vendredi 31 janvier 2014

Hollande questionné sans égard par un journaliste anglais sur sa vie privée. (vidéo)

Par Florentin Collomp
Mis à jour le 31/01/2014 à 20:04
Publié le 31/01/2014 à 11:58
 

Crédits photo : Andrew Winning/AP
 
Reçu par David Cameron pour le sommet britannique , le président n'a pas échappé à une question brute sur sa vie privée.

Depuis des semaines, les journaux britanniques font leurs choux gras de l'affaire Gayet.
 La vie sentimentale du président passionne, plus que sa politique.
Pour son arrivée au Royaume-Uni vendredi matin, le Telegraph accueillait le président de façon peu cordiale, sondage à l'appui sur son site Internet.

«Hollande a-t-il ridiculisé la France? Donnez votre avis.»

 En début de matinée, 70% des votants étaient d'accord ; 73% d'entre eux estimaient par ailleurs qu'un premier ministre britannique dans la même situation aurait dû démissionner.
 
Un journaliste de ce quotidien conservateur s'est lancé un peu plus tard, interpellant sans égard le président lors de sa conférence de presse commune avec David Cameron:
 «Votre vie privée a-t-elle tourné la France en ridicule? Avez-vous toujours une relation avec Julie Gayet et regrettez-vous qu'elle ne soit pas là?»

Béatrice Bourges portera plainte contre Frédéric Haziza.

Jeudi 30 janvier, le journaliste de La Chaîne Parlementaire Frédéric Haziza est venu souhaiter la mort de Béatrice Bourges devant l'Assemblée Nationale place Édouard Herriot.
 
Béatrice Bourges, en jeûne pour la France depuis 5 jours, a annoncé qu'elle portera plainte.
 Elle donnera à ce sujet une conférence de presse samedi à 11h place Édouard Herriot.
 
RDV Place Édouard Herriot le samedi 1er février à 11h.
 
Lorsque les caméras se mettent à tourner, le journaliste (qui officie à LCP et à Radio J) refuse toutefois de réitérer ses propos haineux :



 

La stratégie de Valls pour écraser la Manif Pour Tous.

Vendredi 31 Janvier 2014 à 19:58 (mis à jour le 31/01/2014 à 20:19)
 Par valeursactuelles.com


2 février : Manuel Valls met en place un dispositif policier hors norme. Photo © SIPA

Manif. A deux jours de La Manif Pour Tous, Manuel Valls a promis une « fermeté absolue » à l’égard des manifestants.

Un dispositif inédit de près de 3000 policiers - dispositif déployé habituellement le soir du 31 décembre - sera mis en place pour satisfaire la volonté du ministre de l’intérieur.
Une stratégie bien peaufinée se cache en réalité derrière toute cette logistique.
 
« Arrêter le maximum de manifestants »

Près de vingt unités de compagnies d’intervention et d’escadrons de gendarmerie mobile encadreront les manifestants tout au long du parcours.
La manifestation sera intégralement filmée par les forces de police.
Les effectifs de la Sous-Direction de l'information générale (SDIG, ex-RG) et de la Direction du renseignement parisien ont déjà été mobilisés en amont de la manifestation pour identifier sur Internet et sur les réseaux sociaux (essentiellement Facebook et Twitter) les perturbateurs potentiels, et ainsi, faciliter les arrestations le jour J.
«  Arrêter le maximum de manifestants »

Le Figaro décrit les débuts de la théorie du genre (qui n’existe pas selon le gouvernement)


 
 
Dans les années 1960, un médecin néo-zélandais a expérimenté sur des jumeaux la théorie du genre, en convaincant les parents d’élever l’un des deux comme une fille. Une expérience aux conséquences dramatiques.
 
Alors que la polémique sur la théorie du genre ne cesse d’enfler, l’expérience tragique menée au milieu des années 1960 par son concepteur, le sexologue et psychologue néo-zélandais John Money, refait surface, comme le rapporte vendredi lepoint.fr.
Une expérimentation souvent occultée par les disciples actuels des études du genre, car celle-ci, conduite sur deux jumeaux canadiens nés garçons, mais dont l’un d’eux sera élevé comme une fille, tournera mal.
Spécialiste de l’hermaphrodisme à l’université américaine Johns Hopkins, John Money définit dès 1955 le genre comme la conduite sexuelle qu’on choisit d’adopter, en dehors de notre sexe de naissance.
Il étudie notamment les cas d’enfants nés intersexués pour savoir à quel sexe ils pourraient appartenir: celui que la nature leur a donné ou celui dans lequel ils seront éduqués.

Le journal du 31 Janvier 2014.

Théorie du genre: Le professeur Bernard Debré – Ancien Ministre – Député de Paris.

tomboy

Cette théorie fait couler beaucoup d’encre.

Il s’agit d’une théorie initiée dans les années 70 par les féministes et qui nie les différences sexuelles de nature anatomique, biologique ou physiologique et prétend que le sexe n’est que social.
Cette théorie est en vogue dans les milieux gauchistes intellectuels et va jusqu’à mettre en place des expériences absolument démentielles.
 Par exemple, citons le cas d’une journaliste-éditorialiste qui a décidé de s’injecter des hormones mâle (testostérone) pour prouver que l’on pouvait être femme tout en étant homme.
Il s’agit d’une philosophie absurde.
Bien sûr, ce n’est pas tout à fait cette philosophie qui est enseignée à l’école, mais c’est tout aussi pervers.
 Il s’agit d’initiatives pédagogiques qui visent à faire baisser les stéréotypes sexués.
 Autrement dit, il ne faut pas que le petit garçon joue à des jeux dits de petits garçons et que la petite fille joue à des jeux dits de petites filles.

Dieudonné: Merci Manu.


La provocation des Lungolo, hôtes illégaux des Côtes d’Armor.

Publié le jeudi 30 janvier 2014 09:34


 

30/01/2014 – 06H00 Saint-Brieuc (Breizh-info.com)

 Hôtes des services sociaux des Côtes d’Armor pendant plus de trois mois, les Lungolo, une famille congolaise de quatre personnes –
 
le père, la mère et leurs deux fils, dont l’un modestement prénommé Dieu – ont été expulsés de France la semaine dernière.
Et y sont revenus en fraude lundi dernier.
 Le cas n’est pas rare.
 Plus original : les Lungoso étaient invités avant-hier à l’Assemblée nationale pour se vanter d’avoir enfreint la loi française !

Les Lungolo arrivent en Belgique en 2012, en provenance de la République démocratique du Congo (RDC), ex Congo belge.
 Invoquant la situation troublée de ce pays, le plus vaste d’Afrique noire, 75 millions d’habitants, ils déposent une demande d’asile, qui est rejetée.
 Ils passent alors en France et échouent à Saint-Brieuc, où ils sont pris en mains par le RESF.
 Cette association favorable à l’immigration obtient en justice qu’ils soient logés aux frais des contribuables.

Bloc-notes : Hollande rend sa présidence révoltante.




La résistance contre la théorie du genre à l’école maternelle et primaire.

À la une.

La résistance contre la théorie du genre à l’école maternelle et primaire
Crédit photo : Jreberlein, via Wikipédia, (cc).
 
31/01/2014 – 12h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)


– Depuis vendredi, des centaines d’élèves ont été retirés de l’école pour une journée par leurs parents.
 Motif : demander la suppression de l’enseignement de la théorie du genre à l’école (photo, Judith Butler, philosophe féministe “papesse” de la théorie du genre).

Que se passe-t-il réellement à l’Education nationale ?

Cette année, l’Education nationale teste dans dix académies le programme : ABCD de l’égalité.
 Ce programme est destiné aux élèves de maternelle et de primaire.
 Il s’agit d’un enseignement flou se basant sur les études du genre.
 Un des manuels conseillés aux enseignants, « 50 activités fille-garçon à l’école » se veut un manuel d’éducation sexuelle des petits enfants.

La résistance à ce viol des consciences prend la forme de la déscolarisation…

Au CM2, vos enfants auront droit à "serviettes et tampons, préservatifs, pilules"

31 janvier 2014


Découvrez cette horreur appelée "éducation à la sexualité" dans la rubrique documents pédagogiques sur le site de l'académie de Grenoble qui s'applique de la grande section de maternelle au CM2, classe de l'apprentissage de la contraception comme chacun sait. Si, vous ne rêvez pas... On y lit pêle-mêle : 
Grande section : 
  • Nommer les parties du corps et notamment les OGE (organes génitaux extérieurs)
  • Découvrir les 5 sens et le plaisir qu'ils suscitent.

DOSSIER - Valls, l’enfumeur.

Jeudi 30 Janvier 2014 à 15:25 (mis à jour le 30/01/2014 à 15:24)
Par Geoffroy Lejeune, Isabelle Marchandier


Le ministre de l'Intérieur face aux micros et caméras. Son terrain de prédilection. Photo © AFP

Enquête. Il combat Dieudonné mais pas les délinquants. Les automobilistes mais pas les gangs de l’Est. Les Veilleurs mais pas les Femen.

 En vingt mois au ministère de l’Intérieur, Manuel Valls a plus soigné sa popularité que renforcé la sécurité des Français.
 Portrait-vérité d’un tigre de papier passé maître dans l’art de la dissimulation.
Il a tout prévu.
 Comme d’habitude, une bonne communication suffira. Ils n’y verront que du feu.
 Le 22 janvier au soir, Manuel Valls sait que les chiffres de la délinquance (lire page 18), que s’apprête à publier l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), seront mauvais.
 Depuis la Place Beauvau, il organise la riposte.
 Avec ses conseillers en communication, Valls planifie sa journée du lendemain, qui doit étouffer au maximum la portée de son échec.
Un déplacement est prévu à 7 h 30 à la sûreté départementale de Melun (Seine-et-Marne).
 Parfait pour inonder les matinales des radios et télévisions de sons et d’images de lui entouré d’uniformes.

Béatrice Bourges, la dangereuse terroriste qui fait peur…

sainte-blandine
  
Le 31 janvier 2014


 
De David à Gandhi, l’histoire nous montre que le plus faible est souvent vainqueur, en dépit des persécutions, et même grâce aux persécutions.

Ridicule pour les uns, exemplaire pour les autres, Béatrice Bourges ne laisse personne indifférent.
 Depuis le 26 janvier, elle a entamé une grève de la faim devant l’Assemblée nationale.
 L’enjeu ?
Obtenir du Parlement la destitution de François Hollande en vertu de l’article 68 de la Constitution.
 On peut douter de sa pertinence juridique.
Mais certainement pas mépriser cet acte de courage qui – sait-on jamais — pourrait être le premier pas vers une révolution pacifique.
Bien au chaud derrière ses certitudes, un certain François Miclo, qui s’exprime en catholique, n’hésite pas à écrire : « Béatrice Bourges commence son “jeûne spirituel”. N’ayons aucune inquiétude pour elle : la dame est depuis assez longtemps habituée à la privation d’esprit. »
 Concert de louanges de Patrice de Plunkett et de ses groupies face à ce texte « à tomber à genoux ». C’est surtout très lâche.

Des huissiers dans les cortèges de la Manif pour tous pour constater l'attitude de la police.

Créé le 30/01/2014 à 18h55 -- Mis à jour le 30/01/2014 à 18h55  
SOCIETE - Les militants de la Manif pour tous ont obtenu la présence d'huissiers pour la manifestation prévue ce dimanche...
 
La Manif pour tous a obtenu jeudi la désignation de deux huissiers de justice missionnés pour constater l'attitude des forces de l'ordre lors de la manifestation prévue dimanche, mais aussi des participants, a annoncé à l'AFP Me Henri de Beauregard, avocat de l'association.
«Compte tenu de ce qu'on a vu par le passé, s'est quand-même instaurée une défiance, non à l'égard des fonctionnaires de police eux-mêmes mais des instructions qui peuvent leur être données», a déclaré l'avocat à l'AFP, évoquant les nombreuses interpellations lors de précédentes manifestations.

Contre «des interpellations à l’aveugle»

Dans sa requête, consultée par l'AFP, l'avocat estime qu'il est à craindre que «des interpellations en nombre soient réalisées à l'aveugle contre d'honnêtes citoyens».

jeudi 30 janvier 2014

Tu seras une femme mon fils !

Rédigé par medicis le 30 janvier 2014.
30.01.2014

 
affiche-boutin_theorie du genre

“Avec Valls, c’est l’invasion !” La campagne du Bloc Identitaire.

"Avec Valls, c'est l'invasion !" La campagne du Bloc Identitaire

30/01/2014 – 20h00

PARIS (NOVOpress) - Le Bloc Identitaire vient de lancer une nouvelle campagne sur le thème “Plus de régularisations, plus de naturalisations, moins d’expulsions : AVEC VALLS C’EST L’INVASION !”

 La campagne est justifiée par “trois statistiques édifiantes :
- Augmentation du nombre de régularisations de clandestins en 2013 de 30% par rapport à 2012.
- Augmentation du nombre de naturalisations, avec un objectif annuel fixé par Manuel Valls à 100 000 naturalisations (contre 46 000 en 2012).

Délinquance : les chiffres qui accusent.

  Jeudi 30 Janvier 2014 à 10:20 (mis à jour le 30/01/2014 à 10:27)
 Par Pierre Dumazeau 


Scène ordinaire de la violence urbaine, à Strasbourg, dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Le signe d'un échec. Photo © MaxPPP

Bilan vérité. Le rapport annuel de l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales) le révèle : tous les indicateurs en matière de vols, de cambriolages, d’effractions et d’actes de violence sont au rouge.
 
Cambriolages, vols, atteintes à l’intégrité physique… : 2013 a été l’année de tous les records pour les actes de délinquance.
 Les cambriolages enregistrés par la police dans les zones urbaines ont en effet augmenté de 6,4 %. Et jus qu’à 17,7 % pour les “cambriolages de résidences secondaires”.
 Les chiffres enregistrés par la gendarmerie en zones rurales sont à peine moins inquiétants : + 4,7 % par rapport à 2012.
 En additionnant les cambriolages d’habitations principales et secondaires et ceux concernant les entreprises, la France en dénombre aujourd’hui, sous l’ère Valls, pas moins de 1 021 par jour !

Face à ces chiffres, publiés le 23 janvier par l’ONDRP, le ministre de l’Intérieur botte en touche.
« Il ne faut pas tout confondre », a-t-il tenté de rassurer, l’air grave, lors de sa conférence de presse organisée le même jour.
 La vérité, pourtant, n’a rien de rassurant.

TV Libertés: Le journal du 30 janvier 2014.



Le 1er journal de TV Libertés

TTV Libertés a commencé à émettre ce soir depuis ses studios du Val-de-Marne.
Cette chaîne est une télévision connectée : elle émet sur Internet et vous pouvez la recevoir aussi bien sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.
 TV Libertés se distingue de la concurrence en étant ouvertement pour la défense et la promotion de la culture et de l’esprit français au cœur des nations européennes.
Au cours de la phase de lancement, TV Libertés assurera en soirée deux programmes quotidiens sur Internet.
Chaque jour, rendez-vous à 19 heures pour un journal, qui comportera la présentation des nouvelles de l’actualité, des reportages de terrain et des interviews de personnalités.
 
Au journal succèdera à 20 heures une émission thématique, consacrée selon le jour à l’histoire, à la culture, à l’économie, à la vie des médias, à la vie religieuse ou aux faits de société.
 
L'initiateur de ce projet est Philippe Milliau, assisté de Martial Bild.
L'équipe est composée notamment de Jean-Yves Le Gallou, Bernard Lugan, Philippe Conrad, Yvan Blot, Robert Ménard, Arnaud Soyez, Jean-Baptiste Giraud, Anne Brassié, Gabrielle Cluzel...
 
TV Libertés compte dans son équipe Robert Ménard, fondateur et ancien président de Reporters sans frontières, qui animera l’émission « Ménard sans Interdit », où il recevra des personnalités des mondes politique, médiatique et culturel dans des entretiens sans concession. 

19 CRS blessés en marge d’une manifestation indépendantiste en Corse

  Jeudi 30 Janvier 2014 à 12:28 (mis à jour le 30/01/2014 à 17:21)

Par valeursactuelles.com   
         


De violents heurts ont eu lieu, mercredi 29 janvier en Corse, après une manifestation à Corte. Photo © AFP

Police. Hier, 17 CRS et 2 gendarmes ont été blessés lors d’affrontements avec des jeunes indépendantistes corses. Les heurts sont survenus après la dispersion de la manifestation.
 
Manifestation pour la reconnaissance de la langue corse
Emmenés par l'organisation « Ghjuventu indipendentista » (Jeunesse indépendantiste), un millier de personnes ont manifesté hier à Corte (Haute-Corse) pour que soit reconnue la co-officialité de la langue corse, ainsi que le droit pour les insulaires de conserver leurs bien grâce à un dispositif fiscal et pour que certaines réformes soient menées par l’Assemblée de Corse.
 Aucun incident n’a été à déplorer lors de cette manifestation.

Trois heures d’affrontements

Quand l'école endoctrine...

       
        
Le pays a les nerfs à vif. Le pouvoir dénonce ainsi les "délires" des parents d'élèves qui assurent que la théorie du genre serait enseignée aux jeunes enfants.

Auraient-ils vraiment tort? Certes, cette théorie n’est pas, en effet, au programme des écoles primaires. Mais une expérimentation de l’"égalité fille-garçon" y est en cours. Il y a, dans cette démarche, la volonté de soustraire l’enfant à sa famille, de le soumettre à un endoctrinement. Les parents ont raison d’être contre.
 

Au conseil général du Nord, une responsable syndicale se fait chambrer sur son riad au Maroc

Créé le 30/01/2014 à 15h53 -- Mis à jour le 30/01/2014 à 15h53

Le bâtiment du Conseil général du Nord à Lille.
Le bâtiment du Conseil général du Nord à Lille. M.Libert/20 Minutes

POLÉMIQUE - Une représentante Unsa est accusée par des collègues de consacrer plus de temps à ses chambres d'hôtes à Agadir qu'au département...

Imbroglio syndical au conseil général du Nord.
 Le cas de la responsable de l’Unsa (Union nationale des syndicats autonomes) fait parler dans les couloirs de l’hôtel du département.
Caroline Dozier-Tahon y est salariée à temps plein, tout en étant co-propriétaire d’un riad à Agadir (Maroc).
 Au conseil général, elle est entièrement déchargée d’activité au profit de son mandat de représentante syndicale.
 De là à penser qu’elle en profite pour filer au Maroc, il n’y a qu’un pas que certains collègues ont déjà franchi.

«Discrédit» syndical

22h de garde à vue, cela vous met un journaliste en colère.

 

Un journaliste indépendant, sans carte de presse, est venu faire son travail lors de la manifestation du Jour de Colère. Ce journaliste a été embarqué et détenu pendant 22h par la police de Manuel Gaz. Extrait du témoignage :
"Légalement, la notification du procès-verbal et de nos droits doit se faire sans délai.
Notre interpellation s’est officiellement tenue à 19h15, et c’est à 1h34 que je refuse de signer un papier m’accusant d’avoir participé à un attroupement armé et d’avoir commis des violences à l’encontre d’un dépositaire de l’autorité.
Après notre audition, nous retournons quelques heures sur le béton.
On nous propose deux fois quinze gobelets d’eau tiède (pour 250 personnes environ).
 Manifestants comme journalistes, nous aurions aimé des couvertures…
Tout en testant les limites de notre patience, nous nous demandons s’il est légal pour les policiers de traîner négligemment un jeune militant évanoui, en pleine crise d’hypothermie.
 N’y a-t-il pas une loi punissant la non-assistance à personne en danger ?
 De même qu’une loi concernant les droits spécifiques des mineurs présents ?
Nous avons demandé à l’un de nos gardes, mais il n’avait pas l’air informé. [...]

Théorie du genre : Deux journalistes et un député disent la vérité sur les intentions réelles des socialistes (vidéos)

Publié le par  pour Fdesouche

Ce fut le député UMP Daniel Fasquelle suivi du journaliste Gilles-William Goldnadel de Valeurs Actuelles dans l’émission On Ne Va Pas Se Mentir sur Itélé du 29 janvier 2014 :
 


Lien direct de la vidéo sur : VK

Sur la pointe des pieds, la première a été la journaliste Judith Waintraub du Figaro dans La Matinale de LCP du 29 janvier 2014 :


 

Ces parents qui boycottent la théorie du genre à l’école…


boycott


Le 30 janvier 2014


   
Vincent Peillon a demandé aux responsables d’établissement de convoquer les parents boycotteurs.

« Théorie du genre : des élèves absents du fait d’une étrange rumeur », titrait mardi Le Figaro.
 Le phénomène toucherait les quatre coins de la France.
 Le 24 janvier, 86 élèves turcs, gitans et maghrébins sur 240 étaient ainsi absents de certaine école strasbourgeoise de zone prioritaire.
La rumeur viendrait de Farida Belghoul, personnage haut en couleur et initiatrice en son temps de la Marche des beurs, qui a fait de la théorie du genre à l’école son cheval de bataille.
 Depuis le début de l’année, elle appelle les parents à montrer leur désaccord par un boycott de l’école une fois par mois.
Au gouvernement, dans les rectorats, chez les syndicats de professeurs, on ouvre de grands yeux indignés : Quooooiiii ?

Lettre ouverte à Monsieur Le Drian , ministre de la Défense.

franc-macons

 Le 30 janvier 2014


  
Étant père, particulièrement attentif à la carrière de votre propre fils, je pense que vous comprendrez le sens de ma démarche...

Objet : Demande d’un poste à l’état-major de la Marine nationale

Monsieur le Ministre,
J’ai moi aussi des fils, et comme tout père qui se respecte, je suis particulièrement attentif à ce qu’ils réussissent leur vie professionnelle !
 C’est pourquoi j’ai veillé à leurs études qui furent brillantes, ce dont je suis très fier.
 Ils ont beaucoup et honnêtement travaillé tous les deux et occupent actuellement de très bons emplois, l’un dans la Marine nationale, l’autre dans la Banque…
Comme vous êtes ministre de la Défense, j’ai l’honneur de solliciter votre aide bienveillante pour mon aîné…
Il a 29 ans tout comme le vôtre…
 Ancien élève de l’École navale, puis de l’Ecole des applications militaires de l’énergie atomique (Bac + 8), lieutenant de vaisseau, ingénieur atomicien, il est actuellement en campagne sur un SNA (sous-marin nucléaire d’attaque) au service de la France !

Ayant constaté que vous ne semblez avoir aucune difficulté pour placer de très jeunes gens à des postes à hautes responsabilités,

Première émission de TVLibertés jeudi 30 janvier 19h

29/01/2014
TVLibertés – La liberté n'a pas de prix

    
La procédure est simple : à partir de son PC on se connecte au site suivant

www.tvlibertes.com

Amis patriotes demain à 19h on se connecte tous à TVLibertés

30 janvier à 19h pour le lancement de TV Libertés qui émettra durant 30 minutes pour cette première émission avant d’augmenter progressivement en durée et variété des programmes.

Cette opportunité qui s’offre à nous doit absolument réussir, et nous devons tous, chacun à son niveau, et selon ses moyens les aider financièrement (don déductible des impôts)ou par du bénévolat, à réussir ce pari courageux, inédit, et indispensable.

TV Libertés – BP 400 35 – 94271
Le Kremlin – Bicêtre Cedex
Courriel : tvlibertes@gmail.com

mercredi 29 janvier 2014

"Moi, Président de la République, je recaserai les copains et familles des ministres"

 
 
 

 Daniel Fasquelle, UMP, a interrogé le gouvernement suite aux nominations :

"Monsieur le Premier ministre, vous vous en souvenez, le 6 décembre 2012, votre ex-ministre du budget, Jérôme Cahuzac, répondant à une question que je lui adressais, mentait ouvertement, « les yeux dans les yeux », à la représentation nationale et aux Français.
 Depuis, pour tenter de faire oublier ce parjure, vous n’avez plus à la bouche que les mots : « transparence », « comportement et République exemplaires ».
 Sauf qu’avec vous, c’est toujours la même chose : « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! »
 Ainsi, le 24 juillet dernier, je vous interrogeais sur la nomination de Manuel Flam, 34 ans, directeur de cabinet de Cécile Duflot et ami personnel de Michel Sapin, à la tête d’une importante filiale de la Caisse des dépôts et consignations.

Insécurité : quand les préfets relaient «l'exaspération» des policiers

Par Jean-Marc Leclerc
Mis à jour le 29/01/2014 à 21:59
Publié le 29/01/2014 à 20:06
Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, en compagnie des préfets lors d'une cérémonie en hommage à la mémoire de Claude Érignac, le 6 février 2013, 15 ans après l'assassinat du haut fonctionnaire.
Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, en compagnie des préfets lors d'une cérémonie en hommage à la mémoire de Claude Érignac, le 6 février 2013, 15 ans après l'assassinat du haut fonctionnaire. Crédits photo : Julien de Rosa / Starface

Dans une note confidentielle, ils décrivent le «découragement» des forces de l'ordre face au laxisme judiciaire.
La révolte gronde dans les rangs policiers.
Alors que le bilan 2013 du ministère de l'Intérieur, fraîchement accueilli, atteste d'une hausse de la délinquance, notamment des cambriolages et des vols à la tire, Le Figaro publie les meilleurs extraits d'un rapport assassin des préfets, en date du 17 janvier, sur ce qui pourrait expliquer cette contre-performance.
Révélée par Le Canard enchaîné, cette synthèse confidentielle de quatre pages est nourrie des rapports envoyés mois après mois par les préfets des 101 départements de France.
Voici ce que la plume préfectorale distille très précisément à un Manuel Valls que ses troupes appellent à résister aux réformes de sa collègue Taubira qui menaceraient, à les entendre, l'équilibre pénal.

Graffitis injurieux : le curé de l'église Saint-Jean-Baptiste de Belleville est à bout.

Mis à jour : 29-01-2014 17:15
- Créé : 29-01-2014 15:27



FAITS DIVERS - Les murs extérieurs de l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville (19e) ont été une nouvelle fois vandalisés dans la nuit de mardi à mercredi.Le curé, qui a déjà porté plainte une dizaine de fois, demande davantage de surveillance sur le secteur.

Il a déjà déposé une dizaine de plaintes, en vain. Mercredi matin à 8 heures, le curé Stéphane Esclef a une nouvelle fois découvert des inscriptions haineuses sur les trois pans de murs de l'église Saint-Jean-Baptiste de Belleville (19e).
Les messages, écrits dans la nuit de mardi à mercredi du côté de la rue Fessart, sont sans équivoque et visent les catholiques directement : "Curé sale poukave, bouffe ta soutane ou ta morale…", "La seule église qui illumine est celle qui brûle", "Tous les pouvoirs sont assassins, ni dieu, ni maître"...

"Ça va crescendo"

Sous le choc, le curé Stéphane Esclef s'étonne que ces faits puissent encore se produire. "Je suis à l'église Saint-Jean-Baptiste de Belleville depuis un an et demi, dit-il. Ça fait près de dix fois que nous avons droit à ce genre d'insultes et ça va crescendo."

Journal hebdomadaire – 27 Janvier 2014 – ProRussia.tv

 

Pourquoi Michel Sapin devrait démissionner .




 
L’inébranlable doctrinaire, jongleur de mots creux, prend les Français pour des imbéciles.
La France est "à deux doigts" d’inverser la courbe du chômage, a encore tenté de laisser croire le ministre du Travail, mardi, en se montrant incapable d’admettre clairement l’échec de la politique des emplois aidés qu’il a mise en œuvre pour répondre à la promesse solennelle de François Hollande.
Si le chef de l‘Etat a au moins reconnu, hier, ne pas avoir "réussi dans l’année 2013 à faire diminuer le chômage", son ministre finaude en avançant le ralentissement de la hausse, la stabilisation en cours, l’inversion en bout de course.
Pourtant, comme dirait Hollande quand il s’auto-congratule, "les faits sont là" : le chômage a augmenté de 5,7% en 2013.
La France compte près de 5,2 millions de demandeurs d’emploi, outre mer incluse.
La mère des batailles, que Sapin plus que d’autres jurait gagner, a été perdue.

Pourquoi autant de photos sidérantes de la crise en Ukraine?

Des manifestants pro-européens sont rassemblés sur le site où ont lieu les affrontements avec la police à Kiev, le 23 janvier 2014. REUTERS/Vasily Fedosenko.
                                       
 - Des manifestants pro-européens sont rassemblés sur le site où ont lieu les affrontements avec la police à Kiev, le 23 janvier 2014. REUTERS/Vasily Fedosenko. -

Des milliers de clichés d'une force exceptionnelle ont été publiés depuis le début de la crise. Un phénomène qui s'explique par la qualité des photographes et des facteurs locaux, mais aussi par une volonté de faire sens par l'émotion
 

Les photos prises ces derniers jours des violences en Ukraine, qui ont déjà fait au moins 5 morts et 300 blessés,
sont fortes, étonnantes, certaines incroyables. «On s’est tous fait la remarque, évidemment. Ce genre d’images est assez exceptionnel», constate Eric Baradat, le rédacteur en chef du service photo de l’AFP à Paris.
Et surtout, en regardant les clichés publiés dans la presse, c’est leur nombre qui frappe: elles sont des milliers (il y en a plus de 3.000 sur le site de Reuters) toutes plus impressionnantes les unes que les autres.
 De nombreux journaux ont même appelé l'AFP pour la féliciter pour la qualité de ses images. Pourquoi les photographies de la crise en Ukraine sont-elles si impressionnantes?

«Les photographes qui ont été envoyés là-bas sont excellents, et je ne parle pas que de l’AFP mais des trois agences [AFP, AP, Reuters, ndlr] et même des autres agences sur place, remarque le rédacteur en chef du service photo de l’AFP. C’est un peu évident comme réponse mais c’est malgré tout une réalité à prendre en compte.»
 
La crise en Ukraine est aussi «l’actu internationale du moment», the place to be pour tant de photographes qui ont afflué à Kiev pour répondre à la demande des journaux et des sites d'informations.
Mais cela n'explique pas tout.

Lettre à Manuel Valls d’un « intégriste de l’ultra-droite catholique »

enfant-catholique-priere

 Le 28 janvier 2014


   
Vous venez de me donner l’ultime argument qui manquait à ma décision de défiler dimanche prochain.

Je suis ce que vous appelez un « intégriste de l’ultra-droite catholique » qui s’est levé pour défendre une opinion différente « lors des débats sur l’avortement ou sur le mariage homosexuel ».
 Permettez que je me sente visé par votre intervention du mercredi 22 janvier (1) auprès de votre groupe à l’Assemblée nationale et acceptez le droit de réponse qui suit.
Pour être à même de nous comprendre, il me semble important de partager un sens commun aux mots que nous utilisons.
Catholique ?
 Oui, et à ce titre, je suis chaque jour à la recherche de la vérité, avec humilité mais détermination et, ce, d’autant plus qu’il m’a fallu trouver des réponses à des questions qui n’avaient encore jamais été posées sur ce qui jusqu’alors m’apparaissait comme des évidences.
Ultra-droite ?

mardi 28 janvier 2014

Les administrations priées de s'adresser aux femmes sous leur nom de naissance

Par Agnès Leclair
Publié le 26/01/2014 à 20:19
Pour porter le nom de leur mari dans  les échanges administratifs, les épouses devront en faire la demande.
Pour porter le nom de leur mari dans  les échanges administratifs, les épouses devront en faire la demande. Crédits photo : Andrey Popov/apops/FOTOLIA/56397524

Les députés ont voté dans le cadre de la loi sur l'égalité homme-femme un amendement imposant au fisc et à la Sécurité sociale de ne plus utiliser le nom de mariage des femmes, sauf demande expresse.
C'est un pas de plus dans la destruction de la famille pour les uns, la fin d'une «civilité discriminatoire» pour les autres.
 Un bazar à venir dans les boîtes aux lettres pour les troisièmes.
 Les femmes mariées se verront attribuer d'office leur nom de naissance dans les correspondances des autorités administratives, sauf demande expresse de leur part, a voté vendredi l'Assemblée nationale dans le cadre de la loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes.
 Pour porter le nom de leur mari dans les échanges administratifs, ou le voir figurer accolé à leur nom «de jeune fille», les épouses devront en faire la demande.

Théorie du genre : la vidéo de propagande du gouvernement.

Mardi 28 Janvier 2014 à 20:39 (mis à jour le 28/01/2014 à 19:32)

Par valeursactuelles.com             
 

Vincent Peillon (photo) ministre de l'Education nationale et Najat Vallaud-Belkacem heurtent les parents d'élèves en instaurant la théorie du genre à l'Ecole. Photo © SIPA

Théorie du genre. Vincent Peillon met les choses à plat aujourd’hui. Après des rumeurs par sms, le ministre de l’Education nationale fait le point.
 
SMS et rumeurs : le point sur la situation

Pas d’enseignement de la théorie du genre à l’école, mais une « éducation à l’égalité fille-garçon ».
Voilà la réponse du Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, après un mouvement de contestation incitant les parents à ne pas amener leurs enfants à l’école un jour par mois pour lutter contre la théorie du genre.
Une initiative relayée par sms et sur les réseaux sociaux.
En marge de l’installation du Conseil national d’évaluation du système scolaire à la Sorbonne (Paris VIIe), le ministre a mis la situation au clair : « Il y a un certain nombre de parents qui, m'a-t-on dit, ont été inquiets, se sont laissés prendre à cette rumeur totalement mensongère selon laquelle (...) à l'école, on apprendrait aux petits garçons à devenir des petite filles (…) Tout ça est absolument faux, il faut cesser ».

60 ans après l’Abbé Pierre, Trierweiler lance un Appel au Taj Mahal…

 
Alors que la cour obsolète des politiciens entretenus, la caste servile des médias subventionnés et le cercle des hauts salariés de l’humanitaire, associés au club des artistes de variétés en promo,
s’apprêtent, le 1er février 2014, à célébrer à l’unisson les 60 ans de l’Appel de l’Abbé Pierre, Valérie Trierweiler, répudiée par Monsieur 3%, le Président par défaut d’une France déboussolée, se refait une santé populiste dans l’un des pays les plus inégalitaires du monde, visitant quelques pauvres et quelques parcelles de bidonvilles cornaquées par l’ONG « Action contre le Faim » (ACF).
 
Au programme de Bombay, également, une visite d’hôpital qui ne ressemble pas à la Pitié-Salpêtrière, une cuillérée de pâte nutritionnelle pour les photographes, un déjeuner au Taj Mahal avec les femmes de ces entrepreneurs indiens et occidentaux qui vivent comme des princes de la misère qu’ils engendrent, afin de lever des fonds pour la fameuse ONG.
Sans la présence de Mme Trierweiler, c’est certain, les portefeuilles seraient restés au fond des sacs Vuitton et Gucci de ces dames habillées par les plus fameux stylistes de la planète…

Objectif : acheter de la pâte alimentaire pour les enfants orphelins des rues et ceux dont on exploite les parents encore vivants.
 Ensuite, un grand dîner-gala de charité, toujours dans le plus célèbre établissement touristique de cette cité de la misère.

Un homme tué d'une rafale de kalachnikov à Marseille

Créé le 28/01/2014 à 18h08 -- Mis à jour le 28/01/2014 à 19h20

Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.
 
FAITS DIVERS - La victime a été prise pour cible alors qu'elle se trouvait au volant d'une voiture dans le quartier de Val-Plan, dans le 13e arrondissement...
 
Un homme a été tué mardi d'une rafale de kalachnikov dans les quartiers Nord de Marseille, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.
 La victime a été prise pour cible peu après 17H30 alors qu'elle se trouvait au volant d'une voiture de location dans le quartier sensible de Val Plan, dans le 13e arrondissement.
 Le véhicule des tireurs, une Twingo volée, a été retrouvé incendié peu après les faits à proximité des lieux du crime.
«A priori, c’était un gars bien connu de nos services, plutôt logé dans le grand banditisme», a indiqué une source proche de l’enquête.

Quatrième homicide par balle depuis le début de l’année

Exclu : le Lab publie les 600 photos de Valérie Trierweiler expurgées par l’Elysée.

Par Antoine Bayet
28/01/14 - 14:21



PRAVDA STYLE – L’opération grand nettoyage a été lancée dimanche 26 janvier, un peu après 11 heures, quelques minutes après que le vol AF218 à destination de Bombay a décollé de l’aéroport de Paris Charles-de-Gaulle, avec à son bord, une certaine Valérie Trierweiler.

C’est à ce moment précis que, sur le site internet de l’Elysée, tous les contenus qui, pendant dix-neuf mois, ont rendu compte de l’activité de la Première Dame ont été purement et simplement supprimés.
 Renvoyés à la poubelle.
C’est simple : aujourd’hui, c’est comme si Valérie Trierweiler n’avait jamais existé.

Pourtant, ces 130 contenus supprimés ont une valeur informative (et même historique) forte : ils sont le témoignage des actions engagées, à titre officiel, par la Première Dame d’alors.

Il s’agit principalement de photos –
 le Lab en a recensé plus de 600.
Mais également de verbatims de discours prononcés ès qualité, à l’exemple de cette intervention faite à l’ONU, en septembre 2013, ou d’événements très officiels, comme ce colloque organisé au Sénat, en juin 2013, sur les violences faites aux enfants, et placé sous son patronage.

Le Lab a décidé de récupérer un à un tous ces contenus qui racontent la présence de Valérie Trierweiler à l’Elysée - notamment via la fonction cache de Google - et de vous les présenter dans une frise chronologique ci-dessous :

En Inde, Trierweiler fait dans l'humanitaire.


Ajouter une légende


Le fils du ministre de la défense parachuté à la SNI.

Lundi 27 Janvier 2014 à 20:18 (mis à jour le 27/01/2014 à 20:58)

Par valeursactuelles.com
 

Jean-Yves le Drian, ministre de la défense. Photo © AFP

Nomination. La Société Nationale Immobilière (SNI) compte un nouveau membre. Et pas des moindres.
Le fils du ministre de la défense Jean-Yves le Drian est venu gonfler les rangs du plus grand opérateur dans le domaine du logement social à un poste hautement stratégique.
Le quotidien Libération épingle ce lundi la nomination de Thomas le Drian en tant que « chargé de mission auprès du président du directoire » de la Société Nationale Immobilière (SNI) et « directeur du contrôle de gestion d’Efidis », une entreprise sociale pour l’habitat francilien qui gère 48 000 logements selon le site web.
 Cette société a annoncé ce recrutement dans un communiqué diffusé sur l’intranet début janvier. 
Le fils du ministre de la défense se retrouve également propulsé au « Comex » (comité exécutif) de cette filiale de l’entité publique Caisse des dépôts, qui gère 275 000 logements HLM.
Le parachutage du fils d’une personnalité du Parti socialiste au sommet de la Société nationale immobilière (SNI) risque de faire grand bruit.

Quelle légitimité ?

Des milliers de gens en colère, une presse aveugle et sourde !

JOUR-DE-COLERE

    
Le 28 janvier 2014 

 
 
Si la presse s'affole, si les télés minimisent, c'est bon signe.
 
Brrr ! J’ai encore les pieds gelés et le slip mouillé, mais quelle joie que ce rassemblement des anti-FAF (François, Ayrault, Fabius).
Ce dimanche où la pluie, le vent et le froid en plus des CRS s’étaient ligués pour ne pas mettre un manifestant dehors, nous nous sommes retrouvés place de la Bastille venus de tout l’Hexagone avec nos pancartes en prime.
 Oui, nous, les humbles, les sans-grade par dizaines de milliers, nous avons courageusement enfilés K-Way (excepté les Hommen) et baskets pour arpenter le bitume parisien.
Aussi, je vous salue avec émotion et déférence, mes sœurs et frères marcheurs.
Nous étions loin de partager les mêmes idées, ce 26 janvier, nous étions loin d’avoir dégusté petits fours ou méchoui à la même garden-party, nous étions loin de nous congratuler ou de nous faire confiance, mais appliquant le vieil adage : les ennemis de mes ennemis sont temporairement (ou pas d’ailleurs) mes amis, durant cinq heures nous avons mêlé nos voix, nos ressentiments et aussi nos espoirs.

lundi 27 janvier 2014

Journaliste, cette profession qui a trahi la France.

presse

 Le 27 janvier 2014


   
Figurez-vous, ma bonne dame, que 77 % des Français ne croient plus les médias.
   
De source sûre, puisque c’est l’organe principal de diffusion de la pensée unique qui le dit : Le Monde.
Comment expliquer pareil désamour, quand nos journalistes font le job avec une conscience toute professionnelle ?
 Regardez i>Télé et ses 300 manifestants à la Marche pour la vie.
 Elle, qui vient de mettre en une La passion française qu’est soudain devenue Julie Gayet, et fait poser ses journalistes sur Internet avec des affichettes pro-IVG d’une indigence intellectuelle rare.
Jean-Luc Hees qui confesse que, pour stopper l’hémorragie d’auditeurs, France Inter devrait donner la parole à ceux qui pensent autrement.
Et aurait sans doute dû traiter la question de la filiation lors de la loi Taubira…
Bref, on le voit, ils font des efforts.
Alors pourquoi tant de haine ?

Quand le fraudeur Gérard Miller soutenait Mélenchon (vidéo)

         

 
 
Le témoignage de soutien de Miller est précédé par celui de Didier Porte, un humoriste raté et engagé… mais son discours dans le contexte fait sourire.

Quand le fraudeur Gérard Miller analysait le mensonge de Cahuzac sur la fraude fiscale. (vidéo)




 

Gérard Miller, Cédric Klapisch et Paul Bocuse ont des comptes en Suisse .



Le Point.fr - Publié le - Modifié le
Photo d'illustration.

Photo d'illustration. © AFP
 "Le Monde" publie la liste des contribuables qui ont détenu, ou détiennent encore, un compte outre-Léman. Un impressionnant who's who qui ne devrait pas laisser Bercy de marbre.

Les révélations du Monde vont beaucoup faire parler.
 Le quotidien s'est procuré les deux listings de HSBC remis au fisc français par l'informaticien Hervé Falciani.
"Dans la plupart des cas, les contribuables pris en faute ont déjà régularisé leur situation", précise le journal.
Il faut distinguer les Français titulaires de comptes en règle comme l'ancien footballeur Christian Karembeu, les fondateurs de la chaîne Buffalo Grill ou l'homme d'affaires Alain Afflelou.
En revanche, "un ancien coéquipier de M. Karembeu en équipe de France, lui aussi champion du monde en 1998, titulaire de 1,6 million d'euros chez HSBC, de même que deux monstres sacrés du cinéma français, un humoriste star, une vedette de la chanson, une ancienne Miss France" détiendraient des avoirs en toute illégalité.
"Et enfin, un sénateur UDI. Ils n'ont pas donné suite à nos sollicitations", ajoute Le Monde.

Meyer Habib : révélations sur un honteux passé d’agresseur. (vidéo)

27 janvier 2014


Nous évoquions récemment le cas de Meyer Habib, député au parlement français (!?) et extrémiste sioniste.

Emmanuel Ratier, directeur de la lettre confidentielle Faits & Documents, révèle ci-dessous un épisode lamentable de la vie politique de Meyer Habib.
 
 



source

Encore loupé: 10 200 chômeurs de plus en décembre, la courbe ne s'est pas inversée en 2013.

Publié le 27.01.2014, 17h18 | Mise à jour : 18h12