samedi 31 mai 2014

Noisy-le-Sec : un rodéo automobile provoque un accident mortel, un adjoint-au-maire PS met en cause le maire UDI et son entourage.(vidéos)

            
Noisy-le-Sec : un rodéo automobile provoque un accident mortel, un Adjoint-au-Maire PS met en cause le Maire UDI et son entourage
31/05/2014 – NOISY-LE-SEC (NOVOpress)

Suite à la mort d’un ouvrier du bâtiment à Noisy-Le-Sec (Seine-Saint-Denis), tué par une racaille au volant d’une Porsche de location vendredi 30 mai dans l’après-midi, l’adjoint-au-maire Jean-Paul Lefebvre (PS) met en cause le maire Laurent Rivoire (UDI) et son entourage.
 
 
« Vendredi 30 mai 2014 vers 15h30, un accident mortel de la circulation a été provoqué, rue Jean Jaurès, par deux véhicules de sport luxueux, loués pour un mariage et qui faisaient la course. Ces deux véhicules faisaient partie d’une équipée d’une demi douzaine de voitures de luxe qui ont commencé à circuler dans la ville, à toute allure et en faisant force bruit, depuis le matin. Un ouvrier du bâtiment qui effectuait un chargement dans sa camionnette stationnée le long du trottoir de la rue Jean Jaurès, a été percuté par une Porsche et tué sur le coup. Je suis profondément attristé et présente toutes mes condoléances à sa famille et à ses collègues.
 

Je suis particulièrement choqué et scandalisé par cet accident qui aurait pu toucher d’autres personnes, notamment des femmes et des enfants, à une heure de passage important de piétons sur les trottoirs.
Ces rodéos automobiles ont hélas lieu presque chaque semaine dans les rues de notre ville sans que le maire intervienne.

Quand la drogue et les prostituées font baisser la dette en Europe

Nina Godart
Le 30/05/2014 à 16:52
Mis à jour le 30/05/2014 à 16:57     
 
 
La prostitution et le trafic de drogue rapportent 12 milliards d'euros en Grande-Bretagne. (Remy Gabalda - AFP)

 
La prostitution et le trafic de drogue rapportent 12 milliards d'euros en Grande-Bretagne. (Remy Gabalda - AFP)

 
Certains pays européens comptent désormais les revenus d'activités illégales telles que le trafic de drogue et la prostitution dans leur produit intérieur brut. Ainsi gonflé, la dette en proportion du PIB paraît moins importante.

La coke et les prostituées font les affaires des statisticiens européens.
 Après la Suède, l'Italie et l'Espagne, au tour de la Grande-Bretagne de compter les revenus de la prostitution et du trafic de drogue comme une richesse nationale.
Ces pays se conforment à une nouvelle règle statistique européenne qui veut que les transactions économiques illégales soient comptabilisées dans le PIB des Etats.
Cette méthodologie, nommée SEC 2010, a été rédigée par Eurostat pour établir de nouvelles normes comptables européennes qui permettent de comparer les statistiques des différents pays membres de l'UE.

Entre Hollande et Taubira, rien ne va plus !


christiane-taubira


Le 30 mai 2014

   
Les gens qui occupent les palais nationaux montrent qu’ils ne dirigent plus rien, pas même leurs propres troupes.

On croyait Christiane Taubira loyale au président Hollande qui l’a maintenue, contre vents et marées – et surtout contre Valls – à la Chancellerie lors du remaniement ministériel.
 On voyait en elle l’égérie d’un pouvoir dont la seule promesse tenue est l’instauration du mariage homosexuel, qu’elle a préparé, soutenu et fait voter comme on le sait.
On pensait enfin qu’il s’agissait d’un symbole fort pour ce qui reste de socialistes en France : son origine guyanaise, sa couleur de peau, sa jeunesse indépendantiste qui affleure toujours à l’occasion, tout cela faisait un ministre de la Justice épatant.

Patatras !
 L’icône de la place Vendôme a reçu un sérieux coup sur les tresses !
 Mercredi 28 mai après la classe, la petite Christiane s’est retrouvée convoquée dans le bureau du directeur, pas content, mais pas content du tout !
 Il paraît qu’il a piqué une colère noire, ce qui semble peu probable le connaissant, mais surtout qu’il a rappelé à la dame les règles du jeu de la cour de récré parlementaire : l’Assemblée nationale est là pour voter les textes proposés par le gouvernement, pas pour prendre des initiatives par voie d’amendements, surtout en présence d’un ministre qui ne pipe mot.

Partout, l’Etat démissionne…


img-scene-de-joie-et-de-celebration-autour-du-titre-du-psg-au-trocadero-1368514730_620_400_crop_articles-169565


Le 30 mai 2014

   
Quand un État renonce à exercer son autorité sur les crapules, alors cet État se destine lui aussi au désastre.

Que le football vous inspire ou vous afflige, peu importe.
 Dans deux semaines, et pour un mois, les capitales européennes vivront à l’heure brésilienne.
Sur leurs plus grandes places, elles s’apprêtent à retransmettre les matches sur écrans géants, permettant à des milliers d’amoureux du ballon rond de communier autour de leurs équipes nationales.
A chaque fois, se seront des joies, de l’exaltation, des embrassades, des flots de drapeaux en furie, mais aussi, selon l’évolution des scores, des sentiments et des ambiances strictement opposés.
Il y a toutefois une exception.
 Une capitale, une seule, sera privée d’écrans géants : Paris.
 En effet, la préfecture de police a décidé qu’il était prudent de ne pas prendre le risque de voir se reproduire les pillages commis l’an dernier au Trocadéro, lorsque le PSG y fêta son titre.
Ainsi, les pouvoirs publics nous envoient un message limpide : trois cents voyous risquant de venir troubler ces soirées de fête populaire, nous décidons de les annuler.

vendredi 30 mai 2014

Coupe du monde de football : le Bloc identitaire veut en finir avec les violences

À la une

 

À l’approche du début de la Coupe du monde de football, le Bloc identitaire tire le signal d’alarme face aux risques d’incidents graves entraînés par les supporteurs algériens et demande à l’État d’appliquer à leur encontre l’arsenal législatif existant.

Depuis le tristement célèbre match entre la France et l’Algérie en 2001, pratiquement chaque rencontre de l’équipe algérienne entraine des débordements violents.

À Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Roubaix, et dans plusieurs centaines de villes françaises, on ne compte plus les affrontements avec les forces de l’ordre, les incendies volontaires de voitures et les dégradations de mobiliers urbains, les pillages de magasins et de boutiques, les agressions anti-françaises et les insultes, provoqués par les supporteurs algériens.

Sur Leboncoin.fr, il propose des cours de remise à niveau aux électeurs FN.

Home LE SCAN POLITIQUE Le Scan

Par Valérie Xandry
Mis à jour le 30/05/2014 à 18:47
Publié le 30/05/2014 à 17:48



LE SCAN POLITIQUE -
Au lendemain des élections européennes, un ancien candidat Front de gauche aux municipales de Bourg-en-Bresse a posté une annonce très particulière.
 
Rémi Froschard, 25 ans, est professeur des écoles stagiaires et ex-tête de liste Front de gauche des municipales de Bourg-en-Bresse.
Dimanche dernier, il reste scotché par le score du Front national aux élections européennes.
Il décide aussitôt de mettre en ligne une annonce mi-sérieuse, mi-ironique sur Leboncoin.fr.
Il y propose des «cours de remise à niveau pour les électeurs afin de vous aider à comprendre autre chose qu'une simple phrase».
«Prix de groupe possible aux électeurs FN», précise-t-il.

«Je pars du principe qu'on est dans un pays civilisé, développé, et que les électeurs sont lucides et éclairés. Mais il y a une tendance à aller vers des discours simplistes comme lorsque Marine Le Pen dit que l'euro est la cause de tous les problèmes», explique-t-il au Scan.
«Mon annonce, c'est un appel à réfléchir.»

Calais : les migrants écrivent une lettre au préfet .

Le Point.fr - Publié le


Plusieurs centaines de migrants ont été évacués mercredi par les forces de l'ordre de trois camps à Calais.
 
Plusieurs centaines de migrants ont été évacués mercredi par les forces de l'ordre de trois camps à Calais. © DENIS CHARLET / AFP
Un groupe de migrants des campements évacués à Calais a remis vendredi une lettre de "demandes" adressée au préfet du Pas-de-Calais, Denis Robin.
Un groupe de migrants des campements évacués à Calais a remis vendredi une lettre de "demandes" adressée au préfet du Pas-de-Calais.
 Ils invitent ce dernier à discuter de solutions à apporter à leur situation, ont rapporté des associations d'aides aux migrants.
De nombreux migrants occupent depuis mercredi, et l'évacuation des principaux camps de Calais, le lieu de distribution des repas, avec l'autorisation du préfet Denis Robin donnée pour 48 heures.
Environ 200 d'entre eux, sur les 550 que comptaient ces camps avant leur évacuation, ont encore passé la nuit de jeudi à vendredi dans le centre géré par une association.

 "Toutes les communautés se sont réunies et ont décidé de s'unir pour trouver une solution à notre situation. Nous ne voulons plus vivre comme des animaux mais comme des être humains normaux et avoir accès à des conditions de vie dignes peu importe que nous ayons ou non des papiers", écrivent les migrants selon une copie de la lettre livrée par l'association Passeurs d'Hospitalités.

TVL: Journal du vendredi 30 Mai.



Journal du vendredi 30 Mai.

  1. Interview d’Alain de Benoist
  2. Benoît Hamon relance la Ligne Azur
  3. Échec des « ABCD de l’Égalité »
  4. Alliance Vita Versus SOS Homophobie
  5. Le guide de la gay-drague
  6. Les associations LGBT envahissent l’école
  7. Rejet de la pétition « One of Us »
  8. JRE, Manif Pour Tous : la riposte associative
  9. L’actualité en bref
  10. Entretien avec Marion Sigaut

Quand les Etats-Unis veulent la peau de BNP Paribas… pour des faits qui ne les concernent pas.


Quand les Etats-Unis veulent la peau de BNP Paribas… pour des faits qui ne les concernent pas

30/05/2014 – PARIS (NOVOpress)-

Selon le Wall Street Journal d’hier jeudi, la justice américaine s’apprête à condamner BNP Paribas à une amende de plus de dix milliards de dollars (quelque 7 milliards d’euros), au motif que, pendant quatre ans, la banque française aurait violé l’embargo américain contre Cuba, l’Iran et le Soudan.

 Un tel montant représenterait l’une des plus importantes amendes jamais infligées à une banque.
Il y a 2 ans la banque HSBC, pourtant jugée coupable d’opérations de blanchiment avec les cartels mexicains ou des organisations terroristes, avait eu une amende de 1,9 milliard de dollars.
Les transactions de la BNP incriminées ont été effectuées dans des pays où elles étaient légales.
 Mais elles ont été faites en dollars et les Etats-Unis se sont arrogé le droit de juger toutes les transactions en dollars où qu’elles étaient été faites.
Il semble qu’il est grand temps d’abandonner le dollar pour les transactions internationales.

Scandale: Taubira voulait étendre la réforme pénale (laisser les criminels en liberté) aux violeurs de mineurs.

Posted On 30 mai 2014
 
BoqeLa8IUAAwkUV
 
La Garde des Sceaux a été accusée par le gouvernement d’avoir joué double jeu, apprend-on du Parisien, et de « s’être fait vertement rappelée à l’ordre sur son devoir de loyauté», après la fin du Conseil des ministres d’avant hier, rapporte un proche de l’Elysée.
 
En cause, la réforme pénale de Christiane Taubira qui vise à laisser en liberté les condamnés à une peine de moins de 5 ans de prison.
 
Trouvant que ce n’était pas assez, Taubira l’a fait étendre aux crimes bien plus graves comme le viol sur mineur et le trafic de drogue, ce que refusait Hollande et Valls.
 
Taubira a été convoquée dans le bureau de Hollande.
 Le président, furieux, lui a «vertement rappelée à l’ordre sur son devoir de loyauté », car, pendant l’examen en commission des Lois de la réforme pénale, une dizaine d’amendements nocifs dont le gouvernement dit ne pas vouloir ont été proposés par le PS sans qu’elle ouvre la bouche.
La garde des Sceaux était dans la salle.
 Elle savait que le gouvernement était opposé à certains amendements.
Mais elle d’habitude si bavarde n’a pas pipé mot, n’a pas transmis l’opposition du gouvernement, et a laissé la commission les adopter.
 
L’un des amendements, le plus sensible, a déclenché la colère du président.
 Il s’agit de l’extension de la contrainte pénale, c’est à dire la remise en liberté des condamnés, à tous les délits.

Médoc : traqué par les proches de sa victime, il se réfugie à la gendarmerie.

Publié , modifié par
Médoc : traqué par les proches de sa victime, il se réfugie à la gendarmerie
Mercredi soir, au moins trois coups de feu ont été tirés devant la gendarmerie. © Photo
Photo J. L.
 
Mercredi soir, après une traque en plein centre-ville de Pauillac, un homme mis en examen pour coups mortels a dû trouver refuge dans la brigade de gendarmerie
 
Mercredi soir, vers 21 heures, devant la salle de prière des musulmans de Pauillac, située juste à côté de la gare SCNF, c'est une scène de panique qui s'est déroulée.
 « Plusieurs femmes sont arrivées en courant. Elles étaient terrorisées. Nous les avons aidées à se réfugier dans le hall d'un des immeubles. » Marie-Yvonne Berard, une habitante du quartier Canteranne, la cité voisine de cette salle de prière, évoque aussi des détonations en plein centre-ville.

Un témoin plus proche de la scène dit avoir vu « une voiture s'arrêter soudainement devant le lieu de culte. Plusieurs hommes étaient à bord. Ils étaient armés de battes de baseball et d'un fusil de chasse », raconte-t-il.
 Le groupe serait venu régler des comptes avec un jeune du quartier, tout juste sorti de prison.
Sa famille d'origine marocaine avait décidé d'organiser un repas pour le recevoir.
 Sous contrôle judiciaire, l'individu en question venait de passer quatre mois en détention provisoire dans le cadre d'un dossier de violence en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner.
Christopher Arénas, un jeune de de 24 ans issu de la communauté des gens du voyage, père de quatre enfants, était décédé le 11 janvier dernier après une soirée entre « amis » qui avait mal tourné.
Au final, après une traque commencée devant la salle de prière et qui s'est terminée dans l'enceinte de la gendarmerie, le mis en examen a sans doute évité le pire mercredi soir.
Ses poursuivants n'ont pas hésité à tirer au moins trois coups de feu en l'air devant la brigade de Pauillac.

Déplacement de François Hollande sous très haute tension à Rodez.

Vendredi 30 Mai 2014 à 14:23 (mis à jour le 30/05/2014 à 14:24)
 Par valeursactuelles.com

 

Capture d'écran vidéo du déplacement de François Hollande. Un important dispositif policier a été déployé.
Tension. Gaz lacrymogène, séquestration… le déplacement de François Hollande s’est fait sous haute tension aujourd’hui.
 
Une manifestation en guise d’accueil

François Hollande était en déplacement aujourd’hui pour inaugurer le musée Pierre Soulages à Rodez, préfecture de l’Aveyron.
Mais rien ne s’est déroulé comme prévu : peu avant l’arrivée du chef de l'Etat, des policiers ont dû user de gaz lacrymogènes afin de tenir à distance les manifestants, notamment des intermittents du spectacle, venus accueillir François Hollande, comme le rapporte plusieurs témoins sur place.
 Un très important cordon de police a également été déployé pour éloigner le plus possible les manifestants.
 Outre les intermittents, il y avait également des personnes en situation précaire, des agriculteurs et des métallurgistes.
 Une ambiance tendue qui a fait place à un autre événement.

Forum des Obédiences maçonniques libérales et adogmatiques de l’Union Européenne au Grand-Orient de France

dans Politique / Par / le 29 mai 2014 à 12:16 /

         


Mercredi 28 mai 2014 : le Grand-Orient de France organisait son 1er forum des Obédiences maçonniques libérales et adogmatiques de l’Union Européenne au Temple Arthur Groussier Hôtel du Grand Orient de France 16 rue Cadet.

 L’introducteur de la séance, dénonçant l’imminence d’ « une régression identitaire », a souligné la nécessité de faire un débat sur les élections européennes du dimanche 26 mai.
 L’affluence dans la salle confirmait l’urgence de cette réunion, a-t-il indiqué ensuite, précisant qu’en ces « temps sombres, [il convient] d’apporter de la lumière ».
 Vingt-huit obédiences s’étaient rassemblées au siège parisien, comprenant plusieurs membres de loges de l’étranger, de loges de France[1] et ceux qu’ils appellent des profanes, les non-initiés – tel l’auteur de cet article.
La séance se déroulait en deux temps : le premier se composait de trois interventions sur des thèmes précis (les droits des femmes et leur présence à l’échelle européenne, la question de l’immigration en Europe et l’état de l’Union Européenne en regard du scrutin européen venant d’être voté), le deuxième d’interventions des maçons présents dans l’assemblée qui devaient soulever des problématiques sur l’Union Européenne.
 
Les conférences
 
La première intervenante, maçonne grecque, a insisté sur la présence trop discrète des femmes au sein de l’Union Européenne ; a été avancé le nombre de 33 % de femmes présentes à la Commission européenne et cinq présidentes seulement à la tête des pays membres.
Le rejet du rapport Estrela, cause des pressions de la droite et l’extrême-droite et les « régressions » de l’Espagne vis-à-vis des lois en relation avec l’IVG ont été dénoncées avec vigueur.
 Une solution a été proposée : la création d’une charte pour le droit des femmes, afin que la vision « progressiste » soit établie à l’échelle européenne ; tout pays voulant entrer dans l’Union devra adopter celle-ci pour y être intégré favorablement.
Le deuxième intervenant, est revenu sur les questions d’immigration dans l’Union Européenne ; cette question a été le vecteur majeur de la campagne électorale, a-t-il indiqué, soulignant que l’immigration extra-européenne se fondait sur un dumping-social[2] qui favoriserait le vote extrémiste.
Il a insisté ensuite sur ses problèmes à l’échelle intra-européenne, indiquant que d’importants fonds financiers étaient disponibles en faveur de l’intégration des populations roms et qu’ils ne sont pas mis en œuvre comme il conviendrait[3].
 Enfin, la récession du droit d’asile a été jugée inacceptable et les modalités de régulation de l’immigration clandestine, comme le dispositif FRONTEX, désormais inefficace.

Quand le PC disait (presque) la même chose que Marine Le Pen…(vidéos)

Publié le
 
Quand le PC disait (presque) la même chose que Marine Le Pen…
 
C'était il y a plus de 30 ans. Que se passait-il alors ? Et que se passe-t-il aujourd'hui ?

Immigration

 Pour le Parti communiste, ce sont des souvenirs d'outre-tombe.
D'outre-tombe parce qu'il est quasiment mort.
 
Et le peu qu'il en reste a été bouffé par un certain Mélenchon.
C'est Libération qui s'est, de façon très méchante, chargé de rafraichir la mémoire des communistes français.
Le journal a publié une longue nécrologie de Jean-Louis Hurst, mort à 78 ans.
Militant anticolonialiste connu, "porteur de valises" pendant la guerre d'Algérie, il avait ensuite été journaliste à Libération.
 Et pour illustrer son combat, la rédaction dudit journal a choisi de mettre en ligne une très ancienne vidéo.
On y voit Jean-Louis Hurst apostropher avec violence M. Paul Merciaca, maire communiste de Vitry-sur-Seine.
 Un fasciste, un raciste, si l'on comprend bien les propos colériques du militant…
Le crime de monsieur Merciaca ?
 Il avait envoyé un bulldozer défoncer la porte d'un foyer d'immigré maliens installés contre son gré dans la ville.
Cela se passait en 1981, à Noël.
 

Bloc-notes : la politique en panne d'idées et de leaders.







Quand Le Foll et Cazeneuve vont réconforter les agriculteurs de l’Ain…


002-green-acres-theredlist


Le 29 mai 2014

   
Il y a désormais un policier roumain détaché à Paris au sein de la lutte contre la délinquance itinérante.

Au lendemain de la débâcle socialiste aux élections européennes, messieurs Le Foll et Cazeneuve, respectivement ministre de l’Agriculture et ministre de l’Intérieur, sont allés découvrir « le sentiment de peur et d’abandon » qui règne parmi les agriculteurs de l’Ain où les vols ont explosé de 81 % depuis 2010.
En effet, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (l’ONDRP) note une hausse nationale des vols dans les fermes de plus de 66 % en cinq ans, soit 10.000 vols en 2013.
 Et tout y passe : machines agricoles (dont les tracteurs), carburant, récoltes, câblages et même les animaux parfois dépecés sur place.
 Chiffres cependant inférieurs à la réalité, puisque l’ONDRP ne prend pas en compte les vols avec effraction et le fait que les agriculteurs renoncent souvent à porter plainte par crainte de ne plus pouvoir s’assurer.

Ces razzias touchent non seulement les fermes situées au bord des axes routiers des nationales – très commodes pour les voleurs qui viennent de la région parisienne avec des porte-chars et, leur forfait accompli, filent vers l’Europe de l’Est –, mais elles affectent aussi celles se situant à proximité des villes ou des frontières.

HEC : 2014, promo Racaille ?


Des étudiants d’HEC saccagent le campus après une fête arrosée – 29/05 - YouTube thumbnail


Le 29 mai 2014

   
Le picolo est devenu le mode de défonce favori de la jeunesse.

HEC Paris, l’École des hautes études commerciales, c’est LA grande école.
 Celle dont on passe autant de temps à préparer le concours d’entrée qu’à suivre les cours, bref, un truc qui vous emmène comme une fleur à bac + 7 ou 8.
Dans ce temple où ont été rassemblés l’Institut supérieur des affaires (ISA) et le Centre de perfectionnement aux affaires, on forme le gratin de la finance et du business.
Celui qui demain sera aux affaires.
Pour certains, de toutes sortes.
Mercredi soir, cette belle jeunesse de la France qui gagne fêtait la fin de l’année sur le campus de Jouy-en-Josas (Yvelines).
 Et les fêtes, vous savez ce que c’est : on picole puis on s’oublie.

Pour François Bayrou, Hollande «n’ira pas» au bout de son mandat.

Mercredi 28 Mai 2014 à 11:30 (mis à jour le 28/05/2014 à 12:35)
Par valeursactuelles.com 
 
 




Crise. François Bayrou, président du MoDem, a déclaré que le président de la République ne pourra pas assurer son mandat jusqu'à son terme officiel, en 2017.
 
Le système politique en crise
 
François Bayrou prend très au sérieux la crise de confiance du peuple français à l’égard de François Hollande : interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV, mercredi 28 mai, il a en effet déclaré que le président de la République «n’ira pas» au bout de son mandat, en 2017.
 
Le président du MoDem, qui avait voté François Hollande au second tour de l’élection présidentielle de 2012, a expliqué pourquoi il considérait inéluctable la démission du président socialiste : «On ne peut pas durer trois ans dans la situation où on se trouve. Le système politique français ne peut pas supporter pendant trois ans d'avoir aux responsabilités des hommes et des mouvements politiques qui n'ont plus aucune confiance de la part du peuple».
 
"L’orage approche"

jeudi 29 mai 2014

Faible mobilisation pour la manifestation contre le FN.(vidéo)

 Le Monde.fr avec AFP | 29.05.2014 à 15h03 • Mis à jour le 29.05.2014 à 17h34

 

 
 Quatre jours après les élections européennes qui ont vu le Front national s'imposer en France, la mobilisation « citoyenne » s'organise. Plus de 3 000 personnes, en majorité des étudiants, ont défilé, jeudi 29 mai, contre le parti d'extrême droite, dans plusieurs villes de province.

A Paris, 4 200 personnes se sont rassemblées selon la préfecture.
 Plusieurs centaines de personnes s'étaient réunies en début d'après-midi place de la Bastille avant de rejoindre la place de la République.
 Le 1er mai 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen était arrivé au second tour de l'élection présidentielle, 1,3 million de personnes avaient défilé dans toute la France.

Baptisées « marches citoyennes contre le F-Haine », ces manifestations sont organisées par les syndicats étudiants et lycéens UNEF, UNL et FIDL.
Elles surviennent après le lancement d'une page Facebook à Marseille, au lendemain des élections européennes.
 
« LA JEUNESSE SE MOBILISE CONTRE LA RÉSIGNATION »

Entamés timidement à Rouen avec 200 personnes, les défilés ont grossi dans la matinée pour atteindre de 700 à 1 000 manifestants à Lyon.
Certains arboraient des affichettes « Lyon, capitale de la résistance ».
 D'autres des pancartes confectionné à la hâte pour dire « Stop à la pollution bleue marine », ou encore « France réveille-toi ».
A Marseille environ 500 personnes, en majorité des jeunes, ont défilé en scandant des slogans comme « FN la haine », ou « Le Pen tu nous casses les urnes ».
 A Nantes, un cortège fort d'environ 500 personnes également a tenté d'approcher la permanence du FN, rebroussant chemin devant une quinzaine de CRS qui protégeaient le local.
 A Bordeaux on compte environ 500 manifestants, à Nancy entre 400 et 500, à Amiens 350.
A Toulouse, quelque 800 manifestants, selon la police, se sont mobilisés.

 Il s'agissait pour l'essentiel de jeunes mobilisés sur les réseaux sociaux, à l'appel des « antifa » de l'Union antifasciste toulousaine, des syndicats étudiants et lycéens Unef et UNL, d'Osez le féminisme, des Jeunes communistes ou des Jeunes socialistes.

APRÈS LE 21 AVRIL 2002, LE 25 MAI 2014

« Nous, les vrais républicains, nous sommes majoritaires ! », a affirmé Envel Favennec, responsable fédéral de l'UNL (Union nationale lycéenne), appelant à une mobilisation pendant les trois ans à venir jusqu'à la prochaine élection présidentielle, en 2017.
 
Dans les rangs des manifestants, certains s'étaient déjà mobilisés après le 21 avril 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen s'était qualifié pour le deuxième tour de l'élection présidentielle.
C'est la cas de Marie-France, 56 ans, éducatrice : « J'avais manifesté avec après le 21 avril 2002. Je ne pensais pas devoir les ressortir. »
Nicolas Vial, 35 ans, de l'organisation de gauche Ras le Front, s'est à nouveau mobilisé aussi :
« On s'était mis en sommeil, mais depuis six à sept ans, on a réactivé la vigilance. La reprise des idées du FN par une partie de la droite républicaine et la déception vis-à-vis du gouvernement forment un terreau idéal pour l'extrême droite. (…) Les déçus se trompent de colère. »
Dans chaque défilé, les manifestants ont eu recours à des slogans éprouvés contre le parti d'extrême droite comme « F comme fasciste, N comme nazi, à bas le Front national », « Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos », ou encore « La jeunesse emmerde le Front national ».

Plus spontanées, d'autres manifestations avaient déjà été organisées dans la semaine, rassemblant des centaines de personnes, comme à Lille, Angers, Nantes ou Brest.

source

Bientôt des prostituées certifiées Halal à Amsterdam !


amsterdam
17 mai 2014

Après le vin et le mousseux halal et les premiers tests effectués sur des porcs OGM halal, le marketing autour du halal continue d’innover pour combler un marché de plus en plus demandeur.

En effet, près de 25% de la population mondiale est aujourd’hui musulmane et la ville d’Amsterdam ne pouvait continuer à se passer de ce marché.

Début juin 2014 ouvrira le premier bar à prostituées certifié halal !

Répondant au nom de « Croissant chaud »(en français dans le texte), ce bar proposera à ses clients une exclusivité mondiale en engageant uniquement des prostituées répondant à un cahier des charges très précis, comme l’explique Jonathan Swik, gérant du futur établissement et ancien gérant d’un établissement à Gembloux:
Comme tout le monde, il y a des musulmans qui ont envie d’aller aux putes, et ils ne pouvaient pas le faire sans renier leur religion.
 Aujourd’hui, grâce au Croissant chaud, tous les musulmans désireux de se faire plaisir pourront le faire sans entrer dans le haram.

TVL: Journal du mercredi 28 Mai 2014



Journal du mercredi 28 Mai 2014.

  1. Politique / UMP : chronique d’une mort annoncée
  2. Politique / PS : silence, on coule !
  3. Société / La pédophilie bientôt dépénalisée ?
  4. Europe / Ukraine : état des lieux
  5. Grand Angle / J. Hogard : « L’Europe est morte à Pristina »

EXCLUSIF - Le sondage choc qui fait trembler le PS.

Home ACTUALITE Flash Actu

Par Carl Meeus
Mis à jour le 29/05/2014 à 18:04
Publié le 29/05/2014 à 18:00




François Hollande est redevenu « Monsieur 3% ».

Les Français ne sont plus que 3% à le préférer comme candidat du PS à la prochaine présidentielle de 2017, selon l'étude OpinionWay réalisée en exclusivité pour Le Figaro Magazine.
 Le même chiffre que les sondages lui donnaient quelques mois avant la primaire de 2011, quand il était opposé notamment à Dominique Strauss-Kahn.

L'humiliation est sévère pour le président de la République qui est dépassé par Manuel Valls mais aussi par Martine Aubry.
Un véritable coup de tonnerre pour le chef de l'Etat, au lendemain de la déroute des socialistes aux élections européennes.

81% des sympathisants socialistes veulent l'organisation d'une primaire, même si le président voulait être candidat, mais seulement 15% d'entre eux voteraient pour lui dans ce cas.

Portrait de Lucas, le jeune « homme » à l’origine des manifs anti-FN à Marseille. (vidéo)

Ecrit le 29 mai 2014 à 17:39 par Eric Martin dans Nos brèves
 




I>Télé a rencontré Lucas, 17 ans, initiateur de la manifestation anti-FN de jeudi.

 Presque androgyne, le jeune Marseillais récite par cœur sa petite leçon citoyenne, tolérante et multiculturelle.

Si à l’avenir, le choix se résume entre ça et le FN, il sera vite fait !

La "Juliette" du Pakistan lapidée par ses proches .

Monde

Par Anne-Julie Contenay avec AFP

Publié le 29 mai 2014 à 16h28Mis à jour le 29 mai 2014 à 16h35
 
 
Farzana Parveen, 25 ans, a été lapidée par sa propre famille.
Farzana Parveen, 25 ans, a été lapidée par sa propre famille. © REUTERS

Enceinte, Farzana Parveen, âgée de 25 ans, a été lapidée par sa propre famille car elle s'était mariée par amour.
 
Farzana Parveen, une Pakistanaise de 25 ans, a été lapidée par sa propre famille, devant des policiers impassibles.
Le crime de cette jeune femme, qui était enceinte : s'être mariée par amour, sans l'assentiment de sa famille.
Elle devait témoigner au tribunal.
 Mardi, Farzana Parveen se rendait au tribunal pour témoigner contre sa famille, qui accusait son "Roméo" de l'avoir "kidnappée", alors qu'elle avait choisi de l'épouser.
Mais la jeune femme n'a jamais pu témoigner : dès son arrivée devant le tribunal de Lahore, une trentaine de membres de sa famille l'ont attaquée.
 Son frère, armé d'un fusil, a d'abord ouvert le feu sur elle, mais "il a raté sa cible", selon un policier.
La jeune femme a tenté de prendre la fuite, mais est tombée par terre.
Là, des membres de de sa famille "l'ont alors entourée et l'ont battue à mort avec des briques".

Emmanuel Ratier dénonce les mensonges de Canal + à propos de Manuel Valls.

 
 
29/05/2014 – PARIS (NOVOpress) –
 
Mis en cause par Canal+, le journaliste d’investigation Emmanuel Ratier, auteur de l’ouvrage incendiaire Le vrai visage de Manuel Valls, répond aux aux désinformations et aux mensonges de la chaîne cryptée.

Une marche contre le FN, ou l’usage galvaudé de la notion de citoyenneté ?


moutons-bibendum84


Le 29 mai 2014

   
Depuis le 25 mai au soir, nous entrons dans les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire.

Depuis le 25 mai au soir, nous entrons dans les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire.
Un quart des Français – se sentant suffisamment concernés par la question européenne pour aller voter – ont plébiscité le parti honni, la bête immonde, le FN.
Cette consécration électorale n’a pas été du goût de tout le monde, et dès le dimanche soir, plusieurs événements étaient lancés sur Facebook : l’un proposant de se mettre à pleurer chez soi suite aux résultats (de désolation ou de joie, c’est à votre libre appréciation), l’autre intitulé « Tous en noir contre le F-haine », proposant aux participants de se vêtir d’habits noirs jusqu’au 28 mai.

Outre ces manifestations de désolation (ou de joie, c’est selon), une marche a été organisée par Lucas, jeune lycéen en terminale à Marseille.
Cet événement lancé dès lundi matin sur Facebook s’intitule « Marche citoyenne contre le FN» et se déroulera ce jeudi dans plus de 18 villes : Lyon, Paris, Toulouse ou encore Avignon – gageons qu’Olivier Py mènera le cortège.

Elle entend montrer « au FN, aux partis politiques, aux journalistes, au monde, que nous dénonçons le racisme, la xénophobie, la haine, le repli sur soi de ce parti, et que les Français ne partagent pas ces valeurs ».
 Une initiative qui ne vole pas très haut pour le jour de l’Ascension.

Les attouchements dans le cadre familial ne justifieront plus la prison…


pedophilie


Le 28 mai 2014

   
En famille ou entre amis, tout devient permis.

C’est dimanche. La famille est réunie pour fêter la naissance du petit dernier.
Tonton est là, et pour fêter l’événement dans les règles, il a un peu forcé sur l’apéro et le reste.
Il fait sauter son adorable petite nièce sur ses genoux et, il faut le comprendre, il ne sait plus très bien ce qu’il fait.
 Ses mains, à force de chatouiller le petit corps tout frais tout beau, deviennent malencontreusement baladeuses. Bah, tout le monde étant peu ou prou dans le même état que lui, personne ne le remarquera et puis la petite, hein, elle n’ira pas raconter ce que lui a fait le gentil tonton.
Eh bien, même si la petite allait rapporter la scène à ses parents, même si ces derniers portaient plainte pour attouchements sur mineur de moins de 15 ans, bientôt, grâce à la loi Taubira, tonton – coup dans le pif ou non – ne risquera plus rien…
 C’est ce qu’on apprend dans Le Figaro. Selon les cas d’application de la nouvelle contrainte pénale , « les attouchements dans le cadre familial ne justifieraient plus la prison » parce qu’« il y a des infractions sexuelles qui ne signalent pas un ancrage dans une délinquance particulière », a expliqué le rapporteur de la loi, le député PS Dominique Raimbourg.

mercredi 28 mai 2014

Montréal: L'ancien siège social de SNC Lavalin en voie de devenir un centre des Frères musulmans

28/05/2014

En finir avec l'UMP...

     

 

L’UMP est morte, et le PS lui non plus ne se sent pas très bien.

 Dans le paysage politique dévasté, seul le FN se porte comme un charme.
 Il est même devenu l’unique parti d’opposition à un gouvernement moribond.
 En fait, c’est tout un système vermoulu qui s’effondre comme château de cartes, sous l’effet du premier vent contraire.
 La V e République, si mal représentée par des dirigeants à la légitimité populaire rétrécie, en est forcément atteinte.
Tout est à reconstruire.
A commencer, en urgence, par une formation d’alternance capable de reprendre le pouvoir au pied levé.
Or la crise de la politique est telle que, si François Hollande décidait de démissionner (hypothèse d’école, mais il prônait ce geste en 2006, dans Devoir de vérité, en cas de "crise profonde"…), les électeurs auraient à choisir entre des fantômes, des ombres, des ambitieux et des apprentis.
C’est ce vide sidéral, résultat de quarante ans d’idéologies et de pensées toutes faites,  qu’il faut combler au pas de course.

Anti-lepénisme primaire et mépris du peuple.

Ecrit le 28 mai 2014 à 15:38 par Quentin Jacquet dans Poing de vue
 
Anti-lepénisme primaire et mépris du peuple
 

Partout, sur les réseaux sociaux, dans les quotidiens, au milieu des sentiments diffus, mêlant désespoir de salon et antiracisme adolescent, la victoire du FN aux élections européennes est, depuis plusieurs jours, l’occasion des plus grands délires soixante-huitards qui nous aient été donnés de contempler sur la scène médiatique française.

 « Retour aux années 1930 », « démocratie en danger », « république menacée », les spécialistes de la larme écrite arborent plus que jamais les couleurs de l’indignation professionnelle.
 La belle France aux citoyens dormant paraît livrée à elle-même, impuissante face à ce qui semble être la plus grande apocalypse de tous les temps.
Les abstentionnistes sont devenus les collabos par inadvertance.
Honte à eux !
 Et que dire de ses Français indignes qui se sont laissé aller à la colère ?
 La débâcle est telle que France 2 a cru indispensable de s’en remettre à l’avis du plus grand politologue de tous les temps, j’ai nommé… Marc Lévy.
Certains vont jusqu’à se poser la question de savoir, avec un mépris à peine voilé, si le peuple a toujours raison.
 Il est certain que sa décision va à l’encontre de l’utilitarisme solferino-parisien.
 Mon Dieu, où es-tu égalité, esprit de tolérance et d’ouverture ?
Si cela continue, il va falloir définitivement arrêter de s’en remettre à ce peuple ingrat.
 Cela fait d’ailleurs des années qu’on se moque de son avis et la situation de l’Europe s’en est trouvée grandement améliorée, n’est-ce pas !
 Avec 800 emplois en moins par jour, la promesse de la lune paraît effectivement avoir de bons jours devant elle.

Elections européennes: la réaction de Viviane Reding, Vice-présidente Commission européenne.

27 mai 2014
 

 

PS : devant Valls, des députés de la majorité évoquent «un problème Hollande»

Publié le 27.05.2014, 15h37 | Mise à jour : 28.05.2014, 07h32
 
 
Le Premier ministre Manuel Valls le 27 mai, avant sa réunion avec les députés socialistes.

Le Premier ministre Manuel Valls le 27 mai, avant sa réunion avec les députés socialistes.
| AFP/Stéphane de Sakutin

Rien ne va plus au .

 Les députés socialistes ont accusé fortement le coup mardi du choc des européennes  et l'ont fait savoir au Premier ministre Manuel Valls qui les rencontrait ce matin à l'.
L'un d'entre eux est même allé jusqu'à évoquer un «problème» .

Manuel Valls a déclaré devant les députés socialistes qu'il ne fallait pas renoncer après «le choc» des européennes mais «face au FN, faire bloc, en écoutant les Français» et en obtenant des résultats.
«Au lendemain d'un choc», le Premier ministre a souligné ne pas faire «partie de ceux qui renoncent», selon des propos rapportés par des participants à la réunion du groupe PS.
«Ce n'est pas une surprise» et «personne ne pouvait croire qu'on pouvait inverser la tendance en huit semaines» après la défaite des municipales, a-t-il fait valoir.

VIDEO. Valls ne changera pas de feuille de route

 



 
«Face au FN, il faut faire bloc, en écoutant les Français», a insisté Manuel Valls.
 «Il faut que nous soyons unis», mais aussi obtenir «des résultats, au-delà des annonces» et «amplifier» la politique de baisse des impôts «dès l'automne prochain» pour redonner pouvoir d'achat et confiance.

Un discours accueilli froidement par les députés
«Un silence de mort» a accueilli la fin de l'intervention du Premier ministre.

Les impôts ont rapporté 14,6 milliards d'euros de moins que prévu, en 2013, selon la Cour des comptes.

 Par
Mis à jour le , publié le
 
Didier Migaud, président de la Cour des comptes, lors de l'audience solennelle de rentrée de l'institution, à Paris, le 9 janvier 2014.
Didier Migaud, président de la Cour des comptes, lors de l'audience solennelle de rentrée de l'institution, à Paris, le 9 janvier 2014. (MAXPPP)
L'institution s'interroge dans un rapport sur la "sincérité" du budget initial de l'Etat.

L'impôt sur le revenu, l'impôt sur les sociétés, comme la TVA ont tous rapporté moins que prévu.
"L'écart entre prévision et exécution sur l'évolution spontanée des recettes fiscales souligne le manque de prudence de la loi de finances initiale", écrit la Cour des comptes.
 Elle explique ces dérapages à la fois par une croissance plus faible que prévu l'an dernier, et par une prévision trop optimiste d'évolution des recettes par rapport à la croissance.

Des "risques" pour les recettes en 2014

"La famille Merah part faire le djihad en Syrie grâce aux allocations familiales" (vidéo)

 
Ajoutée le 27 mai 2014
         
Toute l'actualité sur http://www.bfmtv.com/
 
La question du député UMP Alain Marsaud a suscité l'indignation de ses collègues de la majorité lors des questions au gouvernent mardi.
 L'ancien juge anti-terroriste affirmait que le voyage en Syrie de la famille Merah était financé par les aides sociales et proposait que la bêtise et la lâcheté soit un délit punissable.
 De nombreux députés socialistes ont réagi sur Twitter, critiquant une question "à vomir".

Yvelines : il aurait délesté les octogénaires de quatre lingots d'or

  Créé : 27-05-2014 19:11

Yvelines : il aurait délesté les octogénaires de quatre lingots d'or
 
Photo : Martin Divisek/Isifa/SIPA
 
FAITS DIVERS - Un homme soupçonné d'avoir dérobé plusieurs centaines de milliers d'euros et quatre lingots d'or à un couple d'octogénaires de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) en février a été déféré mardi devant le juge.
 
Il se serait fait passer, avec un complice, pour un policier.
 
Le couple de Conflans s'est fait dérober quatre lingots d'or ainsi que plusieurs centaines de milliers d'euros en liquide.
 

Charles Consigny : «On ne peut pas lire les 25 % du Front national sans s’éclairer des lumières de l’immigration de masse»

              
                              
 
Pour Charles Consigny, le rejet de l’immigration de masse est facteur important du score du Front national.
Dans le RER, on croise des femmes en tchador et des hommes en djellaba, barbus jusqu’au torse. Ça n’est pas un fantasme, c’est la réalité quotidienne de centaines de villes en France : a-t-on le droit d’être choqué par cela ? De se sentir mal à l’aise avec cela ? D’estimer que notre pays ne devrait pas être celui où un tel obscurantisme a cours à tous les coins de rue ?
 
La France est un pays fiévreux.
 La politique, un jeu brutal. Nous assistons, depuis trois jours, à une fusillade.
Ça tire de tous les côtés. On ne sait pas bien qui est avec qui, qui a dégainé le premier, qui va s’en tirer ni qui va y rester. […] Marine Le Pen triomphe.
À part le Front national, aucun parti ne tient debout, tandis que le pouvoir exécutif récolte à peine plus de 13 % d’approbation dans la population – autant dire que plus personne ne lui fait confiance.
Le chef de l’État a fait une étrange apparition, comme un hologramme au milieu des bombes, dont on n’a absolument rien retenu. […]
La France change. La France change et elle n’en a pas envie.

Hollande, ou l’art de (mal) parler pour ne rien dire


François Hollande : les Européennes ont « livré leur vérité, elle est douloureuse » – 26/05 - YouTube thumbnail


Le 28 mai 2014

   
François Hollande a donc parlé. Il paraît que ses conseillers voulaient l’en dissuader, mais François Hollande n’écoute pas ses conseillers.

Comme le rapporte l’un d’eux : « Ah, mais il l’avait décidé, donc c’est comme ça… »
 Et pour une fois qu’il décidait vraiment quelque chose, hein, on n’allait pas l’en priver.
Rien, donc, dans cette allocution sur fond de reliures, le nez sur le prompteur et les mimines qui tapotent sur le sous-main couleur fauve du président Coty.
C’était quoi, au fait, ce décor à l’encaustique : un clin d’œil subliminal à la France de Léon Blum pour nous rappeler les dangers de l’extrême droite ?
Du vide, du creux.
 Du aujourd’hui comme hier et bien moins que demain, pour que tout change, ne changeons rien, etc., ad libitum.
 Ce qu’on en a retenu ?
 Un lapsus : « C’est vrai, partout, les partis européens progressent. Mais c’est en France, pays fondateur de l’Union européenne, patrie des droits de l’homme, pays des libertés, que l’extrême droite arrive aussi largement en tête. »
 Magnifique, sauf que ce n’est pas un lapsus puisque le discours était écrit ainsi.

FLN et Việt Cộng sur les Champs-Élysées le 14 juillet : merci François !


feminisme-boulevard-voltaire


Le 28 mai 2014

   
Vous voyez les États-Unis inviter Al-Qaïda à défiler dans les rues de New York ou Washington en 2061 ?

Dans de récents courriers aux associations d’anciens combattants, le secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants (SEDAC), Kader Arif, confirme que François Hollande a invité l’armée nationale populaire algérienne (ANPA) ainsi que l’armée de la république socialiste du Vietnam à défiler sur les Champs-Élysées à l’occasion du 14 Juillet, pour commémorer la participation de ces pays (et une soixantaine d’autres) au premier conflit mondial.
Si l’on peut voir dans cette démarche de nombreux symboles tout à fait louables (volonté d’apaisement, souhait de réconciliation, paix entre les peuples…), n’oublions pas qu’en 1914-1918, les soldats « algériens » étaient français au même titre que les Sénégalais, les Soudanais, les Tonkinois, les Malgaches, etc.
Que le drapeau tricolore leur a servi de linceul.
Car l’inconvénient est que, dans tous ses courriers, le SEDAC semble limiter la qualité de soldats « algériens » aux seuls autochtones musulmans, niant au passage la francité des combattants de 14-18 (et de 39-45) et niant aussi leurs origines multiculturelles : kabyles, juifs, chrétiens, etc.
 Pourquoi donc faire une différence et tenter de réécrire l’histoire ?

mardi 27 mai 2014

Bygmalion : Soirée UMP sur l’Afrique facturée 680.000 euros pour… 300 invités !



              

Comment a fonctionné le système de surfacturation dans l’affaire Bygmalion ?
Exemple de surfacturation pratiqué par la société Bygmalion auprès de l’UMP.
 Le 14 avril 2012, à une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, le parti organise une convention intitulée « La France avec les ‘printemps africains’ – Regards croisés».
Quelques centaines de personnes sont réunies autour de Jean-François Copé, salle Gaveau à Paris, dans un décor des plus sobres.
Jean-Marie Fournier, directeur de la salle Gaveau, l’explique devant la caméra, factures en mains : « Ça a coûté 11.200 euros, plus la salle en dessous, 3.500 euros. » Même si l’on ajoute le coût du petit cocktail qui a été servi aux participants, la somme finalement déboursée par l’UMP est plus de trente fois celle qui a été réellement payée.

Suède : nouvelles émeutes dans les banlieues ?

Suède : nouvelles émeutes dans les banlieues ?

27/05/2014 – STOCKHOLM  (NOVOpress)

 Aux premières heures du jour, lundi dernier, la police a fait face à des violences dans le secteur de Husby (ndlr : une banlieue de Stockholm essentiellement peuplée d’immigrés africains et turcs).

 Une patrouille qui voulait contrôler un conducteur ivre a été confrontée à plusieurs dizaines de jeunes qui ont lancé des pierres d’un pont.
 La police a dû tirer des coups de semonce pour se dégager.
Plusieurs voitures et containers ont été incendiés et, afin de ne pas laisser la situation dégénérer comme il y a un an presque jour pour jour où des émeutes avaient duré 5 jours, des hélicoptères, des véhicules anti-émeutes et des policiers lourdement équipés sont apparus dans plusieurs endroits comme Husby, Kista et Rinkeby.

Source : ny heteridag

TVL: Journal du mardi 27 Mai 2014

 
 
Journal du mardi 27 Mai 2014

1) Européennes / Victoire du FN : l’onde de choc
2) Européennes / L’effondrement de l’UMP
3) Européennes / La gauche à terre
4) Européennes / La vérité sur l’abstention
5) Religion / Visite du pape en Terre Sainte
6) Patrimoine / Piscine Molitor : la pompe à fric
7) Européennes / Le cas grec

EN DIRECT. Affaire Bygmalion : Copé démissionne de la présidence de l'UMP... Juppé, Raffarin et Fillon assureront la direction collégiale...

  Le HuffPost  |  Publication:   |  Mis à jour: 27/05/2014 11h27                     

UMP Bygmalion
 
AFP
 
POLITIQUE - Les ténors de l'UMP se réunissaient ce mardi 27 mai pour tenter de dénouer l'une des plus grave crise qu'ait connue leur parti depuis sa naissance en 2002, avec une question brûlante: le sort de son président Jean-François Copé.

Et finalement, le député-maire de Meaux, 50 ans, a annoncé sa démission, qui sera effective à compter du 15 juin.
 Les trois anciens premiers ministres Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon assureront la direction collégiale de l'UMP jusqu'à un congrès extraordinaire à l'automne, a ensuite annoncé l'ancien président du Sénat Gérard Larcher.
Toute la direction de l'UMP démissionne collectivement.
 "Copé n'a pas fait obstacle à sa démission, il a laissé le débat se dérouler" et en a tiré les conclusions, selon Jean-Pierre Raffarin.
L'affaire Bygmalion -société de communication fondée par deux proches de Jean-François Copé- avait commencé par des soupçons de favoritisme.
Elle n'a cessé d'enfler et de proliférer pour atteindre, à l'issue de la folle journée de lundi, l'ancien président Nicolas Sarkozy.
L'affaire Bygmalion, "c'est l'affaire des comptes de campagne de Sarkozy", a accusé l'avocat de cette agence, Me Patrick Maisonneuve, parlant de "fausses factures".