samedi 31 janvier 2015

Alexis Tsipras veut présenter la facture des crimes nazis à l'Allemagne.

30.01.2015 - 15 h 40
mis à jour le 30.01.2015 à 16 h 27
Annabelle Georgen

Angela Merkel lors d'un forum à Athènes le 11 avril 2014. REUTERS/Alkis Konstantinidis
 
Angela Merkel lors d'un forum à Athènes le 11 avril 2014. REUTERS/Alkis Konstantinidis
 
 
À peine élu, le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras a fait un geste fort lundi: son tout premier déplacement officiel a consisté à se rendre à Kesiariani, dans la banlieue d'Athènes, pour se recueillir devant la stèle qui rend hommage aux victimes des soldats de la Wehrmacht, qui ont assassiné en ces lieux des centaines de résistants grecs durant la Seconde guerre mondiale.
 
«Tsipras attire ainsi l'attention du monde entier sur un sujet qui joue un rôle bien plus important dans son pays natal qu'en Allemagne», commente l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.
 La question des réparations pour les crimes de guerre nazis est un sujet très sensible en Grèce, où de nombreuses exactions ont été commises par les troupes hitlériennes, y compris vis-à-vis des civils, comme dans les villages de Distomo et Kalavryta, dans le nord du pays.
 En plus de ces massacres, l'Allemagne nazie a forcé la banque nationale grecque à acquérir 476 millions de Reichsmarks d'obligations jusqu'à la fin de la Seconde guerre mondiale, rappelle Der Spiegel.
Pourtant, contrairement aux autres victimes des crimes de guerre nazis, les Grecs n'ont obtenu que peu de l'Allemagne comme nous l'expliquions en détail sur Slate en 2012.
Sans que l'on sache vraiment pourquoi, une partie des 30.000 tonnes de biens manufacturés que l'Allemagne avait convenu de livrer à la Grèce en guise de réparation au début des années 1950 n'est jamais arrivé à destination, restant à quai dans le port de Hambourg.

Dijon : la police démantèle un réseau de “faux papas”

le 30/01/2015 à 05:00 | GILLES DUPONT 

       
Photo Philippe Bruchot / LBP 
                            
 Photo Philippe Bruchot / LBP
 
En reconnaissant leurs enfants, ils aidaient des femmes à obtenir des titres de séjour en France. Six hommes ont été placés en garde à vue.
 
Les enquêteurs dijonnais de la brigade mobile de recherches (BMR) de la police aux frontières aiment fouiller dans les documents administratifs, croiser des dossiers pour repérer des anomalies, déceler des traces laissées par des filières d’immigration clandestine, ou des esclavagistes qui emploient à vil prix des étrangers en situation irrégulière…
C’est par ces techniques de recherches qu’ils viennent de démanteler dans l’agglomération dijonnaise un réseau de “faux papas”.
“Faux papa” ?
Le principe est simple : un homme qui a acquis la nationalité française reconnaît l’enfant d’une femme originaire du même pays que lui, mais qui se trouve soit en situation irrégulière, soit en demande d’asile, soit légalement sur le territoire mais avec un visa temporaire.
 Lorsque l’enfant est reconnu, la femme obtient un titre de séjour en tant que « parent d’enfant français ».
L’on pourrait penser qu’il s’agit là d’aider son prochain, mais la motivation des faux papas est un peu plus intéressée : ils sont rémunérés pour reconnaître des enfants qui ne sont pas les leurs, soit par une somme versée au moment où ils signent les papiers, soit par le versement d’un pourcentage des prestations sociales que percevra la mère de l’enfant.

SOS Racisme : touche pas à mes aides !

sos racisme
 
Le 27/01/2015
 
 Sans adhérents, sans soutien populaire, l'association antiraciste a tout de même réclamé plus de 300 000 euros à l'ACSÉ, une agence de l'Etat, en 2013.
Article des Enquêtes du contribuable n°8 décembre 2014/janvier 2015, «Associations : comment elles vivent de l’argent public».
En kiosque. Vous pouvez commander en ligne ce numéro (3,50 €€).

Une bérézina : à peine une vingtaine de personnes s’étaient réunies, en novembre dernier, sur le campus de Poitiers pour assister à l’assemblée générale constitutive d’un comité local de SOS Racisme.
 Il est loin le temps où les « potes » défilaient par milliers dans les rues de Paris pour créer un «cordon sanitaire» autour du FN.
 Aujourd’hui, à Poitiers comme ailleurs, l’association ne fait plus recette.
SOS Racisme ne fait plus recette mais a besoin d’argent et même de beaucoup d’argent si on se réfère aux demandes de subventions que l’association a adressées il y a un an à l’ACSÉ (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, sur cette agence lire notre article « L’ACSÉ, un guichet à subventions »).

budget prévisionnel SOS Racisme
 
Dans ce document, que Les Enquêtes du contribuable sont parvenues à se procurer en exclusivité, l’association qui table sur un budget prévisionnel de près de 1,4 million d’euros en 2013, ouvre grande sa sébile.

Grande Bretagne : la traite des adolescentes blanches à ciel ouvert !

Grande Bretagne : la traite des adolescentes blanches à ciel ouvert !  
 
 
31/01/2015 – LONDRES (NOVOpress via Bulletin de réinformation)

Courant août dernier, une enquête du Times révélait que pendant 16 ans, de 1997 à 2013, 1400 jeunes filles blanches, souvent des mineures, ont servi d’esclaves sexuelles à des bandes (photo) appartenant à la communauté pakistanaise de Rotherham, une cité du Yorkshire.
Des centaines de nouveaux cas ont été rapportés depuis, comme l’a révélé hier un article d’un média en ligne britannique.
« Ils sont intouchables » déplore l’une des victimes…

Pendant ces 16 années, les viols de Rotherham avaient déjà été volontairement étouffés par la police et les services sociaux de la ville, qui craignaient de passer pour racistes.
 Comme le note le rapport de police qui a finalement révélé l’affaire « Les victimes sont en quasi-totalité des enfants britanniques, blancs. Quant aux auteurs, ils appartiennent à des communautés ethniques minoritaires ».
 Et le rapport de poursuivre : « Les membres des équipes d’investigation sont très souvent réticents à préciser les origines ethniques des auteurs, de peur de passer pour racistes ».

Autrement dit, mieux valait laisser des adolescentes, parfois des enfants, être, comme on le lit dans le rapport, « victimes de viols collectifs, enlevés, battus et intimidés », plutôt que de risquer d’être catalogués de racistes…

A La Seyne, ils foncent sur des militaires en criant "Kouachi, Kouachi!"

Publié le

La Seyne : ils font l'apologie du terrorisme  - 28209876.jpg

Un jeune homme est l'auteur présumé de violences aggravées sur un militaire en faction devant la synagogue de La Seyne.Valérie Le Parc

Partout en France, depuis les attentats ayant frappé Paris, les interpellations et condamnations se multiplient pour « apologie du terrorisme ». Le Var n'est pas épargné ; la ville de La Seyne-sur-mer non plus.

Pour preuve, cette scène surréaliste survenue le 12 janvier dernier, dans la rue Berny, qui héberge une synagogue.
Selon la police, deux jeunes en scooter ont foncé sur les militaires en faction devant le lieu de culte en criant « Kouachi, Kouachi », en hommage aux auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo.

Trahi par ses lunettes !

Les hommes du 54e R.A. de Hyères, mobilisés dans le cadre du plan Vigipirate, ont naturellement tenté de faire barrage aux fauteurs de trouble.
En vain : le cyclo passant en force, l'un des deux individus frappant même un militaire au visage… mais perdant ses lunettes au passage.
Un détail d'importance : l'homme, âgé de 23 ans, était déjà connu des services de police.
 Grâce à des prélèvements biologiques effectués sur sa monture, les policiers de La Seyne sont finalement parvenus à l'identifier et à retrouver sa trace.

Orléans : un projet d'attentat terroriste déjoué par hasard grâce... aux pompiers.

Publié le 30/01/2015 à 18h48 , modifié le 30/01/2015 à 19h11 par

Des pompiers qui permettent de déjouer un projet d'attentat terroriste, voilà qui est assez inhabituel. C'est pourtant ce qu'il s'est passé à Orléans le week-end dernier, relate RTL.Appelés pour un incendie dans un appartement, les soldats du feu ont pénétré dans le logement et sont tombés nez à nez avec tout un stock d'armes et un drapeau de Daesh.
Ils ont donc prévenu la police.
 Dans la foulée, la Direction générale de sécurité intérieure a placé plusieurs suspects en garde à vue en début de semaine.
 Puis, l'un d'entre-eux a été mis en examen pour "participation à une association de malfaiteurs et port d'armes en relation avec une entreprise terroriste" avant d'être écroué mercredi.

Ligne A du RER : 1.000.000 de nez cassés .



 
 
Si pour chaque agression d'un agent ou d'un usager on doit bloquer 1.000.000 de travailleurs - faute de savoir trouver une riposte plus adaptée -, il n'y aura plus qu'à fermer définitivement les grilles.
 
 
Le 31/01/2015
 
Ce jeudi matin, j’ai voulu prendre le RER : je me suis cassé le nez devant les grilles fermées.
 Un abruti avait donné un coup de tête à un conducteur de rame et lui avait cassé le nez.
 Cette agression sur un agent du service public est évidemment intolérable et elle appelait une protestation vigoureuse.
La suite qui lui a été donnée allait-elle de soi ?
 Les agents RATP ont déclenché une grève surprise intitulée « droit de retrait ».
 Et, ainsi, ce sont 1.000.000 de Franciliens qui, à leur tour, se sont cassé le nez.
Les préjudices individuels, collectifs et économiques sont incalculables.

Peut-on oser quelques comparaisons ?

Alain Juppé… Si sa maman l’entendait !


 
 
 Le 31/01/2015
 
Ce que Juppé ne veut pas voir, c’est que la présence affirmée de l’islam dans l’espace public ne relève pas de la liberté de croyance – reconnue à chacun - mais d’une question identitaire.
 
Jacques Chirac, qui s’y connaissait en hommes, avait qualifié son Premier ministre Alain Juppé de « meilleur d’entre nous ».
Il faut avouer que l’élève dépasse le maître.
 Juppé, qui rêve de 2017, drague méchamment les musulmans.
Le maire de Bordeaux met à leur disposition un terrain qui permettra l’édification d’une grande mosquée avec minaret, dôme oriental et colonnade.
En même temps, il se signale par sa bienveillance envers les coteries homosexualistes.
Mais il n’en est pas à une contradiction près.
Le 29 janvier, interrogé par Libération sur l’autorisation donnée aux parents voilés d’accompagner les sorties scolaires, le meilleur d’entre eux a eu cette réponse stupéfiante :
Quand ma maman allait à la messe, elle portait un foulard.
On savait Juppé peu porté sur la question religieuse, depuis qu’il a traité Benoît XVI d’autiste.

vendredi 30 janvier 2015

Appel aux sondés : arrêtez vos conneries, réfléchissez avant de répondre. Appel aux sondeurs : sondez-moi.

Le 30/01/2015




Je m'adresse à mes 1 015 compatriotes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas), qui ont répondu à une enquête réalisée par internet les 22 et 23 janvier, qui ont répondu, dans la proportion de 31%, que selon eux François Hollande est "un bon président" et qui ont fait bondir sa cote de popularité de 10 points en janvier.

 
Je m'adresse à eux pour leur dire le fond de ma pensée (guère profonde, mais pas dépourvue de fond pour autant), et leur dire que je les considère comme des branquignols, de pauvres ploucs bornés, bref, des cons.
 
Ainsi, pour ces personnes, il a suffi de voir Hollande marcher 300 mètres sur le Boulevard Voltaire en compagnie d'une cinquantaine de dirigeants étrangers le 11 janvier pour leur faire oublier que c'est ce même président Hollande qui leur a promis il y a deux ans une inversion prochaine (l'échéance de l'engagement était fin 2013) de la courbe du chômage, qu'ils n'ont jamais vue se produire. Bien au contraire !
Le chômage !

La nouvelle décision de la mairie de Paris d’interdire cars et camions est une bêtise sans nom.

 De René Ricard, blogueur, écrivain http://lepiedanslafourmilliere.over-blog.com/ 
30 janvier 2015

 
car

     
 Franz-Olivier Giesbert, grand fanatique du pouvoir actuel avant les élections, doit savoir de quoi il parle lorsqu’il dit : « Plus l’espérance est grande, plus la déception est violente ».

J’ai bien peur qu’il ait raison lorsque l’on voit la décision que vient de prendre la maire de Paris.
 

La décision a été prise d’interdire notre capitale aux véhicules trop polluants.
Madame Hidalgo l’a annoncé en ces termes : « Comme l’ont déjà fait près de 200 villes européennes, nous allons mettre en place une “zone à basse émission” dont nous allons progressivement interdire l’accès aux véhicules polluants, diesel comme essence. Je souhaite dès le 1er juillet 2015 interdire la circulation des cars et des poids lourds les plus polluants ».

L’effet médiatique est extraordinaire, la déclaration est reprise à l’unisson par les gauchistes médias au gargarisme apaisant qui devraient, mais ne s’y risqueront pas, demander la liste des villes en question.
Le soin est obligatoire.
La pilule sera dure à passer car la décision fut prise en catimini avec deux ou trois verts malfaisants sous un appentis, dans l’obscurité pour rester dans la discrétion absolue, les masques n’étaient pas obligatoires mais fortement conseillés.
Il est vrai qu’une concertation avec l’opposition municipale n’aurait pu apporter que des suggestions idiotes, dirigée qu’elle est par une polytechnicienne écologiste.
Les autocaristes présumés concertés, à en croire un vert adjoint, ne sont pas opposés au projet. Etonnant !!
Donc, pour les véhicules les plus polluants, le compte à rebours est présumé enclenché.

Journal 30 Janvier 2015



1) Politique / Taubira fait tâche dans le gouvernement
2) International / Tsipras-Poutine : l’angoisse de l’UE
3) Union européenne / Suède : le déni de démocratie
4) Criminalité / Sabri Chorfia : le serveur dealer
5) L’actualité en bref

(Complot avéré) : 3 mois avant Maïdan, le député Ukrainien Oleg Tsarov alerte…

30 janvier, 2015 Posté par Le Russe                   
          
 


Avant tout je m’excuse auprès du lecteur alpha ou lambda de ce blog, qui aura déjà vu passé cette vidéo depuis bien une semaine, d’abord en anglais, puis avec une retranscription extérieure…  mais voilà qu’une traduction française a été intégrée à la vidéo (par E&Rtv), c’est donc l’occasion d’en faire ici la « promotion ». 

 Oui, car cette vidéo me semble réellement importante ! et si un semblant de « journaliste » venait à passer par là (comme c’est la mode en ce moment), je voudrais lui dire ceci : il ne s’agit plus ici de  « théorie du complot », ce sont des FAITS qui ne peuvent être occultés et niés que par des cerveaux « travaillés »… ou des gens « achetés » !
Le 20 novembre 2013, la veille du refus par le gouvernement ukrainien de signer l’accord d’association avec l’Union européenne, le député Oleg Tsarov dénonçait à la Rada (Parlement) l’ingérence des États-Unis via leur ambassade à Kiev, les accusant de travailler au déclenchement d’une guerre civile en Ukraine, notamment par le biais des TechCamps.

Charles Demouge (UMP) : "Ce sont les bons petits blonds qui m'emmerdent"

 
 
Le candidat UMP à l’élection législative partielle dans le Doubs se lâche…

“Au nom d’Allah, vous allez tous mourir”

Jeudi 29 Janvier 2015 à 19:30 (mis à jour le 29/01/2015 à 18:39)
 


Le 17è chambre du tribunal de Bobigny. Les affaires s'enchainent, et les peines prononcées surprennent par leur clémence. Photo © Patrick Iafrate
Reportage. À Bobigny (Seine-Saint-Denis), le deuxième tribunal de France traite du dealer de banlieue jusqu’au multirécidiviste en détention provisoire.
 
 Plongée au coeur de la 17e chambre correctionnelle, chargée des comparutions immédiates.
« C’est quoi ça, pourquoi c’est aussi lent ? », s’énerve, dans un français hasardeux, un jeune homme en baskets et jogging.
Au tribunal de Bobigny, les tensions commencent dès le hall d’entrée.
Une fois passés les portiques de sécurité, deux mondes se mélangent : les visages graves et pressés des avocats en robe contrastent avec les sourires et l’air franchement décontracté des prévenus.
 Dans le hall, deux adolescentes voilées semblent s’amuser avec leurs téléphones.
Attendent-elles d’être jugées, ou soutiennent-elles un proche, un frère ?
 Sous l’oeil d’un avocat blasé, les deux jeunes filles s’adonnent au jeu du “selfie”.

Malgré le soutien du maire, les habitants de Blaye (Gironde) ne veulent pas de mosquée.

 
Malgré le soutien du maire, les habitants de Blaye (Gironde) ne veulent pas de mosquée       
 
30/01/2015 – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)

Le 8 janvier dernier, à l’occasion du rassemblement en souvenir des victimes de Charlie Hebdo, Denis Baldès, le maire de Blaye (commune de Gironde située à 60 kilomètres de Bordeaux), avait annoncé son soutien « au projet de mosquée ».
 
L’ancien communiste reconnaissait pourtant dans la foulée « le rapport difficile que les musulmans peuvent vivre avec leurs voisins ».
 Le journal Sud-Ouest apporte hier matin quelques précisions :

 « C’est la troisième fois que l’association des musulmans de Blaye tentent d’acheter un terrain pour construire une nouvelle mosquée. Et à chaque fois, c’est le même scénario. Le voisinage fait pression sur les propriétaires pour faire capoter la vente ».

Les déplacements en avion de Hollande vous ont déjà coûté 14 millions d’euros. C’est pas fini !

30 janvier 2015
 
 
avion
     
De Pierre Parrillo, Blogueur http://pierre.parrillo.over-blog.fr/   
   
 
Là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir !
 

Moi Président de la République j’avais promis que, contrairement à mon prédécesseur, je prendrai le train le plus souvent possible.
Une promesse faite aux lendemains de ces polémiques stériles qui alimentaient des brèves de comptoir et avaient permis à la gauche de s’apitoyer une fois de plus sur le triste sort des plus miséreux…
De l’eau a coulé sous les ponts depuis.
Ségolène Royal, ex-candidate du PS et ex-compagne de l’actuel Président de la République, déclarait en 2010, lors d’un rassemblement de son mouvement « Désir d’avenir », que le Ministre des transports de l’époque devait « demander au Président de la République de renoncer à son avion privé de 180 millions d’euros et d’investir cet argent dans la reconstruction des digues.
 Je le dis sans polémique, ça serait une décision très forte dans cette période de crise où l’on voit tant de misère d’un côté, mais aussi tant d’argent dégouliner de l’autre.
Nicolas Sarkozy doit sacrifier son avion de luxe. »
Bilan 5 ans plus tard…

FDesouche indisponible a la suite d'une attaque informatique

Le 30/01/2015

Le site est indisponible et redirige vers sa page Facebook.

De Charlie à SYRIZA : la grande désillusion de la gauche française .


 
 
Le 30/01/2015
 
La gauche française, depuis qu’elle ne fait même plus semblant de défendre les classes populaires, s’est enfermée dans la négation systématique du réel.
 
La gauche française, depuis qu’elle ne fait même plus semblant de défendre les classes populaires, s’est enfermée dans la négation systématique du réel.
Ce réel, elle ne peut s’empêcher de le repeindre en gris ou en rose au gré de son humeur.
 Rue de Solférino comme dans les studios de France 2, on ne cherche plus à comprendre le monde : on fantasme, on maquille, on délire dans l’entre-soi.
Il y avait eu l’élection d’Obama, sauveur du monde en 2008, les Printemps arabes, victoire de la démocratie dans le monde musulman en 2011, et en 2013 le mariage pour tous, avancée sociétale que la France entière attendait depuis 2.000 ans.
Avec les affaires Charlie et SYRIZA, on a renoué avec les grandioses illusions presque aussitôt déçues.
Dans l’affaire Charlie, l’illusion ne fut pas dans la rengaine sur l’absence totale de lien entre les terroristes et l’islam, mais dans l’interprétation des manifestations de masse du 8 au 11 janvier.
 À en croire nos faiseurs d’opinion, la France et le monde entier étaient devenus des pro soixante-huitards bien-pensants de gauche.
Tout le monde était derrière Hollande, Cambadélis et l’AFP.

Personnel « mixte » à la maternité : il faut maintenant signer une décharge !


 
 
Le 30/01/2015
 
Je pose mon stylo et je comprends soudain avec effroi la pression que subissent les institutions de la part de la communauté islamique.
 
En France, lorsque vous approchez lentement mais sûrement du terme d’une grossesse, tout système médical, qu’il soit privé ou public, vous recommande vivement de remplir ce qu’il appelle un dossier d’inscription.
Un peu comme si vous réserviez une place pour être sûre que le jour J, votre enfant pointant le bout de son nez, on ne vous ferme pas la porte au vôtre parce que « vous ne vous étiez pas inscrite ».
 Remplir un dossier d’inscription de maternité, c’est un peu acheter une place de match auquel vous n’êtes pas bien certaine d’être à l’heure, ni même d’être là ; tant de paramètres instables rentrent en compte.
Je trouvais déjà cette démarche étrange.
 Mais lorsqu’on m’a présenté tout récemment un document que je n’avais jamais vu auparavant, je l’ai trouvée encore plus étrange…
 Un formulaire à remplir et à signer dépassant tout ce que j’avais pu voir depuis ma première grossesse.
La première lecture ne m’a pas suffi.
 Sans doute les hormones ou le manque de sommeil.
Alors, j’ai décidé de relire une deuxième puis une troisième fois…

jeudi 29 janvier 2015

« À Davos, les super-riches se préparent à l’effondrement et achètent des refuges loin des foules… ! »

lecontrarien

Le 29 Janvier 2015





Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Voici quelques informations que j’avais stockées depuis quelques temps, et avant de vous en parler et de les partager avec vous j’attendais de voir si, de cette masse d’informations, il serait possible de tirer un tableau d’ensemble cohérent.

C’est évidemment le cas.
Je vous passerai volontairement, n’ayant pas pu en avoir la certitude et la preuve par moi-même, les rumeurs très insistantes faisant état ces derniers mois d’un nombre très important de démissions de collaborateurs d’assez haut niveau dans différentes institutions américaines.
Je vous passerai également le fait qu’il semblerait que ceux qui démissionnent partent se mettre au vert le plus loin possible des grandes villes et, pour certains, dans ce que l’on appelle des « enclaves survivalistes »…
Bref, de cela nous ne parlerons pas vraiment même si je vous le mentionne parce que nous n’en avons pas la preuve absolue.
En revanche, cela vaut la peine d’être simplement dit parce que ces rumeurs sont parfaitement compatibles avec des informations qui, elles, sont prouvées sans ambiguïté possible.
Mais avant d’aller plus loin voici une photo de rayonnage de magasin vide prise à New-York ces jours-ci à l’annonce de la tempête de neige.
Quelques heures auront été suffisantes pour vider l’ensemble des magasins de cette ville tentaculaire.



Des kits de survie pour le département du Trésor US !

Marche républicaine: un coup médiatique sordide.

La rédaction
Article publié le 29.01.2015
 
 
648x415_manuel-valls-francois-hollande-12-janvier-2015-a-elysee

Organisée le 11 janvier dernier, la "marche républicaine" a permis au président le plus impopulaire de l'Histoire de France de gagner une vingtaine de points dans les sondages
 
 
 Sachant que son chiffre initial était d'environ 10%, resteraient quand même 70%, après un tel coup, qui seraient bien contents de voir démissionner François Hollande.
Non contente d'arrêter là la mascarade (et le détournement d'événements dont la politique menée en France depuis des années est en grande partie la cause), la stratégie de communication mise en place consista aussi à inclure, dans ledit défilé, des chefs d'états controversés.
 Ironie du sort: auraient même été présents les dirigeants de pays décriés pour leur usage de la répression en vertu de la Loi islamique.
 

Journal du jeudi 29 Janvier 2015

 
 

1) International / Liban : le Golan s’embrase
2) Terrorisme / Le grand flop de la lutte antidjihad
3) Social / Nouveau coup de rabot pour les familles
4) Société / Récompenses soumises à intolérance
5) L’actualité en bref

Bartolone, héritier de Tartuffe.


 
 
                   
"Couvrez ce sein que je ne saurais voir !" Tartuffe à ses héritiers, innombrables en politique et dans les médias.

 Le président de l’assemblée nationale, Claude Bartolone, en est exemple : il a refusé de remettre une distinction à un élu local, désigné par un jury de journalistes politiques, au motif qu’il était du FN.
 Du coup, nombre de confrères se sont empressés de renier leur choix.
Ces drôles de moralistes ne voient pas que leur diabolisation fait le jeu de ce parti.
 C’est sur son programme qu'il doit être combattu.
Encore faut-il avoir des idées…

Les crématoriums mobiles de l’armée ukrainienne.

on 28 janvier 2015 at 10 h 56 min
 
 
MPI - 38 - 01 - crématorium -
 
 
Une guerre se gagne à la fois sur le terrain et dans les têtes, spécialement dans les têtes des perdants.
 
Sur le terrain, les forces séparatistes du Donbass sont en train de gagner.
Les troupes ukrainiennes ont été décramponnées de l’aéroport de Donetsk, ce qui augure de nouveaux reculs.
Il semblerait que la poche autour des 8 000 Ukrainiens de Debaltsevo soit refermée, ce qui veut dire que le siège a commencé et que cette poche ne peut plus recevoir ni médication ni munitions nouvelles.
A la vitesse où les choses évoluent, on peut se demander si les troupes ukrainiennes ne seront pas refoulées hors du territoire du Donbass dans les prochains jours, ou au plus tard dans les prochaines semaines.
On peut également écouter l’analyse de Xavier Moreau sur la situation en dehors du Donbass.
Le succès des forces séparatistes tient principalement à deux choses :

(1) elles se battent pour leur propre terre, leurs propres villes et villages, alors que les troupes ukrainiennes sont venues pour les en chasser,

(2) les séparatistes sont économes de la vie de leurs soldats, alors que les pertes des troupes ukrainiennes sont environ 10 fois supérieures.
Cela aboutit à une situation où les forces séparatistes sont de plus en plus aguerries et entraînées, face à des recrues ukrainiennes mal formées et mal commandées.
La guerre se gagne aussi dans les têtes.
 Quoi que dise la propagande de guerre des médias officiels, les Ukrainiens qui refusent l’enrôlement général décidé par Kiev fuient majoritairement en Russie.

L’UE et François Hollande en rêvent, l’Ukraine le fait : une armée de blogueurs recrutée pour diffuser la vérité officielle.

   29/01/2015 – KIEV (NOVOpress) -        

L'UE et François Hollande en rêvent, l'Ukraine le fait : une armée de blogueurs recrutée pour diffuser la vérité officielle

Décidément, le gouvernement pro-européen Ukrainien est le modèle parfait que l’UE voudrait voir à la tête de ses États membres.
 
Une ministre des finances Américaine, Natalie Jaresko, passée au département d’État des États-Unis et à l’ambassade américaine à Kiev ; un ministère « de la politique d’Information » tenu par Yuri Stets, un proche du Président et directeur de sa chaine de télé personnelle Channel 5 ; et une répression appropriée face aux eurosceptiques, tout cela approuvé et encouragé par la Commission européenne qui débloque 11 milliards d’euros d’aides et les États-Unis qui envoient des conseillers militaires.
Il ne manquait à cette société parfaite qu’une information précise et objective sur internet, encore mal contrôlé par le pouvoir comme souhaite le faire aussi chez nous François Hollande qui veut mettre en place un « cadre juridique » international contre le « négationnisme » et les thèses complotistes sur internet.
C’est donc aujourd’hui que Yuri Stets, le ministre de la « Politique d’information », a solennellement présenté son projet à Kiev pour la création d’un centre de coordination de blogueurs.

Thiberville Horreur près de Bernay : ils immolent un homme par le feu en pleine rue.

28/01/2015 à 09:35 par La Rédaction

Le jeune homme a été aspergé d'un liquide inflammable et immolé en pleine rue, près de Bernay (Eure). (Capture d'écran Google Maps 2015)
 
Le jeune homme a été aspergé d'un liquide inflammable et immolé en pleine rue, près de Bernay (Eure). (Capture d'écran Google Maps 2015)
 
Un jeune homme de 18 ans est dans le coma, après avoir été agressé à la sortie de son domicile à Thiberville, dans l'Eure, dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 janvier 2015.
 
C’est pour comprendre l’origine du bruit, devant son domicile, qu’un jeune homme de 18 ans est sorti de chez lui, à Thiberville (Eure), dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 janvier 2015.
Il a été aspergé d’un liquide inflammable « indéterminé en l’état » et actuellement analysé à l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN).
 Ses agresseurs l’ont incendié.
Les faits se sont déroulés vers 2h du matin.

Espagne : « Attention spéciale pour les individus d’origine arabe », la circulaire qui choque.

 Par le 28/01/2015 pour fdesouche 
22h16


 

Peu après l’attaque perpétrée contre la rédaction de « Charlie Hebdo », la police d’Andalousie, en Espagne, a reçu une liste de « recommandations » l’incitant à accorder une attention particulière aux « personnes d’origine arabe ».

 Révélé par le site Internet 20 minutos à la mi-janvier, ce document a provoqué un incident diplomatique, avant d’être annulé par la police nationale.

Ces recommandations ont été émises par la Brigade provinciale de l’information de la Préfecture supérieure d’Andalousie occidentale.
Le document préconise tout d’abord d’ »éviter tout type de commentaires racistes ou xénophobes » en cas d’intervention policière.



Les policiers sont également invités à « vérifier les visas d’entrée » sur les passeports des individus, en particulier de ceux s’étant rendus en Irak, en Syrie, en Arabie saoudite, en Jordanie, en Turquie et au Liban.

L’Etat islamique menace de faire exploser des voitures piégées en Belgique.

B.Dn.
Mis en ligne mercredi 28 janvier 2015, 12h57
 
 
 
L’Etat islamique menace de faire exploser des voitures piégées en Belgique. D.R.

L’Etat islamique menace de faire exploser des voitures piégées en Belgique. D.R.

Les militants visent également la France, et menacent de décapiter Barack Obama.
 
Dans une vidéo d’une rare violence, des militants de l’Etat islamique menacent de décapiter Barack Obama dans son bureau de la Maison Blanche.
Avant de couper la tête d’un soldat kurde, les combattants s’exclament : « Barack Obama, sachez que nous atteindrons l’Amérique. Et que nous la transformerons en province musulmane ».
Dans le même message vidéo, la Belgique et la France ne sont pas épargnées, après les attentats qui ont touché Paris et l’opération antiterroriste menée par les autorités sur notre territoire : « Nous viendrons chez vous avec des voitures piégées et des charges explosives, et nous couperons des têtes ».

L’Etat islamique perd le contrôle de Kobané

Quand l’Élysée harcelait “Charlie Hebdo”


Le 11 janvier, François Hollande et Patrick Pelloux, chroniqueur à "Charlie". Photo © AFP

Coulisses. Quand l'Elysée n'était pas "charlie"...

« Après la publication d’une enquête sur Faouzi Lamdaoui, un conseiller de Hollande, Charlie a été la cible d’articles dans les médias algériens, accusant notre journal des maux les plus délirants. Des articles téléguidés depuis… la présidence de la République ! »

Ainsi commençait un article de Charlie Hebdo, publié le 4 décembre 2013.
L’enquête, signée par le journaliste d’investigation Laurent Léger (rescapé de la tuerie du 7 janvier), révélait les malversations de l’Élysée pour nuire à l’hebdomadaire satirique, devenu le symbole de la liberté d’expression depuis les attaques islamistes.
Tout commence en octobre 2013, avec une enquête de Charlie Hebdo révélant les méthodes de Faouzi Lamdaoui, conseiller de François Hollande à l’Élysée (qui a dû démissionner en décembre 2014), suspecté, à l’époque, de profiter d’une protection policière abusive, et accusé d’avoir demandé aux policiers de lui livrer des pains au chocolat un matin.
 Pour avoir attaqué le “conseiller diversité” du président, Charlie Hebdo est, à l’époque, traîné dans la boue par certains médias algériens, et devient coupable de faire « de l’islamophobie sa marque de fabrique et de la maghrebophobie son fonds de commerce ».

Auschwitz : pourquoi Poutine n’y est pas allé…


 
 
Le 29/01/2015
 
 
Il y a dix ans, Vladimir Poutine avait été invité à cette même commémoration. Aujourd’hui, non ; à cause des événements ukrainiens, on imagine.
 
Auschwitz, c’était il y a soixante-dix ans.
 L’anniversaire de ce sommet d’inhumanité méritait donc d’être célébré.
 Le problème est qu’il le soit sans certains des principaux acteurs de l’affaire : ces soldats soviétiques ayant libéré le site en question, alors que pour les Alliés, il ne s’agissait, que ce soit Auschwitz et autres camps de la mort, que d’objectifs stratégiques secondaires.
D’ailleurs, pour les Américains en particulier et les Anglo-Saxons en général, le martyr du peuple juif n’était finalement que point de détail, puisqu’il fallut attendre 1961 pour que l’historien américain Raul Hilberg signât enfin l’ouvrage qui allait faire référence en la matière, La destruction des Juifs d’Europe, même s’il fut alors publié dans une indifférence qu’on pourrait qualifier de générale.
Les USA étant ce qu’ils sont, il faudra encore attendre 1978 pour que le feuilleton télévisé Holocauste aborde cette tragédie. On a connu Hollywood autrement plus réactif…

Les Français, gentils et même un peu benêts…


 
 
Le 29/01/2015
 
C’était à craindre. Du haut de ses sondages favorables, Manuel Valls ne se sent plus.
 
C’était à craindre.
 Du haut de ses sondages favorables, Manuel Valls ne se sent plus.
 Après un échec cuisant contre le terrorisme, compensé par une communication à laquelle la population a répondu en se mobilisant, après l’élimination de terroristes qui n’avaient pas trop l’intention de s’en sortir vivants, le Premier ministre, à la suite du Président, multiplie les prises de parole.
Cet exercice verbal semble porter ses fruits puisqu’une légère majorité des sondés a approuvé, contre l’avis de l’ancien Président, l’emploi du mot « apartheid ».
Ils sont gentils, les Français, et même un peu benêts.
 On leur dit que leur pays, c’est l’Afrique du Sud d’avant Mandela, bref, qu’ils sont racistes, et ils sont d’accord.
Alors tant qu’à faire porter le chapeau de ses erreurs à des braves citoyens qui sont prêts à se battre la coulpe, le politicien en a remis trois louches.
 Vos enfants vont devoir vivre avec le terrorisme.
 La faute à qui ?
Mystère !

mercredi 28 janvier 2015

Christine Lagarde lèche-babouche (Présent 8281) .

     
Christine Lagarde lèche-babouche (Présent 8281)


27/01/2015 – RIYAD ( NOVOpress )

Après les condoléances appuyées de François Hollande au nouveau roi Salmane, c’est Christine Lagarde qui a rendu hommage samedi au roi Abdallah d’Arabie saoudite, décédé la veille.

Un hommage honteux. Scandaleux. Au cours duquel la présidente du FMI est allée jusqu’à saluer ce « grand leader » qui « était, de manière discrète, un grand défenseur des femmes » !

Une véritable provocation

Une véritable et insupportable provocation quand on sait que sous cette tyrannie wahhabite, fondée sur l’application la plus stricte de la charia, les femmes sont, de leur naissance jusqu’à leur mort, sous la tutelle permanente et légale des hommes.
 Pour étudier, se marier, voyager, pratiquer l’une des très rares professions qu’elles ont le droit d’exercer, subir une opération chirurgicale…
Rien ne se fait sans l’autorisation du père, du mari, du frère, de l’oncle ou encore du fils.
 Et puis, il y a la liste interminable des interdits : activité sportive, conduite automobile…
 Pensez qu’il aura fallu attendre 2013 pour que ces dames soient autorisées à faire… du vélo !
Et encore : à condition d’être accompagnées d’un homme de leur famille et dans les zones de faible affluence.

Barbarie institutionnalisée

Le chômage augmente encore : l’échec cuisant du gouvernement !

   
                                                

 
Le 28/01/2015
 
Le nombre de chômeurs est désormais de 5,17 millions de personnes.
   
Le ministre des Finances, Michel Sapin, la main sur le cœur, annonçait l’an dernier que la courbe du chômage s’inverserait.
 Encore raté.
 Nous assistons tout au contraire à une augmentation substantielle du nombre de chômeurs, ; ils sont proportionnellement plus nombreux à s’être inscrits sur les listes de Pôle emploi en 2014 qu’en 2013.
 Le nombre de chômeurs est désormais de 5,17 millions de personnes, et a crû de 181.000 en catégorie A sur les onze premiers mois de l’année 2014.
 Il devrait atteindre le triste record de 200.000 avec les données du mois de décembre.
Le chômage n’a baissé qu’une fois lors de l’année écoulée : c’était au mois d’octobre, et d’à peine 11.100.
Une fois n’est pas coutume : le gouvernement n’a pas tenu sa promesse.
Ils n’ont eu pourtant de cesse de répéter, dès qu’un micro se présentait à eux, que les « objectifs de baisse seraient atteints ».

La couv' de la semaine : (Taubira) Coupable

Mardi 27 Janvier 2015 à 19:16 (mis à jour le 28/01/2015 à 09:32)
Par valeursactuelles.com
 
 
En avant-première la couverture du prochain numéro de Valeurs actuelles, dans les kiosques le jeudi 29 janvier.

La France, victime de mariage forcé…

                                                    
 
 
Le 28/01/2015
 
Le métissage est un eugénisme.
    
J’avais l’intention de dire ici un mot de mon procès, qui vient en appel à Paris mardi prochain, 3 février.
Mais tout va si vite, tout devient si clair, l’évidence annoncée se révèle avec tant d’éclat lumineux que j’aime mieux m’occuper de la situation nationale.
Elle ressemble à l’un de ces cauchemars dont on se réveille épuisé pour découvrir que ce n’était pas du tout un cauchemar, que d’ailleurs on ne rêvait pas, que François Hollande est bien président, que le Grand Remplacement s’accélère, que Machin-Truc n’était pas si fou que ça, que l’islam est à nos portes ou bien c’est cet énorme cheval de bois, sur nos places, devant lequel tout le monde multiplie les courbettes.
Nous sommes des Troyens de l’Énéïde, des Romains de 475 après Jésus-Christ (je l’écris encore ainsi avant que ce ne soit interdit), ou mieux des Byzantins de 1452.
 Et si, ce nonobstant, nous allumons la radio ou la télévision, qu’entendons-nous du matin au soir, comme si nous étions déjà morts ?

Islam, mosquée, terroristes islamiques, imam, Coran, musulman, voile, islam, conversion, compatriotes musulmans, jeunes de banlieue, djihad, islam, construction de mosquées, nikab, attentat islamique, Institut du monde arabe, salafistes, Abdallah, Muhammad, religion de paix et de tolérance, égorgements, viande halal, soumission, islam, grands frères, agressions, imam, jeunes des quartiers, terrain pour une nouvelle mosquée, prophète, conversion, soumission, islam…

France Big Brother: un journaliste et un magistrat témoignent de la réalité.

Publié dans France                
 Publié le par Lochaberaxe

 

 
Découvrez notamment une raison souvent méconnue du laxisme pénal :
 
de très nombreux juges évitent de prononcer des peines lourdes contre les délinquants et criminels pour éviter le bazar dans le tribunal à la sortie des audiences… car quand il y a du bazar, il est imputé au juge, et donc celui-ci est mal noté et ne peut pas avancer dans sa carrière !
Résultat ?
Les juges laxistes sont souvent aux sommets !
(ce passage à écouter à partir de 3 min 52 sec)

 Depuis qu’ils sont au pouvoir, Hollande et ses copains planqués ne font qu’accentuer ces travers dans leur action destructrice pour la France… et c’est vous qui subissez l’insécurité au quotidien !

Stéphane Guillon regrette que Jean-Marie Le Pen ne soit pas mort dans l’incendie de son appartement.

Le président d’honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a vu son appartement ravagé par un incendie ce lundi 26 janvier.
 
Le petit Stéphane Guillon, ex-humoriste du système, qui prêche désormais sur tous les plateaux ses solutions pour combattre « la haine », s’est érigé cet après-midi en symbole de la gauche des valeurs en regrettant que Jean-Marie Le Pen s’en soit sorti vivant :
 



source

Une jeune Allemande tuée et brûlée par ses amis turcs.

      Maria croyait aux mensonges du système : l'amour interracial et le bonheur multiculturel. Elle en est morte.
 
Maria avait 19 ans. Par « amour », elle s’était invertie à l’islam malgré les avertissements de ses parents.

Son corps a été retrouvé dans une forêt près de Berlin, lardé de coups de couteau et brûlé.
Elle était enceinte de plusieurs mois, et ce serait parce qu’elle aurait refusé d’avorter que son ancien compagnon, un Turc comme l’Allemagne en abrite des millions, et l’un de ses congénères – qui a avoué – lui aurait porté plusieurs coups de couteau au ventre avant de la brûler alors qu’elle agonisait.
Il s’agissait au départ de l’un de ses beaux contes multiculturels comme le système aime les vendre aux enfants d’Europe pour leur faire accepter la disparition de leur propre race et de leur propre culture.
Maria P. avait rencontré « l’amour de sa vie », un occupant turc musulman.
 Elle fréquentait alors avec plaisir le quartier envahi de Neukölln à Berlin, le mirage multiracial.
Elle avait même décidé de s’invertir à l’islam pour complaire à son « compagnon ».
 
Maria croyait aux mensonges du système : l’amour interracial et le bonheur multiculturel.
Elle en est morte.

mardi 27 janvier 2015

Commémoration du camp d’Auschwitz : un scandale !

27 janvier 2015 lu sur l'echelledejacob
  
 
 
Affiches éditées cette année, par des néonazis d'Ukraine, pour le soixante-sixième anniversaire de la création de la Division Waffen SS urkrainienne – Doc. Archives Antifarusse.
 
Le gouvernement polonais veut donc organiser le 27 janvier la commémoration de la libération du camp d’Auschwitz sans inviter Vladimir Poutine. C’est son droit.

Il veut commémorer cela avec le gouvernement ukrainien, sans doute en mémoire des deux à trois mille volontaires ukrainiens qui aidèrent les nazis sur ce seul site (et bien plus ailleurs).
 C’est son droit.

Mais qu’il assume alors l’énormité de son acte.
 Nous savons bien que ce n’est pas le peuple polonais qui s’exprime par la bouche de ce gouvernement.
Qu’il ne le camoufle pas sous des prétextes divers.

La justification présentée par le ministre polonais des affaires étrangères est stupéfiante mais aussi très révélatrice.
Il prétend qu’Auschwitz aurait été libéré par « des troupes ukrainiennes ».
 On ne sait ce qui doit le plus retenir l’attention : l’énormité du mensonge ou l’impudence avec laquelle il fut prononcé.

Saint-Nazaire: Une policière frappée à la tête avec une barre de fer, l'agresseur est en fuite.

Frederic Brenon
Créé le 27.01.2015 à 10:40
Mis à jour le 27.01.2015 à 13:56
 
 
L'agression a eu lieu lundi soir à Montoir-de-Bretagne. Une policière de Saint-Nazaire souffre d'un traumatisme crânien.
 
L'agression a eu lieu lundi soir à Montoir-de-Bretagne. Une policière de Saint-Nazaire souffre d'un traumatisme crânien. - Elisa Riberry / 20 Minutes
 
FAITS DIVERS Une policière a été frappée au front à la suite d'un contrôle routier qui a mal tourné, lundi soir. L'agresseur est «activement recherché»...

Une policière de 33 ans a été transportée au centre hospitalier de Saint-Nazaire, dans la nuit de lundi à mardi, après avoir été frappée avec une barre de fer au niveau du front, rapporte la police nationale de Loire-Atlantique. .
L'agression s'est déroulée lundi, peu avant minuit, après un contrôle routier ayant mal tourné. Sollicité, à Saint-Nazaire, par une patrouille de police pour un contrôle d'alcoolémie, le conducteur d'un véhicule avec plateau a refusé d'obtempérer, puis tenté d'échapper aux forces de l'ordre, avant de s'immobiliser à hauteur d'un terrain privé à Montoir-de-Bretagne.

Journal du mardi 27 Janvier 2015


1) Social / +200 000 chômeurs en 2014
2) Economie / Loi Macron : le grand fourre-tout
3) Société / Cazeneuve en guerre… contre les automobilistes
4) L’actualité en bref
5) Défense / L’OTAN vue de l’intérieur
6) Grand Angle / Olivier Kempf, chercheur associé à l’IRIS

Audincourt : la CGT coupe le courant et prive Manuel Valls de meeting .

27/01/2015 à 20:32 Mis à jour il y a environ 2 heures 

                      
La CGT Mines-énergie revendique une coupure de courant qui empêche Manuel Valls de débuter le meeting de soutien au candidat socialiste pour l'élection législative partielle de la 4è circonscription du Doubs.

 Le premier ministre est actuellement dans une salle avec la presse, en attendant que le courant soit rétabli.
 "La Fédération Nationale Mines Energie CGT et ses syndicats présents au rassemblement à Audincourt, soutiennent la coupure d’électricité réalisée par les électriciens et gaziers lors du meeting.
Cette action vise à rappeler que cette loi de transition énergétique est une bonne idée, mais avec de très mauvaises solutions !" dit le colmmuniqué du syndicat CGT mines-énergie.
Le meeting a finalement pu commencer vers 20h50.
 En apparté forcé avec les journalistes, le chef du gouvernement a eu le temps de commenter les mauvais chiffres du chômage tombés ce mardi en fin d'après-midi : "Nous avons toujours considéré que que 2014 serait une année difficile. Quand la croisssance ralentit, on ne peut pas s'attendre à des miracles même si nous avons tout fait pour répondre aux attentes".

le Premier ministre poursuit : "2015 sera une année de reconquête".

source

Qui a dit que les socialistes n'aimaient pas la famille ?

Posté le 27 janvier 2015 à 07h11



C'est quand bien même bien pratique la famille : l'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac aurait dissimulé des revenus au fisc en les versant sur des comptes bancaires de sa mère.

Tracfin, la cellule antiblanchiment de Bercy, a en effet découvert que des comptes de la mère de l'ancien ministre avaient enregistré de nombreux chèques de particuliers entre 2003 et 2010, l'année où le député PS était devenu président de la commission des Finances à l'Assemblée.

 Au total, quelque 210 000 euros auraient ainsi été encaissés sur des comptes de la mère.
Cette dernière assure ignorer ces mouvements.

L'ancien ministre n'a pas contesté les faits.

Michel Janva

  Lien permanent

Abandon des caricatures : soumission ou responsabilité ?

                                                     
 
 
 
Le 27/01/2015
 
         
La « liberté d’expression » sera réelle lorsqu’il sera possible d’émettre publiquement une critique raisonnée de l’islam, de dénoncer certains agissements de Mahomet et de rappeler ses conquêtes sanglantes…
 
Riss, rescapé de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo, est devenu, par la force des choses, rédacteur en chef du magazine.
Il a récemment fait sa première apparition depuis le drame et affirmé qu’il n’y aurait « probablement pas » de caricatures de Mahomet dans le prochain numéro.
Certains y verront un signe de soumission.
 Il est également possible d’y voir une once de prudente responsabilité imposée à la rédaction. Possible, également, de se demander si les caricatures (objectivement sales et insultantes) de Charlie Hebdo prouvent l’existence d’une quelconque « liberté d’expression » en France.
Depuis des années, Charlie Hebdo insulte les Français et les catholiques plus que quiconque, sans autre réponse que la voie judiciaire, parfois. Ils ont également publié quelques caricatures de Mahomet.
La réponse a été sanglante dans les locaux de Charlie Hebdo très récemment, elle était déjà sanglante pour de très nombreux chrétiens vivant en pays majoritairement musulmans depuis des années.
Que les choses soient claires : ceux qui brûlent des églises ou tuent des chrétiens sont entièrement responsables de leurs actes.