.
 Montant des prestations selon le palmipède pour sa nouvelle mission à Radio France : 90.000 euros par an, alors que la Maison Ronde a son propre service de communication.

Crash de l'A320 : un coup dur pour la stratégie low cost de Lufthansa

Le Point - Publié le
                 
Lufthansa devait s'appuyer sur la compagnie de charters Sun Express pour développer sa filiale low cost à un coût inférieur de 40 % aux siens.

Lufthansa devait s'appuyer sur la compagnie de charters Sun Express pour développer sa filiale low cost à un coût inférieur de 40 % aux siens. © Marius Becker/dpa/AFP

Les 83 appareils de Germanwings reliaient plus de 110 destinations en Europe, et sous le nom d'Eurowings la compagnie devait se développer à l'international.
 

Par (à Munich)

L'envol de Germanwings est brisé net. Le crash dans les Alpes-de-Haute-Provence de l'Airbus A 320 reliant Barcelone à Düsseldorf pourrait marquer un coup d'arrêt brutal au développement spectaculaire de la compagnie low cost de Lufthansa.
Face au succès grandissant des transporteurs aux prix cassés comme EasyJet et Ryanair, le groupe aérien allemand avait décidé d'investir massivement dans sa filiale basée à Cologne.
Avec des liaisons bon marché vers toutes les principales métropoles allemandes ainsi que vers plus de 110 destinations aux quatre coins de l'Europe, Germanwings dispose d'une flotte de 83 appareils composée de 43 A319, 19 A320 et 21 Bombardier CRJ900, selon le site ch-aviation.
Au mois de décembre, Lufthansa avait décidé de pousser encore plus loin sa stratégie en regroupant tous ses vols bon marché sous la marque de son ancienne filiale régionale Eurowings.
 Le nom de Germanwings devait ainsi progressivement disparaître des brochures commerciales et des sites internet du groupe et les fuselages des avions devaient, au fil des mois, être repeints avec un nouveau logo bleu et violet.

Crash d'un A320 en France au dessus de Barcelonnette.


Pour les antiracistes du 21 mars, l’État fait du philosémitisme !


 
 
Le 24/03/2015
 
Si la France en avait assez, de toutes ces associations prétendument antiracistes mais parfaitement antifrançaises ?
 
Cent vingt-cinq associations soutenues par l’extrême gauche ont défilé « contre le racisme et contre le fascisme », le 21 mars, la veille des élections départementales, dans quelque vingt villes de France.
 Avec – entres autres exigences – « la fin des contrôles au faciès, l’arrêt des démantèlements des camps de Roms, le retrait des lois racistes contre les musulmans, la régularisation de tous les sans-papiers, la fermeture des centres de rétention, le droit de vote des étrangers », etc.
On n’y comprend plus rien.
Antiracistes, ceux qui brandissent dans les rues de Paris des pancartes en hurlant « Nique la France et son passé (barré d’une croix) son présent colonialiste » ?
 Républicains, les Indigènes de la République quand leur mot d’ordre fétiche est « La République est une religion islamophobe » ?
Contre l’antisémitisme, ces mêmes Indigènes, quand ils publient un communiqué pour en finir « avec tous les visages du racisme républicain dont l’islamophobie, la négrophobobie, la romophobie, et le… philosémitisme » ?
Républicains, le racisme, l’islamophobie et autres « négrophobie » ?
Mais alors, quand nos républicains brandissent la tolérance, l’antiracisme et l’antisémitisme comme nos valeurs républicaines, ils nous… mentiraient ?

Manuel Valls, le « ni-ni » et la faute morale


 
 
Le 24/03/2015
 
Cette fois, Nicolas Sarkozy a refusé d’enfiler sa robe de bure de pénitent, et d’aller pieds nus s’offrir en sacrifice à la divinité front républicain. Ras-le-bol.
 
Valls l’a déclaré dès lundi matin : « Le ni-ni de Nicolas Sarkozy est une faute morale. »
On notera que cela fait deux fois en l’espace d’un mois que Manuel Valls utilise les mots « faute morale » pour tancer un adversaire politique.
 Il avait déjà utilisé la formule le 26 février, à propos des quatre parlementaires partis en Syrie pour rencontrer Assad.
Et avec déjà la véhémence, le regard brûlant, les accents implacables de celui qui détient LA vérité. L’atavisme, voyez-vous, c’est souvent plus fort que vous.
Certains gardent de leur ascendance ibérique un penchant pour le chorizo ou les castagnettes, d’autres un goût prononcé pour l’anathème et le procès en sorcellerie : son petit nom est Torquemanuel.

 D’aucuns lui rétorquent timidement que si l’on va sur le terrain de la faute morale, et donc du bien, du mal et des bonnes mœurs, on peut dresser, avec les socialistes, un catalogue plus épais que celui de La Redoute : de DSK à Cahuzac, de Thévenoud à Andrieux, de Guérini à Benguigui, etc.

lundi 23 mars 2015

Journal du lundi 23 mars 2015 spécial Départementales

 

1) Départementales / Sondages : on vous ment
2) Départementales / Victoire des droites et de N. Sarkozy
3) Départementales / Victoire du FN et de M. Le Pen
4) Départementales / La grande raclée de la gauche
5) Départementales / Les petits partis patriotes dans le jeu

Un général américain expose le 11 septembre et admet que le gouvernement a menti !

23 mars 2015 Réseau International

               
Un général américain expose le 11 septembre et admet que le gouvernement a menti !

Par Glenn Canady,

C’est une vidéo très importante et elle devrait être partagée par tous les chercheurs de vérité dans le monde.
 
J’ai envoyé la vidéo à quelqu’un de ma famille et ça a secoué son petit monde.
Il a commencé à se réveiller pour la première fois depuis le 11 septembre!
 C’était quelqu’un de très lobotomisé par les fausses infos car il n’avait pas accès à un ordinateur.
Quand j’ai vu quelqu’un de ma famille se réveiller grâce à ce Général, je me suis dis que je devais la publier et la partager aux autres!
 
 Partagez cette vidéo partout!
 
Elle aidera les têtus à réaliser la cruelle vérité qu’on leur a lavé le crâne!
 
Quand vous avez un Général qui déclare que le 11 Septembre était un ‘inside job’ (coup monté de l’intérieur) et il peut prouver qu’aucun avion n’a touché le Pentagone!
 
 
 Il n’y a pas eu d’avion qui a touché le Pentagone comme on aimerait nous le faire croire.
 Il a découvert que tous les capteurs du Pentagone ont été désactivés ce jour-là aussi!
Il a commencé à relier les points ensemble!
Cette information est en lien avec celle de VeteransToday (voir plus bas) que le Pentagone a été touché par un missile de croisière américain tiré par un sous-marin Israélien.

Tentative d’incendie criminel à la Traboule : Impunité totale pour l’extrême gauche à Lyon ?

 
La Traboule
 
23/03/2015 – LYON (NOVOpress)
 
Dans la nuit de vendredi à samedi, aux environs de 3h30 du matin, trois personnes cagoulées ont tenté d’incendier la Traboule, la maison de l’identité lyonnaise, en plaçant une poubelle incendiée devant l’entrée.
 
 Cette tentative intervient après une longue série de dégradations auxquelles nous avons dû faire face ces derniers mois.
Cette tentative d’incendie, revendiquée par le groupe GALE (Groupe Antifasciste Lyon et ses Environs), montre le vrai visage de l’extrême gauche, prête à éliminer ses opposants politiques par tous les moyens afin de les faire taire.
 Il est important de rappeler que plusieurs familles, qui n’ont pas de lien avec notre mouvement, habitent au-dessus de notre maison de l’identité et auraient pu être tuées dans cet incendie criminel.
Dans un communiqué de presse, Génération identitaire appelle à la dissolution du groupe GALE :

Et le premier parti de France est...

Posté le 23 mars 2015 à 17h03


P

Michel Janva

 |Lien permanent

A faire circuler sans modération.

Un nouveau « caillassage » de policiers à Marseille, et les médias taisent l’information

marseille
     
 
L’impunité c’est le nouveau sentiment qui règne en maître dans ce pays.

Ainsi, toute personne un peu zélé peut jouir de ce sentiment si courant en France.
 On peut voler, braquer, violer, escroquer voire tuer, sans que souvent personne n’empêchera ces actes de se propager.

Nos criminels savent que malgré la réalisation d’actes les plus répréhensibles, ils n’encourent à rien ou si peu.
 Dans le pire des cas, ils seront enfermés dans des prisons 5 étoiles pour un laps de temps bien court en rapport avec le crime commis.
 Donc, on se permet tout et n’importe quoi dans cette société permissive à souhait.
On tire sur nos policiers, on insulte nos soldats, aujourd’hui encore on caillasse les forces de l’ordre.

Le FN est le premier parti de France: Les médias préfèrent le cacher

Article publié le 23.03.2015 sur les observateurs.ch
 
 
DésinforamtioPresseNepasAvalerFlacon

Le premier parti de France est le FN, sans aucune ambiguïté comme vous pouvez le constater sur le site du gouvernement français.

L'assemblage artificiel UMP - UDI ne peut cacher l'immense défaite de Sarkozy, son UMP culminant à... moins de 7%.
Ce qui ne prive pas le Matin de prétendre que c'est une victoire:
"L'opposition de droite de l'ancien président Nicolas Sarkzoy est sortie vainqueur ce dimanche 22 mars en France du premier tour d'élections départementales. Elle a ainsi fait échec au pari du Front national (extrême droite) de s'afficher principal parti du pays."
Car non seulement le FN récolte plus de 25% et se profile loin devant le PS (notez qu'ils utilisent le terme "gauche" afin de cacher l'énorme défaite du PS), mais encore c'est bien le premier parti de France avec près de 5 millions de voix.
 Même les médias belges sont plus crédibles dans cet exercice, ce qui en dit long sur l'état d'esprit du Matin:
"La droite est sortie largement en tête du premier tour des départementales, alors que la gauche divisée est en passe de perdre dimanche prochain une trentaine de conseils généraux et que le FN, à plus de 25%, est qualifié dans plus d'un canton sur deux."
Source
 
CAvLae7WYAAXl8f
 
A faire circuler sans modération.

Une femme enceinte de sept mois agressée au couteau près de Lyon

Le 22 mars à 18h29

 Une femme enceinte de sept mois a été poignardée samedi soir à Oullins (Métropole de Lyon) par un homme qui a pris la fuite, mais les jours de la victime et du bébé ne sont pas en danger.

Les faits se sont déroulés samedi vers 22h10 dans cette commune de la banlieue lyonnaise.
Alors que la jeune femme âgée de 24 ans s'apprêtait à rentrer à son domicile avec son concubin, elle a été agressée par un homme qui l'a poignardée à trois reprises.

La victime a reçu deux coups de couteau au niveau du ventre et un au niveau du cou.
L'agresseur, que la victime connaît et qui la harcèlerait depuis de longs mois, a réussi à prendre la fuite.
La jeune femme a été transportée vers le centre hospitalier Lyon-Sud et a fait l'objet d'une incapacité temporaire de travail (ITT) de 10 jours.
 Ses jours, comme ceux du bébé, ne sont pas en danger.
L'enquête a été confiée à la sureté départementale (SD) du Rhône.