jeudi 31 octobre 2013

La Préfecture interdira-t-elle la manifestation contre la mega mosquée "La Conquête" d'Amiens-nord ?

31/10/2013
bzmosquee.jpg

















Communiqué de la préfecture de la Somme (jeudi 31 octobre).

Par déclaration reçue en préfecture le 24 octobre 2013, le secrétaire général de l’organisation dite « Parti de la France » a fait état de son intention d’organiser une manifestation sur la voie publique samedi 16 novembre dans la zone de sécurité prioritaire Amiens Nord visant à « dénoncer l’islamisation et la colonisation migratoire ».

Pour rappel, le droit de manifester est un droit déclaratif (article L.211-1 du code de la sécurité intérieure et suivants). Toutefois, l'article L. 211-4 du code de la sécurité intérieure dispose que « Si l'autorité investie des pouvoirs de police estime que la manifestation projetée est de nature à troubler l'ordre public, elle l'interdit par un arrêté qu'elle notifie immédiatement aux signataires de la déclaration au domicile élu. »

La Redoute : une grande manifestation à Lille samedi contre le plan social.

Mis à jour : 31-10-2013 16:06
- Créé : 31-10-2013 14:53

 


SOCIAL - Environ 300 salariés de La Redoute réunis en assemblée générale sur le site de Wattrelos (Nord) ont voté jeudi le principe d'une "grande manifestation" à Lille jeudi prochain pour protester contre un probable plan social

Environ 300 salariés se sont rassemblés ce jeudi sur le site de Wattrelos et ont voté le principe d'une grande manifestation samedi prochain.

Ils sont déterminés. Les salariés de la Redoute vont se battre pour sauver leurs emplois. Réunis à l'extérieur d'un bâtiment du site industriel de la Martinoire, ils ont voté ce jeudi à main levée le principe d'une grande manifestation samedi prochain à Lille à l'initiative de la CGT, la CFDT et Sud.

Abracadabra ! Applaudissez, nos otages sont libres…

boulevard-voltaire-magicien

Le 31 octobre 2013

 
Si on ne risquait pas d’être vulgaire, on penserait que messieurs Hollande et Ayrault ont leurs fondements respectifs bordés de féculent italien !

 Le jour même où Matignon annonce la « suspension » de l’écotaxe – soit une énième reculade dans le matraquage fiscal que les socialistes entendent imposer aux Français –, tous les médias sont brusquement aimantés vers l’Afrique et plus précisément le Niger : nos otages ont été libérés ! Époustouflant, non ?
Quatre otages seulement – six restent encore kidnappés à travers le vaste monde –, oui, mais quatre otages tout de même !
 Et quand il s’agit de la vie de nos compatriotes, qui se risquerait à faire la fine bouche, à ne pas applaudir à tout rompre ?

Caprice à l’Elysée : un conseiller de Hollande exigeait que le SPHP lui achète des pains au chocolat

Signalé par
Mathieu Deslandes

 
Où l’on reparle de ce cher Faouzi Lamdaoui, le conseiller de François Hollande chargé « de l’égalité et de la diversité ».

 Charlie Hebdo nous en apprend de bien bonnes à son sujet.
« Quelques mois après avoir perdu l’usage de son permis de conduire, la faute aux flashages trop fréquents, voilà que le conseiller s’est mis à recevoir des lettres de menaces de mort. » Comme par hasard.
 « Ni une ni deux, une protection policière – avec la voiture qui va avec – lui a été accordée. »
La brigade criminelle chargée d’enquêter sur ces mystérieux courriers (sept en tout) n’a jamais réussi à retrouver leurs auteurs. Mais tant que la menace persiste, la protection est maintenue.

VIDEO. Ecotaxe : le dernier portique du Finistère démonté par précaution.


JEUDI MATIN, Pont-de-Buis (Finistère). Le dernier portique écotaxe du département encore en état de fonctionner a été démonté jeudi matin, par crainte de nouvelles actions violentes.

AFP PHOTO/FRED TANNEAU

 
JEUDI MATIN, Pont-de-Buis (Finistère). Le dernier portique écotaxe du département encore en état de fonctionner a été démonté jeudi matin, par crainte de nouvelles actions violentes.
                                       
Certains y verront un symbole mais si la préfecture et la société gestionnaire ont fait démonter jeudi matin le portique écotaxe de Pont-de-Buis (Finistère), c'est surtout pour le mettre à l'abri, alors que les deux autres portiques du département ont déjà été démontés ou sabotés.
 Dès 10 heures, la voie express Quimper-Brest a été coupée au niveau de la structure et des déviations ont été mises en place pour permettre son évacuation, tandis que des opposants manifestaient leur joie à proximité.

VIDEO. Marine Le Pen a ressenti "un malaise" en voyant les images du retour des otages.

Edité par avec
le 31 octobre 2013 à 09h09 , mis à jour le 31 octobre 2013 à 10h25.


 
 
Marine Le Pen a dit jeudi sur Europe 1 avoir été gênée la veille par les images du retour des quatre otages d’Arlit. « J’ai trouvé ces images étonnantes, cette extrême réserve étonnante », a expliqué la présidente du Front national. [...]
 
Hebergeur d'image
 
« J’ai trouvé ces images étonnantes, cette extrême réserve étonnante, leur habillement étonnant ». « J’ai ressenti un malaise et je pense que je n’ai pas été la seule », a poursuivi Mme Le Pen.

LIBERATION DES OTAGES : LES DESSOUS DE L'AFFAIRE (par Maurice D.)

 

Quatre otages libérés, parmi ceux capturés par des terroristes musulmans au Niger il y a trois ans : c'est tant mieux pour eux.


Avec une admirable modestie, le président de la République en petites vacances en Slovaquie l'a annoncé hier vers 18 heures, en fin d'après-midi, avec une autre annonce, celle que Le Drian et Fabius étaient déjà en route pour Niamey avec un avion du GLAM (armée) afin de les ramener le plus vite possible, c'est-à-dire ce matin, à Villacoublay.

Quelle efficacité, quelle promptitude à réagir, "un succès pour Hollande" ont déclaré à l'unanimité les chroniqueurs présents à C' dans l'air qui a interrompu son émission pour chanter la bonne nouvelle à la gloire de son président vénéré.
 Ému Yves Calvi, émus les chroniqueurs par le ton grave, l'émotion retenue du président qui venait d'apprendre la nouvelle, "à l'instant" comme il le déclare dans son annonce, et en faisait part avec une promptitude admirable au bon peuple de France.

Pas un seul pour observer quelques petits détails troublants.
 Dans le désordre :
L'annonce arrive à pic pour donner un coup de pouce vers le haut à la chute catastrophique pour l'équipe au pouvoir de la popularité du président et du premier ministre, et redorer une image brouillée par plusieurs reculs du gouvernement

Otages, une rançon de + de 20 millions d’euros aurait été versée.

par
     
 
Une rançon de plus de 20 millions d’euros aurait été versée aux ravisseurs des otages d’Arlit.
 
L’on ne peut que se réjouir du retour en France des 4 ressortissants français retenus en otage pendant plus de 1.000 jours par al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), c’est à dire depuis leur enlèvement, le 16 septembre 2010, à Arlit, au Niger.
 
Ce jour-là, 7 employés des groupes Areva et Satom (filiale de Vinci) furent kidnappés par un groupe armé.
 
Très vite, AQMI revendiqua cette opération, qui, semble-t-il, bénéficia de complicités internes.
 Le 27 octobre suivant, l’opération fut justifiée par Oussama Ben Laden, l’ex-chef d’al-Qaïda, lequel exigea alors le retrait des forces françaises d’Afghanistan.
 
Dans le même temps, des réseaux de négociateurs furent activés pour tenter d’obtenir la libération des otages, alors aux mains d’Abou Zeid, le chef d’une des katibas d’AQMI.

Influence, autorité, réputation, économie, quel Gachis…

par
     
 
A la lecture des actualités, j’ai des sentiments mitigés et contradictoires.
 
Bien sur je suis heureux de la libération des otages mais ne pourrait-on pas éviter tous ce tapage médiatique ? Et ce pour deux raisons principales.
  • La première est que les otages n’aspirent qu’à une seule chose c’est de retrouver leur famille,et il n’ont certainement pas besoin de voir un Fabius se dandiner devant le président du Niger. 
  • D’autre part les preneurs d’otages ont ainsi la certitude de l’influence de l’opinion publique sur les gouvernants et peuvent s’en servir comme arme. 
Ceci étant, ils sont libres, tant mieux.
 
En ce qui concerne le reste de l’actualité, que dire ?
J’aimerais pour une fois dire des choses agréables, optimistes, mais malheureusement cela m’est impossible…

Montebourg n'avait pas prévu ça !...


 
Publiée le 30 oct. 2013
          
Toute l'actualité sur http://www.bfmtv.com/
 
 Ils sont devenus un symbole de la fronde contre l'écotaxe poids lourds.
 Les bonnets rouges des manifestants bretons leur ont été offerts par Armor Lux.
 A l'approche du rassemblement de ce samedi, l'entreprise de Quimper a mis de côté la production des marinières chères à Arnaud Montebourg pour celle de 2.500 bonnets.

mercredi 30 octobre 2013

Artisans et commerçants : les fourberies de Sapin !

Le 30 octobre 2013

boulevard-voltaire-france-dynamite


Tiens, justement, il ne manquait plus qu’eux : asphyxiés par la fiscalité, les artisans et commerçants entrent dans la danse.

La révolte gronde.
 Une opération d’envergure est d’ores et déjà annoncée, qui ne « sera pas une manifestation de rue mais une action qui se verra ».
 Les prélèvements supplémentaires qu’ils devront supporter, au titre de 2013, sont estimés par l’Union professionnelle artisanale à 1,1 milliard d’euros.
 Le syndicat qualifie ces nouvelles ponctions de « harcèlement fiscal », et son président Jean-Pierre Crouzet, lui-même artisan-boulanger, prévient le gouvernement : « Nous ne pouvons plus souffrir sans réagir… »

Finistère: Le portique écotaxe de Pont-de-Buis va être démonté.

   Créé le 30/10/2013 à 20h25 -- Mis à jour le 30/10/2013 à 20h31

Un camion passe sous un portique ecotaxe sur l'autoroute A62 au sud de Bordeaux, le 29 octobre 2013.
    Un camion passe sous un portique ecotaxe sur l'autoroute A62 au sud de Bordeaux, le 29 octobre 2013. S. ORTOLA / 20 MINUTES
    ECOTAXE - Il s'agit d'une décision de la société Ecomouv...

    Le portique écotaxe de Pont-de-Buis (Finistère), autour duquel s'est déroulée la manifestation de samedi dernier des opposants à l'écotaxe, va être démonté pour être mis à l'abri, a-t-on appris mercredi auprès du préfet du Finistère, confirmant une information du quotidien Le Télégramme.
    «Il s'agit d'une décision de la société Ecomouv'», gestionnaire du portique, a expliqué à l'AFP le préfet du Finistère, Jean-Luc Videlaine.
     «Il s'agit d'une sage décision puisque ce portique était devenu un lieu d'affrontement et un symbole vécu par certains comme provoquant», a-t-il dit.

    Intox à Angers : Christiane Taubira se fait passer pour une victime.

    Via le Salon Beige.
    Ce mercredi 30 octobre, les élus de droite comme de gauche se sont levés pour soutenir le ministre de la justice, suite à une question de Jean Glavany.

       Le député du Parti socialiste a interpelé le gouvernement pour manifester son soutien à Christiane Taubira suite aux différentes insultes racistes dont elle a été victime. Notamment venant d'opposants au mariage homosexuel à Angers, alors que cette affaire n'a pas été prouvée.

      Jean Glavany a souhaité pour l'occasion "un moment de concorde républicaine", jugeant qu'avec ce genre d'événements "c'est la République qu'on assassine". Rien que ça.

    Pôle emploi épinglé pour des versements indus aux demandeurs d'asile.

    L'Expansion.com avec AFP - publié le 30/10/2013 à 19:51

    Pôle emploi épinglé pour des versements indus aux demandeurs d'asile

    Un rapport publié par le Sénat conclut que l'allocation temporaire d'attente perçue par les demandeurs d'asile ne doit plus gérée par Pôle emploi. Quelque 30 millions d'euros seraient versés par erreur.

    "L'ATA est l'allocation temporaire d'attente la plus basique et la moins intelligente que je connaisse", a déclaré Roger Karoutchi (UMP), le rapporteur de la mission "Immigration, asile et intégration".
     
    ADVERTISEMENT
    L'allocation temporaire d'attente (ATA), versée aux demandeurs d'asile qui ne peuvent être hébergés dans un centre d'accueil, ne doit plus être gérée par Pôle emploi. La principale cause serait les dysfonctionnements que cela entraîne.

    Otages : Pas de rançon sur les fonds de la DGSE.

    Jean-Paul-Ney-INFOSDEFENSE
     
    Un article de Jean-Paul Ney le Mercredi, 30 octobre, 2013
     
    Le faux scoop du journal Le Monde a été démenti par nos sources.

    Les otages français sont libres, place donc à la polémique.
     Pourtant, il n’y aurait pas eu de versement de rançon sur les fonds secrets de la DGSE comme l’affirme le journal Le Monde.
     Plusieurs de nos sources nous indiquent que même si la DGSE a supervisé les contacts et les négociations, aucune rançon sur les fonds secrets des services français n’aurait été versée aux terroristes d’AQMI.

    Piqure de rappel: Sarkozy, discours de Toulon le 3 Mai 2012.


     
    Pendant la campagne présidentielle en 2012, Nicolas Sarkozy nous prévenait sur sur la gauche.
    PS, Hollande : augmentation des impôts, faillite morale, mensonges, abaissement de la République, irresponsabilité et médiocrité politique, incompétence à gouverner .... Tout est dit !

    Dernière ligne droite contre la baisse des limitations de vitesse.


    Chers amis,

    Les responsables de la sécurité routière sont en train de reculer sur leur projet de baisse des limitations de vitesse !

    Vendredi dernier, sur la radio RTL, quand j’ai interpellé Frédéric Péchenard (le Délégué interministériel à la sécurité routière) en lui rappelant que 957 000 personnes avaient signé notre pétition contre la baisse généralisée des limitations, il a tout de suite fait machine arrière.

    Alors que, début juillet, Manuel Valls annonçait publiquement son projet de baisser les limitations de vitesse sur toutes les routes, son adjoint Frédéric Péchenard affirme maintenant : « Il n’y a pas de projet gouvernemental de baisse des vitesses sur la route ».

    Ecotaxe : les socialistes à poil dans leur jardin breton .

       
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 11:11


     
    Les maraîchers Nantais ont annulé une action coup de poing sur un portique du péripherique nantais après que le premier ministre Jean Marc Ayrault annonce la suspension de l'ecotaxe - SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

     Les maraîchers Nantais ont annulé une action coup de poing sur un portique du péripherique nantais après que le premier ministre Jean Marc Ayrault annonce la suspension de l'ecotaxe - SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA  

    Les élus bretons s’étaient appliqués à soutenir l’imposition des poids lourds, instituée à l’origine par la droite sarkozyste, en prenant soin de l’amender considérablement. Tout ça pour se retrouver totalement désavoués par la « suspension » du dispositif fiscal par Jean-Marc Ayrault.

    Pour les socialistes bretons, la pilule de la suppression de l’écotaxe est amère. En bons petits soldats du Hollandisme (c’est en Bretagne que le futur président de la République avait trouvé ses premiers soutiens, dont Jean-Yves Le Drian et Bernard Poignant), les élus s’étaient appliqués à soutenir l’imposition des poids lourds, instituée à l’origine par la droite sarkozyste (premier vote en 2008, à la suite du Grenelle de l’Environnement).

    •Cabinet noir anti-Sarkozy : l'Élysée dément .

    Le Point.fr - Publié le - Modifié le

    Le palais de l'Élysée, à Paris (photo d'illustration).
    Le palais de l'Élysée, à Paris (photo d'illustration). © Lionel Bonaventure / AFP

    présidence explique n'avoir fait "qu'exécuter les réquisitions adressées par les juges" et n'avoir "en aucun cas" outrepassé ces demandes.

    La présidence française a démenti mercredi les informations de presse faisant état de la constitution à l'Élysée d'un "cabinet noir" chargé de déstabiliser des personnalités de droite liées à l'affaire Tapie, dont Nicolas Sarkozy.
     Dans son édition de jeudi, Valeurs actuelles affirme qu'une cellule a été créée à l'Éysée pour fouiller en toute illégalité les archives de Nicolas Sarkozy, notamment. La présidence déclare dans un communiqué avoir agi uniquement sur demande des juges d'instruction.
     "La présidence de la République n'a fait qu'exécuter les réquisitions adressées par les juges d'instruction et par le Conseil constitutionnel.
     En aucun cas elle n'est allée au-delà des demandes des juges", peut-on y lire.
    Valeurs actuelles reproduit une liste de personnalités visées où l'on retrouve tous les protagonistes de l'affaire Tapie,

    À l'Élysée, le blues des conseillers du chef de l'État

    Par Solenn de Royer
    Mis à jour le 29/10/2013 à 18:36
    Publié le 29/10/2013 à 18:09
    L'état catastrophique des finances publiques et le nécessaire redressement des comptes ne laissent aucune marge de manœuvre aux conseillers du président.
    L'état catastrophique des finances publiques et le nécessaire redressement des comptes ne laissent aucune marge de manœuvre aux conseillers du président. Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

    Ambiance morose dans les couloirs du palais présidentiel, où les hommes et les femmes de l'ombre, déstabilisés par le mode de fonctionnement de François Hollande, ne cachent pas leur inquiétude.
    L'automne est si doux que les arbres du parc de l'Élysée résistent.
    À l'intérieur du palais, en revanche, l'ambiance est glacée.
     Les conseillers du président continuent de travailler mais ces sondages qui leur arrivent chaque jour plus mauvais les affectent.
     «L'ambiance est lourde, pesante», reconnaît un familier du palais.
    Devant les journalistes, les collaborateurs de François Hollande continuent de défendre leur président.
     Pied à pied. Mais avec des élus ou des proches, ils n'hésitent plus à faire part de leur inquiétude.

    Bon et maintenant on fait quoi ?…

    par
         


     Forts de tous les constats de chaque Français sur l’incompétence du gouvernement actuel, des plaintes incessantes sur le matraquage fiscal, sur la France qui ne va pas tarder à exploser, que faisons-nous ?
     
    Si nous croyons tous ces discours alarmistes, dont certains sont fondés, que prévoyons-nous de faire pour ne pas percuter le mur qui s’approche à grande vitesse ?
    On fait quoi si le Président démissionne après une dissolution ? On remet les mêmes qu’il y avait avant ?
     
    Nicolas qui ne sait pas si les Français méritent qu’il revienne les sauver ? Coppé qui sans être encore élu est déjà mal aimé des sondés ? Borloo ? Bayrou ? Fillon ?
     
    Qui a la carrure aujourd’hui pour prendre la charge de l’état sur ses épaules ?
    Je n’en vois ni de près ni de loin…
     
    Nos chers députés seraient ils assez intelligents pour faire l’union sacrée républicaine et rassembler toutes les pistes intelligentes de tous bords pour remettre le train tricolore sur les rails ?

    mardi 29 octobre 2013

    La Turquie déjà en Europe grâce au Kosovo

     Jean Bonnevey
    le 29/10/2013



    Erdogan jette le masque

    Les turcs ne se sentent certes pas européens mais ils sont en Europe physiquement déjà et de plus en plus. L’Europe s’est laissée entraîner par les Usa et l’Otan dans une guerre stupide contre la Serbie, contre le dictateur Milosevic pour les gentils kosovars.
     
    C’était objectivement faire le jeu des musulmans contre les chrétiens dans une région d’affrontement historique entre la civilisation helléno- judéo-chrétienne et la civilisation arabo musulmane.
     Le perdre de vue était totalement stupide. La reconquête de la quasi-totalité des Balkans sur les turcs qui ont achevé contre l’empire romain d’orient ce que les arabes avaient commencé, est comparable à la réconquista espagnole.
     
    Le Kosovo, patrie d’origine des serbes, devenu un état musulman kosovar, c’est une chose terrible et parlante au niveau du poids de la démographie et des migrations de remplacement.

    Ça chauffe pour Hollande ? Vite, un pare-feu !

    boulevard-voltaire-francois-hollande

    Le 29 octobre 2013

    François Falcon

    Le Français, c’est bien connu, est toujours prompt à prendre la défense du faible, du méprisé et du bafoué.

     Le système, qui l’a bien compris, en use et en abuse.
    La Bretagne s’enflamme et un manifestant anti-écotaxe est entre la vie et la mort ? Il suffit de proposer à la compassion populaire une autre victime.
     Révélons à nos concitoyens que madame Duflot reçoit des tweets injurieux.
    Christiane Taubira ne peut plus faire un pas sans être huée par ses concitoyens qu’elle a entrepris de soumettre à la tyrannie des lobbies et des voyous de tout poil ? Reprenons vite la main : une obscure candidate FN l’a traitée de singe !

     Cela ne suffit pas ?

    Exclusif. Révélations sur le cabinet noir de l'Elysée.

    Mardi 29 Octobre 2013 à 18:51 (mis à jour le 29/10/2013 à 20:23)


    ENQUETE. Dans son édition à paraître jeudi 31 octobre, Valeurs actuelles révèle comment, au sein de l’Elysée, un « cabinet noir » a demandé à Bernard Muenkel, chef du service transmissions et informatique de l’Elysée, d’effectuer des recherches dans les archives de la présidence de Nicolas Sarkozy.
     
    Alors que ces archives sont strictement protégées par un protocole d’accord, le même « cabinet noir » a rétrogradé ce chef de service

    Libération des otages français enlevés a Arlit au Niger.

    18h38:  «J'avais dit, dès que j'ai pris mes fonctions, que j'utiliserais tous les contacts possibles, a déclaré François Hollande. La guerre au Mali a pu suspendre ces initiatives, elles ont été immédiatement reprises».






    Aide médicale d’État : le député Goasguen (UMP) bataille pour obtenir les chiffres.

    28/10/2013


    Le député UMP Claude Goasguen, rapporteur spécial de la commission des finances, chargé de l’Aide médicale d’État (AME), ne décolère pas.

     Las de demander à l’assurance-maladie et au cabinet de Marisol Touraine les chiffres du nombre de bénéficiaires du dispositif et de son coût, il s’est rendu en personne mercredi 23 octobre au ministère de la Santé pour tenter de les obtenir, en vertu de ses fonctions de rapporteur spécial.
     « J’ai eu des chiffres très incomplets, ce qui témoigne d’une volonté de ne pas les communiquer. Pourquoi avance-t-on une enveloppe de 600 millions d’euros ? Sur quoi est-elle calculée ? » explique-t-il au « Quotidien ».
    Le nombre de bénéficiaires de l’AME s’élève à 220 000 pour les trois premiers mois de 2012, 270 000 pour les trois premiers mois de 2013. « Mais c’est calculé à la petite semaine ! Je m’étais déjà affronté sur ce sujet avec le cabinet de Roselyne Bachelot. Mais au moins on avait des estimations », commente-t-il.

    Leonarda : quand le PS promet des papiers contre des votes.

    Rédigé par lesoufflet
    le 29 octobre 2013.29.10.2013
     
    hollande_PS
    Une déclaration incroyable du père de Leonarda a été gentiment passée sous silence par nos bons médias à la solde du pouvoir : selon lui, les responsables locaux de l’association d’aide aux sans papiers lui avaient promis qu’il pourrait rester en France en cas d’élection de François Hollande lors des dernières élections présidentielles.
     Ils se seraient même servi de ce chantage répugnant pour lui faire distribuer les tracts de notre bon président… La gôche morale, c’est maintenant !

    Voici donc la déclaration faite par Resat Dibrani, le père de Leonarda, au sujet de son engagement militant en faveur de François Hollande :

    «Les Dibrani n’ont pas mérité cela ! Savez-vous que pendant deux mois avant l’élection présidentielle, on a fait du porte-à-porte en distribuant des tracts du PS, on s’est tapé tous les meetings du Doubs pour crier “Vive Hollande!””? C’est la présidente de l’association des sans-papiers : elle nous a dit que si Hollande gagnait, on aurait des papiers! Mais Hollande, il a gagné, et nous, on a gagné quoi? On est virés!»
     

    Une déclaration qui en dit également long sur les liens étroits entre le PS et les différents organismes subventionnés par les impôts des travailleurs (censés, donc être apolitiques) d’aide aux sans papiers et de lutte contre le racisme.

    Les policiers manifesteront leur mécontentement le 5 novembre à Marseille .


    La grogne s’étend chez les policiers nationaux.

    Les motifs d’insatisfaction ne manquent pas.
     Diminution par deux de la prime de risque pour les agents de sécurité, manque de moyens (véhicules, armes en nombre insuffisant ou hors service, tels la plupart des pistolets à impulsion électrique du commissariat d’Avignon), locaux vétustes et sales et même une pénurie récurrente de papiers toilette… (?)

    Ecomouv', cette société italienne qui va gérer l'écotaxe.

     Par Mathilde Golla
    Mis à jour le 29/10/2013 à 13:07
    Publié le 29/10/2013 à 12:46

    L'un des 180 portiques installés par Ecomouv' chargé de repérer les poids lourds de plus de 3,5 tonnes qui circulent sur les 15.000 kilomètres de routes écotaxés.

    L'un des 180 portiques installés par Ecomouv' chargé de repérer les poids lourds de plus de 3,5 tonnes qui circulent sur les 15.000 kilomètres de routes écotaxés.

    Le groupe contrôlé à hauteur de 70% par Autostrade per l'Italia puis par Thales, SNCF, SFR, et Steria a été désigné par l'État pour installer l'ensemble de ce dispositif, dans le cadre d'un partenariat public-privé.
     
    Le gouvernement affirme qu'il ne peut pas abandonner l'écotaxe sans que cela ne lui coûte cher.
     L'État avait en effet signé en 2011 un contrat avec Ecomouv' afin que cette société conçoive, installe et gère la taxe poids lourds sur tout le territoire.
    La société privée a été créée de toute pièce pour répondre aux demandes de l'État, dans le cadre d'un partenariat public-privé. Le groupe est contrôlé majoritairement, à hauteur de 70%, par l'italien Autostrade per l'Italia.

    Le directeur de cabinet de Harlem Désir Mehdi Ouraoui sur le point de quitter son poste pour une candidature à Pau.

    Par Le Lab
    29/10/13 - 09:55



     C'est l'effet Leonarda. Mehdi Ouraoui, directeur de cabinet de Harlem Désir, doit quitter son poste une fois son remplaçant trouvé selon Libération.

     Le départ du bras droit du Premier secrétaire du PS était déjà évoqué dans plusieurs articles, mais selon le quotidien de la rue Béranger, ce départ ne fait plus aucun doute.

    Un proche de Désir l'affirme, sous couvert d'anonymat :

     A ce stade, c’est irréversible. Il réfléchit à son implantation locale.

     Mehdi Ouraoui est surement victime de l'affaire Leonarda. Souvent critiqué pour son suivisme à l'égard de l'exécutif, le Premier secrétaire du PS a contredit François Hollande juste après son intervention du samedi 19 octobre.

    Ecotaxe : la majorité est aux abonnés absents.

    le Mardi 29 Octobre 2013 à 09:10

    Y-a-t-il eu des consignes de Matignon, alors que les ministres doivent désormais lever le doigt avant de parler ? L'exécutif veut-il éviter qu'il y ait un peu plus de friture sur la ligne alors que la dernière séquence - de l'affaire Leonarda à la marche arrière sur la taxation des PEL et PEA - a été catastrophique en terme de com' ? Une certitude : c'est tous aux abris ce mardi matin.

    Pas le moindre ministre dans les médias, pas le moindre député socialiste non plus. Seule voix de gauche : celle de Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti communiste, mais qui n'est pas soumis à la solidarité gouvernementale.
     

    Histoire : Un universitaire israélien révèle le sale jeu du Mossad dans le grand départ des juifs du Maroc.

    e2fdfabcc877ca227587530c468e528d_646


    L’immigration des juifs du Maroc n’était pas une promenade de santé. Pour réussir un tel pari, les dirigeants israéliens ont sollicité l’aide du Mossad.

     Les services secrets lançaient, alors, une opération pour « convaincre » leurs coreligionnaires de quitter le royaume. Détails.
     
    L’historien israélien Yigal Bin-Nun vient de révéler de nouvelles données sur les circonstances du départ massif des Marocains de confession juive vers Israël.
    Dans son édition d’aujourd’hui, le quotidien Al Qods Al Arabi, basé à Londres, publie un résumé du travail effectué par Yigal, déjà diffusé par le journal Adenot Aharonot. Ce professeur à l’université Bar-Ilan accuse, ouvertement, le Mossad d’être derrière toute cette opération, au cours de laquelle environ 160 mille personnes ont quitté le royaume.

    « Il nous faut des martyrs juifs »

    Et si on portait tous un bonnet rouge ?

    Fiscalité : le retour des irréductibles bretons pour réveiller les gaulois


    le
    modifié le 28/10/2013 à 20:10h
    « Ils sont pires que sous l’ancien régime ».
     
     Cette référence historique d’un manifestant breton a sans doute peu interpellé les incultes de notre histoire notamment régionale qui nous gouvernent.
     Mais ceux qui savent ont dû prendre en pleine face cette comparaison particulièrement dure pour un républicain de gauche.

    La Révolte du papier timbré est une révolte antifiscale d’Ancien Régime, qui s’est produite dans l’ouest de la France, sous le règne de Louis XIV (d’avril à septembre 1675).
     La révolte eut plus d’ampleur en Basse-Bretagne, notamment en prenant un tour anti-seigneurial sous le nom spécifique de révolte des Bonnets rouges.
     Elle est déclenchée par une hausse des taxes, dont celle sur le papier timbré, nécessaire pour les actes authentiques.
     Elle est appelée révolte des Bonnets rouges pour sa partie bretonne, car certains insurgés portaient des bonnets bleus ou rouges selon la région.

    La ministre la plus sectaire de ce gouvernement…

    par

     
    Perdu ! Vous pensiez tous à Christiane Taubira, mais il s’agit en fait de Dominique Bertinotti, la ministre déléguée de la famille.
     
    On apprend dans Valeurs actuelles que Dominique Bertinotti se félicite du bon tour joué à la Manif pour tous après avoir refusé de consulter les opposants au mariage pour tous, la ministre a cette fois décidé de les faire recevoir, au sujet de la loi famille en préparation … par son directeur de cabinet !
     
    « Pour éviter de victimiser ou de donner trop d’importance à ce groupuscule »
    se félicite t-on au ministère !!!

    Ils ont peur et ils voudraient nous donner des leçons.

    par
          

    Trois pas en avant un pas en arrière, c’est la devise de Flamby mais la situation devient très grave, il n’y a plus d’autorité de l’État.
    Le président de la république et ses ministres ont peur.
    Ils ont peur des lycéens qui descendent dans la rue, ils ont peur des veilleurs, ils ont peur de la manif pour tous, ils ont peur des contribuables, ils ont peur des Bretons…
     
    la réalité est que ces gens censés nous guider et nous protéger nous exploitent et nous oppriment et que les réactions qui se font ressentir les clouent de peur.
     
    Le président a eu peur d’une gamine de 15 ans expulsée dans des conditions normales et il a enfreint la loi en lui permettant de revenir sur le sol français alors que le simple fait d’être sans papier lui vaut une interdiction de visa de séjour…
     
    Déjà au printemps , le gouvernement avait eu peur de cette foule immense qui protestait contre la loi scélérate de Taubira, peur à en commettre des dénis de justice, des arrestations arbitraires, des violences sur de mère de familles et des enfants en les gazant.

    lundi 28 octobre 2013

    Valls…l’ultime rustine.

    Rédigé par medicis le 28 octobre 2013.
    28.10.2013

    manuel_valls
    Les bruits commencent a courir dans les rédac, transpirant du palais certainement, le timonier du pédalo va sortir de sa boite à outils la rustine qui pourrait selon lui, sauver la baudruche qu’est son gouvernement.

     L’homme providentiel Manuel Valls actuel commissaire du peuple.

    Accroc aux sondages bidonnés, le palais a loyer modéré se prend à rêver que tout n’est pas perdu, il suffit de remplacer l’inaudible incapable par le faux-dur aussi incapable, mais personnalité politique préférée des Français (comme Noah certainement).

    Fronde bretonne : l'alerte des RG au gouvernement.

    Par Jean-Marc Leclerc
    Mis à jour le 28/10/2013 à 19:44
    Publié le 28/10/2013 à 19:15

    Une manifestation de «bonnets rouges» à Pont-de-Buis, samedi 26 octobre.

    Une manifestation de «bonnets rouges» à Pont-de-Buis, samedi 26 octobre. Crédits photo : FRED TANNEAU/AFP

    EXCLUSIF - Le Figaro a pu consulter les dernières informations transmises au ministère de l'Intérieur par la SDIG de Rennes, qui prévoit des actions très dures en Bretagne.
    La fronde bretonne vue par les ex-RG prend des allures de jacquerie généralisée.

    Le Figaro a eu connaissance des derniers éléments de synthèse alarmants envoyés par la sous-direction de l'information générale (SDIG) de Rennes au ministère de l'Intérieur et dont Matignon aurait, selon nos informations, reçu copie.
    Pour les «grandes oreilles», la colère des Bretons contre l'écotaxe, sur fond de crise des filières agricoles et agroalimentaires, serait attisée notamment par deux groupes identitaires, l'un d'extrême gauche, en marge du mouvement Breizhsistance, l'autre d'extrême droite, sous la bannière de Jeune Bretagne.

    Un pas en avant, un pas en arrière.

    Publié le 28 octobre 2013

    François Hollande recule sur toutes ses promesses de campagne.
    François Hollande recule sur toutes ses promesses de campagne.  Crédit Reuters
     
    "Si Hollande recule… on l’encule !"
     
    Ce fut un des slogans les plus remarqués des manifs pour le mariage gay. Le chef de l’État y fut sensible. Mais depuis…

    Des millions (toutes manifs cumulées) de manifestants arpentèrent le pavé parisien pour s’opposer au mariage entre deux personnes du même sexe.
     Face à cette foule impressionnante, le chef de l’État tint bon.
     Et resta, comme dirait Juppé, droit dans ses bottes. Sans doute avait-il mesuré la gravité de l’avertissement des pro-mariage gay : « Si Hollande recule… on l’encule ! »
     
     Car, homme cultivé, il connaît certainement la phrase de Roger Peyrefitte, célèbre écrivain homosexuel de l’après-guerre : « Le pal ? Ah ! ce supplice qui commence si bien et qui finit si mal… »
     
    Depuis, François Hollande est confronté à d’autres manifestations et à d’autres protestations. Et là, il recule.

    Mayotte : le Lampedusa de l’océan Indien.

    mayotte
    Le 28 octobre 2013
    Pendant que le monde se lamente sur le sort funeste des immigrés noyés à l’approche de Lampedusa et de Malte, il se passe des drames similaires dans ce département français et aussi région ultrapériphérique de l’Europe qu’est Mayotte.

     Le 20 octobre, ce sont 131 immigrés clandestins d’Anjouan à Mayotte, transportés par cinq kwassa kwassa, qui ont été interceptés par les gendarmes et immédiatement ramenés à leur point de départ.

    Et encore, ceux-là sont arrivés à bon port, alors que, depuis des années, en fait depuis que Balladur a instauré un visa entre les Comores et Mayotte, il s’en noie par centaines sans que cela émeuve grand monde.
    L’année dernière, 26.000 clandestins ont été reconduits du jour au lendemain sans autre forme de procès.
     Il est vrai que c’est insuffisant, la proportion de clandestins à Mayotte dépasse 60 %. Il vaut mieux être clandestin à Mayotte, où l’on reçoit soins et instruction, qu’habiter les Comores ou l’Afrique de l’Est.
    On vient naître à Mayotte pour être un jour, droit du sol oblige, citoyen français

    Impôts : Vers une “jacquerie fiscale” ?




    Le réveil identitaire de la jacquerie bretonne.

          
     La jacquerie qui s‘installe en Bretagne n’est pas seulement une révolte contre l’impôt, et singulièrement contre l’écotaxe qui frappera les poids lourds à partir du 1 er janvier.

    Le ras-le-bol fiscal, annoncé depuis des semaines, n’est pas spécifique à cette région. Ce qui fait la force de ce mouvement spontané est le réveil brutal d’un vieux peuple méprisé par la nouvelle aristocratie parisienne.
    "Nous sommes finistériens, bretons, européens, mais pas jacobins !", entendait-on samedi, sur les lieux des affrontements avec les forces de l’ordre, à proximité du péage écotaxe (un portique) de Pont-de-Buis, sur l’axe routier Brest-Quimper.

     Ce qui se voit, mais qui n’est pas relevé dans les commentaires, est l’affirmation mémorielle d’une Bretagne qui n’entend pas renier son passé, au nom d’une table rase exigée par la postmodernité et son prétendu progressisme.

    Rixe mortelle à Grenoble .

    Le suspect recherché est un homme noir ou métis mesurant près de 2 mètres.
    Le suspect recherché est un homme noir ou métis mesurant près de 2 mètres.
     
    Le jeune homme de 24 anspoignardé samedi au petit matin lors d’une rixe dans le quartier Hoche à Grenoble était originaire de Châtellerault dans la Vienne mais vivait à Grenoble où il travaillait.

    Amateur de skateboard, il se trouvait avec quatre de ses amis – skateurs, comme lui – et c’est presque par hasard que tous les cinq se sont retrouvés, vers 3 heures du matin, devant l’entrée d’une boite de nuit, boulevard Maréchal-Lyautey. Boîte de nuit dont le videur leur a refusé l’accès.
    Ils sont donc repartis sans faire d’histoires. Tout comme un autre groupe qui s’est présenté quelques instants plus tard à l’entrée de la discothèque et qui en a également été refoulé.

    Rémi Baudin – L’arnaque des mutuelles obligatoires.

    par
         
     
    En octobre 2012, notre président bien aimé demandait aux partenaires sociaux de plancher sur la généralisation des mutuelles aux salariés.
     
    Au 11 janvier de cette année ces partenaires parvenaient à un accord et écrivaient le début d’un projet de loi visant à « sécuriser les parcours professionnels » des salariés.
    Nous pouvons nous féliciter de cette avancée majeure qui permettra à tous salariés de bénéficier d’une mutuelle à moindre frais, offrant des avantages certains sur les remboursements de soins en tous genres.
     
    Non je ne dirai pas que cette loi est mauvaise d’autant plus que, rendue obligatoire, la part payée par le salarié peut être déduite de son revenu lors de sa déclaration. C’est une simple généralisation et une bonne avancée.
    Elle touche essentiellement les PME et surtout les TPE n’ayant encore pris l’initiative de cette mise en place.

    Le bateau ivre et le grand écart de Moscovici.

    par
         
     
    Pierre Moscovici devrait sérieusement surveiller ses adducteurs, car les exercices de grand écart auxquels il est contraint depuis quelques jours doivent les mettre rudement à l’épreuve.
     
    Le Gouvernement, en effet, rame comme jamais pour faire adopter par sa propre majorité, craintive, rétive et pour tout dire affolée, ses projets de budget de l’Etat et de la Sécurité Sociale pour 2014.
     
    Car il se trouve pris à son propre piège, celui des promesses de dépenses d’un côté, et celui des engagements à respecter impérativement de l’autre.
    Et les derniers exemples en date nous montrent que les difficultés naissent désormais sur des mesures fiscales qui portent non plus sur des milliards d’euros, mais sur des centaines de millions ce qui, à l’échelle des masses considérables en jeu, ne constitue pas des sommes très importantes en soi.

    La gendarmerie est dans la dèche.

    par
         
     
    Avant que vous ne lisiez l’article de Laurent Lagneau, je vous communique des informations depuis le terrain…
     
    La situation des finances des gendarmeries est bien plus grave qu’annoncée…
    • Blocage au maximum les départs en retraite car ils n’ont pas assez recruté depuis 18 mois (formation initiale de 10 mois)
    • Manque de budget pour les stages
    • Les rares formations sont « effectuées » par l’envoi d’un power-point sur intranet

    dimanche 27 octobre 2013

    Ségolène Royal en Marianne.

    Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures
    Le regard de René Le Honzec.

    imgscan contrepoints 2013-2304 ségolène Royal

    Moscovici, l'art et la manière de parler pour ne rien dire .

    Sur les PEA, PEL et l'assurance vie.



    La mise en place de l'écotaxe ( sous entendu " c'est une mauvaise mesure prise par l'ancien gouvernement, mais nous allons quand même l'appliquer!)
     

    Jean-Marc Ayrault interpellé Gare du Nord : "Soyez entouré de gens compétents"


    Violences urbaines aux Minguettes: Quinze voitures brûlées.

       Créé le 27/10/2013 à 14h16 -- Mis à jour le 27/10/2013 à 14h16

    Venissieux, 15 voitures brûlées aux Minguettes, suite à un accident de la route qui à dégénéré en émeutes et affrontements avec la police, le 27 octobre 2013.
     
    Venissieux, 15 voitures brûlées aux Minguettes, suite à un accident de la route qui à dégénéré en émeutes et affrontements avec la police, le 27 octobre 2013. C. VILLEMAIN / 20 MINUTES


    FAIT DIVERS – Un accident de la route a entraîné des tensions dans ce quartier qui se trouve près de Lyon…

    Une quinzaine de voitures ont été incendiées dans la nuit de samedi à dimanche dans le quartier des Minguettes à Vénissieux, au lendemain d'un accident de la route qui avait déjà entraîné des tensions dans ce quartier, a-t-on appris auprès des pompiers et de la police.
    "Il y a eu durant la nuit deux vagues d'incidents, une première au milieu de la nuit durant laquelle des voitures ont commencé à brûler, puis une deuxième vague lorsque le dispositif policier a été allégé", a précisé dimanche une source policière.

    Jets de cailloux sur des CRS

    Les gendarmes vont-ils finir l’année au chômage technique et sans chauffage à cause du gel des budgets ?

         
     
    Entretien avec Quentin Michaud

    Selon des parlementaires de l’opposition qui ont auditionné Denis Favier, le directeur général de la gendarmerie nationale, le gel des crédits se fait ressentir chez les gendarmes qui connaissent des difficultés à payer carburant et loyers.

    Atlantico : Selon un communiqué du collectif de la Droite populaire, la gendarmerie nationale n’a plus les moyens de régler ses loyers aux collectivités territoriales. Selon ces parlementaires, bon nombre de ces logements sont insalubres et faute d’argent, des familles doivent vivre sans chauffage. Quelles difficultés rencontre actuellement la gendarmerie ? Les gendarmes vont-ils connaître une fin d’année difficile au chômage technique et sans chauffage à cause du gel des budgets ?

    Quentin Michaud : Ces problèmes ne sont pas nouveaux. La gendarmerie a toujours été un mauvais payeur. Elle hérite de problèmes de gestion financière de longue date. Elle a toujours eu du mal à payer ses loyers, ses GAV (gendarmes adjoints volontaires recrutés sur deux ans renouvelables rémunérés entre 820 et 904 euros net par mois). Il y a toujours eu des locaux insalubres à rénover car la gendarmerie ne consacre pas de budget à l’entretien des locaux. Aujourd’hui, avec les crédits qui fondent, ces problèmes sont encore plus mis en valeur.
    On n’est pas encore au stade où on ne peut pas rémunérer les gendarmes mais il est vrai qu’il y a des problèmes pour chauffer certaines casernes. Il est vrai que les gendarmes craignent d’avoir des problèmes dans le versement de leur salaire.

    La gourde guidant le peuple.

    Rédigé par medicis le 25 octobre 2013.
    25.10.2013
     
     
    Le pauvre Eugène Delacroix doit se retourner dans sa tombe en voyant son chef d’œuvre « la liberté guidant le peuple » servant de modèle à une fonctionnaire gauchiste, qui ne sait plus quoi faire pour que l’on parle d’elle.

    Tout le monde aura reconnu la gourde du Poitou alias Ségolène Royal ex-concubine Hollande, dans une campagne de com « osez Monsieur le président ».

    Est ce encore une brillante idée de Dominique Besnéard ? pour ridiculiser un peu plus notre intermittente du spectacle politique.
     En toge blanche « préfiguration de la burqa moderne? » le drapeau tricolore en main servant d’alibi, madame Royal part à l’assaut des déçus du système qui ne demandent d’après elle qu’à suivre ses gants de toilette triomphants, pauvre Marianne !

    Cazeneuve : "Nous allons épargner les patrimoines modestes" + audio france info.

    26 octobre 2013  |  Mise à jour le 27 octobre 2013

    Bernard Cazeneuve

    Exclusif JDD       
         
    INTERVIEW - Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, annonce que le gouvernement modifie son projet de taxation sur les plans d'épargne en actions (PEA), plans d'épargne-logement (PEL) et épargne salariale. Extrait de son entretien à paraître dans le JDD.

                          
    Bernard Cazeneuve dénonce une "campagne politique" contre le projet du gouvernement. (Bernard Bisson/JDD) 
      
    La hausse de taxe sur plusieurs placements, votée cette semaine, suscite la colère d’associations d’épargnants, les critiques de l’UMP et les doutes de certains députés PS. Que répondez-vous?

    Cette mesure fait l’objet d’une campagne politique outrancière destinée à faire peur. L’opposition s’emploie à créer les conditions d’un climat délétère.
     Je veux ici être précis et rigoureux.

    Hollandissime… Masterchef des boulettes !

    par
         
     

    Son éminentissime nullité qui ne cesse d’abaisser la France, Hollandissime jusqu’à la caricature, il biaise, il embrouille, il enfume.
     
    Il ménage la chèvre et le chou en permanence, mais il n’est en fin de compte que d’une pitoyable habileté, destinée à ne mécontenter personne et qui réussit in fine à exaspérer tout le monde.
    Il révèle et cristallise la faillite politique d’un quinquennat tout juste commencé et qui, noyé d’indécision, d’impuissance et d’incompétence, a déjà comme un air de fin de règne.
    Il ne fonctionne que par clientélisme, parfois ça marche parfois non…
    Florange, vite une enveloppe et voilà qu’on n’entend plus personne…

    Le Leonarda’s, l’empreinte du quinquennat !

    par
         
     
    Il eut été facile de se contenter d’un laconique « Leonarda ? No Comment »…
     
    Mais l’incident et l’incendie, d’ailleurs, sont tels que cette lamentable affaire n’a pas fini d’empoisonner ni de marquer de son empreinte l’actuel quinquennat, tout autant que fut usée jusqu’à la corde une certaine soirée, dans un certain restaurant et à l’occasion d’un certain 6 mai 2007 !

    Le sens du mot « arabe »


    « Ça sera bien la première fois que tu seras gentil avec une Arabe. »

    Voilà la phrase prononcée par Patrick Mennucci, candidat socialiste à la mairie de Marseille, à l’adresse de Bruno Gilles, sénateur-maire UMP, et cela en désignant Samia Ghali, sénatrice socialiste battue aux primaires socialistes marseillaises pour la mairie de cette même ville.
     Mais pourquoi ce scandale ?
    M. Mennucci a cru bon de présenter ses excuses pour cette phrase.
     Or, quand on la lit, il est difficile d’y trouver quelque insulte que ce soit. Si je dis que le prophète Mohammed était arabe, qui songerait à s’en offusquer ?
     Si je dis que Rachid Arhab est arabe, est-ce une insulte ?

    samedi 26 octobre 2013

    L’État pillard !

    revolution
    Le 26 octobre 2013  
    Christian Vanneste

      L’Assemblée vient de voter une augmentation des prélèvements sociaux sur l’épargne des ménages : PEA, PEL et assurance-vie.
     
     Afin de financer la Sécurité sociale, de façon doublement rétroactive, les revenus de cette épargne réalisés à la sortie des plans ou à la fin des contrats seront taxés uniformément à 15,5 % à partir du 26 septembre 2013, première rétroactivité et quelle que soit l’année de la plus-value.
    Auparavant, on tenait compte du taux en cours alors : deuxième rétroactivité.
    Cette mesure est l’indice d’un gouvernement aux abois et prêt à tous les expédients. Elle est doublement stupide sur le plan économique. Elle est, d’abord, injuste et immorale.